''Un des grands contes de fées du rugby européen'', écrit la presse étrangère au sujet du titre rochelais
Danty et les Rochelais ont dominé le Leinster en finale de la Champions Cup.
En battant le Leinster, favori pour le titre, en finale de la Champions Cup, le Stade Rochelais a montré que tout était possible. Une source d'inspiration pour beaucoup.

"S'il y a une leçon à tirer de cette saison européenne de rugby interclubs, c'est l'importance de l'ambition", écrit le journal anglais The Guardian après la double victoire française en Coupe d'Europe. Avant La Rochelle, c'est Lyon qui a décroché la Challenge Cup aux dépens de Toulon. Le Stade Rochelais comme Lyon jouaient encore en Pro D2 il n'y a même pas dix ans. "À l'instar d'Exeter, ils offrent de l'espoir aux aspirants du monde entier, et sont les preuves vivantes que la croissance du rugby ne se limite pas à garder jalousement le statu quo." Mais ce n'est pas tout ce que la victoire rochelaise a démontré. Elle a également "souligné une autre vérité fondamentale : une situation en apparence désespérée peut rendre les équipes et les personnes plus fortes." RugbyWorld rappelle que le Leinster était une machine à marquer des essais cette année sur la scène européenne. Les Irlandais étaient clairement favoris au début du match, mais ils n'ont pas pu traverser la ligne de craie une seule fois à Marseille. Tandis que les Maritimes ont inscrit trois essais. Une performance remarquable pour un club qui ne joue au niveau européen que depuis quatre ans.VIDÉO. Plongeon dans le port et retour des joueurs, voici la fantasmagorique fête rochelaise !VIDÉO. Plongeon dans le port et retour des joueurs, voici la fantasmagorique fête rochelaise !"Ils ont mis la pression en attaque et leur défense féroce a empêché les Irlandais de faire preuve de la fluidité balle en main qu'on avait vue avant cette finale." Pour le site spécialisé, on a retrouvé dans le style de jeu rochelais le style O'Gara. "Le courage, la détermination et le sang-froid pour lesquels O’Gara était si connu en tant que joueur ont transparu dans l'attitude de son équipe dans les dix dernières minutes alors qu’ils se préparaient à marquer l’essai gagnant du match." Pour le Telegraph, le technicien irlandais est actuellement l'entraîneur le plus en vogue du rugby européen. Il devrait pouvoir choisir n'importe quel poste international vacant de son choix après la prochaine Coupe du monde. Pour rappel, il est seulement le troisième homme à remporter la compétition en tant que joueur et entraîneur. La Rochelle a été longtemps menée durant cette irrésistible finale de Champions Cup "mais ils n'ont jamais cessé d'y croire, ajoute le site anglais. Même si cela ressemblera à un cauchemar pour les yeux des Dublinois, cela devrait être considéré comme l'un des grands contes de fées du rugby européen."CHAMPIONS CUP. De Auch à l'Europe, Grégory Alldritt est devenu l'indispensable du Stade RochelaisCHAMPIONS CUP. De Auch à l'Europe, Grégory Alldritt est devenu l'indispensable du Stade RochelaisOn l'a dit en préambule de cet article : les succès rochelais et lyonnais devraient être une source d'inspiration pour beaucoup. Et notamment pour les formations sud-africaines qui affrontent le Leinster au sein du United Rugby Championship. "La victoire de La Rochelle aura stupéfié les fidèles de Leinster et une grande partie du rugby européen, mais elle a également ouvert la porte à d'autres équipes en leur montrant que bien que le Leinster soit incroyablement fort, il y a des fissures qui peuvent être exploitées", écrit Rugbypass. Non seulement les Rochelais ont dominé le Leinster en mêlée mais ils ont fait passer la formation qui avait les sorties de balle les plus rapides dans les rucks dans la compétition pour une équipe lente. Battus avec la manière, les Irlandais voudront désormais et plus que jamais remporter la saison inaugurale du United Rugby Championship pour sauver leur saison. Mais les autres clubs auront à coeur d'imiter les Rochelais pour priver le Leinster de ce titre qui leur tend aussi les bras.CHAMPIONS CUP. ''La Rochelle a frappé là où ça faisait le plus mal'', analysent les médias irlandaisCHAMPIONS CUP. ''La Rochelle a frappé là où ça faisait le plus mal'', analysent les médias irlandais

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

« Comte de Fée du rugby européen », rugby word avec ses grandes théories sur la baguette magique d’O Gara qui en une seule fois a cloné 23 types pour devenir des winners, m interpelle !
Mais enfin j ai vu pendant 80’ des joueurs jouer avec tout simplement la fierté du maillot, une osmose parfaite entre joueurs et entraîneur et la continuité d un travail débuté avec…. Collazo , le reste c est du commentaire de rageux.

Mais je savoure aussi « l excellent » nouveau commentateur, heureux de ses saillies verbales, Imanol Harinordoquy, qui prétendit que seule une gastro du leinster permettrait la victoire des rochelais ? 👀 J ai trop de respect pour le joueur pour ne pas commenter ses interventions de💩.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News