RESUME VIDEO. 1986. Le fameux match face aux All Blacks où les Français se seraient dopés aux amphétamines
En 1986, les Français se seraient dopés aux amphétamines.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Retour en vidéo sur le match de 1986 où les Bleus se seraient dopés aux amphétamines avec une victoire 16 à 3 grâce aux essais de Charvet et de Lorieux.
Connue sous le nom de « La bataille de Nantes », la rencontre entre le XV de France et la Nouvelle-Zélande le 15 novembre 1986 à Nantes est au centre de toutes les discussions depuis la parution des extraits du livre du journaliste sportif Pierre Ballester intitulé « Rugby à charges. L’enquête choc ». Dans cet ouvrage, le médecin du XV de France de l’époque Jacques Mombet y avance en effet qu’avant cette rencontre, certains joueurs français auraient eu recours aux amphétamines afin de prendre leur revanche sur les All Blacks qui les avaient battus une semaine plutôt à Toulouse (7-19).


Crédit vidéo : France 3

Ce jour-là au Stade de La Beaujoire à Nantes, les Bleus n'ont pas fait leur meilleur match, les futurs champions du monde non plus à vrai dire. La rencontre a été heurtée, hachée par les pénalités, les fautes de main et les mêlées. Sans oublier les coups de pied presque systématiques sur chaque lancement de jeu. Néanmoins, les Tricolores, en place défensivement malgré un John Kirwan en jambes, l'avaient emporté 16 à 3 grâce à des essais du centre Denis Charvet (58e) puis du deuxième ligne Alain Lorieux (80e). Une victoire qui aurait d'ailleurs pu être plus large sans les nombreux échecs face aux perches de Philippe Bérot ou de Mesnel et Blanco sur drop. L'ailier Éric Bonneval a également eu de belles chances de marquer mais il n'a pu les concrétiser.


Crédit vidéo : Da Undaground Mane

Malgré tout, ce match est resté dans les mémoires. D'une part parce qu'il s'agit d'une des rares victoires françaises face aux Blacks, qui plus est sur le sol français. D'autre part, parce que l'engagement avait été total de la part des deux équipes, mais surtout chez les Bleus, remontés comme jamais par le sélectionneur de l'époque Jacques Fouroux. Ils n'avaient d'ailleurs pas été tendres avec leurs adversaires. Wayne Shelford, ancien troisième ligne centre et capitaine des Blacks entre 87 et 90, avait en effet eu quatre dents cassées et le scrotum déchiré après seulement 20 minutes de jeu suite à la visite surprise du pilier Pascal Ondarts à ses bijoux de famille. « Buck » Shelford avait définitivement quitté la pelouse en seconde mi-temps à la suite d'une commotion cérébrale. Il n'a pourtant pas oublié le regard des Français avant le match via Rugby365 : « Quand je suis sorti du tunnel et que je les ai vus, j'ai regardé les yeux des joueurs et leurs yeux ne disaient pas qu'ils allaient disputer un match contre les All Blacks. Leurs yeux disaient qu'ils avaient pris quelque chose et je ne pouvais pas le prouver ».

Côté tricolore, on nie en bloc la prise de produits interdits. Denis Charvet trouve honteux la manière dont ses anciens coéquipiers et lui sont présentés dans l'ouvrage. Quant à Philippe Sella, il n'a « rien à se reprocher ». Eric Champ se souvient via La Provence : « Dès ce match, je me souviens que les Blacks avaient mal digéré cette défaite. La rencontre avait également été tendue et nos adversaires s’étaient plaints. Battus, ils pensaient réellement que nous étions drogués. » L'emblématique 3 ligne du RCT de s'interroger : « En fait, je me demande si le journaliste (Pierre Ballester) et le docteur Mombet n’étaient pas sous influence de la drogue quand ils ont collaboré pour ce livre !»
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ça existait pas en 86 les lignes de hors-jeu?… Les mecs se jettent sur le ballon de n'importe quelle position, des en-avant au sol en pagaille, des rucks façon garçons-bouchers et des mandales en face-à-face à l'arrache… Un beau bordel !… Et la signalétique de l'arbitre, ça sent les erreurs d'aiguillage!… Bon, les 3/4, ça trottait !… Et ça se faisait des passes on dirait...

rien ne vaut les mèches de coton trempées de synthol dans le pif avant le match...

un rugby d'un autre temps
des joueurs qui trainent partout et se jettent comme ils veulent n'importe où
des clasues à tout moment
uine agressivité même sans ballon

et une façon de filmer à l'ancienne !!

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 5 ans

Eh bien ! Que de souvenirs ! Je crois que ce sont les regles pour les riucks qui ont le plus change.

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

"suite à la visite surprise du pilier Pascal Ondarts à ses bijoux de famille"
"Wayne Shelford avait en effet eu quatre dents cassées"
on savait que la consanguinité et le dopage pouvaient causer des malformations mais là ça craint vraiment.

  • ghis_2004
  • il y a 5 ans

impressionnant, tout était dans les yeux parait-il......çà laisse rêveur !

après, çà permet de revoir la touche à 2 ! avec la feinte des yeux justement ! putain ! vraiment une autre époque !

Putaing, du jeu de ligne !! 3 passes sans tomber la balle. Et des gnons !
On avait presque oublié 🙂)

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

j'ai vu le match 2 fois.
la 1e au ralenti, la 2e à vitesse réélle.
p..... ils sont tous dopés y compris l'arbitre, j'ai même des doutes sur certains supporters.
plus sérieusement je suis moins scandalisé d'apprendre que certains ont pris des amphét que d'en entendre certains dire : non non j'en ai jamais entendu parlé.
je vous invite à écouter Monclard sur RMC lors de l'émission de mercredi ou jeudi, il est parfaitement lucide.
et comme le journaliste le soulignait : en écoutant certains on croirait que le rugby est parfaitement propre.

  • Ekyrby
    6570 points
  • il y a 5 ans

Ce coup de pied d'engagement est proprement mythique, 15 mecs qui ont décider d'aller pourrir le pauvre black qui a recuperé le ballon 😀

Sinon peut arrêter de se palucher sur la perte du sens du jeu en France, ce match était franchement dégueulasse et il n'y a pas grand chose à sauver à part la nostalgie...

Ce livre est une triste blague! D'abord ce toubib de Dax (Mombet) vient se proclamer docteur officiel de l'équipe de France, et il vient nous dire qu'il connaissait tout de l'intimité des bleus, il me fait rire tant il est pas net.
Les Sud Afs champions du monde en 95 étaient chargé comme des mulets (le contexte était délicat, il fallait qu'ils gagnent cette Coupe du Monde, par tous les moyens) , et voyez leurs états actuels: maladies, décés....
Comparez cela aux français victorieux en 86 à Nantes, qui n'ont aucuns problèmes particuliers à l'heure qu'il est. (Ah mais certains diront peut être : "Mais le dopage n'altère pas forcément la santé", Mais en 86? J'en doute ) Ils avaient à coté de ça un travail, et n'auraient pas risqué leurs santés pour gagner des matchs de rugby, qui au passage, était amateur. La seule déception qu'ils avaient à l'époque, à l'image de Ondarts, c'était de ne pas avoir le vin à table

  • kou2tronche
  • il y a 5 ans

Tous dopés, tous. Les All Blacks aussi. C'est papi Ellisalde qui le soulignait, en plus d'admettre la prise personnelle d'amphétamines à quelque reprise. Les mecs du Sud survolaient les test matchs et arrivé en France en club, devenait des humains normaux.

Mais les gars, ne vous faites pas d'illusion, de nos jours, ils sont chargés aussi.

  • ositia
    13555 points
  • il y a 5 ans

Personnellement, j'ai la chance d'avoir ce match sur mon disque dur et d'avoir pu le revoir suite aux allégations de ce journaliste.

soyons honnête, c’était un match haché, difficile. Ce qui a fait la différence, ce n'est pas un éventuel dopage, c'est la volonté et la proximité des joueurs de l'équipe de France, à chaque fois qu'il y a une zone de "combat", il y a 4-5 Français contre seulement 1 ou 2 Blacks (ce qui peut expliquer la blessure ridicule du joueur en question dont j'ai oublié le nom).

Quand certains disent que la mêlée française, si dominatrice révèle le dopage, les mêlées du Nord ont toujours été plus fortes que celles du Sud, regardez la dernière coupe du monde.....

PS: c’est sur que ça énerve les Blacks, ils ont tellement l'habitude de jouer avec un arbitre en plus....

Eh les mecs,

Quand la charge vient d'un français qui écrit un bouquin, on s'accorde tous pour dire que , oui, le dopage est présent dans le rugby depuis des lustres et qu'il faut foutre un coup de pieds dans la fourmilière avant d'avoir des drames

Quand c'est un black qui le dit alors là on se scandalise comme des pucelles !

On ne serait pas un peu schizophrène en France ?

  • Jaunard78
  • il y a 5 ans

Pors répondre à Mac Sou je suggère une forme de dopage sous forme de question :
- prendre Maa Nonu en pleine poire est-ce du dopage?
- supporter 2h de conf de presse de PSA sans dormir signifie-a-t-il que je me dope aux amphétamines?

A vous!

A m'en donné faut arrêter d'être parano et ne pas tout mélanger : Si ça permet à cette truffe d'All Black de colmater son égo, semble t-il encore brisé 30 ans après soit.

Cependant il faudrait définir ce qu'est le dopage avant de le condamner. On va comparer plusieurs situations à partir de la définition du dopage " Recourir à des méthodes / des procédés et / ou des substances visant a améliorer les capacités physiques et mentale de manière artificielle. "

- Prendre trois doliprane pour ne plus sentir une douleure quelquonque avant un match

- Prendre de la ventoline avant un match alors qu'on a pas d'asthme

- Boire de l'alcool avant un match

- Prendre des protéines

- Strapper une cheville pour ne pour pouvoir courir sans problème

- Recourir à un coach de préparation mentale

- Fumer un joint (AUCUN bénéfice prouvé sur les performances) avant ou après un match

- Prendre de la créatine

- Prendre de la coke ou des amphétamines avant un match

- S'infiltrer une cheville avant un match

- Prendre de l'héroïne avant un match

- Prendre des stéroïdes

Pesez bien le pour et le contre, vous allez voir que cela n'est pas si simple ... ! Tout devient flou...

  • Spagg
    21010 points
  • il y a 5 ans

Je ne peux pas dire si effectivement, les français étaient chargés comme des mulets, mais en tout cas, le titre racoleur du bouquin est un mauvais présage quant à sa qualité et à son objectivité.

Franchement, je ne sais pas quoi trop penser de tout ça...

Qu'est-ce que ce journaliste aurait à gagner en sortant cette histoire ? Quelques billets sûrement ? Dont acte !
Qu'est-ce que le docteur Mombet aurait à gagner lui aussi en révélant ces pratiques ? Rien ! A ce jour, il doit être à la retraite et donc il ne risque plus rien quant à sa carrière !
Qu'est-ce qu'un type comme Bénézech aurait lui aussi à gagner en dénonçant la même chose, il y a quelques mois déjà ? A part être banni du monde de l'ovalie, de ne plus être invité aux matchs du Tournoi ? Rien lui non plus au final !

Qu'est-ce qu'en revanche les anciens joueurs auraient à perdre ? Tout ! En particulier la gloire et l'aura et pleins d'autres choses qu'ils peuvent encore avoir dans le milieu.

Bien entendu la réaction indignée, qu'ils ont tous, est à la fois compréhensible, normale, naturelle, légitime, est peut-être même vraie (on ne le saura jamais de toute façon). Elle va de soit. Et je n'imagine pas un seul instant qu'il en fût autrement. Je vois mal un des joueurs de cette époque dire "oui c'est vrai, je m'excuse, c'est pas bien, j'aurais pas dû".
Et pourtant...

D'un autre coté, il faut aussi relativiser, voir de quoi on parle exactement dans cette affaire ? On parle d'amphétamines. C'est une drogue oui, mais certainement pas la plus violente en circulation à cette époque là (voir le site drogue info service du gouvernement). Tout dépend du dosage, d'une prise régulière ou répétée etc...
De ce que j'ai pu lire aussi dans la presse, il ne me semble pas que le journaliste parle d'un système clairement organisé, officieux, mais plutôt de pilules mises à disposition des joueurs à coté de l'assiette (c'est ce qu'il dit d'ailleurs dans le journal de France 3). De l'artisanat quoi.

Bref, je ne fais surtout pas l'apologie du dopage, mais je ne crois pas non plus qu'il y ait de quoi vraiment fouetter un chat dans l'histoire, surtout 30 ans après. Ça rime à quoi ? Quel est le but ?
Après tout, on s'en fout un peu. Enfin moi, je m'en cogne !

Ceci étant, il a quelques temps j'écoutais Moscato à la radio (il y a aussi la vidéo sur youtube) qui parlait, avec toute sa gouaille habituelle, des méthodes d'entrainements à l'époque où il jouait au Stade Bordelais (à quelques années près c'est la même période), puis au Stade Français sous la houlette de Bernard Laporte déjà entraineur, lequel présent sur le plateau se pissait dessus (et moi aussi d'ailleurs) en écoutant le Gaillacois décrire les méthodes d'entrainements, les médecins prescrivant à outrance des ordonnances d'aspirine et de ce qui pouvait se passer après... Un grand moment de radio.
Sauf qu'à aucun moment, Laporte n'a démenti, dit "tu exagères", ou "non c'est pas vrai". Il riait à pleurer.
Or, derrière les propos de Moscato, il y a pour moi une manière de dire que parfois le milieu du rugby pouvait déjà, à cette époque, être à la limite, tout en restant bon enfant malgré tout, mais à la limite quand même.

Je crois surtout que cette affaire est destinée à faire réagir, lancer le débat sur le devenir du rugby actuel, sur les dérives éventuelles, sur la cadence des matchs, sur les calendriers infernaux, sur l'argent qui circule...

Si c'est ça, je dis que ce journaliste a raison de vouloir secouer le cocotier, car il est encore temps d'agir. Mais attention :
"Le premier qui dit se trouve toujours sacrifié
D'abord on le tue
Puis on s'habitue
On lui coupe la langue on le dit fou à lier
Après sans problèmes
Parle le deuxième
Le premier qui dit la vérité
Il doit être exécuté ".



  • Fanch
    20575 points
  • il y a 5 ans

Si les Français ont gagné en 1986 grâce au dopage, il faut croire qu'écrasés par le remords ils se sont présentés propres en finale de la 1ère coupe du monde contre ces mêmes AB en 1987. Note pour plus tard: sélectionner des joueurs absolument amoraux si on veut avoir la Webb Ellis chez nous.

L'enfer doit ressembler à quelque chose comme se retrouver seul balle en main face à Champs, Rodriguez et Herbani. P....n quelle 3ème ligne!

Cette vidéo est une preuve archéologique supplémentaire qu'il fut une époque où les 3/4 bleus savaient négocier un surnombre et faire plus de 2 passes dans une même séquence. C'est rassurant ou désolant, selon l'humeur du moment.

Sapiac, tu oublies les Irlandais, à une époque ça partait de partout (Kennedy, Duggan...)

Bien sûr que les Français se dopaient, comme les autres, mais de façon plus raisonnée et moins dangereuse que les sud-africains, les Américains ou les soviétiques dans d'autres sports, tout simplement parce que le sport est moins un outil de propagande dans notre république pas irréprochable mais pas si mal quand même, que dans ces dictatures ou pseudo-démocraties. Les sportifs chez nous ont de tout temps été épargnés par la pression démesurée du pouvoir politique. C'est désormais un autre type de pression qu'ils subissent, dont ils sont cette fois victimes sans s'en rendre compte, car ce pouvoir leur laisse croire qu'ils sont libres et maîtres de la situation.

tu as raison sur l'engagement, mais on voit bien que ce n'est pas le meme engagement

aujourd'hui c'est chirurgical, étudié, préparé
à nantes on sentait clairement les bleus chercher l'affrontement meme sur des actions où le ballon est loin des regroupements
au niveau international il n'y avait que les bocks capable de semer la merde sur le terrain, et une poignée d'anglais
mais les blacks n'avaient pas vraiment et n'ont jamais vraiment eu la culture du jeu dur, de cette notion et de cette importance de matches à domicile où il est simplement interdit de perdre
où à Toulouse la patrie du rugby les blacks nous ont battu chez nous devant nos parents nos freres nos soeurs etc etc etc...

Enfin question engagement je vois aujourd'hui des matchs internationaux comme le dernier Galles vs Angleterre ou des matchs de HCup bien plus violents.
Là c'est un match pauvre techniquement, où le premier marron est NZ, où les hors jeux sont partout et le jeu au pied d'une pauvreté digne de un match du vendredi soir.
Bref je crois surtout que l'histoire est re-racontée car à l'époque battre les NZ etait aussi rare que maintenant...
Le match entier est sur you tube.

A la toute fin, ils jouent une penalité avec un mur facon fot, c'est assez marrant! Je me demande si c'est encore autorisé ce genre de truc...

d'ailleurs puisque les dopés font de mauvais vieux si l'on en croit la génération des boks 1995.... ma foi la génération française 87-91-95 n'a pas l'air de se porter si mal que ça....

Putain, quel haka pourri à l'époque... Et Blanco avec la ligne, ça nous rajeunit pas ! 😉

pffff
si aujourd'hui ça a un peu vieillit
qui n'a jamais eu un entraineur ou un capitaine qui te foutait le frisson dans le vestiaire, qui n'a jamais pris de coup de casques ou des tartes dans les vestiaires? qui n'a jamais une fois au moins fait l'intégralité de l'échauffement dans les vestiaires pour sortir au sifflet de l'arbitre?
tout le monde se rappelle du discours de gaillard à Castres
quand tu t'es fait desossé au match précédent, tu sais que le match retour c'est coup d'envoi dans les tribunes ou jeu de quille
si l'entraineur s'appelait le petit caporal ce n'était pas pour rien

alors c'est pas nouveau, pour les anglosaxons c'est une énigme, ils arrivent 1/5 d'h avant le match et sont prets à jouer, ne comprennent absolument rien à cette valeur affective que nous avons mis pendant tant d'années et que nous sommes en train de perdre à cause des caméras dans les vestiaires, découvre ce qu'est une mise au vert où te retrouves dès le matin pour jouer à 15h

ils avaient les yeux rouges??? ben oui il y a des discours qui piquent les yeux, nul doute qu'ils y sont partis comme si ils partaient à la guerre!! et cela ils ne le comprennent pas

alors il est possible qu'individuellement certains se soiet automédicamentés mais franchement je n'en ferais pas une généralité
le synthol et le musclor c'est du dopage????
ceux qui buvait un coup de gnole aussi????
la peur c'est du dopage?
parce que c'est cette peur là qui les a transcendé, et le haka les a survoltés.... résultat un coup d'envoi digne d'un tsunami, digne d'un laché de taureau dans les rues de pampelunes, tout ce qui est noir et qui bouge doit finir la tete dans le gazon!!!! un modele du genre

rappelez du premier test à Toulouse et alors on peut penser que les bleus étaient hyper remonté avec quoi le doute persiste

  • ZaGGeN
    2683 points
  • il y a 5 ans

Des parties de manivelles aux quatre coins du terrain et un arbitrage qui a quand même bien évolué. Voilà ce que je retiendrai de ce match.

En visionant les images on se demande laquelle des deux équipes avait pris des amphets ce jour là.

es amphet ea rend agressif non? Les black sur ce imas ne paraissent pas des anges. Il y a des coups par derriere qui me parraissent comme limite.

  • CASTRES OLYMPIQUE
  • il y a 5 ans

des marrons des marrons match a l'ancienne!!!

Moi j'ai une autre théorie, avec plus de preuves tangibles que la leur: on leur a mis une branlée. Mais ça serait trop dur à avouer pour eux je pense

  • Compte supprimé
  • il y a 5 ans

Si vraiment un sportif se dope aux amphétamines, alors il le fait pour que le match soit plié en moins de deux et des joueurs de type pilier ou seconde latte puisse courir et plaquer kirwan sans transpirer. Ces blacks sont décevants, ils cachent leur contre performance de ce jour là derrière une super performance française: Tous ces joueurs étaient au sommet de leur art et Ca tout les boules aux blacks. Petits dans la défaite, ils sont trop habitués a ce que l'irb leur deroule le tapis rouge avant chaque match. Ce pays a fouri de grands joueurs, alors pourquoi çette amertume? Ils ont perdu et c'est tout. En parlant dopage, il ha quelqu'un qui peut recenser le nombre de boks champions du onde la premiere fois encore en vie et sans maladie incurable? Et jonahLomu: il a beau être un joueur au top, son problème de reins n'est pas anodin. Arrêtez la olé moque qui enfle autour de l'EDF cant la coupe du monde. D'autant plus que certains produit duite dopants en France ne le sont pass de ĺtr te côté de la manche, et ceux qui lé sont dans le nord ne le sont pas dans le sud. Arrêtez l'hypocrisie et ouvrez les yeux sur la réalité des sportifs ont bâtis leur carrière, et galber des trophées grace au dopage ....

Désolant, attaque sans preuve. Les Blacks ont perdu sur l'engagement dans un combat d'hommes à hommes. A l'époque, pour penser qu'une personne se drogue fallait pas être propre non plus...

ce ne sont pas des francais dopes ce sont des mauvais blacks ! fautes de mains erreurs de placement etc ...

  • BoBoB
    7969 points
  • il y a 5 ans

Un pack de boucher avec une 3ème ligne de poètes : Champ-Erbani-Rodriguez. Ca laisse réveur

  • mimi12
    81330 points
  • il y a 5 ans

Ce match a été une vraie boucherie!!!!!!

Sans déconner, mais c'est l'arbitre qu'était sous amphèt c'est pas possible ! Les règles sur les hors jeu ont vraiment évolué autant que ça ? Parce que bon les mecs ils sont partout sauf là où ils devraient être... Et puis c'est un pugilat c'est hallucinant... Je ne me souvenais pas combien cela pouvait être idiot comme ça...

Bon sang, l'impact à la reception du premier engagement.... avec l'energie dégagée, il y a de quoi alimenter Gaillac en electricité pendant 9 ans!

Les Français dopés... ça expliquerait pourquoi ils font tous 10 kilos de plus que les sud-africains, les anglais, samoans... qui ne peuvent rivaliser avec la puissance physique des bleus faute de produits dopants.

Oh wait...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News