Le Top 5 / Flop 5 du weekend (24/01 au 27/01)
Le meilleur et le pire de ce week-end de rugby en France !

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Plusieurs joueurs ont fait l'actu ce week-end. Certains pour leurs performances, d'autres pour leur attitude répréhensible, ils sont tous dans le le Top/Flop du week-end !
Deux cartons rouges, des mal classés qui se rebiffent, des joueurs en vue avant le Tournoi, ce Top/Flop passe au crible le meilleur et le pire de ce week-end de rugby en France !

Les TOPS

Romain Taofifenua gagne sa sélection après un match énorme

Si le jeune deuxième ligne de l’USAP avait déjà tapé dans l’œil du sélectionneur à l’occasion de la tournée d’été du XV de France, sa très bonne prestation face à Clermont vendredi dernier aura certainement fini de convaincre PSA sur le potentiel du colosse. Auteur du seul essai perpignanais à la 50ème, Romain Taofifenua a été l’un des grands artisans de la victoire. Sa sélection pour son premier Tournoi est une juste récompense.

Louis Picamoles toujours au sommet

Louis Picamoles est une valeur sûre du rugby français. Au Stade Toulousain, le joueur excelle. Alors que son équipe peine à avancer actuellement, rien n’arrête le troisième ligne sur le terrain. A 26 ans, Picamoles semble être arrivé à maturité. Auteur de quatre essais cette saison, il est de ceux sur lesquels le stade s’appuie en ce moment pour aller de l’avant. Très bon à l’automne, le Toulousain devrait sans nul doute briller une nouvelle fois lors du Tournoi. A moins que sa petite blessure à la cuisse contractée face au BO ne l’en empêche.

Yann Lesgourgues qui conserve sa place de titulaire aux dépens de Yachvili

Le jeune demi-de-mêlée du BO n’est pas le genre de joueur à faire les gros titres de la presse spécialisée. Mais lorsqu’on occupe avec succès la place autrefois réservée à Dimitri Yachvili, on ne peut décemment pas espérer passer inaperçu trop longtemps. Titulaire 11 fois sur 13 matchs joués, Lesgourgues semble bien décidé à ne plus laisser l’ancien retrouver sa place. Excellent face à Toulouse lors de la dernière journée, il n’a seulement été remplacé par Yachvili qu’à un quart d’heure de la fin. Les performances du jeune homme ne sont certainement pas étrangères à la bonne forme de Biarritz.

Nagusa exceptionnel face à Agen

Vice-champion de France en 2011 avec le Montpellier Hérault rugby et meilleur marqueur d'essais de la saison 2011-2012 avec 11 réalisations, Timoci Nagusa n’est plus à présenter. Ce week-end encore, l’ailier fidjien à fait étalage de toutes ses qualités athlétiques pour inscrire le seul essai de la rencontre et permettre à son équipe de se sortir du piège agenais. Un essai de filou digne des meilleurs demi-de-mêlée auquel le Fidjien ne nous avait pas habitué.

La Rochelle qui maintient le cap

L’ASR n’est clairement plus en rodage comme l’évoquait Jean-Philippe Grandclaude en début de saison. Les résultats irréguliers de la phase aller semblent désormais loin alors que la Rochelle a remporté neuf de ses onze derniers matchs dont le dernier en date sur la pelouse de Auch (20-5). Un succès qui permet aux Rochelais de gagner une place au classement en étant aujourd’hui à égalité de points avec Pau et Aurillac. De bon augure avant la fin de la saison.

Les FLOPS

Grenoble et la fessée parisienne

Le FCG c’est une invincibilité à domicile qui en fait rêver plus d’un. Mais c’est aussi une incapacité chronique à gagner hors de Lesdiguières. Avec un seul succès presque anecdotique face l’Union Bordeaux-Bègles lors de la première journée, les Grenoblois n’ont pas encore trouvé la bonne formule à l’extérieur. La sixième défaite hors de leurs terres face au Stade Français (35-6), semble avoir néanmoins sérieusement agacé Fabrice Landreau. Mont-de-Marsan pourrait peut-être en subir les conséquences lors de la prochaine journée.

Le point de bonus oublié des Toulonnais

Lorsqu’on est leader de Top 14 et que l’on a déjà inscrit deux essais à la lanterne rouge du championnat en première mi-temps, il est normalement d’usage d’enfoncer le clou au retour des vestiaires. Il semblerait que les Toulonnais aient décidé que c’était assez. Ils ont sans doute été quelque peu aidés par la vaillance des Montois, bien décidés, eux, à ne pas lâcher ce point de bonus défensif si durement acquis. La justice aurait voulu qu’ils gagnent cette rencontre mais le sport en a décidé autrement.

Le coup de vice d'Ormaechea

On connaissait les doigts dans les yeux, plus communément appelés fourchette, ou alors dans le nez ou la bouche, et bien Sébastien Ormaechea a, ce week-end, visé un peu plus bas. Oui plus bas, encore, voilà vous y êtes. Dans le langage courant on appelle ça un « chat-bite ». En tout cas, on ne sait pas si le pilier se passionne pour l’appareil sexuel masculin, mais cela aurait pu lui valoir d’être exclu.

Ben Seymour et son carton rouge

Pour sa deuxième titularisation, l’Australien fraichement débarqué à Agen aura marqué les esprits, et notamment celui de l’ouvreur international François Trinh-Duc fauché dans la fleur de l’âge par l’arrière. Un plaquage dans les airs à juste titre sanctionné d’un carton rouge qui a sans doute couté cher à des Agenais, au final tout proche de l’emporter face au MHR (9-13).

La bagarre en fin de match avec le rouge de Toetu

A voir la réaction de Patrick Toetu de l’UBB à la fin de la rencontre face au Racing Métro on se demande s’il n’a pas la chanson « J’pète les plomps, put.., j’pète les plombs » dans son MP3. Bien amoché durant le match, le pilier a décidé de se faire justice lui-même sur la dernière action du match alors qu’une bagarre avait explosé. Un coup de pied semble-t-il donné au hasard puisque le joueur a avoué de ne pas savoir qui l’avait frappé à l’œil pendant la rencontre. C’est moche, très moche.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News