Quade Cooper ne fait pas l'unanimité parmi ses coéquipiers
Quade Cooper agace même ses coéquipiers...

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Quade Cooper ne fait pas l'unanimité chez ses coéquipiers... Kepu, Mitchell et Ioane prennent leur distance avec les propos du fantasque demi d'ouverture.
Avec ses récentes critiques sur le staff des Wallabies, et ses envies affichées d’aller faire joujou avec Sonny Bill Williams en Rugby League, Quade Cooper ne s'est pas fait que des amis. A commencer par certains de ses camarades en sélection…

Le premier d'entre eux est le pilier des Waratahs Sepoke Kepu. Dans la presse australienne, il s’est montré assez critique avec l’attitude de son demi d’ouverture « Ce sont ses problèmes et son opinion, il n'est que le porte parole de lui-même, et à sa place j'aurais définitivement agi autrement. J'espère qu'ils parviendront à trouver une solution ». Kepu n'a pas hésité non plus à déclarer que Quade Cooper n'était pas indispensable aux Wallabies. « Kurtley Beale l'a remplacé a fait un bonne performance le week end dernier, malgré les blessures dans l'équipe. Mais c'est à l'ARU et à Robbie Deans de prendre une décision. »

Même son de cloche du coté de l'ailier des Tahs Drew Mitchell, actuellement blessé : « Je ne pense pas qu'un seul joueur puisse être "plus important que le jeu". On ne peut pas dire tout ce que l'on veut sous prétexte que l’équipe a besoin de nous… je ne pense pas qu’un seul joueur, dans n’importe quelle équipe au monde, soit indispensable ». Mitchell ajoute également que les caprices de Cooper risquent d’être préjudiciables pour l'image rugby à XV australien, qui rappelons-le, n’est que le 3ème sport national au pays de Crocodile Dundee : « Nous sommes dans un environnement compétitif. Le Rugby à XIII et le Footy ont le vent en poupe et la presse n’a pas été très positive avec nous. Les joueurs et les entraineurs font tout ce qu’ils peuvent pour avoir de meilleurs résultats, mais on pourrait se passer des distractions et de la pression extérieure ».

Enfin, même Digby Ioane a pris ses distances avec les propos de son partenaire des Reds « J’ai été surpris, mais je suppose que ça concerne Quade et sa situation. C’est un peu fou, mais ce sont ses affaires. Je n’ai rien à dire là-dessus. ». Le même Ioane affirme qu'il y a au sein des Wallabies « Réellement un bon état d'esprit… le groupe est resserré et tout le monde s’apprécie, mais nous avons juste besoin de performer les jours de match ». Vous avez compris,  « le groupe vit bien », tout ça…

En attendant, les Wallabies ont terminé leur Rugby Championship sur une bonne note. Grâce à leur victoire en Argentine hier (19-25), ils décrochent une deuxième place inespérée au classement du tournoi… à 14 points des All Blacks, auteurs d’un grand chelem avec 6 victoires en 6 matchs. Une place d'honneur qui ne devrait pas pour autant apaiser les tensions actuelles...

Source : Planet Rugby
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

M'enfin, ils sont tous un peu faux-cul dans cette histoire. Quade Cooper a raison de dire que les Wallabies ne vont pas bien du tout. On voit très bien que les joueurs ne prennent aucun plaisir. Ils gagnent tout juste contre des équipes plus faibles qu'eux, avec un peu de chance et quelques exploits personnels. Cela ne relève donc pas du caprice! Les conférences australiens, hormis les Reds et les Brumbies, et encore, ont toutes réalisé des performances très médiocres, pour ne pas dire plus... Quade Cooper a raison de sonner la sirène d'alarme. Il faudra attendre certainement leur prochaine débandade contre les Français pour se rendre compte qu'il y a quelque chose de pourri dans le royaume du rugby australien....

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News