Stade Français Paris : c'est grave Docteur ?
Stade Français Paris : c'est grave Docteur ?
Balayés à Bordeaux, les Parisiens occupent la 13e place du classement. Bien loin de ses ambitions du début de saison...

Le club se voit-il trop beau ?

Les ambitions sont légitimes, quand on s'appelle Stade Français Paris. Et qu'importe si le club de la capitale n'a plus goûté aux phases finales du championnat depuis 2015, date du dernier Brennus soulevé par le club. Un titre acquis à la surprise générale, faut-il le rappeler : Paris ne s'est d'ailleurs qualifié qu'à deux reprises... sur les onze dernières saisons.

Depuis le sacre face à Clermont, les Soldats Roses ont failli disparaître au profit d'une fusion restée solidement ancrée dans le coeur des supporters. L'histoire d'amour avec le Racing n'aura jamais lieu. À la place, un mariage et des promesses venues d'Allemagne. Et deux nouveaux boss : le Docteur Hans-Peter Wild en propriétaire ; Heyneke Meyer (ancien sélectionneur des Springboks) pour le sportifs.

Pour ses débuts dans l'Hexagone, fort de l'arrivée des internationaux Fickou et Maestri, le Sud-Africain incarnait un nouvel espoir. Mais le côté obscur est puissant, et Paris est vite rentré dans le rang. Huitième l'an passé, le Stade vient de subir trois défaites en quatre matchs depuis le lancement de la saison. Etonnant ? Même pas. Et c'est peut-être ça, le pire. Sur le papier, l'effectif parisien est clairement en deçà de ses concurrents pour les phases finales. Hormis Pablo Matera ou Gaël Fickou - retenus pour la Coupe du monde - quels joueurs seraient assurés de jouer s'ils évoluaient chez une autre équipe du haut de classement ?

Un mercato express... sur le tard

Conséquence directe de cet effectif finalement peu fourni, le staff cherche à le renforcer... alors que le championnat a déjà commencé. Ces dernières semaines, Damian Fitzpatrik, Carlü Sadie, Josh Strauss, Joketani Koroi et maintenant Luke Tagi (selon le Midol) ont tous rejoint le club du Docteur Wild. Le cas Strauss mis à part, pas de pointures censées amener un vrai plus au groupe. Même le temps d'une Coupe du monde où un faux-départ pourrait (déjà) sonner le glas des ambitions du club qui vise le toit de l'Europe et de l'Hexagone d'ici 2023.

On a plutôt l'impression que Paris fait dans la quantité plutôt que la qualité.

Une image écornée

Le cas Hendré Stassen symbolise les derniers mois d'un club qui fait plus parler de lui pour ses problèmes en coulisses que pour ses exploits sur le terrain. Meilleur joueur parisien l'an passé, le flanker a été contrôlé positif, et mis à pied par le club. Sans oublier une affaire d'agression lors de vacances passées en Afrique du Sud pour laquelle le Stade avait décidé de ne pas licencier son joueur.

Licencié, Djibril Camara l'a été pour "faute grave". Mais l'ailier qui évolue désormais à Bayonne conteste les faits qui lui sont reprochés. Et il a décidé de contre-attaquer...Pourquoi Djibril Camara a-t-il été licencié par le Stade Français ? Il s'explique, et décide de contre-attaquer !Pourquoi Djibril Camara a-t-il été licencié par le Stade Français ? Il s'explique, et décide de contre-attaquer !L'an passé, le club avait déjà fait parler de lui en cours de saison avec les départs de Robert Mohr et de Julien Dupuy. Sans oublier le cas de Sergio Parisse, capitaine emblématique poussé vers la sortie, ou ceux des joueurs licenciés l'été précédent malgré un contrat les liant au club.

Dans le même temps, beaucoup ont stigmatisé l'accent sud-africain pris par l'effectif. Ce que nie totalement Heyneke Meyer.

Trop de Sud-Africains au Stade Français Paris ? ''Un faux procès'' selon Heyneke Meyer !Trop de Sud-Africains au Stade Français Paris ? ''Un faux procès'' selon Heyneke Meyer !Bref, au-delà de résultats poussifs, pas de quoi ramener du monde au Stade Jean-Bouin. Le manque d'affluence, l'un des autres problèmes du club.

Le Président vers la sortie ?

L'information a été révélée par le Midi Olympique : depuis deux ans, Wild a dépense 40 millions d'euros dans le club. "Ces deux dernières saisons s'étant conclues sur des déficits de 17 et 18 millions d'euros." Suite à un audit interne, l'Allemand aurait décidé de se séparer d'Hubert Patricot et de Fabien Grobon, respectivement Président et directeur général du club. Deux hommes aux relations tendues avec le staff, rapporte le journal. 

Or, Heyneke Meyer est visiblement loin d'être menacé.

Stade Français Paris : Hans-Peter Wild sort la sulfateuse... et prolonge Heyneke MeyerStade Français Paris : Hans-Peter Wild sort la sulfateuse... et prolonge Heyneke Meyer

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

faut croire que l'argent ne fait pas tout, premier budget de top 14 si je me trompe pas, franchement quand on voit le stade français jouer, on dirait une équipe de pro D2 avec un effectif de top 14 minoré

Les deficits s accumulent annee apres annee il se peut qu un de ces jours la DNACG fassent son travail et que la trappe de la ProD2 s ouvre voire meme de la Federale si le SF soit sportivement relegable. Je ne m en rejouis pas. Ce Club a apporte une popularite au Rugby notamment aupres d un public feminin. D ailleurs sans lui ou plutot Max Guazzini y aurait il du rugby feminin aujourd hui en France.

"Hormis Pablo Matera ou Gaël Fickou - retenus pour la Coupe du monde - quels joueurs seraient assurés de jouer s'ils évoluaient chez une autre équipe du haut de classement ?"

Macalou, Hamdaoui, Danty, Etien, Delbouis.

Max revient ils sont devenus fou !!!!

Je crois que Wild qui aime bien les audits devrait en faire faire un par un spécialiste français ( non pas Simon, qui est spécialiste du bidonage) pour voir où est son problème.
Je crois que Meyer est peut-être un bon coach mais côté manager sportif je pense que c'est une pompe. Avoir autant de blé pour recruter des mecs qui ont pas le niveau je pense qu'il faut se forcer. A moins que sa rigidité sud-africaine ait du mal à s'acclimater à la latinité de notre caractère.

@Droitdevant

Recruter des mecs pas au niveau ? Du genre Maestri, Fickou, Matera, Hamdaoui ?

Sa rigidité permet au SF d'être bien mieux organisé mais c'est le pack parisien qui ne fait pas du tout le boulot, et Plisson n'est pas au sommet de sa carrière non plus.

  • ced
    97452 points
  • il y a 1 mois

Nous on s'en fout on y est déjà en ProD2

@ced

Attention, si vous faisez pas gaffe vous allez remonter à nouveau...

  • breiz93
    42196 points
  • il y a 1 mois

Wild et Meyer ce sont des austères qui ne se marrent pas, et auront réussi à couper le club des supporters.
Qu'en est il des joueurs..., Alexandre Flanquart à montré son talent samedi et par conséquence la compétence de Meyer...

@breiz93

C'est clair qu'avant d'accuser un joueur de ne pas se donner à fond (ce qui est peut être vrai, je ne suis pas dans le secret des Dieux), tu dois d'abord te demander si ce n'est pas ton management qui cloche.
Il suffit de voir ce qu'avait réussi Quesada....

@Flanquart St Lazare

C'est surtout que lorsque ça coince avec un seul joueur, tu peux encore te dire que le problème vient du joueur. Quand ça coince avec autant de joueurs (plus des membres du staff) soit ton équipe rassemble la plus belle bande de branleurs que le rugby ait connu, soit le chef du sportif a un petit souci de méthode.

  • Naoubil
    3240 points
  • il y a 1 mois

Le Dr. Wild n'y comprend rien à ce sport, ça se voit depuis le début mais là ça commence à devenir gênant. Il pense qu'en injectant un paquet de fric et en achetant 2-3 "stars" (j'aime pas ce mot au rugby) les résultats vont être là de suite comme au foot (cf PSG). Qu'il regarde un peu des clubs comme le Leinster, Toulouse ou les Saracens qui gagnent tout, la star dans ces clubs, c'est le club ! Il tue l'identité de ce club, a fait table raz de la génération du titre de 2015 qui avait encore à donner.



En tant que supporter de ce club depuis que je suis enfant, je commence vraiment à être lassé de ce type. Le Stade Français n'est plus ce qu'il était et je ne parle pas des résultats sportifs. Où est l'impertinence ? Le fait de ne pas trop se prendre au sérieux ? D'être un club "à part" dans le Top14 ?



Même s'il y aurait eu moins d'argent, le club aurait dû être repris par les anciens à la place de ce type ignorant et froid.

  • Ahma
    80859 points
  • il y a 1 mois
@Naoubil

Je doute fort que Wild ait voulu faire comme le PSG, il n'a jamais été question de donner au SF un budget représentant plusieurs fois celui des autres clubs.

@Ahma

Je n'ai pas non plus l'impression qu'il ait essayé de développer le club en tant que marque. À défaut d'une très grande réussite sportive des Qataris au PSG, le développement du club niveau marketing/business est lui assez impressionnant surtout en tenant compte des échecs sportifs européens. C'est certes construit à grand coup de chèques sportivement, mais la structure autour du sportif est aujourd'hui solide (et ce n'était pas gagné quand c'était à la base construit sur des sponsors bidons qataris qui faisaient pleuvoir le fric).

En fait je ne saurais pas trop dire ce que Wild essaie de faire au Stade Français. Il y a du pognon (beaucoup) mais géré n'importe comment, sans véritable projet.

  • Yonolan
    29342 points
  • il y a 1 mois

Il semblerait effectivement que Wild va devoir réinjecter encore quelques millions ( 10 ou 20...)
Ce qui fera un niveau de dépenses jamais vu en Top 14 sur si peu de temps
Les gestionnaires vont donc trinquer mais visiblement le sportif semble convenir au proprio et comme @rchyères je me pose la question mais ou passe tout cet argent ?
Vu de nos canapés on n'a en pas le sentiment que le retour sur investissement terrain soit là ,ni même ce début de saison prometteur ( même si il y a beaucoup d'absents cdm ) et surtout une gestion humaine à la hussarde qui ne semble pas cadrer avec l'histoire de ce club et indisposer les supporters de ce club

@Yonolan

Blanchiment d'argent ? Franchement a ce niveau je vois que ca, surtout qu'on peut pas dire que l'investissement vaille le coup simplement pour faire la pub de sa marque.

  • Yonolan
    29342 points
  • il y a 1 mois
@Silkerin

Non je peux imaginer ça de la part d'un club et d'un industriel ayant pignon sur rue..
Non sincèrement je ne sais pas mais c'est du jamais vu dans notre championnat encore une fois

Je n'arrive pas à comprendre comment avec le premier budget du championnat le stade affiche un tel effectif , largement trop faible pour espérer quoi que ce soit et en ayant atteint le salary cap . Le club serait il tenu par des incompétents ou par des trop honnêtes ? Parce que quand on voit les autres effectifs on se demande vraiment comment le salary cap est respecté si Paris plafonne avec ses joueurs

  • Revahn
    10111 points
  • il y a 1 mois
@Rchyères

Même avec les indemnités de licensiement (qui doivent représenter pas mal), j'arrive pas non plus à expliquer...

  • Naoubil
    3240 points
  • il y a 1 mois
@Rchyères

Je me suis moi aussi posé la question... et une des réponses c'est peut-être le niveau de vie à Paris. Loger un joueur à Pairs (ou en IDF) comparé à loger un joueur à Castres, La Rochelle, Toulon ou même Clermont c'est pas les mêmes charges. Ensuite pour le staff, notamment les kiné, médecins, prépa physique, etc... il y a pas mal de concurrence en région parisienne en terme d'équipes pro, donc les mecs demandent peut-être un plus gros salaire qu'en province, sachant qu'encore une fois le coût de la vie à Paris est plus élevé.

@Naoubil

C'est vrai qu'il faut un budget tout autre pour vivre bien a Paris ou dans une (petite) ville de province. Je suis aller sur un site faire une comparaison des couts de loc pour un F4 a Paris et a Castres. A Paris, il faut 2300 a 3800 EUR par mois pour ~ 80 m2, on a la meme chose pour 600 EUR a Castres, ca explique deja pas mal de choses je trouve

@Naoubil

J'ai du mal à croire que la faiblesse de l'effectif parisien soit dû au niveau de vie à Paris.
Je pense plutôt que lorsque l'on vire des historiques du club comme des malpropres après tout ce qu'ils ont donné au SF, ça ne donne pas très envie à d'autres de prendre leur place.
Franchement, quand tu es un joueur côté et que tu disposes de plusieurs propositions, je ne suis pas sûr que tu choisisses le SF aujourd'hui alors que c'était le cas fût un temps.
L'image du SF (de ses dirigeants bien sûr, pas du club) est devenue mauvaise et c'est malheureux pour tout le monde. C'est triste pour ce beau club et ses supporters

  • Naoubil
    3240 points
  • il y a 1 mois
@Flo Menot

Je suis d'accord avec toi, l'image auprès des joueurs pro est très mauvaise.

  • breiz93
    42196 points
  • il y a 1 mois
@Naoubil

C'est pas faux, mais ça doit être l'épaisseur du trait.

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
Sponsorisé News
Vidéos