Sacré bordel pour l'arbitre vidéo sur l'essai des Rebels
Brian Habana est le premier sur le ballon.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Un essai de pénalité accordé aux Rebels a provoqué de vives réactions au sein du Super 15. Cependant les arbitres ont parfaitement suivi les règles en vigueur.
Décidemment, le Super 15 me donne du boulot en ce moment. Si la tentative d’essai de l’ailier des Blues Franck Halai a fait couler beaucoup d’encre, que dire de l’essai de pénalité accordé aux Rebels face aux Stormers vendredi dernier à l’occasion de la 14ème journée de Super Rugby. Il faut dire que cette décision a forcé Lyndon Bray, patron des arbitres de la SANZAR, à se fendre d’une déclaration évoquant une « honest mistake ». En clair, une erreur faite de bonne foi par les arbitres compte-tenu des images fournies par le TMO, mais qui au final a coûté la victoire aux Stormers (30-21). Il faut dire qu’ils menaient d’un petit point devant les Australiens à moins de 10 minutes de la sirène jusqu’à cette action.



A la vue de ces images, vous vous dîtes surement : « Eh mais il y a un en-avant flagrant de Higginbotham ! Comment peut-il y avoir essai de pénalité ! » Vous n’avez pas tort de vous insurger contre cette décision. Bien évidemment, c'est plus compliqué que ça. Lyndon Bray, ainsi que le diffuseur du match, la FOX, ont reconnu que les angles disponibles pour être certain de l’en-avant n’étaient pas disponibles. « La décision aurait été beaucoup plus facile à prendre, reconnaît le patron des arbitres du Super 15 via Supersport, et de fait l'essai de pénalité n'aurait pas été accordé. » En effet, les règles de l'IRB concernant le TMO impliquent qu’une infraction doit être claire et évidente pour être jugée.

Cependant, il faut savoir que l’arbitre vidéo ne prendra en compte d’éventuelles fautes que si l’essai a été inscrit. Ce qui n’a pas été le cas ici car c’est bien Brian Habana qui a aplati devant Nick Phipps. Cela pris en compte, et en fonction des images à sa disposition, l’arbitre vidéo s’est surtout concentré sur la suite de l’action afin de répondre à la question de l’arbitre de champ : « Essai ou pas essai ? ». Après examen des images, le TMO a donc répondu : « Je confirme une faute avec un tirage de maillot. Sans cela l’essai aurait probablement été inscrit. »

Logiquement l’arbitre a penché pour l’essai de pénalité, en parfait accord avec la règle 22.4 (h) de l’IRB: Un essai de pénalité sera accordé lorsqu’un essai aurait probablement été marqué sans un acte de Jeu déloyal de l’équipe adverse.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • le furet
  • il y a 7 ans

Alors pour moi en avant blanc qui est poussé au pied par un bleu vers l'en but blanc donne un avantage au bleu.
Ensuite sur l'arbitrage vidéo, je croyais qu'il ne pouvait prendre sa décision que dans les 5 derniers m. or l'en
avant se situe à 8-10m de la ligne par contre le tirage de maillot est dans les 4 derniers mètres avant l'en but.

Après dès le début de l'action pour moi y a un truc, après il a rien sifflet et a laisser jouer et de toute façon aux vues de l'action les rebels ont quand meme un cul extraordinaire le type tape au pied se fait contrer et sa part sur son autre pied du coup il réussit quand meme à avancer après le blanc fait un an avant sur le plaquage et ensuite une aile pigeon pour un essai de pénalité parce que le talonneur tire le maillot sans ca y aurait jamais eu d'essai ( ni de carton )

C'est vrai, je l'avais oublié...
Merci Maxime pour cette piqure de rappel !

@Zara : Pour une "brutalité", l'arbitre peut très bien renverser la pénalité et mettre un carton jaune.

  • Poirot
  • il y a 7 ans

Encore une fois, une polémique pour rien. Comme le dit l'article, l'arbitre vidéo a fait ce qu'on lui demandait.
Après, on peut aussi considérer qu'il aurait dû demander la vidéo d'une action déroulée 15 min plus tôt et refuser l'essai s'il y voyait une faute des bleus.

On voit surtout deux choses : 1- contrairement à ce qu'on entend souvent (notamment chez les footeux) la vidéo ne règle pas tout ; 2- les conversations de café du commerce sur l'arbitrage existent toujours, elles se sont juste déplacées de cet enc*** d'arbitre qui siffle contre nous vers cet enc*** d'arbitre vidéo qui ne voit pas les en-avant des autres.

Merci pour l'info.
Dans la même idée et pour aller plus loin, si au lieu de lui avoir tiré le maillot il lui avait mis un paing (je sais, ce n'est pas très crédible dans cette situation....), ce geste aurait été lui aussi absous par la première faute (ici, l'en-avant) ?

Non pas de carton jaune car il serait revenu à la première faute !

J'ignore quelles vidéos avait à sa disposition l'arbitre mais on voit l'en-avant sur toutes les séquences de cette vidéo... Il y a aussi un en-avant à la 6ème seconde...

Si l'essai n'avait pas été accordé à cause de l'en-avant (après arbitrage vidéo), le tireur de maillot aurait-il tout de même pris un carton jaune ou pas ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News