Ecrit par vous !
[DÉBAT] Le rugby aurait-il atteint son seuil maximal de pratiquants ?
Certaines écoles de rugby peinent à faire le plein.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Cette semaine, Monsieur Rusigby donne son point de vue sur la baisse des licenciés dans le rugby et les raisons.

RUGBY. Pourquoi le nombre de licenciés a-t-il fortement baissé en France ?L'augmentation du nombre de blessures dans les championnats professionnels explique-t-elle à elle seule la baisse des licenciés dans les clubs ? Les résultats en berne du XV de France depuis plusieurs années sont également à prendre en compte dans les chiffres : moins 16.500 licenciés entre 2016 et 2017 rapporte L'Express cette semaine. Si la FFR a récemment lancé un grand plan national pour redorer le blason de l'ovalie en France, il se pourrait bien que la tendance ne s'inverse pas. Monsieur Rusigby a d'ailleurs son avis sur la question.La FFR lance le programme national ''Rugby bien joué''

Monsieur Rusigby a lu comme beaucoup la double page sur La Montagne et sur la baisse des effectifs en école de rugby, sur la nouvelle dangerosité de ce sport, et bien sûr, Monsieur Rusigby n’est pas tout à fait d’accord avec ça.
Je crois simplement que le rugby a atteint son seuil maximal de pratiquants, car le rugby n’est pas un sport comme les autres. Le rugby est plus qu’un sport, et le rugby n’est pas fait pour être populaire. Loin de penser qu’il est réservé à une élite, il est néanmoins fait pour certains et pas pour d’autres, car le rugby est aussi une façon de vivre. C’est une culture à part, avec ses propres valeurs faites de respect, de courage, de solidarité, d’amitié, de tout ce qu’on veut, mais aussi de secrets, de non-dits, voire de mensonges, qui ne permettent pas au non-initié d’y trouver son compte. Le rugby à son langage, son argot, sa mode vestimentaire, ses chansons, sa musique, ses rites et ses coutumes. Il demandera de se pencher sur son histoire, son évolution, d’écouter les anciens et leurs « belles paroles » pour prétendre le connaître. C’est une famille. Une famille fermée, avec ses secrets, ses blessures et ses joies. Une grande famille, mais une famille quand même, et il est difficile d’y être accepté ou de s’y retrouver si on ne sait rien de son fonctionnement. Le rugby se vit plus qu’il ne se regarde.
L’arrivée du professionnalisme et de l’argent qui va avec, a vu l’arrivée de nouveaux adeptes, d’un nouveau public demandeur de jeu spectaculaire, de spectacle, de violence et de victoires. Le public en veut pour son argent, demande illico la démission d’untel ou l’arrivée d’un autre pour des résultats immédiats, et les anciens ne s’y retrouvent plus. On parle contrats, transferts, droits télés, chiffre et bénéfice, quand on parle rugby. Il n’est plus question de style de jeu régional ou d’amour du maillot. Il n’est même plus question de sport d’hiver ou la météo pouvait favoriser une équipe, maintenant qu’on peut aussi y jouer en salle. Ce n’est pas les gamins qui s’en vont, c’est tout le rugby qui part, car non, le rugby n’est pas un sport à vocation populaire.
Vous n’êtes pas obligé d’être d’accord avec tout ça, mais si vous l’êtes, n’hésitez pas à partager. Le débat est ouvert.
rUSIgby
rUSIgby
Cet article est rédigé par rUSIgby, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • PapaM
    20 points
  • il y a 1 an

La baisse des licenciés vient simplement du fait que comme le rugby est compliqué à commencer "vieux", on ne s'est pas préoccupé des jeunes pendant longtemps et les "dirigeants" actuels ne CONNAISSENT pas les petits (M6, M8, M10 et M12).
Ils ne savent pas que les PREMIERS commerciaux du rugby sont les MAMANS et que choisir un sport à 5 ou 6 ans se fait la plupart du temps sur un "marché" avec comme concurrents le foot, le hand, etc, etc..
Le rugby a un immense avantage d'être, pour un petit, une sorte d'athlétisme de plein air, sans trop de règles et sans trop de technique à avoir au départ (versus les autres sports) donc normalement un truc sans égal.
OR, les dirigeants, n'expliquent pas aux MAMANS que le rugby des petits n'a rien à voir avec les débilités du Top14.
OR, les dirigeants ne font rien pour que le "haut niveau" soit ATTIRANT pour les petits (qui préfèrent voir Ronaldo ou M'Bappé que .. que d'ailleurs QUI en rugby ... ...).
OR, les dirigeants changent les règles avec toujours MOINS de jeu et de trucs marrants.
Encore cette année, on atteint un summum: le jeu "classique" est INTERDIT pour les M8 et M10 qui ne doivent faire que du TOUCHER, en effectif réduit, dans la première partie de saison. Pas mal de tournois classiques sont donc ANNULES (allez faire déplacer un club de plusieurs centaines de km pour jouer à 5 au lieu de 10) et des décérébrés ou sans enfants des directions "techniques" préconisent de faire des ateliers le lundi, le mercredi et le samedi alors que les enfants veulent JOUER..
Résultat: chiant est le rugby à la télé, chiant est le rugby au club de rugby et les petits font autres chose et les mamans parlent entre elles des bienfaits du hand, du judo, du foot, de la natation pendant que le rugby s'enferme, entre 2 banquets car la soupe est bonne, sur les éternelles discussions de personnes restées au 20 siècle qui n'ont pas compris que les mêlées et touches font ch.. les spectateurs en 2018 car les gens veulent du spectacle joyeux et les enfants veulent s'AMUSER..
Comme de plus, les "dirigeants" du rugby continuent de croire et de faire comme si ils étaient dirigeants d'un sport majeur alors qu'ils ne sont plus que peintres d'une TPE.. le bateau coule.
Voilà pourquoi le nombre de licenciés continuera de baisser .. à moins que les éducateurs de terrain se rebellent enfin contre les politiques..
Rendez-vous compte que le rugby est un des seuls sports dont les gens connaissent + les dirigeants que les joueurs ...

Je suis en total désaccord avec cet article. Je rejoins Team Viscères sur le côté très "prétentieux" totalement hors de propos. Le rugby est un sport parmi d'autres et le fait qu'on l'aime et qu'on le pratique ne lui donne pas des qualités dont les autres sports seraient dépourvus.
Sinon la baisse des effectifs dans les sports, particulièrement chez les jeunes, n'est pas spécifique au rugby. Mais notre sport pâti des mauvais résultats du XV de France, combinés aux bons résultats des autres sports co.
Dans le su-ouest il sera sans doute difficile de recruter plus de licenciés mais dans le nord de la France tout reste à faire. L'accession de Vannes à la proD2 a boosté les effectifs bretons et si Rouen, Lille ou Strasbourg accèdent au monde professionnel cela permettra de recruter des adeptes dans ces régions "déshéritées" d'un point de vue rugbystique.
Par ailleurs le rugby à 7 est devenu olympique et se développe rapidement partout dans le monde. Plus rapide, plus "fun", moins exigeant que son cousin à XV il peut surement séduire de nouveaux publics pour peu que la fédération décide de s'en donner les moyens. Combien de clubs disparaissent faute de licenciés suffisants pour monter une équipe à XV alors qu'ils pourraient survivre si on leur permettait de monter une équipe à 7 avec un vrai championnat.
Depuis 20 ans la FFR a bénéficié des effets du professionnalisme puis de la coupe du monde 2007 mais aucune stratégie de développement à long terme intelligente n'a été mise en place et nous en payons les pots cassés aujourd'hui.

@Eirikr121

Le sud-ouest a encore une belle marge de progression. J'aimerais bien connaitre l'évolution du nombre de licenciés à l'école de rugby de Vannes ou Rouen !

@Maxime Rouquié

Effectivement ce serait intéressant.

@Marc Lièvre Entremont

Pour ce qui est de l'école de rugby de la Vanne, je pense qu'on se défend très bien au Rugbynistère (si on pardonne quelques errements).

@Team Viscères

Tu parles d'Hamhah ?

Reusement, le rugby garde ses valeurs familiales :après papa Harinordoquy vlà le frangin Macalou qui participe à la fête...
https://sports.orange.fr/rugby/top-14/article/top-14-j4-le-frere-de-macalou-rentre-sur-le-terrain-en-pleine-bagarre-entre-le-stade-francais-et-toulon-CNT0000016zQTQ.html

@lelinzhou

Claquettes, chaussettes et sac banane #valeurs

Plusieurs réflexions en vrac...
Il me semble évident que le sport Rugby à l'instar de quasi tous les autres, chacun ses raisons, présente (ou présentera ? présenterait ?) un seuil limitant sans entrer dans des considérations hautement philosophiques mais plus simplement pour le fait que outre provoquer des bleus à l'âme, il arrive parfois qu'il provoque des bleus sur le corps. Tout le monde n'aime pas ça !
Ensuite, on ne peut nier que notre sport présente qqs particularités quand au folklore qui l'accompagne (là aussi à l'instar des autres, chacun ses rites, ses habitudes, sa culture propre et en se domaine il n'y a pas d'échelle de valeurs ! Chacun les siennes...). En accepter l'augure ne signifie pas (ou du moins ne devrait pas signifier !) un repli sur soi. Une culture, des valeurs si vous voulez, ne doit (devrait) pas être un truc fiché, monolithique, intangible ou intemporel. C'est un savant mélange entre héritage de nos aïeux mais alimenté par de nouvelles générations nécessairement impactées par les évolutions sociétales. Tout n'est pas bon à idolâtrer dans le passé (on a eu aussi notre lot de conneries non ?) mais tout n'est pas à jeter non-plus. Bref, il faut accepter que les choses mutent sans renier une part d'ADN. Moi par exemple...Il y a 30 ans vous m'auriez dit le VII. Je vous aurais répondu (peut-ètre avec un soupçon de condescendance) : "Ha oui, ce truc auquel on joue sur qq plage Landaise avant de ré attaquer les fêtes de Bayonne !". Et puis, il y a qqs années j'y ai accompagné des gamins (un peu en trainant les pieds !)dans le cadre de mesures Fédérales visant à développer la pratique. En une 1/2 journée j'ai été conquis...Il y a 30 ans vous m'auriez dit : "Le Rugby des filles ?". Je vous aurais répondu à coup sûr : "Qu'est-ce que c'est que cette connerie ? Allez voir 15 boudins qui se rentrent dans le lard, non merci !" Et puis, j'ai un pote qui a sa gamine qui pratique en A.Auclair qui m'y a amené (là aussi, il m'a plus tiré que poussé!) il y a une paire d'années. Et là, le choc ! Un putain d'bon niveau...Autrement plus plaisant à regarder que le match de Fed2 vu la semaine précédente. Depuis, j'y vais réguliièrement.
Tout ceci pour dire que tout ce qui tient du dogme par trop tenace engendre un seuil qui peut s'avérer limitant...Simplement parce qu'on n'a pas voulu voir...
Enfin, dernière réflexion. Peut-ètre sommes-nous au sortir d'une parenthèse enchantée sur la dernière décennie qui tenait plus de la notable exception que de la norme et que nous autre acteurs du Rugby n'avons pas su qu'en faire ? L'effet CDM 2007, conjugué à l'effet Knisna ainsi qu'un gros essor de la vitrine télévisuelle ont eu pour conséquence un gros afflux assez soudain de nouveaux pratiquants non-issus du traditionnel sérail Rugbystico-Rugbystique...Un peu d'effet de mode ? C'est vrai, ça fait bien sur la carte de visite avec le Golden-Retreiver, les vacances à la dune du Pilat, le 4X4 que d'avoir le petit qui "fait" Rugby...Ce néo-public garni peut-être encore les grandes arènes du Top14 mais, s''est un peu détourné de la pratique dans le petit Club de proximité...A qui ? A quoi la faute ? Aux temps qui changent (vite, de plus en plus vite...), y'a un peu de ça...Mais aussi peut-ètre un peu au fait que nous n'avons pas toujours su, pas toujours pu parfois-mm pas toujours voulu les accueillir convenablement, trop confortablement assis sur un certain nombre de dogmes ! Maintenant, il va falloir remonter la pente. Il y a d'autres terres à conquérir, d'autres territoires, d'autres types de sociologies plein d'autres gens en recherche de repères...A nous de nous retrousser les manches, de faire un peu notre introspection, de retenir les leçons du passé....

@MARCFANXV

Marc, tu ne veux pas un poste de président de Fédé?

@Team Viscères

J'ai les pré-requis vu que je fais les choses bénévolement....

@MARCFANXV

Tu réfléchis avant de parler et tu dis des trucs sensés ayant un lien avec la réalité du terrain, fais gaffe ce sont deux très gros handicaps pour la fonction.

@Team Viscères

Oui mais mon meilleur pote est Docteur...Enfin...Docteur en Paléontologie...Remarque ça peut aider pour exhumer quelques vieux cadavres !

@MARCFANXV

Lelinzhou likes this.

@MARCFANXV

Je ne vois pas pourquoi on s'emmerde à commenter, alors qu'il est bien plus intéressant d'attendre ta contribution.

  • Pianto
    35841 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

je trouve que c'est encore un peu trop Viscèriste.
Les mêmes mots mais avec des retours à la ligne, voire soyons fous, des paragraphes et ça serait un peu moins étouffe-chrétien...
Mais fais bien gaffe de garder les mêmes mots, hein ?
Change rien.
Sauf les pavés.
Amen.

@Pianto

Pourquoi tant de haine envers les pavés? Ouvre les yeux et ton coeur, rejette les fausses idoles et rejoint l'Église du Saint Pavé.

@Pianto

C'est déjà des pavés...Si en plus je fais des paragraphes, ça va ressembler aux Champs Elysées...

@MARCFANXV

Tu sais que ton pavé est réussi quand il a un petit parfum de Paris-Roubaix.

@Team Viscères

Et puis en cette année de cinquantenaire, sous les pavés la plage....

Et si cela venait aussi des écoles de rugby qui disparaissent faute de bénévoles, faute d'encadrants ...? Je ne suis pas d'accord avec l'article, oui le.rugby est un monde mais pas forcément un monde à part! C'est vrai que le rugby pro et ses blessures de plus en plus graves n'incite pas vraiment les mamans à inscrire leur chères têtes blondes et que l'absence d'émulation d'une équipe nationale forte est sans doute préjudiciable. Mais je pense que notre sport a encore de beaux jours devant lui la relève arrive les gars, on tient le bon bout 😉

Ce qu'il faudrait voir avant de s'alarmer c'et le nombre de pratiquants en France dans tous les sports, si il n'y a que le rugby qui baisse on peut se poser des questions, si ça concerne la moitié des sports ça reste conjoncturel

@fabien81

Oui et non, il peut aussi y avoir un phénomène de vases communiquants et de mode. A un moment on inscrit ses petits au rugby parce que Chabal est trop beau, puis on les inscrit au hand parce que l'équipe de France est passée à la télé, puis on les inscrira au volley etc.

@Grand Sachem aux sages commentaires

les vases communicants concernent tous les sports, si le hand attire plus de monde que d'habitude il ira aussi les chercher dans le foot, le basket ou le volley, pas que dans le rugby.

D'une année sur l'autre le nombre de petits qui changent de sport est minoritaire, ce qui compte surtout c'est d'attirer ceux qui en font pas encore, et actuellement rien ne donne envie de faire du rugby

@Grand Sachem aux sages commentaires

Ça marchait aussi avec Billy Elliot ?

@Marc Lièvre Entremont

Imagine quand Rasta Rocket est sorti... quelle galère pour trouver des écoles de bob (bob, bob, tu m'as compris 😉 ?)...

pourtant et c'est dommage que ce ne soit pas évoqué, la pratique féminine explose, c'est la meme fédé et elles font partie effective des effectifs comptabilisés.... cherchez l'erreur

@sapiac76

Le rugby féminin fait beaucoup moins peur à mon sens. Tu n'entends pas parler de commotions, de générales ou encore de genoux déglingués à la pelle mais plutôt de beau jeu et d'évitement. En plus ça gagne.

@Marc Lièvre Entremont

et bien si tu n'entends pas parler de tout cela c'est parce que c'est moins médiatisé, mais les problèmes de genou sont plus fréquents et pire chez les filles, concernant les commotions... ça existe aussi meme si c'est moins spectaculaire que chez les garçons

quant à Fabien81, si j'ai souligné le fait que la pratique explose chez les filles c'est surtout parce que la baisse du nombre de licenciés est atténuée par la hausse du nombre de filles, ce qui à l'inverse accentue le phénomène de baisse chez les garcons

quant à expliquer la baisse ... si je suis quasiment jamais d'accord avec team viscères ...là pour le coup je partage son avis

@sapiac76

Les genoux chez les filles plus fréquents ? Ah. Là je manque de données.
En tout cas la saison dernière j'ai été voir les villeneuvoises et je n'ai pas autant vu de pets que ce que j'ai vu à L'ASM par exemple (bon... OK... C'était une année particulière, mais tout de même).
Ce que j'ai retenu, c'est le jeu et l'envie, et beaucoup de jeunes nanas en bord de terrain, qui veulent vite devenir comme les grandes.

  • epa
    36700 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Je n'ai pas de données générales mais pour avoir parler avec le chirurgien qui a opéré ma fille des croisés, il semble que c'est très fréquent ...

@Marc Lièvre Entremont

je peux en parler parce que j'en entraine, parce que l'an dernier j'ai été invité avec d'autres entraineurs d 'équipes féminines au pole de toulouse et la blessure a été un sujet majeur évoqué ... et particulierement la blessure au genou...
il a été question de gainage et de motricité...
le gainage fait l'unanimité chez tout le monde... de retour à la maison on m"a répondu que la motricité à leur age c'etait trop tard que ça servait à rien... ce que je trouve débile comme raisonnement parce qu'on apprend à tout âge même si c'est evident qu'il vaut mieux commencer jeune

@sapiac76

Ah OK, merci de ces infos !

@sapiac76

la pratique féminine du sport en France part presque de zéro, elle ne peut que augmenter.

Il y a dans cet article tout ce qui me déplaît dans le rugby, cet onanisme débordant sur un sport qui serait tellement à part, tellement différent des autres... mais attention comme il faut avoir des Valeurs© on évitera de dire trop ouvertement qu'on est "mieux" que les autres et on ne fera que le sous-entendre subtilement (de la subtilité du gros qui vient déblayer un ruck). Cette schizophrénie permanente entre les Valeurs© revendiquées (humilité, respect, etc.) d'un côté et cette suffisance de l'autre (toujours ce besoin d'aller dire qu'on fait mieux que tel sport ou que tel sport est moins bien).

Culture, valeurs, respect, courage, solidarité, amitié, langage, argot, chansons, histoire, évolution, anciens, famille, secrets, blessures, joies... mais bordel sortez un peu de votre coquille. Ces mots s'appliquent dans quasiment tous les sports. Il n'y a pas besoin de faire du rugby pour découvrir les valeurs de partage, d'amitié et de respect. Il n'y a pas besoin de faire du rugby pour devoir faire preuve de courage et solidarité sur le terrain. Il n'y a pas besoin de faire du rugby pour avoir son lot d'anciens avec leurs histoires et leurs secrets qui se transmettent à chaque nouvelle génération de joueurs. Pour soutenir un tel discours, il faut ne jamais avoir mis les pieds dans un autre sport voir tout simplement ne jamais s'y être réellement intéressé et dans ce cas là on est plus dans le sport consanguin qu'élitiste.

S'il y a un plafond de verre au rugby, il est plus certainement dans cet enferment sur soi-même que l'on pratique. Tant que l'on prétendra que l'on est différent et mieux que les autres, on ne risque pas de voir tous nos défauts et y remédier.

@Team Viscères

En forme Team !

@Team Viscères

Tout a fait, le rugby a pour vocation d'accueillir et de partager. Le rugby n'est pas une secte que diable !!!!

@Team Viscères

Tout à fait Thierry...Mais tout ce folklore a aussi été un temps un facteur de recrutement, c'était mieux à la cantoche du bahut ou de l'entreprise de dire "je fais du rugby" que "je fais du foot" il n'y avait pas le même regard sur toi. C'était un peu le même regard que quand je disais que je faisais du parachutisme : on te prenait pour un superman au courage surhumain ou pour un téméraire limite cinglé, j'ai fini par le taire.
Mais faut bien avouer que le rugby était un bel aimant à pétasses...

@lelinzhou

"... aimant à pétasse..."
J'te jure
c'est quoi ce langage ?

MdR

@lelinzhou

On se CALME vieil homme. Les pétasses n'existent plus de nos joueurs, oui je sais, c'est dur à accepter, mais les femmes sont aujourd'hui capables de sortir de la cuisine !
Il y en a même qui viennent lire et commenter le rugby.
Il y en a même qui nous font vibrer sur les terrains de rugby ! Marjorie Cœur Coeur.

@Marc Lièvre Entremont

Je veux bien être le pétasse de Marjorie.

@Team Viscères

Gaffe, t'as un rival prêt à tout !

@Marc Lièvre Entremont

Parce que tu crois qu'elles ont disparu les débiles groupies, au rugby comme ailleurs, prêtes à tout pour se payer Untel et épater les copines ? Certes les moeurs changent mais le niveau intellectuel moyen des filles n'a pas plus évolué que celui des garçons.
Et maintenant celles qui jouent au rugby ont leurs groupies masculins...

@lelinzhou

Rien à voir avec le niveau intellectuel, d'ailleurs celui des filles est plus élevé que le notre.
Et c'est pas parce que telle dame veut se payer le gros musclé qu'elle est forcément écervelée, en tout cas elle l'est sûrement moins que le tas de muscles qui va lui aussi se la péter sévère. Bref.
Ce que je retiendrai (enfin ce que tu dois retenir, en fait) c'est que effectivement les mœurs ont changé et changent encore

Point.

@lelinzhou

Ce folklore a été facteur de recrutement quand le rugby était moins médiatisé et moins pratiqué.
Le problème c'est que maintenant les gens ont réalisé que les fameuses valeur du rugby concernent en réalité tous les sports, du coup il faut trouver autre chose pour faire vendre

@fabien81

ou peut être que le côté "valeurs"
n'est qu'une sinistre fumisterie
montée par...???
et dont se sont gobergé les gogos (papas et mamans)
avant de constater la fumisterie de la chose...

@Jak3192

tu veux dire que les valeurs du rugby c'est une fumisterie montée par les médias pour faire vendre?
fumisterie qui a été reprise par les professionnels du rugby pour faire vendre encore plus.

Je me pose la question, car j'ai longtemps entendu parler des gentils rugbymans contre les méchants footballeurs, d'un côté des gens humbles et travailleurs qui gagnent à peine leur vie, et de l'autre des branleurs surpayés

@fabien81

Effectivement,
ton analyse est une partie de la réponse
ya pas que ça.
tu peux ajouter:
valeurs rugby =
* désastre footballistaique de Naisna (? bien ecrit ?) de 2010, ou il fallait redorer le blason de la nation au travers d'une autre activité;
* la finale CdM rugby 2011 ou les français se sont fait entuber en finale comme il est pas permis de le croire, et ce, après un tournoi...minable / chanceux / au choix...

Donc oui,
tout cela fait parti du mythe du Rugby et ses valeurs

La bulle éclate

Aujourd'hui les choses ont changé
Le foot après une place de second en europe en 2016 est world champion en 2018 avec des gars qui parlent normalement et qui sont plutôt sympa.
Au rugby on te parle de niveau français (qui est pas près de changer semble-t-il), de dopage, de santé des joueurs, du néo président, du vidage de Noves, de Hanouna etc...
Donc oui,
ce truc de "Valeur Rugby" est du même niveau que "c'était mieux avant".
Faudrait passer à autre chose

Tout à fait d’accord avec l’analyse de Monsieur Rusigby! Le problème peut aussi venir du grand écart entre le rugby médiatisé et le rugby pratiqué au niveau amateur. Le premier a besoin de spectacle et souffre quand le spectacle cesse d’être de qualité, le second est pratiqué en toute discrétion et l’essentiel est d’être sur le terrain et de jouer.

Je pense surtout qu'un certain Rugby a dépassé mon seuil de tolérance...

@MARCFANXV

hahaha moi ça fait un bail.

  • Iyhel
    22954 points
  • il y a 1 an

Monsieur Rusigby a fréquenté d’autres cercles sportifs ?

Je rejoins bon nombre ci-dessous sur le fait qu’un hypothétique seuil n’a rien à voir avec une culture spécifique (y a qu’à voir la proportion de pratiquants dans certaines îles de l’hémisphère sud, ça rend pas moins con semblerait-il) mais beaucoup plus avec l’exposition médiatique, elle-même très dépendante des résultats des équipes seniors, et avec la gestion (ouh le vilain mot !) de la FFR.

Le ministère recycle ?
http://www.lerugbynistere.fr/news/rugby-pourquoi-le-nombre-de-licencies-a-t-il-fortement-baisse-en-france-2806171235.php
La question est un peu différente mais l'analyse reste la même. Pour que le nombre de licences recommence à augmenter, il faudrait à minima (c'est loin d'être exhaustif) :
- Que l'EdF recommence à gagner.
- Que l'exposition médiatique du rugby pro ne fasse plus peur aux parents.
- Que le rugby amateur, essentiellement rural soit un peu mieux traité, avec davantage de moyens (sachant que c'est la première victime des deux premiers points).
Vous y croyez ?

@lelinzhou

On continue de se poser les questions essentielles !

Tes réponses sont clairvoyantes. Je pense que le constat est similaire à la FFR... Maintenant ACTION !

@lelinzhou

Il faut aussi rajouter un autre element important pour attirer les jeunes en ecoles de rugby :
Retrouver des stars franco francaises comme on en a connu il n y a pas si longtemps : Betsen Chabal Merle Castagnede Rougerie Servat... .
Mais pour ça il faut aussi remettre du "frenchie" sur le terrain et un peu moins de tracto pelle sudiste pre retraite. Certains clubs commencent a pousser leurs jeunes espoirs en top 14. Mais il y a encore beaucoup de chemin a faire dans un monde de rugby pro aux mains d affairistes cherchant a faire connaitre leur groupe par un titre de champion. Je ne cite personne mais tout le monde connait.

@passelaballe

Je trouve que le Top 14 et cette magnifique génération Abdoul va permettre l'éclosion de "stars" françaises

@lelinzhou

De quoi se plaint le rugby rural ? Il a des décodeurs canal !

Je revendique la très mauvaise formule du nouveau championnat jean Prat , voulue par Laporte et son staff où on y a mélangé des amateurs avec les anciens pensionnaires du monde Pro pour creuser encore un peu plus un fossé entre ces 2 mondes du rugby entre le financier et le terrain où le jeu s appauvrit petit à petit !! Les 73 points d Albi et des autres peuvent malheureusement en témoigner !!!

@Stado 1973

Formule de championnat voulue par les clubs de F1 ! C'est un vote qui a été effectué l'an dernier.

Je suis entièrement d'accord avec cet article,rien que pour faire chier!

@junior danet

Alors là, je suis bien d'accord !

je crois pas que le rugby a atteint son seuil maximal de licenciés, il suffirait que le XV de France gagne un grand chelem pour le nombre de licenciés remonte.
Dans tous les sports c'est pareil, si l'équipe nationale gagne le nombre de licenciés augmente, si elle est nulle le nombre de licenciés baisse

"Loin de penser qu’il est réservé à une élite, il est néanmoins fait pour certains et pas pour d’autres, car le rugby est aussi une façon de vivre. C’est une culture à part, avec ses propres valeurs faites de respect, de courage, de solidarité, d’amitié, de tout ce qu’on veut, mais aussi de secrets, de non-dits, voire de mensonges, qui ne permettent pas au non-initié d’y trouver son compte. Le rugby à son langage, son argot, sa mode vestimentaire, ses chansons, sa musique, ses rites et ses coutumes."

Cette tirade est valable pour tous les sports, il faut arrêter de croire que ça ne concerne que le rugby.
C'est comme quand j'entends dire que le rugby c'est l'école de la vie, qu'y a-t-il dans le rugby qu'on ne trouve pas dans d'autres sports qui le rendrait supérieur?

Le plus gros problème du rugby c'est qu'il y a trop de personnes qui n'acceptent pas les nouveaux arrivants

Je ne suis pas d'accord avec ça. Dans cette missive, on peut remplacer le mot "rugby" par pas mal d'autres sports.

Dire que le rugby est "à part" me semble prétentieux et injustifié. C'est un sport élitiste à l'instar d'autres sports de contact /combat ou encore ceux qui ne sont pas destinés à la "plèbe " comme le golf, le tennis ou encore les sports mécaniques.

Il est plus populaire dans le sud-ouest, à la limite, et son expansion récente ne s'est vu stoppée que par la mise en lumière du risque sur la santé des joueurs (et la mort de Louis Fajfrowski va sûrement accélérer cette tendance...) mais aussi par la gestion calamiteuse des instances de notre sport depuis plusieurs années...



Évidemment que le rugby n'aura jamais l'aura du foot en France (voire en Europe), mais on peut encore largement le populariser auprès du jeune public.

Paris et sa région, le Nord et l'Ouest font d'ailleurs un travail remarquable.

@Marc Lièvre Entremont

C'est le mal du rugby de croire qu'il est tellement à part des autres et qu'il possède des valeurs que personne d'autre n'aurait. Comme s'il ne pouvait pas se contenter de ce qu'il est et avait le besoin d'être "mieux" ou "plus" que les autres.

@Team Viscères

je pense pas qu'il soit mieux ou moins bien qu'un autre sport (d'ailleurs comment le calibrer?) mais il pousse le collectivisme plus que la plupart des sports co et en ça, il est différent.
@Marc-lievre-entremont parle d'élitisme, j'aurais carrément dit sectarisme. et ce un peu dans tous les sens du terme...

@dusqual

Le rugby est différent, mais nous ne sommes pas le seul sport à être différent. Par contre nous sommes probablement le sport qui ouvre le plus sa gueule pour rappeler à tous sa différence (les fameuses Valeurs© qu'on nous tartine en long, en large et en travers). Il y a une schizophrénie entre ces Valeurs© que l'on aurait (respect et humilité entre autres) et le manque de respect et d'humilité qu'il y a dans le fait de pérorer encore et encore sur le fait que l'on serait différents des autres (sous-entendu meilleurs) parce que nous on a du respect et de l'humilité. J'ai rarement entendu les handballeurs cracher sur les autres sports (notamment le foot, sorte de point Godwin du rugbyman) pour mettre en valeur les particularités de leur sport.

@Team Viscères

oui, après, c'est comme tout, les valeurs, t'as ceux qui en parlent et ceux qui les connaissent. ces derniers ont disparu où y sont voués de la surface ovale même s'il reste quelques résistants (la plupart du temps en école de rugby)

@dusqual

Les valeurs c'est comme les frites McCain, ce sont ceux qui en parlent le moins qui en ont le plus.

Il y a un argumentaire qui soutient ce propos ou bien c'est juste une brève de comptoir ?

Assez d'accord avec cette idée et je dirais même que le rugby a dépassé son seuil maximal de pratiquants notamment quand je vois comment sont encadrés les enfants autour de chez moi

@Rchyères

oui, même si dans l'ensemble, le niveau de formation au rugby est plutôt correct, voire bon, on se retrouve avec des écoles de rugby qui naissent d'ambition et n'ont que ça en tête. on voit des entités pécuniaires se rapprocher de clubs toujours dans une volonté ambitieuse de marquer l'histoire de ce sport.
mais le rugby reste un sport ou seule la communauté, la communion, l'esprit de groupe prime sur le reste. on pourra créer des bulles ici ou là, mais la vérité sera toujours dans le fonctionnement du groupe. c'est pas pour rien que le CO est champion, il n'en est que la parfaite illustration.
de la même manière, le rct, l'ubb ou le mhr démontrent tous que les individualités ne fonctionnent que s'ils sont soudés. ce qui n'est pas le cas à l'heure actuelle.
c'est pourquoi canal se plante en intégralité en mettant en avant les confrontations, la recherche de stars et de chauvinisme exacerbé des supporters.
les amateurs de rugby savent pousser pour les leurs, détester ceux d'en face le temps d'un match pour partager la joie de se retrouver après celui-ci pour refaire le match et trinquer à la beauté du sport.
mais cette cohésion entre frères ennemis née d'un amour commun pour le ballon ovale n'est pas à la portée des portes étendards que sont devenus les supporters. qu'on aime son maillot est un devoir, mais le faire passer avant le jeu est une erreur.
ces dérives liées à un besoin d'identification qui n'a pas lieu d'être dans notre sport sont en effet le résultat du pro qui a été géré au plus mal dans notre pays. on a privilégié la puissance financière de notre championnat pour faire venir les plus grandes stars, mettant de côté notre sport en lui même.

Derniers articles

Jeux
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News