Vidéo. Flashback. 6 nations 2016. La victoire sur le fil de la France face à l’Irlande
Maxime Médard a marqué l'essai de la victoire face à l'Irlande en 2016

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Lors de la précédente édition du Tournoi, l’équipe de France l’avait emporté de peu face à l’Irlande (10-9).

Ce samedi après-midi, le Tournoi des 6 nations reprend ses droits, avec un alléchant Irlande-France à l’Aviva Stadium de Dublin. Une rencontre qui devrait tenir toutes ses promesses tant les Irlandais auront à cœur de confirmer leur succès en Italie et de prendre leur revanche face aux Bleus. La pression se fera sentir également dans le camp de Guy Novès, toujours à la recherche d’un bon résultat face à une nation majeure depuis leur victoire face à ces mêmes Irlandais l’an passé.

Le contexte :

Intronisé à la tête des Bleus, l’emblématique entraîneur du Stade Toulousain a la lourde tâche de faire oublier le mandat médiocre de Philippe Saint-André, symbolisé par la déroute en quart de finale de la Coupe du Monde face aux All Blacks (62-13). Après une victoire poussive face à l’Italie en ouverture du tournoi, recevoir l’Irlande au Stade de France a des allures de premier gros test pour Guy Novès.

La compo :

Pour ce qui est de l’équipe, beaucoup de changements ont été opérés depuis. Chez les trois-quarts, aucun des titulaires n’a été conservé pour le match de samedi et beaucoup de modifications ont lieu devant puisque Yacouba Camara, Alexandre Flanquart ou encore Wenceslas Lauret figuraient dans le XV de départ.

15. Médard

14. Thomas - 13. Mermoz - 12. Danty - 11. Vakatawa

10. Plisson - 9. Bézy

7. Camara - 8. Chouly - 6. Lauret

5. Maestri - 4. Flanquart

3. Atonio - 2. Guirado - 1. Poirot

Remplaçants : 16. Chat - 17. Slimani - 18. Ben Arous - 19. Jedrasiak - 20. Goujon - 21. Machenaud - 22. Doussain - 23. Bonneval

Tournoi des 6 Nations - La composition du XV de France pour l'Irlande

Tournoi des 6 Nations - La composition de l'Irlande face au XV de France

Le récit de la rencontre :

Dans l’agressivité, dés le début du match l’équipe de France répond présent. À l’image d’une défense hermétique qui parvient à contrer les vagues vertes. Malgré trois fautes qui permettront à Jonathan Sexton de marquer neuf points, les Français tiennent bon en première période et répondent par l’intermédiaire de Jules Plisson (9-3), mais éprouvent beaucoup de difficultés en attaque. Sevrés de ballons, ils n’ont jamais réussi à investir les 22 mètres irlandais.

En seconde période, la lutte continue et l’apport du banc est primordial. Rabah Slimani et Eddy Ben Arous (remplaçant également demain) remettent la mêlée française sur le droit chemin. C’est d’ailleurs sur une mêlée à 5 mètres de l’en-but irlandais, qu’en fin de match Maxime Machenaud peut servir Maxime Médard pour l’essai de la délivrance (10-9). Le score ne bougera pas, mettant ainsi fin à cinq années de disette face aux Irlandais. À force de patience et d’abnégation, les hommes de Guy Novès signent là une victoire à l’arraché qui semblait pourtant promise aux hommes de Joe Schmidt.

Crédit : FFR


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ce que j'aimerais vraiment savoir, c'est ce qui se passe en interne au Stade Toulousain... Parce que pour que des mecs comme Bézy, ou Médard, perdent autant niveau performance, c'est quand même du lourd... Le jeu toulousain embourbé, les tirages de gueule des joueurs, la langue de bois du staff, la 6ème place qui s'éloigne, des symptômes, c'est sûr, mais c'est quoi, exactement, ce virus ?...
Personne ne peut briefer et secouer Médard pour qu'il s'affûte un peu et qu'il puisse nous proposer autre chose que du Spedding dans le texte ?...

Et oui que de changements, le management à l'ère Novès laisse des traces...
Comment ne pas évoquer les déperditions de Bezy, Plisson, Danty, Médard, Mermoz, Flanquart et autres qui ne sont que l'ombre d'eux-mêmes, entre blessures et méformes, cette saison... Un management déplorable, qui a eu des conséquences professionnelles dramatiques pour ces joueurs, et que je trouve bien pire que celui du très critiqué Saint-André qui lui au moins avait une ligne conductrice.
Et cette année, c'est bien parti pour faire pareil : Doussain est en train de devenir un moins que rien en étant humilié par Novès, qui en profite pour se moquer de Bastareaud en le convoquant mais en ne le faisant pas jouer...
Je rappellerai également que le XV de France version Noves a un impressionnant ratio de 100 % de défaites à l'extérieur dans le VI Nations : heureusement que l'Italie sera dans une dizaine de jours pour mettre fin à cette stat gênante parce que c'est pas en Irlande qu'on retrouvera le sourire...

@Jean Neymar

Difficile de concevoir une ligne directrice chez PSA à part le non-jeu intelligent et le tout droit en lourd !
Quant à Bastareaud, tu envisages toi que c'est moquerie contre le joueur de la part de Novès ! Drôle d'opinion qui me smelbe à des années lumière de ce qui fait la force et le succès du management pour Novès ! ( par exemple sous PSa, nyanga a été appelé à presque tous les rassemblements pour repartir le vendredi précédant la rencontre ...parlais tu de moquerie ? )
Enfin le paragraphe sur le mamagement de novès ui laisse des traces mélange allégrement tout et son contraire ! comment mêler des joueurs de clubs différents avec des trajectoires différentes ( champion il y a 2 saisons, sans temps de jeu pour l'autre, blessé pour le 3eme ...) et en rendre responsable le manageur de l'EDF ?
Novès a un projet de jeu intéressant et cherche les joueurs adaptés, PSA n'en avait pas ( de son propre aveu ...)

Libre à toi de reprendre tes vieux matchs de l'ère PSa et de te ravir en les regardant ! Tu risques d'être bien seul ! Je ne connais pas grand monde pour t'accompagner !

@Jean Neymar

Portnawak... La "ligne conductrice" de PSA, à part celle qui à conduit l'EdF à devenir la risée de la presse rugbystique internationale, je ne vois pas... Combat, occupation, pas de fautes, c'est la recette Bernie son voisin, le fossoyeur du style français... Celui que Novès veut ré-inventer, justement...

@Jean Neymar

"Humilié par Novès", "se moque de Bastareaud". Commentaire 100% Novès-bashing non constructif.

@Jean Neymar

Wahoo quel optimisme !!
Si j'ai bien compris, les "déperditions" de certains joueurs seraient uniquement du fait du sélectionneurs de l'EDF.
Ca c'est balèze comme réflexion !
Hormis le fait que tout joueur peut avoir des trous dans sa carrière, ce qui arrive, tu n'as visiblement pas trop fait le lien (pour ce qui est des joueurs que tu cites) avec la situation de leur club actuellement.
Ben j'va le faire alors :
- Bezy, Médard, Doussain : Stade Toulousain... tout va bien.
- Plisson, Danty, Flanquard : Racing 92 ... saison impeccab'.
- Mermoz : Ercété.... peu utilisé dans une équipe qui se perd.
Quant à Bastareaud, sans cette histoire de commotion, il était prévu qu'il rentre samedi.
Pour ce qui est des joueurs qu'un sélectionneur appelle mais qu'il ne fait pas jouer à tous les coups, il y a plusieurs explications :
- Une équipe ce n'est pas 15 ou 23 joueurs, mais au moins le double. Et ce, pour diverses raisons ; comme le risque de blessures, l'adaptation en fonction des équipes adverses, la méforme du jour, les hémorroïdes de papa, la varicelle de la petite dernière... bref les aléas de la vie quoi.
- Si tu ne convoques que le groupe qui sera sur le pré, tu fais comment pour l'opposition ? Tu demandes à l'équipe de Marcoussis ou de Nice s'ils veulent bien faire le coup un soir d'entrainement ? Faudra le proposer au staff alors...
- Avoir un groupe le plus grand possible permet de former et préparer un max de joueurs susceptibles de faire la pige au moment voulu.
Si je ne m'abuse, un même 15 de France qui fait tout le tournoi n'est arrivé qu'une fois, mais il y a certainbement de meilleurs spécialistes que moi pour te le confirmer ici.
Donc sur les 30/40 joueurs appelés en stage, tous ne seront pas sur la feuille de match puisqu'elle est limitée à 23. Et je suis persuadé que n'importe quel sélectionneur et entraineur rêverait que cette liste soit de 30 joueurs et que le groupe de travail soit de 60 joueurs pour préparer un match international.
Ainsi le "cas Bastareaud", puisque tu n'es pas le seul à le soulever (voir Rugbyragnagna, le Midrôle et l'Epitres entre autres) serait un scandale ?
Mais alors quid des autres joueurs appelés et non retenus ? On en parle jamais.
Personne ne s'en plaint !!
Ca s'appelle tout simplement la dure loi du sport et de la concurrence.
Pour faire une équipe qui tient la route longtemps, ce n'est pas en prenant les 23 meilleurs au monde que tu y arriveras. C'est ce qui est en train d'arriver au RCT d'ailleurs.
Maintenant pour ce qui est de ton ratio de 100 % de défaites à l'extérieur dans le tournoi, hormis l'Angleterre, je te rappelle que l'an dernier aucune équipe n'a gagné à l'extérieur. Bien entendu je ne compte pas les matches contre l'Italie, ce serait ridicule.
Bien entendu que tu as le droit (et le devoir) d'être critique, comme tout le monde, mais il faut être un peu cohérent aussi.

@Lalimaille63

Voilà... Juste un truc : Plisson SF et pas Racing92...

@ginobigoudi

Juste et désolé c'est ma dyslexie parisienne puisqu'ils sont tous au Stade Français. Mea culpa

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans
@Jean Neymar

*drop the mic*

Non sérieusement, tu t'entraines pour l'introduction de la compétition de troll aux JO de 2020 c'est ça ?
Je pense que tu as le niveau.

  • Kad Deb
    30585 points
  • il y a 3 ans
@Jean Neymar

100 % de défaites dans le T6N : voilà une statistique qui claque !
Heu... Mais on me dit dans l'oreillette que les Bleus n'ont sont encore qu'à leur 2e tournoi sous Novès et qu'ils n'ont joué que 3 matches à l'extérieur pour l'instant.
C'est bien beau les pourcentages écrasants, encore faut-il qu'ils soient représentatifs.
Tiens, par exemple, sous Novès, les Bleus ont gagné à 100 % contre l'Irlande. À stat foireuse, stat foireuse et demi...

  • Pianto
    36922 points
  • il y a 3 ans
@Jean Neymar

genre si Flanquart est blessé, c'est la faute au management de Novès.
PSA, tu lui vois une ligne directrice, pourquoi pas... Un rappel, c'était au mieux 4ème du tournoi, aucune victoire contre Galles ni Irlande.
On a battu l'Irlande dès l'année dernière, je pense qu'on peut les battre ce weekend mais ce sera dur, en tous cas, j'ai bon espoir de battre les gallois cette année.
On perd peut-être à l'extérieur mais tu fais des stats sur 3 matchs non ? 1 en Ecosse, 1 à Cardiff et 1 à Twickeham, c'est léger pour donner une généralité, surtout que tu précises "dans le tournoi" pour ne pas te faire rappeler la tournée en Argentine, qui compte dans le bilan à mon avis...
Bref...

@Jean Neymar

"Saint-André qui lui au moins avait une ligne conductrice"
Le reste de la planète cherche encore

@Jean Neymar

Doussain n'a jamais eu besoin de l'EdF pour ne pas être au niveau.
Et puis quand on prend les rennes d'une équipe, on teste des nouveaux joueurs, si ceux-ci ne sont pas au niveau, ils n'y reviennent pas.

  • VivaRCF
    18499 points
  • il y a 3 ans

Impressionnant comment l'équipe a changé...

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans
@VivaRCF

Oui et non...
Restent seulement 6/23 mais il y a eu pas mal de défections qui auraient pu faire augmenter ce chiffre : blessures de CHAT de VAKATAWA, de CHOULY, GOUJON...
Sans imaginer que POIROT y serait probablement...

Ah l'époque où on nous vantait Danty "le Bastareaud 2.0 : plus rapide, plus fort, plus de passes"...

Derniers articles

News
Page facebook
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News