RESUME VIDEO. Rugby Championship : Le festival offensif des Wallabies face aux Pumas
Rugby Championship : Le festival offensif des Wallabies face aux Pumas.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'arrière australien des Wallabies Israel Folau a encore éclaboussé la rencontre face aux Pumas de son talent avec un triplé pour un large succès final.
Le week-end dernier, tous les yeux étaient rivés sur le match entre les Springboks et les All Blacks en sa qualité de finale du Rugby Championship. Cependant, ce n'était pas la dernière rencontre du tournoi. Argentins et Australiens ont en effet clôturé cette la compétition de bien belle manière avec un match riche en essais (9). Il faut dire que cet ultime affrontement était surtout la dernière occasion pour les Pumas d'engranger une première victoire, eux qui en sont passés tout près face à ces mêmes Wallabies (14-13). Pour ces derniers, l'enjeu était bien plus grand. Malmenés par les Lions britanniques, puis les Néo-Zélandais, les Sud-Africains et les Argentins, ils se devaient de montrer un bien meilleur visage avant une tournée d'automne qui s'annonce difficile. L'Australie va en effet jouer contre toutes les nations européennes majeures sauf la France. Autant dire que les Wallabies ne vont pas chômer.

Il était donc essentiel pour eux de mettre en marche leur attaque jusqu'alors peu efficace. Ce qu'ils ont parfaitement réussi à faire contre les Pumas. Sur un nuage depuis plusieurs mois, l'arrière australien Israel Folau a encore éclaboussé la rencontre de son talent avec un triplé. Il ne lui d'ailleurs fallu que deux minutes pour trouver le chemin de l'en-but argentin (2e, 34e, 41e). Les trois-quarts ont particulièrement été à la fête puisque les ailiers Adam Ashley-Cooper (32e) et Joe Tomane (63e) ont, eux aussi, franchi la ligne. Pour sa première cape sous le maillot australien, l'ouvreur prometteur des Waratahs Bernard Foley a clôturé le bal à la 78e après le seul essai d'avant de la partie par Ben Robinson. Côté argentin, Marcelo Bosch (36e) et Martin Landajo (48e), tous deux excellents lors de cette compétition, ont sauvé l'honneur des Pumas.



Un festival offensif qui s'explique en partie à cause du nombre important de plaquages ratés par les Pumas (30) et une efficacité retrouvée des Wallabies, pas vraiment au point en défense avec également 30 plaquages ratés. Finalement, la différence s'est surtout faite dans la finition car si l'on jette un coup d'œil aux statistiques de cette rencontre, on s'aperçoit que les hommes d'Ewen McKenzie ont été dominés du point de vue la possession (46 %) et de l'occupation du terrain (46 %). Quant aux nombres de passes, il est sensiblement similaire (129 contre 130), tout comme celui des courses (109-118) ou encore ceux des franchissements (18 contre 19 pour les Pumas). Et l'on peut ainsi continuer sur beaucoup d'autres aspects du jeu. Reste aujourd'hui à savoir si les Australiens seront également en mesure de bonifier leurs temps forts de cette manière face aux nations européennes.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tout le monde a l'air fan d'Israel Folau chez les commentateurs sudises, je crois qu'il faudrait attendre quelques années déjà pour voir s'il reste dans le XV, et pour voir s'il sait s'adapter. Mais bon pour l'instant c'est clair qu'il est intéressant à utiliser mais j'ai pas l'impression que McKein soit au courant, quand on voit qu'il met ashley-cooper à l'aile 😢

Je n'aurai pas du tout pensé à un score aussi lourd... Après avoir perdu d'1 point en Australie, je pensais vraiment que les Pumas pouvaient le faire chez eux!!! L'année prochaine??

Avant le match je n'aurais jamais pensé que l'Argentine se prendrait une telle danse, je les voyais même gagner de qq points!! Les australiens ne sont pas redevenus géniaux en 1 match, j'ai vu le match et les argentins leur offrent la moitié de leurs essais, avec un jeu trop expansif qu'ils ne maîtrisent pas et une défense à la rue, particulièrement sur les essais de Folau.
Les argentins vont avoir besoin rapidement d'un staff de carrure internationale, car l'actuel staff est trop limité pour le Big Three. En terme de joueurs, je pense que l'Argentine a de quoi faire quelque chose d'honnête. Ce XV a tout à fait le niveau d'une nation prétendant au top5 de l'IRB: Hernandez-Camacho-Bosch-Gurruchaga-Imhoff-Sanchez-Landajo-Leguizamon-Matera-Fernandez Lobbe-Albacete-Carizza-Figallo-Creevy-Ayerza.

Nos cher Argentins comme on les connait!! Capable du pire comme du meilleur!!

  • TPhib
    50222 points
  • il y a 7 ans

Tu as bien raison. Vivement les jours de repos 😊

PS: c'est vrai que quand on voit comme les australiens leur glissent entre les doigts, on se dit que les argentins se sont lavés les mains au savon noir avant le match.

"Autant dire que les Wallabies ne vont pas chaumer".
Quoi, ils sont pas venus prêter main forte à nos agriculteurs ??

Je m'excuse bien mais des schtroumpfs à lunettes y'en a pléthore sur le site, je ne vois pas pourquoi je ne me ferais pas plaisir aussi de temps en temps.

Pov'Thibault, pas une journée sans une agression...

  • Guiôm
    3590 points
  • il y a 7 ans

C'est dommage qu'avec une génération si talentueuse l'Australie n'arrive pas à être plus régulière.

Que de placages manqués !!! A ce niveau ça se paye cash !

C'est sur.
Un peu triste pour les argentions. Cette démonstration australienne est du au fait de ne rien avoir à perdre sur ce dernier matche à mon avis, mais ne cache pas leur manque dans le jeu depuis ces quelques mois...

Dommage pour l'Argentine qui ne cesse de monter en puissance ces dernières années. Grand bravo à l'Australie qui demeure une grande nation du rugby, à l'image de ses splendides essais. Ils ont de la qualités derrières les wallabies!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News