Ecrit par vous !
Interview. Thomas Ramos : "c’est plus intéressant de faire 80 minutes en Pro D2 que 3 matchs dans l’année à Toulouse"
Déjà 172 points inscrits par le jeune haut-garonnais Thomas Ramos cette saison. Crédit photo : Twitter @RaXVoff

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Thomas Ramos fait parler de lui cette saison. Meilleur réalisateur de Pro D2, celui qui avait rarement sa chance au Stade Toulousain semble revivre à Colomiers.

Au moment de ton départ du Stade Toulousain, vos relations étaient-elles bonnes ?

Oui oui, je suis parti en bons termes, la décision de partir a été prise ensemble, on était sur la même longueur d’onde. Donc il n’y a aucun problème avec le Stade aujourd’hui.

L’un des souvenirs que tu as laissé au Stade Toulousain, c’est le carton rouge contre Castres, est-ce que tu penses que ça t’a pénalisé ?

Le carton rouge c’était il y a 2 saisons maintenant. Il y avait encore Guy Novès. Après ce carton, il m’avait d'ailleurs fait rejouer 3 ou 4 matchs donc non je pense que ça n’a rien à voir.
GIF. Top 14 - Stade Toulousain - Castres. Thomas Ramos envoie un coup de pied vers la tête de Mihaita Lazar et prend un rouge
En période internationale ou lorsqu’il y a quelques blessures, le Stade Toulousain est parfois en manque d’arrière voire de buteurs. L’année prochaine penses-tu avoir les épaules pour assurer ce rôle-là ?

Il y a quand même du monde qui peut jouer à l’arrière. Il y a Alexis Palisson qui est un vrai 15 ou encore Luke McAllister. Au niveau des buteurs il y a ce qu’il faut. Samuel Marquès, quand il a enchainé deux matchs, il a fait deux fois 100 % je crois. Sébastien Bézy est un bon buteur aussi, donc à ce niveau-là il n’y a plus de problèmes. Après je ne sais pas si j’ai les épaules, en tout cas, pour moi, pour l’instant c’est plus intéressant de faire 80 minutes en Pro D2 presque tous les week-ends plutôt que de faire 3 matchs dans l’année à Toulouse.

De plus en plus de jeunes signent en Pro D2 justement, comment tu pourrais l’expliquer ?

Déjà je pense que le niveau espoir a énormément baissé depuis un ou deux ans. Du coup certains préfèrent surement aller jouer en Pro D2 plutôt que de rester dans les gros clubs et jouer avec les jeunes. Je pense qu’ils ont raison. Puis il y a peut-être aussi moins de pression de résultats en Pro D2 et ça permet à certains staffs de faire jouer beaucoup plus de jeunes. Toute façon dès l'école de rugby, du moment où on joue, forcément on progresse plus.

L’arrivée massive des joueurs étrangers dans le Top 14 accentue-t-elle cette tendance ?

Oui forcément, on voit qu’il faut vraiment faire partie des meilleurs français pour s’installer dans un club de Top 14. Un joueur qui a un bon niveau mais pas plus, ça ne suffit pas pour passer parce qu’il y a de plus en plus d’étrangers qui arrivent. En Pro D2, la chance est laissée aux jeunes et le nombre d'étrangers est quand même réduit dans certains clubs.

La différence entre la Pro D2 et le Top 14 est-elle vraiment importante ?

Non, il y a une petite différence par rapport à certains gabarits et à la vitesse de jeu. Au-delà de ça, en Pro D2, au niveau des impacts ainsi que dans les rucks ça se vaut. On voit certains clubs de Pro D2 qui commencent à envoyer du jeu donc il y a certains matchs de Pro D2 qui se rapprochent du niveau du Top 14.

Penses-tu avoir plus progressé du fait de ton temps de jeu plus conséquent ?

Je ne sais pas si j’ai progressé, je l’espère du moins. En tout cas le fait de jouer toutes les semaines à un niveau professionnel c’est ce qui nous permet de devenir meilleur et d’acquérir de l’expérience.
RÉSUMÉ VIDÉO. Colomiers s'offre l'USAP à Aimé Giral et la première place de Pro D2
Pour finir, David Skrela te conseille beaucoup sur ton jeu au pied. S’il commençait à te conseiller sur ta coupe de cheveux, l’écouterais-tu avec la même attention ?

(sourire) Sur la coupe de cheveux, un peu moins que sur le jeu au pied quand même

Pierre Daudies
Pierre Daudies
Cet article est rédigé par Pierre Daudies, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bah, tant que les chaînes de télé s'arracheront les droits et qu'elles distribueront l'argent à tour de bras, il n'y a aucune raison que cela change... 🙁

Vous voulez faire un déclic ? Le match de ce soir on le fait uniquement avec des joueurs de moins de 22 ans qui jouent en top 14 et les leurs qui jouent en super rugby. On peut déjà parier sur une secouée.

@Les Courses En Travers

Vous voulez dire admettre qu'on a délaissé notre formation et que nous avons un retard terrible? Admettre que ce sont la FFR et la LNR qui ont totalement abandonné le sujet? Admettre que la plupart des clubs se sont empressés de s'engouffrer dans la brèche ainsi créée?

Aucune chance, même avec une secouée. Cela fait plus de 4 ans qu'on se fait secouer et on n'a toujours pas commencé à accepter les faits. Non, on parlera des étrangers, de la pression des résultats, d'union pour l'intérêt supérieur du rugby français, et puis comme une belle famille le rugby français se retrouvera pour une bonne bouffe en évitant les sujets qui fâchent.

  • epa
    36884 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Ton discours novateur, " on a retard terrible, les autres nations ont une avance terrible sur nous (surtout les nations du sud).. etc..." ça fait pas 4 ans, ça fait 40 ans que je l'entends. On est passé pendant cette même période d'un commentateur qui s'appelait Coudert qui sautait de joie à la moindre avancé d'un bleu et loué son courage même quand on prenait une valise à la maison à un Jacques Verdier. Je défi quiconque de lire 10 éditos de ce monsieur sans avoir des idées de suicide. Sous couvert d'honnêteté il flingue tout le monde et surtout les français. Les seul matchs à peu près acceptable pour lui ce sont où la France à battue les NZ et encore.... Alors tu as raison notre formation n'est pas aussi bonne que celle des NZ mais ce n'est pas une nouvelle et les battre restera un exploit pendant pas mal d'années encore.Pour que ça aille mieux? De l'enthousiasme et du temps passé avec les jeunes sur terrain...😉. Et on est pas si loin des australiens finalement non?

@epa

Le retard sur les Sudistes on l'a toujours eu. Le retard sur l'Angleterre ou l'Argentine pas vraiment. Mais eux ont mis en place des projets sur la durée pour construire alors que nous on s'est regardé le nombril en disant "tout va bien, c'est juste le sélectionneur qui a merdé". On commence à peine à mettre des choses en places, difficilement et en freinant un maximum (rien que les quotas sur les JIFFS, c'est déjà incomplet mais en plus on peine à le mettre en place à fond). Pourquoi doit-on attendre une déroute au Mondial 2015 pour s'attaquer à des réformes quand les Anglais les lancent après une finale en 2007?

Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est qu'en France on ne peut pas dire que notre formation est en souffrance ou pointer du doigt le fait que nos U20 n'ont plus de résultats depuis quasiment 10 ans. Par contre à côté de ça on peut dire que notre championnat tue l'Équipe de France et qu'il y a trop d'étrangers. On ne peut pas dire que notre Équipe de France s'est perdue depuis plus de 4 ans, par contre on peut dire que PSA et Lièvremont on fait de la merde. On ne peut pas dire que la France a régressé et est plus proche de l'Écosse que des cadors européens, par contre on peut voir que cela fait 5 ans que l'on n'a pas mis les pieds sur le podium (parce que ça fait peut-être 40 ans que certains disent que ça va mal, mais il y a 40 ans on ne passait pas 5 ans sans podium ou victoire).

Le truc qui me gonfle profondément en France, c'est qu'on ne peut rien dire sans être catalogué et caricaturé en défaitiste vieux con ou en optimiste naïf. Pas étonnant qu'on ait du mal à mettre en place des politiques à long terme et des débats constructifs si les seuls positions acceptées c'est "en fait on dirait pas mais on est les meilleurs" et "ouin ouin on est les plus nuls".

  • lucius
    3290 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Les réformes mises en place par les Anglais en 2007 ... Tu veux parler de celles qui les ont conduits à se faire éliminer en quart en 2011 et à ne pas passer les poules en 2015 ?
Quelle efficacité alors ...

@lucius

Ouais les Anglais se sont fait sortir en poule en 2015 donc ils sont nuls. Parce que la France elle se serait qualifiée dans une poule contenant Australie et Galles, c'est bien plus facile que de jouer les redoutables Italiens, Roumains et Canadiens. De toute façon les Anglais ne sont que la 2ème nation au monde et sur 13 victoires consécutives avec des jeunes qui jouent en club, c'est nul.

  • epa
    36884 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

T'as raison c'est chiant comme discussion. Désolé (vive Coudert et je me sus régalé hier)

Etonnant (pour moi en tout cas) qu'il dise que le niveau espoir à baissé?
Qu'est-ce qui peut expliquer cela?

@Glas.Wegian

Pourquoi financer la formation d'un jeune qui de toute façon ne jouera pas avant des années avec un grand club ? On ne voit que les bons joueurs en top 14 même en pro d2, malheureusement, en espoir, il faut aussi former des joueurs qui ne perceront pas, et ça ce n'est pas intéressant. Donc si c'est pour avoir un niveau espoir avec 3,4 bons éléments autant aller jouer en pro d2.

@Glas.Wegian

N'est-ce pas Novès qui avait dit que le championnat Espoir était d'un niveau affligeant ? En tout cas, les clubs se contre-foutent de leurs espoirs : on leur impose d'avoir une équipe, ils en ont une, mais ce n'est pas là-dedans qu'ils investissent.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Que le championnat espoir ne soit pas d'un bon niveau c'est une chose, mais qu'en plus il regresse d'année en année c'est vraiment flippant!

@Glas.Wegian

T'as raison de poser la question. Ce serait bien d'avoir un article éclairé sur ce phénomène inquiétant.

  • Pianto
    36446 points
  • il y a 3 ans

un garçon qu'on présentait comme un grand espoir du poste...
Beaucoup critiquent les doublons mais c'est le seul moment de l'année où les jeunes jouent.
Il y a urgence à légiférer sur le nombre d'étrangers.

@Pianto

Ils ont bon dos les étrangers, mais les jeunes bloqués par des plus anciens, on fait quoi? On interdit les vieux comme Rougerie pour faire jouer Penaud? Car Penaud est moins prioritaire que Rougerie, Fofana, Lamerat. Ok, il joue peu, mais les étrangers n'y sont pour rien.
Dans la liste développement, Belleau a peu de temps de jeu, alors qu'on cherche un 10. Mais il est derrière FTD et Bernard. Donc les étrangers n'y sont pour rien.

On peut faire la même analyse pour pas mal de jeunes, bloqués non par des étrangers mais par des français. La règle JIFF doit aider au futur du rugby français, mais un français de 35 ans compte pour 1, comme un français de 22 ans.

  • Pianto
    36446 points
  • il y a 3 ans
@marco_c

tu ne crois pas que s'il y avait moins d'étrangers dans le championnat, tu n'es pas très bon en mathématiques, non ?
Si tu enlèves tous les étrangers du top14, qu'est-ce qui se passe ? On joue à 7 contre 6 ou il y a davantage de joueurs français sur les terrains ?
Les cas particuliers de la situation actuelle n'auraient pas lieu si les meilleurs français étaient répartis dans les clubs du fait des places à prendre sur le pré.

@Pianto

Donc double problème: les clubs sont privés de leurs joueurs certains moments de l'année, et le reste de l'année ils font pas jouer les jeunes. Donc faudrait surtout régler les deux problèmes simultanément!

  • Pianto
    36446 points
  • il y a 3 ans
@Querrebleu

sauf que moi, les clubs, je m'en fous. Donc ça ne me touche pas beaucoup. Le problème est très simple pour ne plus avoir de doublons : jouer moins de match de club.
Les clubs ont la balle en main pour régler le problème mais ils veulent le beurre et l'argent du beurre.

@Pianto

Parce que j'ai dit que c'est l'EdF qui devait moins jouer? 😉
C'est au championnat de s'adapter, mais pour ça il faut un gros changement, et le soucis c'est que le système ne supporte pas bien les gros changements qui le déstabilisent pendant un certains temps, et ça les dirigeants y sont très réceptifs, et ne veulent donc rien chambouler

  • Pianto
    36446 points
  • il y a 3 ans
@Querrebleu

je ne parlais pas de toi, mais des clubs, je ne suis pas sûr que ce soit un problème de changement mais plutôt de sous.

Moins de matchs = moins de recettes = moins de compétitivité européenne
Moins de matchs = moins de places au haut niveau tu imagines bien que Brive, Pau, Bayonne etc ne sont pas très chaud pour un top10...

Parce qu'avec un top10 et 5 étrangers par club, plus de doublons, moins de blessures, moins besoin d'effectifs pléthoriques donc moins besoin de recettes...

Moi je le dis depuis quelques années maintenant, la Pro D2 y a que ça de vrai!

  • AKA
    50053 points
  • il y a 3 ans
@Montmirail

Depuis que Biarritz est descendu? 😉

@AKA

Je dirais plutôt depuis qu'on remonte pas mais qu'on fait jouer des jeunes 🙂

  • AKA
    50053 points
  • il y a 3 ans
@Montmirail

Eh oui quand on a les caisses vides on s' aperçoit que des jeunes peuvent amener une solution; si Mourad, Momo & Co. ne pouvaient pas se payer toutes ces "stars" peut être s' en apercevraient ils aussi....

@AKA

Je crois quand même qu'il ne faut pas rêver : Toulon n'aurait pas gagné 3 coupes d'Europe consécutives avec une équipe de jeunes varois.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Surtout quand tu te souviens de l'état du centre de formation quand il a repris le club. Depuis quelques saisons, les équipes de jeunes du RCT se portent bien, à voir ce que ça va donner dans 3-4 ans. En espérant que cela ne fasse pas comme le MHR où il y a eu fracture, ou le Racing où c'est assez variable. Sans parler de Stade Français, moins à l'aise qu'il y a peu. On a quand même du mal à avoir des clubs "stables" dans leur formation, ce qui montre que ce n'est pas une énorme priorité pour eux.

@AKA

C'est malheureusement exactement ça, les clubs se tournent vers les jeunes surtout quand les caisses sont vides. Et c'est valable à tous les niveaux : à Toulouse on a remis l'accent sur la formation et on refait beaucoup jouer nos jeunes surtout depuis que le manque de résultats a plombé nos finances.

je crois qu'il est prêtez à colomiers par le stade non? dupont va-t-il prendre ce risque de ne pas jouez a Toulouse tels ai la question??? 🙂

@CASTRES OLYMPIQUE

😀 Ouais mais Ramos et Dupont, c'est quand même pas le même niveau ! Même si cela ne serai pas mal d'avoir les deux, car Ramos pourrai buter...

Quand tu vois le temps de jeu de la plupart des jeunes de la liste élite, tu ne peux qu'être d'accord.
Macalou ou Penaud, qui sont déjà énormes, cirent les bancs voir les tribunes du top 14 alors qu'ils devraient jouer et devenir moyen terme des cadres de leurs clubs respectifs voir de l'EDF.
Y'a qu'à regarder les minots qui nous atomisent chez les blacks.

@Marc Lièvre Entremont

Les minos des AB, c'est pas les mêmes ! Ça ce saurai si on avait des types comme Rieko Ioane, Damian McKenzie, ou Anton Leinert-Brown...
Après, moi je pense que chacun doit trouver sa propre façon d'arriver au haut niveau, car joué dans un grand club est malgré tout intéressant : à l'entrainement, tu apprends plus vite avec Novès ou des joueurs du types Nonu, Genia, Adam Ashley Cooper que avec des joueurs de proD2...
Y'en a qui passe par le sept, d'autre par le milieu amateur, d'autres directement depuis le Top 14, chacun doit trouvé SA bonne solution (et c'est loin d'être évident, surtout à 18-20 ans) en fonction de son profil de jeu, des entraineurs, de l'équipe, du statut du club.... C'est très complexe et Macalou par exemple, il ne joue pas âcre qu'il est blessé, il y'a plein de joueur de l'âge de Ramos qui jouent régulièrement en Top 14

@Marc Lièvre Entremont

C'est une telle évidence que cela me désole de voir que si peu de jeunes et de staffs le comprennent. Ok avoir un jeune de talent sous le coude en cas de blessure c'est pratique, mais franchement est-ce qu'avoir un remplaçant talentueux 5 fois dans l'année cela vaut le coup de brider un joueur qui pourrait être un top-player dans 3 ans? J'ai l'impression que nos clubs ne jurent plus que par le très très court terme. Les clubs devraient se poser la question pour chaque gamin talentueux : est-ce que sur l'ensemble de la saison il va avoir une place au moins de remplaçant régulier? Si oui on le garde, sinon on cherche à la prêter dans un un club qui lui le fera jouer. Quitte à faire des prêts avec des clauses de retour en cas de blessure longue durée, sur le principe du joker médical. Et pour ne pas pénaliser le club de ProD2, on peut même aller plus loin en prévoyant d'envoyer un autre espoir chez eux si le joueur prêté est rappelé. On peut aussi prévoir des primes pour les clubs de ProD2 qui font jouer ces jeunes pépites pour les inciter à aller chercher ces jeunes sans temps de jeu plutôt que d'aller chercher de l'étranger"moyen".

@Team Viscères

Et pourquoi pas, s'ils sont d'accord, les envoyer en prêt à l’étranger ?
¨Le joueur est toujours sous tutelle de son club "formateur", il ne prends pas de risque ou ne se sent pas isolé, et progresse dans un autre rugby.
Je suis sur que des clubs anglais ou néo-z seraient, eux, intéressés par ces jeunes joueurs, quitte à mettre en place un système financier équitable pour le travail qu'ils feront à la place de nos bien frileuses écuries.

@Marc Lièvre Entremont

J'suis pas sûr qu'en Angleterre les clubs ont besoin de nos jeunes, ils ont déjà les leurs et eux ils jouent

@Marc Lièvre Entremont

Parce que les clubs étrangers ont des quotas de joueurs étrangers par effectifs et ne vont pas s'encombrer avec un jeune Français que personne connaît.
Quitte à faire de la place à un jeune dans leurs effectifs autant que ce soir à un jeune anglais qu'à un jeune Français, c'est bien logique.
Il n'y a que chez nous que ce n'est pas le cas.

@crazyrugby

Je rajouterais que nous préférons intégrer des jeunes étrangers à nos effectifs français parce que c'est moins cher il paraît.
La conséquence? Et bien on forme les joueurs des nations européennes émergentes (Géorgie par exemple) au lieu de former les notre.
Résultat, on stagne, on a pas de profondeur pour l'équipe de France pendant que les autres progressent en partie grace à nous.

@Marc Lièvre Entremont

Ce ne serait que du positif pour nous. Mais ce n'est pas sûr que ces pays qui ont fait de la formation un objectif majeur acceptent de faire venir nos jeunes là où ils peuvent faire jouer les leurs. Il faudrait peut-être plus aller voir du côté de la Ligue Celte où le réservoir de joueurs et les finances sont plus limités.

@Team Viscères

Vrai !

@Marc Lièvre Entremont

Des jeunes de leur age et même avec moins de potentiel sont déjà mis dans les meilleurs conditions voire essayés en équipe nationale dans certains pays (je pense notamment au Pays de Galles), c'est vrai que ça fait de la peine pour ces joueurs qui pourraient déjà avoir bien plus d'expérience qu'ils n'en ont.

@Glas.Wegian

Et pourquoi pas créer des accords entre top 14 et prod2 pour que tous ces jeunes joueurs puissent naviguer entre deux clubs, avec des mises à disposition et des retours en club sans contraintes... quand le club du top 14 à besoin d'eux il joue dans l'élite et plutôt que de prendre une place en tribune ils en proD2...

@nono08brux

Par ce que la pro d2 ce sont des équipes à part entière et que collectivement je ne vois pas comment c'est possible de se concentrer sur deux compétitions et deux entraînements à la fois avec deux équipes distinctes.

@Les Courses En Travers

Ah et les joueurs qui partent en sélection ? Quand on cire le banc de touche quasi à l'année je crois qu'on peut se concentrer sans problème sur un autres challenge...

@nono08brux

Les Courses En Travers à tout de même raison sur le fait que le compétition en Pro D2 mérite de ne pas être faussée par des aller-retours de joueurs au gré des besoins de ceux de Top14.

Un joueur prêté pour moi il doit y avoir une garantie pour le club qui le reçoit, néanmoins il est clair qu'il faut réfléchir à un système.

Mais ça ne nous affranchira pas d'une réflexion sur l'accès au temps de jeu en Top14, c'est pas en découvrant le Top14 à 25 ans et le niveau international à 29 qu'on devient une pointure (cf: Rémi Talès).

Ses prestations avec Colomiers depuis le début de saison sont vraiment plus que convaincantes et il a bien raison de dire que c'est en jouant (même à un niveau inférieur) que l'on progresse le plus.

@garcon63

Vu le temps de jeu famélique qu'on lui accordait, il a pris la meilleure décision et ce dans tous les cas de figure. Soit il explose pour se faire une vraie place à son retour au Stade (titulaire ou remplaçant régulier), soit il n'atteint pas le niveau nécessaire pour jouer au Stade et partira mais en affichant une expérience supérieure à un jeune qui a fait banquette (quand on voit ce qu'il fait à Colomiers, il n'aura aucun mal à se trouver une place en ProD2 ou dans certains clubs de Top14).

  • epa
    36884 points
  • il y a 3 ans
@garcon63

C'est sûr, les clubs de top 14 devrait pouvoir prêter les jeunes aux clubs de prod2 avec la possibilité de pouvoir les récupérer en cours de saison...

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News