6 Nations : la presse étrangère analyse la victoire du XV de France en Italie
6 Nations. Italie - France : analyse de la presse.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La France s'est imposée en Italie face à la Squadra Azzurra mais comment la presse étrangère analyse-t-elle ce match ? Revue de presse.
Ce dimanche, le XV de France s'est largement imposé en Italie (0-29) même si la manière – surtout en première période – laisse à désirer. Après cette rencontre, les Bleus possèdent tout de même une infime chance de remporter le Tournoi des 6 Nations, mais avant de basculer sur le match face à l'Angleterre, retour sur l'analyse d'Italie – France par la presse étrangère.

La Gazzetta Dello Sport : « Une chance gaspillée »

Le célèbre quotidien sportif italien n'y va pas par quatre chemins en qualifiant ce match de « journée noire », la faute à « une large défaite, une série de fautes bêtes face à un adversaire rugueux capable de concrétiser ses occasions mais qui a beaucoup joué au pied. » Pire : pour la Gazzetta, cette défaite efface déjà la belle victoire acquise en Écosse. Les Italiens regrettent la domination stérile du début de match, Tommaso Allan et Luciano Orquera égarant six points précieux en route et ne concrétisant pas une supériorité en touche, quand « Camille Lopez a su profiter des fautes de la Squadra Azzurra ». En conclusion, les Italiens ont gaspillé une chance de remporter une seconde victoire d'affilée face à une équipe de France arrivée blessée.

Autre mauvaise nouvelle que souligne la Gazzetta, la sortie de Sergio Parisse en fin de match. Tiendra-t-il sa place face aux Gallois ?

Planet Rugby : L'Italie dans les flops, Loann Goujon homme du match

Si la France était habituée à figurer dans le classement Top/Flop du week-end, c'est l'Italie, qui, cette fois, hérite de cette position peu enviable chez Planet Rugby. « Après-midi misérable pour les Italiens. Avec les difficultés des Zebre et de Trévise, plus les U20 surclassés, il ne fait pas bon être un fan de rugby en Italie. »

Quid de la rencontre ? Planet Rugby salue la performance de Loann Goujon, élu « man of the match ». Sa présence balle en main, son activité lui ont permis « de remporter son duel avec Sergio Parisse ». « On se posait beaucoup de questions sur ce joueur, plus titularisé en n°8 depuis le mois d'octobre. » Le Rochelais leur a répondu ! Le moment-clé de la rencontre est bien sûr l'essai de Yoann Maestri bien amené par la relance de Scott Spedding. Point noir relevé, le niveau de jeu : « les conditions climatiques étaient difficiles, mais ça ne peut expliquer les fautes de main et les passes mal envoyées qui ont mis les attaques en difficulté. »

ESPN : « Un match qui ne restera pas dans les mémoires »

Via sa chronique, le journaliste Tom Hamilton n'est pas tendre, ni avec les Bleus, ni avec le XV d'Italie, ni avec un match « de piètre qualité qui ne restera pas dans les mémoires ». La première période, « décousue », où les équipes se sont « éparpillées » a donné lieu à un « spectacle terrible ». Analyse que partageaient les internautes. Hamilton regrette le schéma de jeu des deux sélections : coup de pied, passe, percussion, espoir, percussion, coup de pied et ainsi de suite. Le journaliste souligne qu'à ce jeu, impossible pour l'Italie de gagner tant « la Squadra n'a jamais su trouver de numéro 10 d'envergure depuis la retraite de Diego Dominguez. » Il termine en espérant que d'ici la Coupe du monde, quand les deux équipes se retrouveront, leur visage aura changé pour plus de spectacle.

Sky Sports : « Loin du niveau international »

Si la France « a su éviter une troisième défaite consécutive en Italie », « la performance des deux équipes était bien loin du niveau international. » Comme dans beaucoup de médias, la première période est « à oublier ». Pour Sky, l'entrée de Jules Plisson à la mi-temps, en remplacement de Camille Lopez blessé, a été décisive, avec notamment une pénalité transformée d'entrée de jeu. La victoire du XV de France a au moins le mérite « d'enlever un peu de pression au contesté Philippe Saint-André. »

The Guardian : « La France n'a rien fait d'autre que jouer moins mal que son adversaire »

The Guardian symbolise la défaite de l'Italie avec la sortie en fin de rencontre, ensanglanté, tête et chaussettes baissées de Sergio Parisse. La victoire en Ecosse a été effacée par la pluie et par la France « qui n'a rien fait d'autre que jouer moins mal que son adversaire. » Le journal trouve une excuse à l'Italie : la blessure prématurée de Tommaso Allan, lui même suppléant de Kelly Haimona deux heures avant le match. La France, de son côté « n'a rien montré pendant une heure et demie si ce n'est la course spectaculaire de Noa Nakaitaci en première mi-temps », et l'essai de Yoann Maestri où « l'apport des avants » est souligné. Les Italiens ont ensuite « sombré ».

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • niniss
  • il y a 5 ans

C'est sur que le jeu de l'équipe de France est un peu pauvre qq fois mais arrêtons de faire nos rabajois il faut soutenir notre équipe nationale pour ce crunch en espérant qu'il ne soit pas un sens unique en faveur des anglais !!! Et les anglais peuvent bien dire ce qu'ils veulent ...... !!

La France me rappelle l'équipe de foot de Grèce à l'euro de 2004 (au passage, quelle compétition de merde cette année là), elle a le don de faire jouer son adversaire aussi mal qu'elle. Donc on s'ennuie, et contre les grandes équipes elle peine terriblement car on n'impose pas notre jeu mais on se contente de répondre à celui de l'adversaire, qui dès lors qu'il est supérieur peut nous passer facilement 40 pions...

Le seul point positif du match et depuis le début du tournoi: la défense. Faut bien se consoler!

La France ne fait tout simplement plus peur... Qu'une nouvelle génération s'ajoute au plus jeune de cette équipe avec un nouvel entraineur et la roue tournera vous verrez. Les jeunes sauront la valeur qu'à ce maillot car maintenant il est difficile pour eux de percer en Top 14 et donc encore plus dur au niveau international. Ils auront la hargne et l'envie 'de mettre la tête là où l'adversaire y met les pieds".

  • Kad Deb
    31207 points
  • il y a 5 ans

Rien à redire sur ces analyses. C'est ce que ressentent tous les amateurs de rugby et supporters fidèles du XV de France. J'ai quand même toujours du mal à y croire. Ce n'est pas possible que ce soit de l'EdF dont on parle ainsi ! "Match ennuyeux", "équipe qui joue juste moins mal que l'Italie", etc. Pincez-moi ! Je vais bien finir par me réveiller de ce cauchemar et retrouver l'équipe imprévisible et flamboyante - et inconstante aussi - qu'était l'EdF il y a encore quelques années...

  • mjj
  • il y a 5 ans

Sévère mais juste. La première mi-temps a atteint des summums de médiocrité. Après, ça a été un peu mieux. Ceci étant, je n'ai toujours pas vu cette année une partie de très bon niveau dans ce tournoi. Il y a du moins pire que France-Italie, c'est certain, mais dire que Galles-Irlande a été un grand match est un peu exagéré.

D'habitude, je fais la sieste devant la formule 1. Bien m'en a pris, j'ai attendu le France - Italie. Je n'ai jamais aussi bien dormi. Et comme c'était ma journée, je me suis réveillé à l'entrée de Jules Plisson. Et là, j'ai trouvé ça plutôt pas trop mal.
Finalement, je crois que ça faisait longtemps que l'EDF ne m'avait pas donné autant satisfaction 😉

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

Bon.. Clément doit juste la tournée générale alors 😉

@Oli @Amergin

Exact, merci pour la remarque les amis ! Allez, pour la peine je vais me relire Hamlet en version originale... 🙂

Oli a raison, dans le texte: "France, who were doing nothing more invigorating than playing less badly than their opponents." Et d'ailleurs c'est à peu près ce que j'ai pensé pendant tout le match.

euh non.
Le Guardian a écrit :

"La France n'a rien fait d'autre que jouer MOINS MAL que son adversaire".

  • 6592
    31780 points
  • il y a 5 ans

J'irais plus loin que nos ennemis Anglais :
Cette victoire n'est vraiment pas reluisante, et elle a même le démérite de cacher la misère et de laisser certains continuer à penser qu'ils sont légitimes.

Une défaite aurait rappelé sa place à chacun.

  • sylche
    37658 points
  • il y a 5 ans

Ah nos chers ennemis british..
Y'a qu'eux pour nous enterrer comme ça. Même quand on gagne on joue plus mal que celui qui perd.
C'est pas bien de tirer sur l'ambulance, mais bon, vous ne le feriez pas ça nous manquerait 😉

  • seblro
    40023 points
  • il y a 5 ans

C'est de l'humour anglais, en fait ils sont juste jaloux de notre sélectionneur...

  • Bine
    5078 points
  • il y a 5 ans

Sévère.
L'analyse est relativement juste si on se base juste sur la première mi-temps. La seconde rattrape quand même un peu.

Le niveau de jeu n'était clairement pas des attentes d'un match international mais on part de tellement loin que je garderai les beaux mouvements vus en seconde mi-temps.
On tient de bons joueurs. Il faut maintenant engranger de la confiance.

C'est la manière qui a manqué à L'EDF, le reste était pas mal !!!
L'Irlande avait plus de 60 minutes avant de prendre le score...
Mais je réitère, quelle pauvreté dans le jeu !!!

Preum´s...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News