Ecrit par vous !
[DÉBAT] Le rugby aurait-il atteint son seuil maximal de pratiquants ?
Certaines écoles de rugby peinent à faire le plein.
Cette semaine, Monsieur Rusigby donne son point de vue sur la baisse des licenciés dans le rugby et les raisons.

RUGBY. Pourquoi le nombre de licenciés a-t-il fortement baissé en France ?L'augmentation du nombre de blessures dans les championnats professionnels explique-t-elle à elle seule la baisse des licenciés dans les clubs ? Les résultats en berne du XV de France depuis plusieurs années sont également à prendre en compte dans les chiffres : moins 16.500 licenciés entre 2016 et 2017 rapporte L'Express cette semaine. Si la FFR a récemment lancé un grand plan national pour redorer le blason de l'ovalie en France, il se pourrait bien que la tendance ne s'inverse pas. Monsieur Rusigby a d'ailleurs son avis sur la question.La FFR lance le programme national ''Rugby bien joué''

Monsieur Rusigby a lu comme beaucoup la double page sur La Montagne et sur la baisse des effectifs en école de rugby, sur la nouvelle dangerosité de ce sport, et bien sûr, Monsieur Rusigby n’est pas tout à fait d’accord avec ça.
Je crois simplement que le rugby a atteint son seuil maximal de pratiquants, car le rugby n’est pas un sport comme les autres. Le rugby est plus qu’un sport, et le rugby n’est pas fait pour être populaire. Loin de penser qu’il est réservé à une élite, il est néanmoins fait pour certains et pas pour d’autres, car le rugby est aussi une façon de vivre. C’est une culture à part, avec ses propres valeurs faites de respect, de courage, de solidarité, d’amitié, de tout ce qu’on veut, mais aussi de secrets, de non-dits, voire de mensonges, qui ne permettent pas au non-initié d’y trouver son compte. Le rugby à son langage, son argot, sa mode vestimentaire, ses chansons, sa musique, ses rites et ses coutumes. Il demandera de se pencher sur son histoire, son évolution, d’écouter les anciens et leurs « belles paroles » pour prétendre le connaître. C’est une famille. Une famille fermée, avec ses secrets, ses blessures et ses joies. Une grande famille, mais une famille quand même, et il est difficile d’y être accepté ou de s’y retrouver si on ne sait rien de son fonctionnement. Le rugby se vit plus qu’il ne se regarde.
L’arrivée du professionnalisme et de l’argent qui va avec, a vu l’arrivée de nouveaux adeptes, d’un nouveau public demandeur de jeu spectaculaire, de spectacle, de violence et de victoires. Le public en veut pour son argent, demande illico la démission d’untel ou l’arrivée d’un autre pour des résultats immédiats, et les anciens ne s’y retrouvent plus. On parle contrats, transferts, droits télés, chiffre et bénéfice, quand on parle rugby. Il n’est plus question de style de jeu régional ou d’amour du maillot. Il n’est même plus question de sport d’hiver ou la météo pouvait favoriser une équipe, maintenant qu’on peut aussi y jouer en salle. Ce n’est pas les gamins qui s’en vont, c’est tout le rugby qui part, car non, le rugby n’est pas un sport à vocation populaire.
Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec tout ça, mais si vous l’êtes, n’hésitez pas à partager. Le débat est ouvert.

Merci à rUSIgby pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • PapaM
    20 points
  • il y a 5 ans

La baisse des licenciés vient simplement du fait que comme le rugby est compliqué à commencer "vieux", on ne s'est pas préoccupé des jeunes pendant longtemps et les "dirigeants" actuels ne CONNAISSENT pas les petits (M6, M8, M10 et M12).
Ils ne savent pas que les PREMIERS commerciaux du rugby sont les MAMANS et que choisir un sport à 5 ou 6 ans se fait la plupart du temps sur un "marché" avec comme concurrents le foot, le hand, etc, etc..
Le rugby a un immense avantage d'être, pour un petit, une sorte d'athlétisme de plein air, sans trop de règles et sans trop de technique à avoir au départ (versus les autres sports) donc normalement un truc sans égal.
OR, les dirigeants, n'expliquent pas aux MAMANS que le rugby des petits n'a rien à voir avec les débilités du Top14.
OR, les dirigeants ne font rien pour que le "haut niveau" soit ATTIRANT pour les petits (qui préfèrent voir Ronaldo ou M'Bappé que .. que d'ailleurs QUI en rugby ... ...).
OR, les dirigeants changent les règles avec toujours MOINS de jeu et de trucs marrants.
Encore cette année, on atteint un summum: le jeu "classique" est INTERDIT pour les M8 et M10 qui ne doivent faire que du TOUCHER, en effectif réduit, dans la première partie de saison. Pas mal de tournois classiques sont donc ANNULES (allez faire déplacer un club de plusieurs centaines de km pour jouer à 5 au lieu de 10) et des décérébrés ou sans enfants des directions "techniques" préconisent de faire des ateliers le lundi, le mercredi et le samedi alors que les enfants veulent JOUER..
Résultat: chiant est le rugby à la télé, chiant est le rugby au club de rugby et les petits font autres chose et les mamans parlent entre elles des bienfaits du hand, du judo, du foot, de la natation pendant que le rugby s'enferme, entre 2 banquets car la soupe est bonne, sur les éternelles discussions de personnes restées au 20 siècle qui n'ont pas compris que les mêlées et touches font ch.. les spectateurs en 2018 car les gens veulent du spectacle joyeux et les enfants veulent s'AMUSER..
Comme de plus, les "dirigeants" du rugby continuent de croire et de faire comme si ils étaient dirigeants d'un sport majeur alors qu'ils ne sont plus que peintres d'une TPE.. le bateau coule.
Voilà pourquoi le nombre de licenciés continuera de baisser .. à moins que les éducateurs de terrain se rebellent enfin contre les politiques..
Rendez-vous compte que le rugby est un des seuls sports dont les gens connaissent + les dirigeants que les joueurs ...

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
Transferts
News
News
Sponsorisé News
News
News
News
News