Le Top 5 / Flop 5 du week-end (24/05 au 26/05)
Les finalistes du Top 14 sont à l'honneur.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Toulon, Castres, Freddie Burns, les Highlanders, Dylan Hartley ou encore Vern Cotter : voici le Top 5 / Flop 5 du week-end du 24 au 26 mai.
De la victoire de Leicester en Premiership à la suspension de Dylan Hartley en passant par le retour du CSBJ et de Bourg-en-Bresse en Pro D2, voici le Top 5 / Flop 5 du week-end.

LES TOPS

Castres et Toulon

Impossible de départager les deux finalistes du Top 14, édition 2012/2013. Les Toulonnais étaient attendus au tournant : seraient-ils capables de surfer sur la vague de leur succès européen ? La réponse est oui puisque le RCT a globalement dominé sa demi-finale face au Stade Toulousain, en témoigne l'essai de Danie Rossouw au bout de deux minutes de jeu. Le Castres Olympique s'est lui défait d'une apathique ASM. Mais réduire la victoire des hommes du duo Labit-Travers à la contre-performance clermontoise serait une erreur. Les Castrais ont maîtrisé leur match de bout en bout, s'appuyant sur la réussite de Rory Kockott, l'homme fort du CO cette saison. Ce match au Stade de France est une récompense pour ce groupe, sans doute l'un des plus réguliers ces dernières années. Le CO n'était pas attendu en finale. Mais personne ne peut dire qu'il n'y est pas à sa place.

Leinster

La récompense est belle pour Joe Schmidt. La Ligue Celte était le dernier trophée qu'il n'avait pas remporté avec la province du Leinster, qu'il entraîne depuis trois ans. Avant de prendre en main la sélection irlandaise, le Néo-Zélandais a donc ramené le trophée à Dublin, qui ne l'avait plus vu depuis... 2008 ! En finale, les Leinstermen de Brian O'Driscoll ont pris le meilleur sur l'Ulster (24-18), qui avait terminé en tête de la poule. Jamie Heaslip a une nouvelle fois été le fer de lance de l'équipe, en marquant un essai peu après l'heure de jeu. Une semaine après sa victoire en Challenge Européen face au Stade Français, le Leinster prouve qu'il n'a rien perdu de sa superbe.

Leicester

Et le successeur des Harlequins est... Leicester ! Après avoir battu les Londoniens en demi-finale, les Tigers ont remporté l'Aviva Premiership au détriment de Northampton à Twickenham (37-17 score final). Emmené par ses six Lions britanniques, Leicester s'adjuge donc un nouveau titre dans une finale enlevée (4 essais à 3). Les Saints, finalistes surprise, n'ont rien pu faire. Mention spéciale pour Niki Goneva, qui évoluait à Tarbes en Pro D2 la saison dernière et qui se retrouve un an après champion d'Angleterre. Le Fidjien a inscrit le dernier essai de la partie.

Bourgoin-Jallieu et Bourg-en-Bresse

Un an après, le CSBJ est de retour dans l'antichambre de l'élite ! Battus par Montauban au match aller (10-18), les Berjalliens ont renversé la tendance dans un stade Pierre-Rajon comble. Les coéquipiers de Camille Levast se sont imposés 22 à 9. Après la relégation administrative du club, Bourgoin-Jallieu a prouvé sur le terrain que sa place était en Pro D2. Les Isérois seront rejoints par l'US Bressane qui s'est imposé à Lille 8 à 7 après un match aller déjà maîtrisé. Les Burgiens évoluaient en Fédérale 1 depuis 2009.

Freddie Burns

En l'absence d'Owen Farrell et de Toby Flood, le jeune ouvreur anglais de Gloucester passait un test lors du match opposant les Barbarians Britanniques au XV de la Rose. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Burns l'a passé avec brio. Le joueur de 23 ans a mené d'une main de maître le jeu anglais, permettant à son équipe de s'imposer largement (40-12). Il en a également profité pour marquer un essai dès la 40e seconde du match ! Si la concurrence au poste d'ouvreur reste importante, Steve Lancaster sait qu'il peut compter sur son joueur.



LES FLOPS

Dylan Hartley

Il est sans aucun doute le grand perdant du week-end... En insultant l'arbitre Wayne Barnes en plein match, le talonneur anglais a précipité la défaite de son équipe en finale de la Premiership. Déjà suspendu par le passé pour morsure ou fourchette (entre autres), le Saint de Northampton n'en est pas vraiment un. Il a été condamné à onze semaines de suspension et loupera donc la tournée des Lions en Australie. Ballot. Warren Gatland a appelé Rory Best pour le remplacer.

Morgan Parra

Usé mentalement et physiquement, le demi de mêlée clermontois est complètement passé au travers de sa demi-finale face au Castres Olympique. Mike Delany a même pris le relais pour le rôle de buteur. La finale de la H Cup a clairement laissé des traces dans la tête du joueur... Privé de véritable intersaison depuis 2009, le Messin d'origine a déclaré forfait pour la tournée du XV de France en Nouvelle-Zélande. Officiellement, c'est une «tendinite au muscle droit antérieur de la jambe» qui le prive du voyage. Le Toulousain Jean-Marc Doussain a été appelé pour le remplacer.

La mêlée toulousaine

Elle avait été la clé du 19e bouclier de Brennus du club l'an passé. Mais face à Toulon vendredi soir, la mêlée toulousaine n'a jamais pesé sur la rencontre. Pire, le supposé point fort des rouges et noirs est devenu un point noir, la sortie sur blessure de Vasil Kakovin n'aidant pas. Son compatriote, Davit Kubriashvili, s'est racheté de sa finale loupée l'an passée et a fait passer un sale quart d'heure au Bok Gurthrö Steenkamp. Pour la première fois depuis 2009, le Stade Toulousain finit la saison sans titre.

Highlanders

Les Otago Highlanders nous avait habitué à mieux. Les coéquipiers d'Andrew Hore végètent à la dernière place du Super Rugby et ne parviennent décidément pas à s'en sortir. Ce week-end, la franchise basée à Dunedin s'est une nouvelle fois inclinée (19-18) face à la Western Force, loin d'être une référence du Super Rugby. Brad Thorn, Ma'a Nonu, Tony Woodcock... ils avaient pourtant été nombreux à rejoindre l'équipe cette année. Mais l'apport des champions du monde ne semble pas suffisant et le coach Jamie Joseph est à court de solutions.

Vern Cotter

Il ne s'agit pas ici d'enfoncer le coach néo-zélandais, qui prendra la tête de la sélection écossaise en 2014. Mais force est de constater que Vern Cotter a complètement manqué son coaching ce week-end face au Castres Olympique. Cinq changements dans le XV de départ, six joueurs dans les tribunes de l'Aviva Stadium sur la feuille de match à Nantes... Le Clermontois a tenté un pari. Il l'a perdu. Comment se passer d'un Regan King, si performant à chacune de ses entrées ? Le All Black aurait fait du bien à l'ASM lorsque Rougerie s'est blessé. La titularisation de Raphaël Chaume à la place de Thomas Domingo n'a également pas été payante. Bref, Vern Cotter nous avait habitué à mieux.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • zejack
  • il y a 7 ans

"le RCT a globalement dominé sa demi-finale contre le S".
Pastrop d'accord à mon avis.

Concernant le coaching de Vern Cotter, la titularisation d'un Rougerie diminué, d'un Parra au fond du trou a été une grosse erreur.
D'avoir tenter Chaume qui faisait de bonne prestation en championnat n'était pas une mauvaise idée.
Par contre peut être intégré un Malzieu à la place de Nalaga proche du néant en défense et dans le jeu.

Derniers articles

News
News
News
News
Transferts
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
Transferts
News