Coupe du Monde. L'Espagne n'a pas dit son dernier mot pour la qualification
L'Espagne a décidé de faire appel de la décision de World Rugby de la disqualifier de la prochaine Coupe du Monde.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

La sélection des Los Leones espère toujours participer à la prochaine coupe du monde en France en 2023 en contestant sa disqualification.

L'affaire n'est peut-être pas tout à fait terminée. Selon les informations du journal L'Équipe, la Fédération Espagnole de Rugby (FER) a fait appel ce jeudi après-midi de la décision de World Rugby de la disqualifier de la prochaine Coupe du Monde en France. Malgré sa qualification sur le terrain (deuxième du championnat européen), les Ibériques ont été sanctionnés pour avoir fait participer un joueur non éligible à la sélection espagnole. Le pilier Sud-Africain Gavin van den Berg était notamment en cause, pour ne pas avoir respecté la règle des trois ans de résidences d'affilés sur le territoire.

Coupe du Monde. ''Je veux que les gens comprennent'' : le cri du cœur de Gauthier Minguillon, ailier de l'EspagneCoupe du Monde. ''Je veux que les gens comprennent'' : le cri du cœur de Gauthier Minguillon, ailier de l'Espagne

La FER a cependant souligné qu'elle s'estimait trompée par le joueur et son club, Alcobendas, qui ont falsifié le passeport du joueur. Ainsi, elle compte contester point par point toutes les fautes qui lui ont été reprochées par un jury indépendant qui l'avait sanctionné fin avril. Une décision définitive de World Rugby devrait donc être prise mi-juin, le temps d'étudier l'appel et d'avoir une concertation du bureau exécutif. 

France 2023. Disqualifiée, l'Espagne voit encore ses rêves de Coupe du monde s'envolerFrance 2023. Disqualifiée, l'Espagne voit encore ses rêves de Coupe du monde s'envoler

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • frakc
    10814 points
  • il y a 1 mois

Je vois mal comment "los leones" pourraient se qualifier. La fédération peut être blanchie et ne pas avoir d'amande à payer (qui pour une "petite" fédération ne sont pas une mince affaire) mais pour les matchs joués avec un joueur "illégal" ça me semble très, très compliqué. Ne serait-ce que les faire rejouer: Deux matchs contre les Pays-Bas, ça semble surréaliste. De son côté le club de la région de Madrid "Alcobendas Rugby" est disqualifié de toute compétition en cours (il devait jouer la demi-finale) et rétrogradé direct. Le pire c'est que ce même club avait déjà traficoté avec le passeport de Marcus Slaughter il y a 5 ans en arrière. Donc en gros ça fait deux fois d'affilé que l'équipe espagnole perd sa qualification au mondial pour ce genre de problèmes et ça fait deux fois que le club d'Alcobendas est pris la main dans le sac avec de la falsification de documents d'identité... L'histoire "d'avoir perdu" le scan de l'original du passeport de tous leurs fichiers informatiques ne tient tellement pas debout...

@frakc

Pour information. Visiblement, le fameux Van der Berg avait fourni des photocopies de son ancien passeport quand il était valide pendant son passage à Burgos. Les dirigeants d'Alcobendas impliqués dans cette sombre histoire auraient demandé et reçu ses photocopies pour les falsifier.
Sinon, beaucoup de personnes dans le monde du rugby espagnol demande une révision de tous les joueurs étrangers ayant obtenu la "F" qui les considère un joueur comme de formation local. Le club d'Alcobendas a triché mais cela ne doit pas être le seul, je pense que c'est l'arbre qui cache la forêt. Ensuite, en lisant le dernier communiqué du club ... bon, il a des morceaux assez pathétiques. Il faudrait qu'ils assument leur responsabilité même si la FER a fait n'importe quoi derrière. Il y a quelques personnes du club dont certaines haut placées qui ont triché, le club se doit de prendre les mesures adéquates.
Une petite correction quant à la disqualification pour le mondial 2019, les Leones n'étaient pas encore qualifiés, ils devaient passer par un barrage contre les Samoa. Certes, leur disqualification les a privés de disputer ce barrage et c'est l'Allemagne qui a pris la place.

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News