6 Nations : l'analyse de la presse britannique et irlandaise après la victoire de l'Irlande sur la France
Irlande - 6 Nations : Jonathan Sexton homme du match face à l'Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Jonathan Sexton, Pascal Papé, Joe Schmidt et le niveau du Top 14 sont les principaux sujets abordés par les médias étrangers après Irlande - France.
Samedi, le XV de France s'est incliné en Irlande pour la 2e journée du 6 Nations (18-11, score final). Une défaite frustrante mais logique : les Bleus ont trop attendu pour se réveiller et commencer à inquiéter les hommes de Joe Schmidt. À l'arrivée, les joueurs sont déçus. Mais qu'en ont pensé les médias britanniques et irlandais ? Revue de presse.

The Independent - « Un Jonathan Sexton contusionné plus fort que les critiques pour un retour gagnant. »

Jonathan Sexton fait la Une du quotidien généraliste britannique. La première raison ? Son retour à la compétition après douze semaines de repos imposé. La seconde ? Le demi d'ouverture du Racing Metro a mené son équipe à la victoire en inscrivant cinq pénalités et quinze points. La troisième ? L'inquiétude d'une nouvelle commotion pour le joueur, sonné après un choc tête contre tête avec Mathieu Bastareaud. Ensanglanté après cette percussion, Sexton sortira dix minutes pour se faire soigner, avant de revenir sur le pré pour passer une énième pénalité et « remporter son duel face à Camille Lopez » et « empêcher la France de revenir dans la partie malgré l'essai de Romain Taofifenua. »

La santé du demi d'ouverture, véritable facteur X du XV du Trèfle, est surveillée de très près, et beaucoup, en Irlande, jugeaient risqué de le titulariser ce week-end face à Mathieu Bastareaud, qui lui avait causé sa première commotion lors du Tournoi 2014. Mais le test passé face aux Bleus, deux semaines avant LE choc de ce 6 Nations face à l'Angleterre, a été jugé concluant et Sexton a fait taire les critiques.

The Irish Times - « L'Irlande l'emporte dans une rencontre physique, brutale et serrée »

Pour le journal irlandais, c'est « la patte Joe Schmidt » qui est à l'origine de la victoire des Verts dans un match serré et brutal. Cette victoire est vécue comme « une prouesse quasi-égale à une seconde victoire consécutive dans le 6 Nations tant les Français ont mis le paquet pour revenir en fin de rencontre. » Mention spéciale aussi au triangle d'attaque, et notamment à Rob Kearney et Tommy Bowe, « excellents dans les airs. » La défense du Trèfle, qui a su résister aux assauts des « gargantuesques » remplaçants du XV de France, est également mise en avant.

La phrase qui fait mal : « Aujourd'hui, comme pour symboliser le rugby français, les Bleus ont paru obsédés par donner des coups de marteau dans la défense, plutôt que de varier en jouant à la main ou en utilisant le jeu au pied. »

Planet Rugby – Papé et les Bleus dans les flops du week-end

Dans son traditionnel Top / Flop du week-end, « who's hot and who's not » en version originale, Planet Rugby a placé les Bleus et Pascal Papé dans la seconde catégorie. « Le sombre record sous l'ère Saint-André continue. » Le deuxième-ligne du Stade Français prend cher, après son coup de genou sur Jamie Heaslip, que l'arbitre a jugé volontaire : « Son carton jaune a pénalisé la France dans un moment crucial. C'était un geste déloyal et pas nécessaire. Saint-André a déjà annoncé des changements pour le match face au Pays de Galles, et même s'il n'est pas suspendu, Papé pourrait être mis de côté. » Dans un autre article, Planet Rugby qualifie même le Tricolore de « Villain of the match » avec Rory Best, comprenez « méchant ».

ESPN – Le banc tricolore a fait la différence

Si le site consacré au sport fait de Jonathan Sexton l'homme du match, il reconnaît l'apport du banc français qui permit aux Bleus de faire la différence et de dominer la fin de la rencontre. L'apport d'Uini Atonio, « le joueur le plus lourd de ce 6 Nations », est souligné, même si l'essai de Romain Taofifenua n'a pas été suffisant pour battre le XV d'Irlande. Face aux coéquipiers de Paul O'Connell, les Bleus « ont subi ce qu'ils ont fait subir à l’Écosse une semaine plus tôt. » À savoir, marquer le seul essai de la rencontre mais s'incliner face à la réussite du buteur adverse sanctionnant l'indiscipline.

Sky Sports – Camille Lopez souffre de la comparaison

Pour l'homme du match, pas de suspense : Jonathan Sexton est une nouvelle fois plébiscité par Sky Sports. En face, Camille Lopez souffre de la comparaison. Ses échecs au pied (sans quoi les Bleus auraient pu aller chercher un drop plutôt qu'un essai en fin de match) sont pointés du doigt, comme son jeu à la main. En seconde période, après un joli rush de Yoann Huget, le Clermontois a ainsi « ruiné une opportunité » avec une passe mal assurée. Sexton, lui, « a joué comme s'il n'était jamais parti. »

The Guardian - « Le XV de France loin du niveau des cadors »

Le journal anglais se tourne déjà vers le prochain test opposant l'Irlande au XV de la Rose, mais analyse la situation des Tricolores. La perf' des Bleus « contraste » avec celles des autres nations majeures européennes et The Guardian ne voit pas les Bleus s'imposer en Angleterre lors de la dernière journée du 6 Nations, « s'ils continuent de jouer comme ça. » Le journal ne « s'étonne même pas » que PSA refuse d'évoquer le prochain France – Irlande qui aura lieu lors de la Coupe du monde... Saint-André a « sélectionné les joueurs en forme » mais « le très riche Top 14 ne paie pas assez de dividendes pour profiter à l'équipe nationale. » Un constat dur, mais déjà établi en France depuis quelques saisons...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@ Cyanman : complètement d'accord avec toi. La stratégie d'avant match basée sur une blessure sur Sexton est lamentable. On voit où en est réduit le XV de France et son guignol de sélectionneur.

Je ne m'en cache pas, samedi dernier, je regardais l'Irlande jouée, pas la France. Je ne me suis pas plus régalé mais au moins je me suis moins énervé.

les bleus ne nous ont pas fait vibrer samedi c sur , mais le tournoi n'est pas encore fini

  • Higelm
    15583 points
  • il y a 5 ans

Ce qui est triste à dire et à savoir, c'est que ce n'est pas l'Irlande qui gagne ce match, c'est la France qui le perd tout seul.

J'ai l'impression que chaque joueur laisse son cerveau, son envie, même son talent dans son club à chaque fois qu'il rejoint le groupe France.

Alors, forcément, je me dis que le soucis ne vient pas du joueur mais du management des joueurs. Quand j'entends qu'on se déplace en Irlande "😜our faire un exploit", je me dis qu'on est tombé bien bas. Sans vouloir manquer de respect à l'Irlande, qui, sous la houlette de Joe Schmidt, impressionne depuis quelques temps, la France n'est néanmoins pas une équipe qui devrait être qualifié comme allant tenter un exploit en terres irlandaises (en N-Z je l'accepterais ce terme).

Quand tu vois ce que Lancaster fait avec l'Angleterre, qui remplace des pépites par des diamants, ce que Gatland arrive à faire avec le Pays de Galles et un réservoir limité, quand tu vois Cotter qui fait revivre l'Ecosse en quelques matchs, je me dis que le problème c'est définitivement Saint-André et son staff.

Je supporte la France et je crois en chaque joueur, mais vivement la fin du Mondial et un renouveau pour le staff (et si possible les instances au dessus d'eux aussi). Un nouvel élan doit être insufflé.

Benny,

dire que Lopez n'est pas magicien, soit, mais si tu le regardes jouer avec Clermont tu t’apercevras qu'il est capable de balancer des caviars, et ce, au pieds comme à la main, et qu'il conduit très bien le jeu.

Pour moi il a deux faiblesses à corriger, son inconstance sur les pénalités et sa capacité à gérer les temps faibles

À Clermont il a la chance de jouer les grosses affiches, avec le XV type, et se retrouve quand même très souvent dans un fauteuil pour animer.

Concernant le duel Sexton / Bastareaud, il est malheureusement symptomatique des dérives inhérentes à notre sport : recherche de toujours plus de puissance, on privilégie l'approche bourrin au dépend des stratégies d'évitement. Le rugby n'a plus grand chose de noble dans sa mise en application au XXIème, et des esthètes comme Hogg vont se faire de plus en plus rares !

La stratégie annoncée dès le départ est en gros de causer une nouvelle commotion à Sexton.. Sérieusement c'est encore du rugby ou un match de boxe ? On recherche la victoire par le prestige ou le forfait par KO ? Ni l'un ni l'autre, au final on est en dedans, au fond du trou comme jamais et Sexton toujours debout, avec 18 points au compteur. Une leçon à méditer pour l'avenir du rugby.

  • benny
    15373 points
  • il y a 5 ans

Lopez n'est pas un problème, le problème c'est la ligne de 3/4 entière: Lopez n'est certes pas un magicien mais il peut faire le boulot proprement. Sans folie, mais il peut assurer le jeu , le faire sobrement et proprement.
Il faut se rendre à l’évidence, en France nos 10 sont bons mais sans plus, on a pas de Larkham ou Carter. Alors on prend Lopez et Plisson, et on s'y fixe et je suis sur qu'avec un plan de jeu cohérent et des automatismes, ca devrait rouler

  • keun
    6788 points
  • il y a 5 ans

pour moi lopez, même s il ne sort pas un gd match, n a pas eu de trop bonnes munitions. Je ne dirai pas que c est de la faute de kockott qui est tres souvent au déblayage (hic) avec comme compère au grattage bastareau (re-hic).
Ensuite, j aimerais bien que barnes m explique pour les mélés. Le pilier gauche irlandais a passé son mach a plonger a plat ventre ( surtt sur la premiere qui nous coupe 3 points sur une pénélité apres la touche.
Le nombre de plaquages hauts ou autres etranglements ainsi les hors jeu contants me pausent aussi problème.
En deux mots les bleus n avait pas besoin de ce genre d arbitrage pour mal faire. Bon a coté de l arbitrage des ecossais on a pas trop a se plaindre.
Autre gros problème, c est sur les ballons hauts, a part huget , c est pitoyable.
Enfin, avec deux centres comme ca , je plains les ailiers. Pas un ballon exploitable, du coup on ne voit que leurs erreurs défensives même si ce secteur est a peu pres plus rassurant.

@ThomasB: Entièrement d'accord. Lopez est passé à côté ce week-end, mais il faut pas l'enterrer pour autant. C'est un super 10 et il reste l'avenir à ce poste en France.

Les commentaires ici sont plus raisonnables que ceux sur facebook...

Quand j'en vois qui disent Lopez dehors ça me fait bien rire! Certes il s'est troué sur ce match, est ce une raison pour mettre dehors un joueur dès qu'il contre perf? NON
En même temps si on avait eu une charnière (une équipe) stable ces 3 dernières années, peut être que les joueurs galèreraient moins à se trouver...

Après faut juste arrêter, les joueurs on les a, et on a des putains de bons joueurs! Manque plus qu'à savoir les utiliser!

Un gros points positifs se sont les avants, titulaires ou remplaçants, ils sont une satisfaction (mis à part le grand dadet...)

Comme beaucoup ici, samedi j´aie ete depite du match du nos bleus. Pas d´inventivité en attaque, une charniere aux mauvaises decisions, un centre de terrain qui ná eu de cesse de rentrer dans le lard sans jamais faire une passe propre et decisive. Des ailiers contonnes au bords du terrain et un arriere qui n´a pas su allez de l´avant. La faute des joueurs ou du staff? Je pensé qu´il y a des deux. Mais forcé est de souligner qu´un staff peu donner des consignes a ces joueurs sur la touche afin de retourner la situation. Le chantier est grand mais pas impossible. Plus de liberté d´iniciative? Un jeu plus informatif que directif? A vous de voir messieurs (staff et joueurs)

Avant le début de la Coupe du Monde,il serait interessant d échanger nos 2 Mathieu ,par 1 Joseph

De plus*

Entierement d'accord, la paire lopez FTD est tres alléchante à mon gout ! De FTD étant assez polyvalent ça apporterait des solutions en cas de blessures. Le seul problème reste que psa doit le sélectionner ... il en serait capable le bougre :3

Laporte a eu sa chance pendant un moment en EDF, je verrais bien un Ibanez qui fait du superbe travail en club et semble vraiment avoir le respect et l'affection de ses joueurs. Peut-être ce qu'il nous faudrait en EDF.

Michalack est trop vieux et trop inconstant pour la sélection à mon sens. Il revient à peine et n'aura que quelques semaines de compétition dans les jambes quand Lopez a le potentiel et l'avenir devant lui. Son match de samedi est décevant, surtout au pied, mais on l'a vu tellement meilleur que je ne me fais pas d'inquiétude. Arrêtons d'enterrer un joueur sur une prestation moins convaincante, surtout quand toute l'équipe n'a pas brillé.

J'attends avec impatience le retour de Trin-Duc. Si il retrouve son niveau d'avant blessure, on ne se posera plus de questions sur quelle paire de 10 sélectionner.

  • m73
    10463 points
  • il y a 5 ans

Je suis entièrement d'accord avec toi Cedric83.... moi j'en peu plus de ce staff qui ne sait pas donner les bonnes cléfs à des joueurs qu'on sait exceptionnels. PSA il donne envie de se couper les veines quand il parle......il est borné dans ses choix, dans son optique du jeu et est usant. Difficile de ne pas faire le parallèle avec un certain Domenech au foot....Si la FFR ne veux pas vivre un drame à la coupe du monde, qu'ils le vire avec le 6 nation et ré embauche Laporte à la fin de son contrat ..... il me semble qu'un certain Galthier est libre aussi non ?

Michalack t'es sérieux ? N'importe quoi en revanche Trin-Duc peut prendre la place de Talès

  • Compte supprimé
  • il y a 5 ans

Mise à part de l'éxagération anglaise franchement anti-française qui ne sert qu'à préparer le crunch, je dirais que les médias tournent tous autour d'un symbiose argumentaire: des bleux stéréotypés dans un jeu molasson aux antipodes de ce qui se fait et se pratique en club que ce soit en championnat ou en coupe d'Europe. Je suis assez déçu par ce que j'ai vu: des joueurs mal utilisés, attendus, comme si le grimoire des tactiques avait été dérobé. Néanmoins, à ce niveau et contre les irlandais, nul ne peut commencer à jouer à la 60ème minute. Les AB le savent bien pour être passer prêts de la correctionnelle.
Sur les irlandais: ils n'ont pas été superbes ni magnifiques. Je ne me souviens pas d'envolées transcendante des arrières car depuis le départ de BOD, plus personne ne prend les intervalles. Des chandelles? seulement quand huget a commencé à passer à l'arrière! pas de clash avec Spedding. La victoire des verts se joue sur les fautes des bleux, et un match conservateur sur leurs fondamentaux de roublardise des avants(bon sang ce piler droit qui s'aplatit comme une crêpre te jamias sanctionné) et de sécurité sur le jeu aérien des arrières. Il est vrai qu'il y a des regrets à nourrir, mais tout de même c'est sur le terrain que tout se joue: et là les bleux n'y étaient pas.

Arrêtons de pleurer sur le poste de 10, Michoko reprend l'entrainement aujourd'hui et Trinh Duc prochainement.
Quelque chose me dit que ces deux là, pleins de fraîcheur, vont nous faire une fin de saison du feu de dieu et qu'à l'issue, la question Thalès et Lopez risque de ne même plus se poser.

Des avis contrasté dans la presse étrangère comme au sein des français finalement.

Je ne veux pas tirer sur le staff gratis, mais j'ai le sentiment, bien personnel, qu'il y'a un soucis à ce niveau. Quand je vois les prestations européennes de nos joueurs, par exemple Lopez, Fofana, Bastareaud, qui sont en ce moment souvent cités, quand je vois Huget à Toulouse ou comment Spedding porte Bayonne depuis des années, les performances de Kockott depuis plusieurs saisons, je me dis que vraiment, le problème ne vient pas de l'effectif. On peut accuser le manque de vécu, mais une fois de plus, cela revient au staff qui a changé d'avis à chaque match depuis 4 ans.

Les blessures n'aident pas, mais pendant ces 4 ans, il n'y a même pas une base solide qui s'est détachée.

Dans son interview d'après match, Lopez s'accusait de mauvais choix offensifs, ce qui n'est pas faux. On l'a vu sur l'essai et la bonne utilisation du leurre en fin de match que l'on était capable de construire quelque chose. Mais comment au niveau international un joueur comme Lopez, qui évolue en Top14 et CE au sein de l'une des meilleurs équipes d'Europe peut-il douter de lui même à ce point une fois arrivé en sélection ? (Je ne jette ici la pierre au joueur d'aucune façon.)

Le mal me semble profond. Et moi ça me fait mal de nous voir jouer 10 minutes en fin de match notre vrai rugby une fois que le match est plié (rapport temps/écart de points) et que les mecs se lâchent enfin.

Il faut arreter avec Lopez sérieusement il ne faut pas l'enterer je reste persuadé qu'il est le futur de l'équipe de france

  • henjak
    4032 points
  • il y a 5 ans

"loin des cadors" pas si sur, perdre de 7 points chez la 4 e nation mondial. je dis ça je dit rien et on sait que les français aime bien être dos au mur pour pouvoir nous surprendre. Ils l'ont déjà fait plusieurs fois dans le passé, seul l'avenir nous le dira

  • henjak
    4032 points
  • il y a 5 ans

c'est anglais alors... Il faut avouer qu'ils n'ont pas tords mais quelque peu exagéré. a l'anglaise quoi

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News