Nalaga : « Avec Sivi et le Gallois, on va se régaler »
On a retrouvé Napolioni Nalaga. L'ailier Fidjien a expliqué les raisons de son retour au pays et ses envies de revenir près de ses coéquipiers.
Nalaga : « Avec Sivi et le Gallois, on va se régaler »
Nalaga
Les supporters clermontois s’en frottent les mains. Napolioni Nalaga a la ferme intention de revenir en Auvergne et nulle part ailleurs… de toute façon il n’a pas vraiment le choix. L’excellent Marc Duzan, envoyé par le Midol sur les terres fidjiennes, a pu percer les lourds secrets de Naps. Vern Cotter n’avait pas réussi à faire revenir son ailier mais l'entraîneur néo-zélandais était parti en s’assurant qu’il reviendrait à Clermont… et nulle part ailleurs. Un transfert en Super 15 est tout simplement impossible suite à la signature d’un accord entre Nalaga et l’ASMCA. De toute manière, Nalaga souhaite revenir près des volcans. Touché par les nombreuses attentions de ses partenaires de club ou encore des entraîneurs, Nalaga va lâcher le couteau avec lequel il coupe le magnoc pour enfiler de nouveau son habit de lumière. Le maillot jaune, le short bleu dans ses valises, mais aussi son enfant et sa femme, qui n’a jamais eu le moindre accident…

L’ailier clermontois avait menti au sujet de la mère de son enfant. Cette femme qui est la source de ce retour au pays. Napolioni Nalaga est issu d’une famille où la mère décide de tout. Du compte en banque au mariage en passant par la vie professionnelle, c’est maman Nalaga qui décidait. Et c’est au sujet du mariage que ça coinçait. La mère de Naps voulait le marier avec une riche héritière de la capitale, alors que son fils était amoureux de la mère de son enfant. S’en est suivi une dépression et des problèmes d’ordre financier (la mère refusant de délivrer une pension alimentaire)… mais il semble que Nalaga ait décidé de voler de ses propres ailes, ramenant en France celle qu’il aime.

« Non, je ne suis pas heureux. Je ne suis pas à ma place, ici. Clermont me manque. Je veux revenir après la Coupe du Monde. ». Le timide Nalaga s’intéresse toujours autant à son club. Il est notamment ravi du recrutement de son compatriote Sitiveni Sivivatu : « Avec Sivi et le Gallois (Lee Byrne), on va se régaler sur les relances ! ». De bonnes nouvelles venues des Fidji où Naps s’occupe d’un centre de formation fidjien entièrement financé par le club clermontois. Reviens vite Napolioni Nalaga !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

etben je suis bien content que sa femme soit pas morte 🙂

Haaa, les mamans!!!

  • bhhkih
  • il y a 8 ans

revien vite nap\\\'s

  • ced
    98547 points
  • il y a 8 ans

je crois pas qu'on puisse s'acclimater à l'Auvergne, trop froid !

  • ThbtS
    340 points
  • il y a 8 ans

Rien à voir avec "Rup's" ! Nalaga a été acclimaté depuis qu'il a 17 ans à la vie auvergnate et sans cette sombre histoire familiale il ferait encore rugir les tribunes du Michelin !

  • yeah !!
  • il y a 8 ans

C'est aussi ca le rugby, une deuxième famille...j'espère qu'il reviendra vite !!

  • kroog
  • il y a 8 ans

Rupeni CAUCAUNIBUCA N°2 ... Clermont n'en a pas fini des ennuis avec ce type de joueur.

Derniers articles

Transferts
News
Transferts
News
Transferts
News
Transferts
Transferts
Transferts
News
Transferts