Cape Town 7s 2018 – Etene Nanai-Seturo laisse son adversaire sur place avec un step monumental ! [VIDÉO] 
Envoyez un message à Nanai-Seturo si vous souhaitez prendre des cours de steps (et je ne parle pas de la danse).
On imagine déjà la moitié d'entre vous se faire les croisés sur cet appui. Pourtant, lorsque ça passe, c'est tout simplement spectaculaire !

Une semaine après leur sacre à Dubaï, les Sud-Africains accueillent la deuxième étape des World Series chez eux à Cape Town. S'ils avaient marqué l'édition 2018 avec leur superbe maillot en hommage à Nelson Mandela pour les 100 ans de la figure sud-africaine, les Blitzboks n'avaient malheureusement pas réussi à aller au bout de leurs objectifs. Les Fidjiens ayant été supérieurs cette année-là, triomphant des Speckman, Kok et cie en demies (17-12), avant de dominer les États-Unis en finale (29-15). 

Les Blitzboks révèlent le superbe maillot pour les 100 ans de Nelson Mandela [Photos]Les Blitzboks révèlent le superbe maillot pour les 100 ans de Nelson Mandela [Photos]Mais ce Cape Town Sevens 2018 a surtout donné lieu, comme souvent dans le rugby à 7, à un sacré spectacle. À travers steps, percussions et courses toujours plus rapides les unes que les autres, nous vous avons concocté un petit top 5 pour patienter jusqu'à ce week-end.

Nanai-Seturo s'envole pour le step de l'année

Maurice Longbottom, le lutin australien d'1m72, est particulièrement réputé pour ses steps. Pourtant, cette fois-ci, le karma s'est retourné contre lui. En face-à-face avec Etene Nanai-Seturo, une jeune pépite néo-zélandaise de 19 ans qui a fait ses débuts en Super Rugby la saison dernière, Longbottom a été laissé sur place, comme un vulgaire poteau. Un step sensationnel, de quoi en rendre jaloux Quade Cooper. 

Crédit vidéo : World Rugby.

Néanmoins, depuis, Longbottom a repris du service et c'est désormais lui qui met au supplice ses adversaires.

OH LES APPUIS : Maurice Longbottom mystifie trois défenseurs dans un mouchoir de poche ! [VIDÉO]OH LES APPUIS : Maurice Longbottom mystifie trois défenseurs dans un mouchoir de poche ! [VIDÉO]Barrett joue aux auto-tamponneuses

Le sevens se résume souvent aux actions d'envergure faites de steps et de courses. Pourtant, dans ce monde-là, il existe un joueur pas tout à fait comme les autres. Cet homme, c'est Danny Barrett. Réputé pour sa puissance physique, il est aujourd'hui un élément clé du système de jeu américain et est redouté par l'ensemble de la planète sevens. Au Cape Town Sevens 2018, ce sont les Blacks qui en avaient fait les frais en demi-finales. Vilimoni Koroi et Amanaki Nicole ont  en faire quelques cauchemars.

Crédit vidéo : World Rugby.

Le bijou de Koroi pour Molia

La justesse et la technique de passes des Néo-Zélandais n'est aujourd'hui plus à démontrer. Malgré tout, nous sommes toujours surpris lorsqu'ils réalisent certaines prouesses. À l'image de cette passe-laser, parfaitement à plat et dans l'intervalle de Vilimoni Koroi pour son partenaire Sione Molia. Très compliquée à défendre, même quand on s'appelle les Blitzboks. Surtout quand Molia affiche une pointe à 35km/h derrière ! Une action importante, qui avait notamment permis aux Blacks Sevens de l'emporter dans un match accroché 26-21 et de se qualifier pour les quarts, eux qui s'étaient inclinés face aux Samoa (17-21) peu avant.

Crédit vidéo : World Rugby.

Kok déclenche les réacteurs

Il sera certainement de retour ce week-end avec les Blitzboks. Présent avec l'équipe développement à Dubaï après son passage au Stade Toulousain en tant que joker médical, le talentueux Werner Kok ne devrait pas tarder à refouler les pelouses des World Series. Pour le grand bonheur du public ! Notamment des Sud-Africains, qui avaient pu apercevoir le génie en action la saison dernière à Cape Town. Toujours actif aux quatre coins du terrain, Kok avait inscrit l'essai victorieux face à l'Écosse permettant à son équipe d'atteindre les demi-finales (21-12). Cadre des Blitzboks depuis plusieurs saisons maintenant, il sera un élément phare sur lequel Neil Powell s'appuiera pour tenter d'aller décrocher l'or olympique l'été prochain. 

Crédit vidéo : World Rugby.

76 points en deux matchs, les Bleus voient flou

Tournoi compliqué en Afrique du Sud pour les Tricolores. Étrillés 50 à 0 par les Fidji d'entrée (une semaine après le 41-0 de Dubaï), les joueurs de Jérôme Daret sombraient à nouveau face à l'Angleterre 26 à 12. À en voir cet essai de Will Muir (de nouveau bourreau des Français le week-end dernier), l'envie avait clairement choisi son camp. Les Français n'avaient pas pu faire mieux qu'une onzième place au Cap. On espère les voir atteindre un meilleur rang lors de cette édition 2019.

Crédit vidéo : World Rugby.

Découvrez les deux groupes sélectionnés par les staffs tricolores et leurs programmes :

France 7 : voici les deux groupes tricolores pour le tournoi de Cape Town !France 7 : voici les deux groupes tricolores pour le tournoi de Cape Town !SEVENS : la France dans la poule de l'Angleterre à Cape Town !SEVENS : la France dans la poule de l'Angleterre à Cape Town !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

It's roadkill! ils me font bien rire ces commentateurs

Getting waxed! tres bon

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
Saracens - Biarritz au Cap !

28 janvier 2020 à 10:47