Féminines. Nouvelle formule, retransmission des phases finales : les prochaines nouveautés
Le championnat féminin va évoluer.

Payez 8 mois au lieu de 12 !

Soutenez le Rugbynistère pendant un an avec le code AU_SOUTIEN
La FFR souhaite faire évoluer les championnats féminins dès la saison prochaine. Pour cela, des matchs seront rediffusés et des objectifs fixés.

Depuis le début de la pandémie mondiale, il n'y a pas que le rugby amateur qui se sent oublié. Mais il y a plus grave. Chez les professionnels, ou plutôt professionnelles, le rugby féminin est laissé de côté à cause de son statut pas totalement pro. Cette année, le plus haut championnat était constitué de deux poules de quatre avec les huit meilleures équipes de France. Mais l'objectif est de rendre attractif et d'élever le niveau du rugby féminin en France. Si le XV de France joue le haut de tableau mondial avec des générations de joueuses de plus en plus talentueuse. 

Une harmonisation 

La FFR souhaite harmoniser les calendriers domestiques et international qui ont complexifié la tenue des championnats depuis le début de la pandémie mondiale. L'objectif de la FFR est d'arriver à "deux divisions de 12 et d'harmoniser l'Élite avec le calendrier international". La Fédération souhaite avoir leurs meilleures joueuses dans le championnat de janvier à mai sans discontinuité, afin d'élever l'attractivité des rencontres qui auront lieu. L'autre objectif est qu'il n'y ait plus de différence entre chaque joueuse d'Élite 1 dans son évolution et son accompagnement. 

Des matchs à la télé

Toujours dans l'évolution du rugby féminin, la FFR a négocié avec Eurosport et France 4 une rediffusion des  phases finales d'Élite 1. Au programme, les supporters pourront apprécier les trois derniers matchs de plays-off ainsi que les phases finales du championnat. La finale, prévue le 23 mai prochain sera également sur le petit écran. Une bonne nouvelle dans la médiatisation du championnat d'Élite 1. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je ne comprends pas "La Fédération souhaite avoir leurs meilleures joueuses dans le championnat de janvier à mai sans discontinuité, afin d'élever l'attractivité des rencontres qui auront lieu". N'est-ce pas la période dévolue principalement au tournoi des VI nations féminin ? Donc avec l'absence pour les matchs de championnat des sélectionnées du groupe France ?

@Louis Risque Sa Mitre

Je crois que jusque là, durant le 6 nations féminin, le championnat continuait. Est ce que ça ne veut pas dire qu'il n'y aura plus de doublons?

@Timmaman

Et bien soit les doublon se poursuivront, donc sans les internationales, soit le championnat sera en pause les WE de matchs du T6Nf. Dans les deux cas la phrase que je cite n'est pas valide.
Ou alors on passe à la physique quantique appliquée aux compétitions de rugby : comme le chat de Schrödinger, le championnat est sans discontinuité ET avec ses meilleures joueuses...

@Louis Risque Sa Mitre

Je me suis fait la même réflexion! Ce n'est pas très clair, en effet

  • oc
    7302 points
  • il y a 1 mois
@gilbertgilles

Oussama a le mérite d'avoir entendu l'appel d'un certain nombre quant a la communication sur les féminines .
Dans son prochain paragraphe intitulé "harmonisation" , gageons que le sujet bâclé
précédemment , trouve son LA ,et aille jusqu'a chercher le dièse , au besoin .

Derniers articles