Coupe du monde. Les réactions de la presse étrangère après Angleterre - Pays de Galles
Les réactions de la presse étrangère après Angleterre - Pays de Galles

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Coupe du monde. Découvrez les réactions de la presse étrangère après Angleterre - Pays de Galles. Stuart Lancaster et Chris Robshaw en prennent pour leur grade...
C'était LE match sur lequel il ne fallait pas se louper. Pourtant, samedi dernier Twickenham, l'Angleterre a peut-être perdu très gros en s'inclinant face au Pays de Galles (25-28). Placé dans la poule de la mort, le XV de la Rose doit maintenant s'imposer contre l'Australie pour ne pas avoir à subir l'humiliation d'une sortie dès les phases de poule de « sa » Coupe du monde...

Pas vraiment réputés pour leur tendresse, les médias anglais n'ont évidemment pas épargné l'équipe d'Angleterre et son capitaine Chris Robshaw, « coupable » d'avoir choisi de ne pas tenter la pénalité du match nul dans les derniers instants du match. Le joueur des Harlequins a notamment été pris pour cible par les unes de plusieurs tabloïds, comme toujours très élégants...

Mais au delà du choix contestable de Robshaw, beaucoup d'observateurs se demandent comment les Anglais ont bien pu perdre ce match, alors qu'ils comptaient 10 points d'avance au bout de 50 minutes de jeu, face à des Gallois décimés par les blessures.

Brian Moore dans le Telegraph – La faillite d'une équipe inexpérimentée

On commence avec l'inévitable Brian Moore. L'ancien talonneur a consacré une longue chronique à ce match dans le Telegraph. S'il reconnaît tout le mérite des Gallois, Moore pense que l'Angleterre n'aurait pas dû perdre ce match. Pour lui, l'inexpérience de l'équipe, l'indiscipline et les mauvais choix de Lancaster et de Robshaw ont entraîné la catastrophe :

Ce qui aurait pu et aurait dû être une victoire relativement confortable pour l'Angleterre s'est transformé en victoire mémorable pour la bande de héros blessés de Warren Gatland. Les Gallois l'ont mérité. Ne vous détrompez-pas, l'Angleterre n'a pas donné le match au Pays de Galles, ils leur ont juste donné une opportunité qui n'aurait pas dû exister après les 50 premières minutes de jeu (…) Ce n'est pas le choix de sélectionner Owen Farrell, Sam Burgess et Brad Barritt qui fait que l'Angleterre a perdu ce match. Pendant 50 minutes, ce trio a neutralisé la menace que représentait le puissant Jamie Roberts. Le 5 de devant a pris l'ascendant en mêlée et tout se passait bien. Les troisième lignes gallois ont travaillé dur mais les Anglais avaient le dessus dans les rucks, et des deux équipes, l'Angleterre apparaissait bien plus dangereuse quand ils multipliaient les phases de jeu.

Mais pour des raisons inexplicables, l'Angleterre a arrêté de jouer. C'était une faillite collective, et la relative inexpérience de plusieurs joueurs y a contribué. C'était comme au football, quand une équipe qui mène commence à défendre pour s'accrocher à son avantage au score. La blessure de Ben Youngs, constamment menaçant balle en mains autour des rucks, n'a pas arrangé les choses. Tout comme le remplacement inexplicable de Burgess par George Ford. (…) L'Angleterre n'a pas su prendre le large après deux incursions dans les 22 mètres gallois, mais surtout, c'est leur discipline et le fait de concéder 7 pénalités dans leur moitié de terrain qui a gardé les Gallois dans le match. (…) La décision de taper en touche était la troisième du genre prise par Chris Robshaw depuis le début de son capitanat et les trois fois, cela a terminé de la même manière. La sagesse de ces décisions étant uniquement jugées par le résultat, il faut conclure qu'elles étaient toutes mauvaises. (…) Trop de matchs sous Stuart Lancaster ont été perdus parce que l'Angleterre n'a pas su jouer pendant 80 minutes. Il faudra jouer 80 minutes contre l'Australie. Le résultat de ce match définira cette génération anglaise. »

New Zealand Herald – L'éternelle arrogance anglaise

Certains ont trouvé le choix de Chris Robshaw particulièrement courageux (même si Mike Brown reste le plus courageux des Anglais selon Christian Jeanpierre). D'autres l'ont trouvé arrogant. Comme Chris Rattue du New Zealand Herald, qui s'est montré particulièrement sévère :

« La décision de ne pas taper cette pénalité pour accrocher le nul est une des choses les plus choquantes que j'ai pu voir dans le sport. Cela défiait l'entendement (…) ils ne pouvaient tout simplement pas accepter de faire match nul contre le vieil ennemi gallois à domicile. C'était aussi un manque de respect pour le pack gallois, qui a facilement neutralisé le ballon porté anglais. L'Angleterre a payé le prix cher. Pour son arrogance ».

So the player ratings are out for the England v Wales game....Wow.

Posted by Rugby Banter Page on dimanche 27 septembre 2015


Dans le The Independant, les joueurs anglais terminent avec de meilleures notes que les Gallois malgré le résultat du match.

Sir Clive Woodward dans le Daily Mail – Encore de l'espoir

Souvent critique avec ses successeurs à la tête du XV de la Rose, Clive Woodward est plutôt resté sobre au moment de revenir sur cette défaite. L'entraîneur des champions du monde 2003 a tout d'abord félicité les Gallois et leur sélectionneur Warren Gatland, avant de rappeler que rien n'était encore perdu pour l'Angleterre.

« D'abord, bravo au Pays de Galles pour cette performance incroyablement courageuse et une magnifique victoire alors que tout semblait contre eux (…) C'est tout à l'honneur de Warren Gatland qui sera reconnu comme un des plus grands coachs de l'ère moderne (…) Les Anglais ont maintenant le droit d'être énervés, amers et de mauvais poil pendant 24h. Il faut qu'ils sortent tout ça de leurs têtes. Et lundi, il faut se réveiller et produire la meilleure semaine de rugby de leurs vies. Ce n'est pas encore terminé pour l'Angleterre, il y a de l'espoir, il faut y croire et tout faire pour que cela arrive.

Sir Ian McGeechan dans The Telegraph - Retenir le positif

Comme Clive Woodward, l'emblématique entraîneur des Lions Britanniques et Irlandais, Sir Ian McGeechan reste positif et préfère retenir que l'Angleterre a réussi son match pendant 55 minutes :

Ils peuvent encore terminer premier de poule. Ce n'est peut-être plus entre leurs mains mais ils ne doivent pas perdre de vue qu'il y a eu beaucoup de positif sur ce match. Pendant 55 minutes, les Anglais ont fait reculer les Gallois. Leur travail dans les rucks était efficace, comme il l'est depuis un bon moment. La conquête était forte. Ils ont dominé les contacts ».

Et vous, comment analysez-vous la défaite du XV de la Rose ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Pianto
    37402 points
  • il y a 5 ans

s'ils avaient choisi la pénalité et qu'ils l'avaient loupé, ils auraient entendu parler japonais pendant le reste de leur carrière...

Il fallait bien trouver un coupable... Peut-être que si le XV de la rose avait planté 2 essais de plus, personne ne se poserait la question... Peut-être que si en sortie de touche les anglais avaient aplatit on dirait Robshaw quel génie... Perso, je préfère perdre en essayer de gagner que faire match nul, même si pour le décompte de points, il y a une différence. Le choix du jeu doit être préféré, c'est ce qu'a fait Robshaw, dommage que ça ne ce soit pas passé comme il l'espérait. Peut-être aussi que les Anglais sont un peu trop orgueilleux et n'envisagent pas de pouvoir perdre...

La décision de ne pas taper cette pénalité pour accrocher le nul est une arrogante absurdité.
Leur vieil ennemi gallois et son pack mérite cette victoire que leur offre la perfide albion. L'Angleterre paie le prix cher et je m'en réjouis....car le XV de la rose s'est montré hautain et prétentieux, plus qu'à son habitude. Bravo au Pays de Galles qui y a cru jusqu'au bout.

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 5 ans

Je trouve les médias anglais bien sévères avec Chris Robshaw.

Si elle n'était certes pas sans risques, la décision du capitaine anglais de prendre la touche m'a paru tactiquement plutôt fondée : mené à quelques minutes de la fin de trois points, le XV de la Rose ne pouvait se satisfaire du match nul. En allant jouer la touche, les Anglais pouvaient tout logiquement espérer, sur leur propre lancer, gagner la possession du ballon et prendre l'offensive sur un maul ou sur une série de rucks pour renverser le score. Hélas, pour eux, les avants n'ont pas su (pas pu) se structurer pour avancer et ils ont été projetés par le pack gallois en touche.

Je trouve dur de ramener la défaite anglaise à ce fait de jeu de toute fin de partie. Sans reprendre tous les termes du bon vieux Brian Moore (à l'époque, un vrai poète sur le terrain...), je les trouve assez justes.

Après, il est clair que si le XV de la Rose avait enfoncé la défense galloise sur leur dernier avantage, la presse anglaise aurait élevé Chris Robshaw au rang de héros.

  • Gotd
    1374 points
  • il y a 5 ans

La décision des anglais est mauvaise parce qu'avec un nul ça se serait joué à qui des Anglais ou des Gallois font les meilleurs résultats contre les Fidji et l'Australie. Et sachant que l'Angleterre à déjà un BO contre les Fidji on aurait pu se dire qu'un BD contre l'Australie suffisait à mettre l'Angleterre en ballotage favorable pour la qualification.

C'est ce calcul qui fait la différence entre cette décision et celle du Japon.

Après quand t'es sur le terrain tu peux pas penser à tout ça. À ce moment là ils devaient être dans l'état d'esprit ou match nul et défaite c'est du pareil au même. La décision me parait donc compréhensible.

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 5 ans
@Gotd

@ Gotd

D'accord avec toi sur les dernières lignes de ton commentaire.

Je pense qu'il est difficile après coup d'imaginer ce qui aurait pu sauver les Anglais de la défaite en toute fin de rencontre. Cela dépend de tellement de choses qui vues des tribunes nous échappent forcément : ce qui te reste d'état d'esprit (si tu sens les gros qui veulent y aller, tu tentes le coup en allant en touche), de lucidité, d'envie et de sens tactique aussi.
Je ne pense pas que les Anglais en fin de rencontre se soient posé le début de la question (comment leur en vouloir ?) du bonus défensif, des futurs matchs contre l'Australie, l'Uruguay, etc. etc. Pour eux, il y avait un match à terminer, il voulaient aller chercher la victoire, point barre.

Quel vicelar ce Clive Woodward il en fait pas trop pour le moment mais il attend bien sagement son heure pour crucifier cette équipe avec un billet digne des plus odieux critiques gastronomiques.

  • Pianto
    37402 points
  • il y a 5 ans

1- Les anglais ne sont pas encore éliminés, ça pourrait se jouer au bonus cette histoire...
2- Le choix de Robshaw ne doit pas se critiquer à mon avis, les buteurs ne réclament pas la balle, les 15 mecs sont placés tout de suite pour jouer. C'est collectif et c'est davantage de l'ambition que de l'arrogance.
3- J'ai pas pleuré fort quand même (oh putain que c'est bon !)

  • seblro
    39998 points
  • il y a 5 ans

L'essentiel est fait : ils ont perdu !!!

Comme j'aurais aimé entendre les Galois leur servir le traditionnel "Sorry good game"

vous critiquez les anglais pour leur choix en partant du principe que la pénalité serait passée, mais qui vous dit qu'elle serait passée?
je vous rappelle que c'était en bord de touche pas face aux poteaux, ils avaient autant de chance de marquer un essai sur la touche que de passer cette pénalité, les gallois ont bien joué le coup à un moment où on les attendais plus, pendant le match j'étais persuadé que les anglais allaient marqué cet esai

  • Fanch
    20579 points
  • il y a 5 ans

La comparaison avec le Japon apparaît effectivement peu pertinente. Les Japonais ont leur pénalité dans les ultimes secondes, ils ne perdent que de 3 points et sont déjà des héros, vue leur prestation durant la partie, ils doivent "sentir" que les Sudafs sont sur les rotules et que sur la vitesse et l'évitement ils sont prenables, alors que haut ont leur adrénaline bloquée sur "full speed ahead", la suite leur donne raison, leur choix est pleinement justifié. Mais dès le départ ils avaient peu à perdre (un point de bonus défensif contre les Boks étant déjà une sacrée perf, comme en peuvent témoigner les Namibiens)
Pour les Anglais c'est différent, ils sortent d'une période en faveur des Gallois (essai+ pénalité à 50m) et surtout il reste 3 minutes à jouer au moment de la pénalité, ce qui donne le temps de réceptionner le coup d'envoi et d'avoir encore au moins une munition pouvant occasionner un essai ou même une simple pénalité qui aurait donné la gagne. Le choix est donc mauvais, peut-être plus part manque de lucidité, peu étonnant quand on voit la férocité de l'engagement, que par arrogance. Il y a peut-être aussi le fait qu'un match nul aurait été assimilé à une défaite par les British, du coup sous la pression, Robshaw joue le tout ou rien. Et c'est le rien qui sort.

  • Mayk83
    15731 points
  • il y a 5 ans

Ils me font bien rire les rosbifs !! Pendant le match, quand Robshaw a décidé d'aller en touche, ils l'ont tous acclamé genre "OUAIS ON N'EST PAS DES PD !!!!" et maintenant ils l'assassinent...

Si les Anglais étaient allés à l'essai la même presse aurait sûrement encensé ce capitaine, ils auraient dit qu'il est solide dans les moments difficile et lucide de choisir une touche à 5m plutot qu'une pénalité incertaine pour le match nul.

Tout ça pour dire que Robshaw est certes capitaine, mais de là à lui faire endosser cette défaite... le choix est ce qu'il est, le public l'a apprécié ce choix. On peut critiquer l'exécution du maul qui a suivi, ou un éventuel manque de ressources mentales ou physiques sur cette dernière action, mais pas ce choix.

Lancaster lui a du enrager intérieurement quand il a vu cela, mais écrire la légende de la Coupe du Monde à domicile ça passe par ce genre de choix, et surtout de réussir l'exécution.

Je trouve cela trop facile de conspuer un homme qui a pris la décision que tout le monde attendait ! Personne n'aurait été satisfait du match nul du côte grand-breton. Je reste perplexe cependant, sur le maul qui a suivi... je n'avais jamais vu (ou rarement), un pack d'une nation majeure se faire gicler en touche aussi facilement !
Après, à ce moment du match, alors que les gallois sont galvanisés par le résultat qui leur tend les bras, personnellement, je ne sais pas si je serais allé me frotter à ces gaillards !

Brian Moore a clairement l'avis le plus intéressant: le New Zealand Herald interprète un choix de jeu comme une rengaine millénaire, et Clive Woodward et McGeechan n'ont pas d'avis critique sur ce match.

Finalement, l'Angleterre a manqué de réalisme (je ne pensais pas dire ça un jour), et a pêché en fin de match contre des Gallois qui ont tout donné. Je pense que cette équipe est surtout trop jeune, dans 4 ans (s'il n'y a pas trop trop de changements), elle aura normalement gardé le talent et aura acquit l'expérience nécessaire pour être encre meilleure.
Je ne vois pas les anglais sortir des poules (pour moi l'Australie est favorite pour devenir championne du monde, donc je ne les vois pas perdre contre les anglais), mais pourtant que c'est dommage... L'Angleterre n'a pas énormément de choses à se reprocher, ça c'est joué à pas grand chose et ils n'ont pas eu de bol. Tant pis. Maintenant, inutile d'incendier un joueur ou autre, laissons les revenir, ça promet de beaux matchs!

@Querrebleu

Je vois aussi l'Australie favorite mais bon les Anglais vont être remontés à bloc et n'auront rien à perdre.

Et comme ils ont quand même pris le bd et que les Gallois vont eux aussi devoir jouer contre l'Australie (avec une infirmerie pleine à craquer...), il est un peu tôt pour déterminer celui des trois qui va sortir de la poule

Beau suspense dans cette poule.


PS - les notes de The Independant me laissent perplexe : Biggar a une des plus mauvaises notes !!!!

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 5 ans

S'il doit y en avoir qu'un pour défendre Robshaw, je serais celui-là. Le choix était déliquat mais avant tout sportif.Il voulait la victoire, ce qu'on ne peut lui reprocher. Si c'était passé il n'aurait peut-être pas été en première page. J' ai comme tout bon français un à priori sur les anglais, mais le respect doit être reconnu... Donc respect!

En tout cas, en nommant Novès à la tête de l'EdF, voilà qui va nous mettre à l'abri de ce genre de mauvais choix ... 🙂

En une semaine, on a adoré les japonais pour ne pas avoir tenté la pénalité du match nul contres les Boks, et on démolit les anglais pour la même décision. Certes, le résultat a donné raison aux uns, et tort aux autres. Mais au moment de la prise de décision, c'est pareil.
🙂

@Inglorious Bastareaud

Oui et non... le choix n'est pas le même !
Les japonais n'avaient aucune pression. S'ils perdaient, le résultat aurait été logique et en gagnant, celui-ci devient héroïque.
Les anglais quant à eux n'avaient d'autre alternative que de marquer, dans le cas contraire (comme nous le voyons aujourd'hui) un déferlement de haine !
Je pense cependant, que quelque soit le choix de Robshaw, il aurait été conspué tant dans le match nul (manque d'ambition, manque de courage, ...) que dans la défaite !

  • Chauve
    162 points
  • il y a 5 ans
@Inglorious Bastareaud

Ça n'est pas le même contexte. Les japonnais cherchaient, au mieux, une victoire de prestige, un coup d'éclat mais n'espéraient probablement pas beaucoup plus. Les anglais, eux, avaient une place à assurer, surtout dans une poule aussi difficile.

La décision de taper en touche montre peut-être un certain panache (d'autres diront de l'arrogance), mais quand les enjeux sont aussi élevés il faut faire preuve de pragmatisme tandis que Robshaw s'est cru dans un test match. A mon avis, la prise de risque était démesurée par rapport à l'objectif qui était d'assurer, à minima, une deuxième place. Mauvais choix stratégique donc.

  • ixache
    157 points
  • il y a 5 ans
@Inglorious Bastareaud

Oui. Et d'ailleurs le public du stade a (semble-t-il) appuyé/approuvé la décision de Robshaw.

Sauf qu'après, les Japonais ont enchaîné des temps de jeu sur cinq minutes et terminé sur un essai de trois-quarts d'école, tandis que les Anglais se sont fait bêtement poussé en touche en cinq secondes... Le contraste est cruel.

  • ced
    100447 points
  • il y a 5 ans

on a l'avis de Sir Clive Woodward et Sir Ian McGeechan mais il nous manque l'avis de soeur Anne

@ced

PIKA PA COMPRI ?

@ced

Peut-être seulement le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie...
Vous m'en trouverez des forums de rugby qui citent du Charles Perrault, tiens...

  • ixache
    157 points
  • il y a 5 ans
@ced

Sœur Anne ? Elle n'a rien vu venir.

POUTRER LES ANGLAIS !

L'arrogance ne paie pas toujours ! Se passer de Steffon Armitage fut le premier acte d'une défaite historique en poule face aux Gallois (aux Gallois punaise, et tout casser de partout en plus) et aux Australiens !

  • Thm
    4011 points
  • il y a 5 ans

Je trouve qu'il faut arrêter de parler d'arrogance et de critiquer le choix de Robshaw, les 3 pts étaient loin d'être assuré vu l'endroit de la pénalité, taper en touche a pas forcément été le choix le plus risqué...

@Thm

Vu l’insolante facilité des buteurs, le choix de taper paraissait plus facile. Même si le choix du jeu est pour moi plus beau.

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
Sponsorisé News
Sponsorisé News
News
News
Vidéos
Réseaux Sociaux
News