Hamilton 7s 2019 - Kok intouchable, le duel Ware/Isles fait des étincelles [VIDÉO]
Le retour de Werner Kok est attendu par les fans de rugby à 7 !
L'ancien joueur du Stade Toulousain est de retour dans l'effectif des Blitzboks à Hamilton. L'an dernier, il avait réalisé de belles prouesses lors du tournoi néo-zélandais.

Le circuit mondial de rugby à 7 reprend ses droits en ce mois de janvier 2020. Pour la troisième saison consécutive, l'étape néo-zélandaise aura lieu à Hamilton, avant de faire escale à Sydney. L'an dernier, les Flying Fijians avaient remporté le tournoi en survolant leurs adversaires les uns après les autres, grâce à des gestes techniques toujours plus invraisemblables. Ils avaient battu les Américains en finale, pourtant auteurs d'un très bon tournoi et portés notamment par les exploits de leur flèche Carlin Isles. En revanche, ça avait mal tourné pour les équipes européennes, notamment les Anglais et les Français. Retour sur les moments forts de l'édition 2019.

Werner Kok punit l'Écosse

C'est toujours un régal de voir Werner Kok sur le terrain. Son activité débordante et ses atouts athlétiques font de lui le joueur que l'on rêve d'avoir dans son équipe. Les Blitzboks peuvent s'estimer chanceux, après son passage au Stade Toulousain, l'ailier ou centre à XV est de retour avec la sélection sud-africaine pour ce tournoi d'Hamilton. S'il traverse le terrain comme sur cette action face à l'Écosse l'an passé, les Blitzboks risquent d'aller loin lors de cette étape. 

Crédit vidéo : World Rugby.

La France et l'Angleterre au tapis

Le tournoi néo-zélandais réussira-t-il plus aux nations européennes cette saison ? L'année dernière, seule l'Écosse s'était hissée en quarts de finale. La France et l'Angleterre, elles, avaient sombré en phases de poule. Notamment face aux États-Unis pour les joueurs de sa majesté (vidéo ci-dessous). Les Anglais s'étaient ensuite débarrassés des Bleus en quarts de finale du Trophy (21-5) et avaient été chercher la neuvième place, tandis que les joueurs de Jérôme Daret avaient dû se contenter de la treizième place. 

Crédit vidéo : World Rugby.

Ben O'Donnell casse les reins de son adversaire argentin

Cape Town 7s 2018 – Etene Nanai-Seturo laisse son adversaire sur place avec un step monumental ! [VIDÉO]Cape Town 7s 2018 – Etene Nanai-Seturo laisse son adversaire sur place avec un step monumental ! [VIDÉO]On vous avait rappelé avant le tournoi du Cap ce step monstrueux d'Etene Nanai-Seturo. Et bien, Ben O'Donnell n'a rien à envier au joueur néo-zélandais. Face aux Argentins, lors du premier match du tournoi, il avait d'emblée porté son équipe vers la victoire avec cet appui dévastateur sur son vis-à-vis. Altruiste, il avait ensuite pu trouver du soutien pour que le ballon parvienne jusqu'à Henry Hutchinson pour l'essai. La classe. Une action à retrouver à 0'48 ci-dessous :

Crédit vidéo : World Rugby.

Kalione Nasoko renverse l'Afrique du Sud

Pourquoi les Fidjiens sont-ils aussi forts à 7 ? Et bien tout simplement parce qu'ils possèdent la palette technique complète d'un joueur de rugby. Surtout connus pour leurs offloads et leurs appuis, les joueurs du Pacifique sont aussi souvent des joueurs très grands et puissants. C'est le cas de Kalione Nasoko, capitaine de cette sélection fidjienne. Face aux Sud-Africains, pourtant réputés eux aussi pour les qualités athlétiques, il n'avait pas fait dans la délicatesse. Résultat ? Essai de 90 mètres en demi-finales pour porter son équipe vers la dernière étape. 

Crédit vidéo : World Rugby.

Un duel Ware-Isles qui fait des étincelles

Des joueurs sensationnels, il y en a un sacré paquet à 7. Alors lorsque ceux-ci se mettent à jouer des duels entre eux, c'est tout simplement un véritable bonheur pour les yeux. Lors de la demi-finale entre la Nouvelle-Zélande et les États-Unis, Regan Ware et Carlin Isles avaient décidé de se prêter au jeu de celui qui a la plus grosse...pointe de vitesse ! C'est Regan Ware qui s'illustre tout d'abord en interceptant le ballon sous les yeux du sprinteur américain et en résistant à son retour pour aplatir. Isles lui répond dans le second acte en le débordant comme il sait si bien le faire. La victoire reviendra d'ailleurs à ce dernier, puisque son équipe décrochera le billet pour la finale. Une finale lors de laquelle ils ne verront pas le jour, humiliés par les Fidjiens 38 à 0. À retrouver à partir de 4'20 :

Crédit vidéo : World Rugby.

Et aussi :

Hamilton 7s : les Fidji réinventent (encore) le rugby pour un essai d'anthologie [Vidéo]Hamilton 7s : les Fidji réinventent (encore) le rugby pour un essai d'anthologie [Vidéo]France 7 : avec quels joueurs pour Hamilton et Sydney ?France 7 : avec quels joueurs pour Hamilton et Sydney ?

Remerciez-vous !

Cet article représente pas mal de boulot. Il est financé grâce à votre soutien, et on a encore plein d’idées très Rrrrugby en attente ! Aidez-nous à renforcer l’équipe pour vous raconter d'autres belles histoires : abonnez-vous pour le prix d’une pinte !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'essaie vraiment le 7,mais... comment dire...
Je trouve ça nul à chier! Peut-être que je ne pige pas le côté spectaculaire de la discipline mais je n'y arrive pas..
Sorry ➡️

Derniers articles

News
News
Vidéos
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
News
News