VIDEO. Jean-Pierre Elissalde : « Quand tu vois les difficultés qu'a un Forestier à attraper un ballon avec les mains »
Les passes manquées du XV de France face aux All Blacks

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Jean-Pierre Elissalde émet des doutes quant à la qualité de la formation des joueurs français et sur la non-aptitude des joueurs français à se faire des passes.
La formation n'a décidément pas la cote en ce moment. Après les critiques émises par Guy Novès, c'est au tour de Jean-Pierre Elissalde, ancien entraîneur de l'Aviron bayonnais ou encore de La Rochelle, d'émettre des doutes quant à la qualité même de la formation des joueurs français via l'Equipe et plus particulièrement sur la non-aptitude des internationaux à faire vivre le ballon comme le font les All Blacks, avec des passes que l'on dit venues d'un autre monde mais qui souvent font la différence. Comme ce fut le cas samedi dernier lorsque l'ailier kiwi Charles Piutau a mystifié deux défenseurs pour offrir l'essai à Kieran Read, lequel n'a pas été en reste lors du Rugby Championship. « Pour moi, samedi soir, ce n'est pas Read qui a marqué, mais celui qui lui a fait la passe. » En football et même en en hockey sur glace, on parle de passes décisives. En rugby, celui qui marque est le plus souvent dans la lumière, mais par forcément celui qui a fait tout le boulot.

Néanmoins, réussir une passe, aussi acrobatique soit-elle, n'est pas donné à tout le monde. Et si certains ont plus de facilités que d'autres, en travaillant cet aspect du jeu n'importe quel joueur, qu'il soit pilier ou arrière, devrait être en mesure de réaliser des passes risquées ou après contact pour faire la différence. Ce travail des « skills », les Néo-zélandais le font dès leur plus jeune âge alors qu'en France, les éducateurs ont parfois tendance à condamner « les passes impossibles » car elles représentent une trop grande prise de risque. Arrivé à un certain âge, le consultant de Canal+ considère qu'il est trop tard : « C'est que ce n'est pas avec trois jours de stage que tu donneras la capacité à un Debaty de servir Clerc sur un deux contre un après une percée de trente mètres. Tout cela, ça se travaille bien avant, dès l'école de rugby, et sur les matches de Championnat où tu oses des transmissions à risques. » Une action face à l'Ecosse en mars dernier qui avait en effet marqué la rencontre et comme on le voit ici, les esprits :

Nos joueurs ne sont pas assez formés à tout, quand tu vois les difficultés qu'a un Forestier à attraper un ballon avec les mains, tu te demandes par quelle formation il est passé. Aujourd'hui, on a [...] tout ce qu'il faut en magasin, mais quand tout ça entre en mouvement, on s'aperçoit que nos joueurs n'ont pas suffisamment d'outils en main ou au pied pour pouvoir effectuer ce geste décisif. Notre formation n'est pas assez performante. »

Un constat que la France a encore fait à ses dépens le week-end dernier. Et cette fois-ci, ce n'est pas un pilier qui est en cause, mais le centre Welsey Fofana, lorsqu'il oublie de servir Huget en tout début de rencontre après un très bon turnover suivant le plaquage de Fritz. Mais également un deuxième ligne, en l'occurrence Sébastien Vahaamahina qui préfère foncer dans le tas plutôt que de jouer un quatre contre deux à l'extérieur en toute fin de rencontre ou encore un troisième ligne avec Wenceslas Lauret qui a mal ajusté sa passe à Fofana en première période. Trois moments importants à retrouver dans cette vidéo.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le jeu de passe est tout sauf naturel pour des gamins. Educateur de poussins à la charnière des années 80 et 90, je me suis souviens qu'avec une formation inexistante, mais avec notre faible niveau de joueur et un bon sens de l'observation (les références de l'époque étaient Toulouse et le Racing, pas précisément des gagne-petits), nous obligions tant bien que mal les petits à se faire des passes, par exemple en refusant les essais marqués avec moins de 3 passes dans les jeux. D'abord le réflexe d'en faire, puis ensuite on améliorait la technique.Si aujourd'hui on leur apprend à se rentrer dedans, inutile d'avoir des éducateurs, les gamins font ça très bien naturellement.

Prendre un gamin,lui faire tenir solidement un "boudin" en mousse,mettre un autre gamin en face de lui avec un ballon et ...sans aucune "loi-d'exercice" ,demander au gamin porteur du ballon ,quelle conduite à tenir....9 fois sur 10,il ira s'empaler dans le "boudin"....ludique?oui,...ridicule aussi....donc certaines méthodes d'apprentissage sont une ineptie totale,et conditionnent des jeunes joueurs durant leur parcours rugbystique.
@dichat'z.

L'analyse est percutante. et elle rejoint celle de tous ceux pour qui le rugby c'est d'abord un jeu de passe,, mais de passes à l'instant opportun...avant c'est trop tôt, après c'est trop tard.... je n'ai joué qu'en cadet au lycée et il y bien longtemps (dans un temps où les troisièmes lignes n'étaient pas collées à la mêlée) mais c'était le cheval de bataille de mon prof entraineur. .
Occasions gâchées, certes, mais je crois que ces joueurs ne sont capables de rien de plus que de défendre, défendre, défendre...je ne citerai pas de noms.... se passer le ballon en paquet , ne pas savoir exploiter un contre, gâcher un deux contre un...

c est sur qu au niveau formation on a quelques wagons de retard par rapport au sud mais il ne faut pas negliger que la bas c est le sport roi, des la petite enfance on leur mets une gonfle dans la main et on leur apprend le Rugby alors que chez nous le physique a trop d importance a la base le gros ira devant... Le jour ou on comprendra ça on aura peut etre un gros 4 capable de jouer au ballon ( et quand je dis gros 4 je ne parle de milo chluski)

  • papa75
  • il y a 6 ans

... vieillit mal le Père Elissalde, lui qui va par monts et par vaux et qui finalement termine toujours à l'ANPE du rugby (les spécialistes). Il a fallu que Novès s'offusque du niveau de jeu des espoirs pour qu'il ouvre le bec et remette une couche sur l'équipe de France qui n'en avait pas besoin.
Un gouffre culturellement rugbystique sépare l'hémisphère nord et sud.
Chez eux (afs, Australie, Nouvelle Zélande, Samoa, Tonga etc.), le rugby est inscrit dans la scolarité dès l'âge de 4 ans et dès 6 ans ils ont des tournois interscolaires, ce qui correspondrait chez nous à l'UNSS à part que nous on multiplie les activités avec du foot, volley, hand, etc.
Donc en Europe, ce n'est pas près de changer.
Les méthodes d'entrainement sont aussi très différentes.
Dans le sud, priorité à la technique individuelle pour aboutir sur un collectif. En France, priorité au collectif pour aboutir sur quelques joueurs exceptionnels. Et c'est là que je pense qu'est notre faiblesse, il faudrait exiger très tôt d'un joueur qu'il sache manipuler le ballon et après sa corpulence, son physique, ses capacités cognitives le dirige sur un poste.
En EDR, le p'tit gros on va l'envoyer au "farnat" et le maigrichon va s'ennuyer sur l'aile alors qu'il serait judicieux d'en faire des doués de la manipulation du ballon puis des rugbymen.
bonne soirée

  • philbf
    28034 points
  • il y a 6 ans

ben Jean-Pierre il a raison et puis c'est tout!

Bah il faudrait peut-être mettre en soupçon l'entrainement non ?

Au lieu de passer tout leur temps dans la salle de musculation, même si c'est important, ils devraient faire plus d'ateliers passe et 2 vs 1 !

On pourrait après voir le résultat !

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 6 ans

Le plus sidérant, c'est la qualité de passe de tous les joueurs français jouant à la charnière...

Quand on regarde les autres nations, ce sont des passes parfaites, tendues, qui arrivent devant le joueur (l'obligeant donc à jouer en avançant) et à hauteur des bras ; en France c'est en haut, dans les chaussettes ou elles sont trop fortes et donc difficiles à contrôler. Sans parler de la lenteur de la plupart de nos 9...

Ça fait des années que je n'ai pas vu une équipe française (de club ou nationale) qui joue en profondeur et lancée.

@Cedirak : Je suis tout à fait d'accord. Les joueurs super doués sont rares, mais c'est le cas aussi ailleurs. Regarde un Michalak, qui part avec un talent fou. Son jeu au pied et sa passe ont toujours été moyens. Bastareaud, qualités physiques incroyables, incapable de taper dans un ballon, de donner extérieur et de passer les bras. Ca devient tout de suite plus facile à défendre, surtout au niveau international où ses vis-à-vis peuvent le plaquer. C'est pour moi les deux exemples les plus criants.

N'oubliez pas une chose cependant. La vidéo me fait mentir parce que Dagg lâche son ballon, mais en l'occurrence c'est un plaquage offensif, donc surprenant. Si vous regardez souvent les Blacks ou les provinces NéoZ en Super Rugby, vous verrez que les joueurs tentent en permanence de passer les bras, de se dégager les mains. Mais quand la passe est impossible, ou trop dangereuse, ils ont la capacité de réagir et de la garder. La passe après contact n'est pas tentée systématiquement, mais quasi-systématiquement ils se donnent les moyens de "😜ouvoir la tenter". C'est une grosse différence.

Et c'est une réaction en chaîne : si tu sais que le mec en face a peu de chances de la donner après contact, tu peux te "contenter" plus facilement de le plaquer aux jambes. Si le mec peut tout faire, qu'il est imprévisible, alors tu te mets à réfléchir à comment tu vas monter en défense, comment tu vas le plaquer en bloquant le ballon, boucher les sorties pour ses soutiens, etc... C'est en mettant le doute dans la tête de ton adversaire, en le faisant (trop) penser, qu'à ce niveau-là tu fais une la différence. "Au très haut niveau, c'est les détails" hahahaha

  • leminet34
  • il y a 6 ans

Y a des jours avec et des jours sans, quand tu a été joueur tu le sais.

La formation est pour moi un point clé dans la qualité technique des joueurs quand ils deviennent séniors. En effet d'un point de vue cognitive, quand tu veux apprendre quelque chose a un enfants et ne surtout pas lui donner de mauvaises habitude il faut le faire dés le plus jeune âge. a 13/14 ans il est déjà trop tard.
Il sera très difficile de changer les habitudes de ces jeunes, donc il faut leur inculquer les skills avant.
Un exemple : la passe.
Celle ci doit être faisable autant du coté "naturel' du joueur que du coté non naturel, hors combien de jeunes savent bien faire une passe du coté gauche et droit ?
De même on vois toujours les joueurs faire une passe vrillée Pourquoi ? Quand le joueur a qui tu dois faire la passe est a 3 mètres de toi cela n'a aucun intérêt, autant faire une passe "normale" et ne pas forcer pour envoyer un boulet.
Autre point la percussion et le changement de place du ballon, on voit encore des pro "😜éter" avec le bras qui tient le ballon !!!

Autre point, dans l'hémisphère sud les catégories de jeunes ne se font pas par l'âge mais par le poids !! Ainsi un Bastaraud ne se promène pas tous les dimanche ou samedi parce qu'il fait 15 kg de plus que son adversaire.

Cela est un très vaste débat, mais il y a aussi le nombre de bénévoles qui tous les mercredi/samedi/dimanche s'occupent des gamins de tout âge, il faut qu'ils soient aidés et formés (ce qui est en cours dans toutes les écoles)

Bon il faut laisser les professionnels du rugby penser a cela, a mon niveau ce n'est que broutille 🙂

Bonne soirée à tous !

Je ne suis pas sûr que le problème de fond provienne de la formation des jeunes/très jeunes. Ou en tout cas pas essentiellement. A mon avis c'est d'abord la transition vers le monde professionnel qui se fait mal, donc la finalisation de la formation en espoir et en pro.
Des joueurs avec une bonne vision du jeu, un bon jeu au pied etc... il y en avait il y a à peine 10 ans. J'ai du mal à croire que toute la formation se soit à ce point dégradée depuis. Même s'il est évident que travailler à son optimisation ne peut absolument jamais faire de mal (ça devrait même être un soucis constant mais bon...).
Par contre, ce qui a changé drastiquement ces 10-15 dernières années, c'est que le rugby s'est définitivement professionnalisé. Rythmes, enjeux, exigences. Je pense donc que l'intégration des jeunes dans les effectifs pros doit être questionnée. De nos jours, les clubs veulent du tout cuit mais un espoir ne devient pas un pro juste parce qu'il signe un contrat pro. Et les joueurs dits "jeunes" qui ont joué contre les Blacks, ils ont en gros 24-25 ans en général. Ils ont passé un temps notoire en club déjà. Un temps suffisant pour prendre de mauvaises habitudes et ne pas/plus savoir comment utiliser des outils que dans le fond ils peuvent maîtriser dès 20 piges. La responsabilité des entraîneurs français doit donc aussi être soulevée.

Enfin, on sait très bien que de nos jours en France, si un seul joueur se fait intercepter une passe ou vendange une passe après contact qui amène un essai en contre comme les Blacks savent trèèès bien le faire, et bien ce joueur se fera lyncher. Et on lira dans la presse et dans les commentaires à quel point il est mauvais et doit être remplacé par la dernière coqueluche qui est génie parce qu'il a marqué un triplé contre le 13ème du Top14.
On devrait peut-être se questionner aussi un peu, nous les "supporters".

Pour avoir assisté ce week-end à un tournoi de Jeunes Benjamins et Minimes à15,je n'ai vu que des gamins faire du rentre-dedans,passer par le sol, et ce,à la satisfaction de leurs éducateurs;donc cette culture du Jeu de mouvement et d'évitement n'a plus cours dans le Rugby actuel;comme MMrs Elissalde et Novès le font justement remarquer ,notre Rugby se délite!!!par contre,quand Mr Elissalde entraînait Bayonne,adieu le rugby à la "bayonnaise",quant au Stade Toulousain,il est loin le temps où ses joueurs créaient "du désordre" pour nous gratifier d'un beau jeu de mouvement!!!faire des constats c'est bien,faire amende honorable....c'est mieux!
@dichat'z!

  • mr rov
    21375 points
  • il y a 6 ans

oui enfin, on aura beau refaire les matchs passe par passe, action par action...c'est facile de décortiquer un match uniquement sur la technique pure, il n'en reste pas moins que le facteur "humain" peut prendre le dessus parfois sur le technique..;et ça, à travailler c'est plutôt dur.

  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 6 ans

Il y a de multiples raisons, à mon avis, pour expliquer ce problème technique, qui est criant. Sans très certainement être exhaustif on peut au moins lister:
- La qualité de la formation. Et des formateurs. La plupart des joueurs commencent dans des petits clubs qui n'ont pas les moyens d'avoir de vrais techniciens pour former les plus petits et du coup ce sont souvent des parents, qui n'ont pas toujours joué au rugby, qui s'y collent. C'est un des axes sur lesquels la FFR devrait mettre le paquet d'ailleurs.
- Les Débuts tardifs. rares sont les joueurs qui ont vraiment commencés le rugby avant minime ou cadet. Or à cet âge on ne travaille plus trop les skills mais plutôt les spécificités par poste.
- Le manque de discipline: en France on privilégie le jeu (souvent à juste titre chez l'enfant) et plus tard, beaucoup de jeunes joueurs préfèrent jouer à tout va que de travailler sur des ateliers précis. C'est il me semble une différence culturelle primordiale avec les pays anglos-axons.
- Enfin les joueurs atypiques sont trop rares et du coup trop faciles. Or dans ce cas, dans 99% des cas le gamin sera encensé et mis sur un piédestal surtout s'il est décisif, au lieu de le faire travailler sur ses points faibles pour qu'il soit encore meilleur pour l'équipe. Pas étonnant qu'un joueur comme Bastareaud ne sache pas faire une passe: Jusqu'à ce qu'il joue en pro il a survolé ses adversaires directs en termes de puissance et de vitesse. Pas besoin de savoir faire une passe dans ce cas...

Mais la technique individuelle n'est pas le seul problème: il y a aussi un problème évident d'athlétisation. A la fois en termes de puissance, mais surtout de vitesse et de techniques de courses. Alors que la puissance peut se développer sur le tard, c'est plus difficile de reprendre des mauvaises habitudes de course.

Bon ... A m'en donner faut arrêter... Si t'écoute toutes les têtes pensantes du rugby, t'as l'impression que rien ne va... Faut pas déconner non plus.

Quand t'es en benjamin, y'a pas beaucoup de coach qui vont t’engueuler parce que t'a tenté une " passe impossible".Le but de l'école de rugby c'est de comprendre les bases du jeu mais avant tout de s'amuser...

Ensuite, faut pas oublier que le rugby c'est un jeu, une activité récréative ... Tous les week end y'a des gosses qui vont jouer au rugby, encadrés par des bénévoles... Pour moi c'est ca la formation de l'école de rugby. Apres si certains sont vraiment doués ils vont dans des centres de formation, et la c'est autre chose

Enfin ! Okay les blacks se font des passes, c'est impressionnant, efficasse, ce sont des dieux blablabla. ... Beh faut peut être accepter de pas être aussi doué qu'eux et arrêter de les bader... Ils ont toujours été particuliers mais ils n'ont pas toujours gagné , merde! Si il y'a un sport ou l'équipe la plus valeureuse sur le terrain peut gagner face a une equipe techniquement superieure ... c'est bien le rugby.

Ne mangez pas la neige jaune !

Peut être la seule erreur de Fofana dans ce match ! Mais ce sont des petites erreurs d’appréciation qui font perdre de grands matchs !

  • Tournefeuille
  • il y a 6 ans

En école de rugby, ce n'est qu'a partir, en principe des catégories Minimes et Cadets que les postes respectifs seront affectés. En dessous de ces catégories les gosses sont susceptibles d'occuper n'importe quels postes. Donc normalement, aux entraînements dans tout les clubs, les gamins travaillent les passes. Et je pense que c'est comme le vélo ça ne s'oublie pas. Pour ce qui est des Seniors, en EDF, Top 14 et séries inférieures c'est le contact et le retour intérieur qui est privilégié par sécurité. Les prises de risque ne sont pas très appréciées des entraîneurs. C'est une des raisons, à mon sens, qui fait que de nos jours, le jeu Français est assez stéréotypé et de fait prévisible.

Je suis bien d'accord pour dire que la formation est essentielle et qu'elle pourrait apporter plus de technique dans notre vivier national. Pourtant, dans ce cas d'espèce, il me semble que c'est plus l'attitude que la technique qui est en cause : je ne vais pas m'étendre sur le cas Lauret, puisqu'il a fait un match plein pour sa première et que dans son cas, la passe n'était ni évidente ni simple.
Par contre, dans le cas de Fofana, on peut dire que la situation n'était pas évidente mais il n'a même pas tourné la tête pour voir si un partenaire était en soutien et c'est ça que je trouve dommage. Ce devrait être un réflexe. Mais c'est vrai que ça se travaille à l'entraînement... Sur le 2è essai NZ, Piutau réussit une passe magique pour Read sans le voir, et ça je pense que c'ets le fruit de beaucoup de travail en amont.
Dans le cas de Vahaamahina, c'est assez symptomatique, je trouve, de vouloir concentrer l'essentiel du jeu sur le travail des avants, et de ne pas avoir "dans le sang" le réflexe de faire vivre la balle comme chez les blacks. On a ce défaut depuis l'ère Laporte il me semble. Et ce n'est pas cette quiche de PSA qui va inverser la tendance...

Tout à fait d'accord de travailler les "skills" dès le plus jeune âge. Il me semble qu'en Nouvelle-Zélande jusqu'à 10 ans tu travailles essentiellement la technique personnelle (à confirmer).

Personnellement je préfère quand même qu'un joueur ne fasse pas la passe et aille au sol pour permettre un nouveau temps de jeu, plutôt que d'essayer de faire une passe et qu'on la perde... ce qui arrive trop souvent en Top 14 et qui est vraiment rageant!

Après pour Fofana c'est plus une question d'habitude de ne pas faire de passe. Je suis persuadé qu'il savait qu'Huget était là, mais comme dit @Indy c'est plus un ailier qu'un distributeur de ballons...

Je ne parle pas de la 1ere séquence Fofana/Huget (déjà évoqué).

Sur la 2e séquence, je vois plus un choix de Lauret de revenir à l'intérieur que de passer à Médard qui a mon avis se serait fait pousser en touche.

Pour la 3e séquence, Fofana perce mais ne poursuit pas derrière avec une passe (dommage). Vahaamahina vendange par contre les extérieurs, mais idem, la défense AB est en train de glisser et ce n'est pas sûr que l'ailier allait à dam.

Donc à relativiser, mais il est clair que face à la technique individuelle des AB, la France est loin.

En même temps si faire des passes était la spécialité du cinq de devant ça se serait! Faut arrêter de croire qu un pilier ou un seconde latte va négocier un coup comme un trois quart. Même si ça serait magique 🙂

  • POB
    1698 points
  • il y a 6 ans

Il y a des soutiens oubliés ça c'est indéniable, mais il y a aussi eu dans le match à plusieurs reprises des soutiens plaqués ou retenus sans ballon par les Blacks, et ça c'est un peu leur spécialité faite discrètement et jamais sanctionnée. C'est flagrant sur la dernière percée de Fofana

@Beb963 complètement d'accord, surtout que ceux qui sont les premiers a critiquer le manque de passe après contact etc seront surement les premiers a critiquer pour un essai pris en contre sur un ballon perdu suite a ce genre de prise de risque.

Puis il suffit de regarder la dernière finale de Hcup, l'ASM a continué a jouer et a prendre des risques, et sur UNE erreur, on a perdu le match. De son coté Toulon a joué simple, n'a pas fait d'excès de zèle et au finale a gagné. Alors certes, c'est le contexte d'une finale, mais les deux équipes ont joué ainsi la finale parce qu'elles se sont entrainées toute l'année a jouer ainsi. On a pas non plus forcément besoin d'un jeu de passe après contact pour gagner des matchs....

  • Beb963
    25561 points
  • il y a 6 ans

On peut parler d'un manque de prise de risque face aux blacks où on tente pas le coup à fond je suis d'accord avec ça.
Par contre si on prend un risque en tentant une passe impossible et que tu te fais contrer par un essai de 60m derrière tu as les boules.

Je pense aussi que la formation en France est pas au top et qu'on peut mieux faire. Par contre, je ne comprends pas que des mecs comme Elissalde, qui ont quelques année de présence dans le rugby derrière eux, ne souhaitent pas prendre plus de poids au sein de la fédé et proposer un projet pour améliorer la formation.
Il doit bien avoir des idées pour se permettre de critiquer comme ça.
A moins que faire partir des spécialistes soit plus lucratif...

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

Est ce que dans leur plus jeunes années on a demandé (spécialement aux avants) de jouer ces situations autrement qu'en assurant la conservation du ballon ou en renversant tout ? La réponse est évidente. Idem pour le surdoué Fofana qui comme à Clermont joue plus dans le registre d'un super ailier placé au centre que d'un distributeur de ballons.

Quand on voit que sur ces 3 situations les porteurs de la balle n'ont pas pu trouver la solution technique permettant de poursuivre l'action on comprend tout le mal qu'ont actuellement les bleus a franchir le rideau défensif adverse avec des passes après contact comme l'ont fait Puitau....et Fickou sur l'unique essai Français.

Pour Fofana ça doit pas être facile tout va très vite, c'est pas comme s'il avait coffré le ballon sur une attaque placée.
il ramasse un ballon tombé et immédiatement il a un défenseur qui arrive sur sa droite et n'a donc pas le temps de prendre l'info de ce qui se passe sur sa gauche, d'autant qu'un autre défense arrive sur lui.
Par contre pour les autres... C'est dommage, on a vu sur ce match que quand on arrivait a faire vivre le ballon on apportait du ranger: Chouly qui passe après contact pour Fofana qui perce et ensuite Lauret qui perce aussi le long de la ligne de touche après une passe après contact de je ne sais plus qui.
Malheureusement, c'est sur qu'on ne tente pas assez par rapport aux qualités individuelles des joueurs que l'on a...

La différence entre un Sivivatu et un Fofana. Moi je pense pas que ça soit la formation, mais au temps passé au très haut niveau. Beaucoup de fois Fofana la joue solo, et c'est vrai. C'est beaucoup plus voyant en équipe de France. Simplement parce qu'il n'a trop souvent aucun soutien (et je regarde tous les matchs de Clermont), ça fait qu'il prend de mauvaises habitudes.
Mais Fofana n'est pas encore trop vieux, et là je suis pas d'accord avec Elissalde : ça se travaille, mais c'est pas avec le temps imparti avec l'équipe de France qu'il pourra travailler ça !

  • Nbat64
    8541 points
  • il y a 6 ans

C'est vrai que les avant blacks sont plus adroit et savent faire des passes, pas que s’enterrer avec le ballon. Dan Coles leur jeune talonneur est un bon exemple il court vite et joue juste; comme sur le second match contre l’équipe de France en juin (remise interieur pour Savea qui donne l'essai) et plus récemment avec sa passe magnifique contre le Japon pour l'essai de Cane. Tous les joueurs français doivent vraiment améliorer leur skills, leur rythme de jeu et leur "vision" tactique si ils veulent être compétitif sur tous les matches.

Les images sont cruelles et illustrent bien le propos, surtout la percussion sans doute inutile de Vahaamhina...mais bon c'est facile de réécrire l'histoire après coup...

Noves et Villepreux ont peut être raison mais ils font quoi pour la formation ?? il ont le droit d'aller entraîner des débutants.

  • agenox
    53220 points
  • il y a 6 ans

Tout à fait d'accord avec cette analyse . Que d'occasions manquées ou de temps forts restés stériles dus à des non prises de risque , à des fautes de main lamentables ou à des passes à l'emporte pièces !

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News