RÉSUMÉ VIDÉO. Rugby Championship. Les All Blacks calment les ardeurs des Pumas
Rugby Championship. Le match entre la Nouvelle-Zélande et l'Argentine a tenu toutes ses promesses.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Découvrez le résumé vidéo de la victoire des All Blacks sur les Pumas avec les six essais néo-zélandais et les trois réalisations argentines.

Ce match comptant pour la troisième journée du Rugby Championship entre la Nouvelle-Zélande et l'Argentine fait craindre le pire pour le XV de France. Ce n'est pas le spectre de la fessée reçue en quart de finale face aux All Blacks en 2015 qui plane au-dessus des Bleus. Mais plutôt le revers concédé contre les Pumas dès le premier match du Mondial 2017. Argentins et Franççais étant dans la même poule. Et compte tenu des prestations respectives des deux nations ces derniers temps, on peut craindre que les Argentins passent plus de 17 points aux Tricolores l'an prochain. Ce samedi, les Pumas n'ont peut-être pas réussi à faire tomber les doubles champions du monde sur leur pelouse. Mais une semaine après avoir battu les Springboks chez eux, ils ont posé énormément de problèmes aux hommes de Steve Hansen à Trafalgar Park. Le score, 46-24, ne reflétant pas la physionomie de la rencontre.
VIDÉO. Rugby Championship : Nicolas Sanchez, ou quand la griffe du Puma terrasse les SpringboksEmiliano BoffelliBautista Delguy et surtout Ramiro Moyano (112 m parcourus, 7 défenseurs battus). Retenez bien ces noms car ils pourraient très bien être les bourreaux de l'équipe de France au Japon. En cannes et inspiré, le triangle arrière des Pumas a mis le feu à la défense néo-zélandaise. À l'instar d'un Moyano faisant danser Mo'unga puis Perenara grâce à ses appuis avant d'accélérer pour le premier essai du match (15e). Boffelli (72m, 6 défenseurs battus) a lui été à la conclusion du troisième essai argentin à la 70e derrière une belle mêlée à 5m et une sublime passe aveugle de Sanchez. Lequel a aussi mis son nom au tableau d'affichage en marquant neuf points au pied et un essai à la 42e. Le retour des vestiaires, c'est le moment où les visiteurs ont cependant manqué de réalisme. Eux qui ont compté jusqu'à 80 % de possession et 84 % d'occupation en deuxième mi-temps. 

Le réalisme et l'efficacité, cela reste la marque de fabrique des All Blacks. Malgré un turnover et les sorties rapides de Retallick et Laumape, ils ont prouvé une fois de plus ce samedi en marquant immédiatement après chaque essai argentin. Milner-Skudder répondant à Moyano, Read à Sanchez tandis que Perenara a doublé la mise à chaque fois pour donner plus d'ampleur au score. On ne présente plus les All Blacks et leur capacité à accélérer. Samedi, on a cependant découvert Shannon Frizell, troisième ligne puissant, mobile et rapide des Highlanders (68m parcourus, 16 courses, 5 défenseurs battus) dont l'activité a été récompensée par un essai à la 74e avant la réalisation de Goodhue (80e). Rappelant à tous que pour espérer les battre, il faut être capable de jouer à son meilleur niveau pendant 80 minutes.Crédit vidéo : All Blacks

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • WebDiv
    17637 points
  • il y a 2 ans

Baudent Barrett, quand même une des "grosses stars" des AB, en porteur d'eau, c'est en soit tout un symbole...

  • Nbat64
    8565 points
  • il y a 2 ans

Très bon Frizell, ALB, Goodhue et Perenara. Et très intéressante rentrée de 3T en fin de match. Les Bokke risque de prendre chère comme l'an dernier si en plus les cadres reviennnent chez les AB.

  • mimi12
    83127 points
  • il y a 2 ans

Petit à petit , l'Argentine revient peu à peu à un bon niveau ! La poule de notre Coupe du Monde s'annonce ouverte !

@mimi12

ouverte pour la première place place entre l'angleterre et l'argentine et pour la troisième place entre la france et les tonga

"Rappelant à tous que pour espérer les battre, il faut être capable de jouer à son meilleur niveau pendant 80 minutes."

Cette phrase est fabuleuse. Les Argentins ont juste été fabuleux dans ce match. Jouer avec une telle intensité, un esprit aussi combattif et généreux... et prendre 46 pions dont 6 essais.
Allez, ça se passe de tout commentaire je pense...

@artillon

Les Argentins ont commis quelques imprécisions, mais contre les Blacks, ça se paye cash.
L'intensité, l'esprit et la générosité sont une condition sine qua none, mais ça ne suffit. Le technique, le tactique et l'exigence sont primordiales pour remporter un match contre les Blacks.

@Vae Victis Brennos

L'oxygène me paraît encore plus primordial.

@artillon

D'autant plus que du côté des 3/4, c'était plutôt l'équipe BIS (Smith, Barrett, Ioane, Crotty pas sur la feuille, Liener-Brown remplaçant)....

  • breiz93
    63488 points
  • il y a 2 ans

Nous en sommes au stade où ce n'est les pas les Blacks qu'on regarde jouer mais leurs adversaires !
Moyano nous fait un épisode de jouer un épisode de "Danse avec les Blacks" sur le 1er essai !
Il me tarde de voir Sanchez à Jean Bouin !

Les Pumas n'ont pas à rougir de leur preformance, ce sont eux qui ont fait le jeu, il faut le dire, avec un animation intéressante derrière (j'ai beaucoup aimé Moroni et Moyano en particulier). En face les Blacks n'étaient pas flamboyants mais ultra efficaces, comme à leur habitude et ça a fait mal en contre. Si les Argentins maintiennent un tel niveau d'engagement ça paiera

Le schéma global du match: les Pumas dominent la possession et le territoire mais marquent deux fois moins d'essais, ratent largement plus de plaquages et commettent largement plus de pénalités.

Les All-Blacks, c'est l'ultra efficacité. Ils sont capables d'être sevrés de ballons longtemps, sans commettre de fautes, sans concéder de points, et avec relativement peu de ballons, VONT franchir, vont marquer... C'est presque déprimant de prévisibilité. Tout le monde à peu près disait NZ de 20pts environ, et c'est ce qui est arrivé.

@Rémi teLamettra

Dès qu'ils se décident à jouer, ça devient très très compliqué pour l'adversaire

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News