VIDEO. XV de France - Les anciens sélectionneurs défendent Guy Novès
Marc Lièvremont et Philippe Saint-André connaissent les problèmes du rugby français.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Marc Lièvremont et Philippe Saint-André défendent Guy Novès suite à l'échec du XV de France lors de la tournée de novembre.

DOSSIER. XV de France : les mots sur les maux des BleusLe match nul du XV de France face au Japon samedi à la U Arena a été la goutte d'eau qui a fait déborder un vase déjà bien rempli de doutes et de questions depuis plusieurs années. Il devrait avoir plus de conséquences que la défaite en quart de finale de la Coupe du monde 2015 face à la Nouvelle-Zélande, d'où n'ont découlé que des mesures finalement insuffisantes. Les problèmes, tout le monde les connaît, des joueurs aux entraîneurs en passant par les supporters et le président de la FFR. Comme Guy Novès actuellement, Marc Lièvremont y a été confrontés lorsqu'il était à la tête des Bleus. Selon lui, via le JDD, les causes de la crise du XV de France sont multiples. 

En premier lieu, "le jeu pratiqué par les clubs n'est pas transposable au niveau international." On l'a vu avec les Japonais. La plupart évoluent en Super Rugby au sein de la franchise des Sunwolves et pratiquent un jeu rapide tourné vers l'offensive. L'autre avantage est qu'ils se côtoient toute l'année là où les Bleus ne se retrouvent que lors des rassemblements. Certes, le temps de préparation a augmenté, mais "pour que les joueurs intègrent des stratégies de jeu complexes, cela demande du temps. Or, les allers-retours entre les clubs et la sélection compliquent les choses." Marc Lièvremont a le sentiment que les internationaux ne sont plus sur la même longueur d'onde sous le maillot tricolore et "peinent à parler le même langage rugbystique". 

L'ancien sélectionneur sait qu'on ne pourra pas faire des miracles en deux ans tandis que Bernard Laporte s'est donné 15 jours pour faire le point sur la situation.
 "Il y a surtout un travail de fond à faire sur le rugby amateur", en limitant la présence des joueurs étrangers dans les centres de formation et les équipes amateurs, et revoyant le système de détection. En ce qui concerne l'avenir proche, et en réponse à ceux qui voudraient faire un grand ménage, il estime qu'il faut trouver un juste-milieu car on ne peut pas demander aux joueurs actuels et au staff de sacrifier le Mondial 2019 en vue de celui qui aura lieu en France. Son successeur, Philippe Saint-André n'est également pas pour que Guy Novès laisse sa place. "On paie dix ans d'immobilisme. Ce n'est pas la faute que de Guy Novès, mais du rugby en général, de moi, des clubs, de la Ligue qui est incapable d'être d'accord avec la FFR."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FRLab
    47781 points
  • il y a 3 ans

C'est l'ironie de l'histoire: BL doit trouver une solution pour changer le rugby qu'il a toujours proposé (en EDF comme au RCT), du muscle et du physico-physique pour faire des cadrages-cadrages et oublier les cad-debs. Résultats on est pas plus fort devant (on s'est fait casser la tête sur les 3 premiers matchs) et on ne sait pas faire trois passes derrière.

  • Mich52
    3469 points
  • il y a 3 ans

Tirer sur l'ambulance n'est pas la solution. Novés a entrepris un travail et fait avec. Le mal est ailleurs voilà 15 ans. La formation de tous les éducateurs amateurs, la base.

  • Jako33
    16553 points
  • il y a 3 ans

Je n'ai pas vu le match contre le Japon, et je vais me faire pourrir en disant cela, mais je trouve que malgré l'énorme déception on est en train de construire quelque chose petit a petit. Le grand nombre de blessés avant la tournée ont brouillé les cartes, mais je pense que Novès a beaucoup appris sur son groupe et a pu tirer pas mal d'enseignements de cette tournée.
Je suis content d'entendre que Lièvremont et PSA soutiennent Novès. Il a aussi certainement le soutient de Laporte. En tout cas je trouve que sur les selections de joueurs, Noves a été complement coherent.
On dirait que le problème est surtout mental. On joue en dessous de notre niveau. Guirado est exemplaire sur le terrain, mais je pense qu'on a besoin d'un autre leader, capitaine, sur le terrain, et en dehors.
Ce qui me gene le plus, c'est notre organisation defensive par contre. Apres 1 ou 2 temps de jeux, on est placés n'importe comment, ca monte pas collectivement, on se complique vraiment la tache. Je me dis que si ca défend comme ca aux entrainements, forcément ce qui marche bien dans la semaine ne passe plus contre une vraie defense bien organisée. Peut être faut il faire venir un coach spécialement dans ce secteur? C'était notre vraie force avec Laporte, et la on est dépassé.

Ne pas oublier un truc: on peut vouloir tout changer, virer qui veut qui et changer l'ordre des éléments...si les joueurs n'ont pas plus envie que les adversaires, ils prendront une branlée après une défaite presque honorable et auront un calendrier aménagé et de bonnes primes sans avoir le fondamental! la volonté !
Des fritz rougerie ne se contentaient pas de glisser et de défendre en contrôle, ils mettaient les mains au moment opportun parce que la défaite ne leur plaisait pas Question de caractère!

  • Kad Deb
    30656 points
  • il y a 3 ans

Un truc qui me chiffonne toujours avec PSA : s'il avait compris que le rugby français fonctionnait mal et qu'il n'avait pas les moyens de faire réussir l'EdF, pourquoi n'a-t-il pas démissionné avant la fin de son contrat en signe de désaccord ?
En restant jusqu'à la CdM, il a cautionné le système et - pire encore pour lui - il a endossé la responsabilité de l'échec...

tu m'emmerdes avec ta question !

Le nombre de joueurs étrangers en Top 14 ne bloque pas forcément certains joueurs sélectionnables, mais plutôt ça fait monter le niveau de leur équipe nationale.
Les anciens AB, Boks et tout, s'ils jouent pas ailleurs, ils vont faire quoi ? Jouer dans leur pays respectifs et ça va freiner l'éclosion de LEURS jeunes.
D'autant que si les joueurs sont bons mais jouent à l'étranger, ils restent sélectionnables (pas tous par contre). Exemple Giteau : pendant qu'il reste performant, il barre des joueurs en France mais laisse éclore des nouveaux en Australie. Et ça ça marche pour les géorgiens en piliers, les Iliens en ailiers, les sudistes en 10, etc.
Les seuls postes où on a de la réserve c'est la troisième ligne et le 9.
En gros, il faut saturer les autres nations de leur propres joueurs.

@Pizzapanucci

ya de ca

Il faut en effet plus d'argent dans le monde amateur, et plus précisément dans la formation des éducateurs d'Ecole de Rugby. Formation technique, formation humaine aussi, on ne peut gueuler sur un gamin de 10 ans la même chose que ce que l'on a entendu comme joueur de notre entraineur : au delà de la forme, les leviers de motivation ne sont pas les mêmes. Supprimer la championnite, particulièrement en minime : les différences de morphologie entre des enfants de 13 ans et de 14 ans peuvent être énormes. Distribuer plus de ballons en EDR (donc plus de moyens), tous les exercices devraient être faits avec un ballon à cet âge.
Un suivi régulier des éducateurs par les comités territoriaux, etc...
Faisons de ce sport un vrai sport professionnel dans son organisation.

Le Problème est bien plus qu'un "simple" choix de staff. C'est toute l'économie de notre rugby qui est à revoir . Les Anglais sont en train de réfléchir pour descendre à 10 clubs....

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@batelier

oui, bizarrement quand les joueurs anglais disent qu ils jouent trop, avec moins de matches que chez nous, on les écoute. et quand tout le monde le dit chez nous, on nous parle de meilleur championnat du monde et qu il est inconcevable de changer la formule.

La formation les skills tout ça c'est les problèmes de fond, mais il s'agit aujourd'hui de régler le problème immédiat à savoir un vivier avec du talent dont on ne fait absolument rien. Il faut virer au plus vite le dinosaure Novès et son staff de rigolos et établir un vrai staff compétent donc fort probablement étranger. Si Laporte arrive à s'arranger avec le copain Altrad, et nous mettre Vern Cotter à la fin de la saison pour la prochaine tournée de Novembre par ex., en qqs mois l'amélioration du xv de France sera évidente à tous. On ne deviendra pas les All-Blacks mais on ne sera plus la farce du Rugby inter, pas avec Cotter, c'est une certitude. Il y aura une maîtrise des fondamentaux, un minimum de structure, de fond de jeu et de constance. Donc 1000x mieux qu'actuellement déjà.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Rémi teLamettra

ah si c'est l image qui est le plus important, tu as raison, prenons une décision qui sert à rien. surtout que les certitudes dont tu parles n en sont pas. seulement des suppositions. parce que si cotter a réussi en écosse c'est en ayant accés a quasi l'ensemble des paramètres ce qui est loin d etre le cas en france pour le sélectionneur...

  • Kad Deb
    30656 points
  • il y a 3 ans
@Rémi teLamettra

Il faut les deux. Tant qu'à mettre un mec comme Cotter qui est assurément très compétent et connaît le rugby français, il faut aussi lui donner des moyens en terme de structure. Il a réussi avec l'Écosse parce que la fédé écossaise a eu une volonté d'évolution. Pareil pour l'ASM.
En France, rien ne change vraiment pour l'instant. Et s'il y avait une petite amélioration en EdF, ça servirait même de prétexte pour ne rien réformer et le soufflé retomberait très vite. Se rappeler la finale de CdM 2011...

@Rémi teLamettra

je suis sceptique sur cette analyse
ex: je vois pas comment Cotter va "avec certitude [...] apporter une maitrise des fondamentaux" si cela n'est pas inculqué aux joueurs la ou ils sont la plupart du temps, c est a dire en club
entre autre point de desaccord

@Rémi teLamettra

Ce que j'ai vu de Vern Cotter à Montpellier ne me fait pas rêver. Ça va peut être prendre forme mais pour l'instant Montpellier est une équipe estampillée Top14.

@Remets tes Rangers

Et est ce que tirer Clermont en Top 14 du médiocre et les ramener au haut niveau (les 80 victoires maisons consécutives, toutes les finales), et sortir l’Écosse du Néant en qqs mois, ça t'as interpellé, ou ? Montpellier, il vient de débarquer et ils sont actuellement déjà premiers 😛
T'aurais bien vu Novès reprendre le xv du chardon en 2014 et en faire une équipe nationale majeure ?? Il n'arrive même pas avec plus de talent en France à faire qq'chose de correct.

@Rémi teLamettra

en temps que bon entraineur il est arrivé a Montpellier en meme temps que d'autres bon joueurs (car quelqu'un pouvait se le permettre)
il serait arrivé seul dasn n'importe quel club avec un effectif moins etoffé, il serait a une autre place probablement

@Rémi teLamettra

Ils sont peut être premiers mais ils jouent un rugby de top 14 (c'est l'équipe que je suis le plus). Ensuite je suis d'accord avec toi sur le fait que Cotter ne soit la que depuis quelques mois, c'est peu. Et Noves aurait très bien pu faire pareil on saura jamais. Les conditions sont complètement différentes.

@Remets tes Rangers

hahaha oui "on ne saura jamais", très bon argument. Ca me plaît pas mal. Ma grand-mère aurait peut-être fait aussi bien que Cotter avec l'Ecosse, peut-être pas, une chose est sûre cependant: on ne saura jamais ! 😊

@Rémi teLamettra

Haha ben justement c'est toi qui avance que probablement Noves n'aurait pas eu les même resultats que Cotter avec l'Ecosse. Je vois pas quoi te répondre à part : on saura jamais. Et je pense que c'est pas transposable à l'équipe de France. Ça se trouve Cotter n'aurait pas mieux fait que Noves avec l'équipe de France.
J'suis pas un défenseur inconditionnel de Noves mais on change tout les 4 ans et on a pas progressé. A mon avis il y a d'autres trucs changer avant le sélectionneur.

@Remets tes Rangers

Pour Cotter et le xv de France, on en aura peut-être bientôt le coeur net...

@Rémi teLamettra

Si c'est le cas, j'espère vraiment que tu aies raison!

Dire que le Japonnais passent plus de temps ensemble et que du coup ils sont meilleurs psq ils jouent tous ensemble au Sunwolves, c'est un peu bancal comme raisonnement.
Les français depuis la prise de fonction de Noves ont plus de temps pour travailler ensemble, et ça progresse pas.
Les Japonnais n'ont pas attendu la création des Sunwolves pour mettre en place un jeux d'évitement de précision et de vitesse.
Le championnat Japonnais est un championnat aéré, basé sur les standards du Super rugby et pas sur le rugby de chez nous. Les joueurs sont techniques et Fit. C'est leur identité. C'est de la formation. C'est pas une question de temps passé ensemble. Avant de jouer cette année chez les Sunwolves, ils jouaient tous dans des clubs differents dans leur propre championnat.

  • Ekyrby
    6438 points
  • il y a 3 ans
@crazyrugby

Les japonais ça fait longtemps qu'ils pratiquent ce jeu (parce qu'ils n'ont pas les moyens physiques pour en pratiquer un autre), mais ça ne fait pas longtemps qu'ils commencent à chatouiller le top 8. Parce que maintenant, ils affrontent régulièrement les meilleurs équipes sudistes et jouent ensemble. Ca ne peut être que positif (dans l'autre sens, on pourrait argumenter que ça n'aide pas trop les argentins, mais bon).

Coté français, certes on a eu plus de temps cette année, mais c'est tout neuf et les blessures e(et les choix de sélections) ont profondément renouvelés le groupe cette année. On ne pouvait pas en attenre la maturité d'une équipe qui passe son année ensemble.

@crazyrugby

L'avantage de jouer ensemble toute l'année est indeniable. Mais tu as raison si l'edf jouait toute l'année ensemble en top 14, elle aurait quand même des difficultés pour les matchs internationaux.
Notre championnat ne permet pas pour plusieurs raisons d'avoir une edf compétitive.

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

C'est certain que Noves n'est pas responsable de la débâcle. Pendant dix ans au moins la Fédé comme la Ligue n'ont cessé de se tirer dans les pattes en regardant le navire couler.
Il y a quelques années à commencer par le Stade Toulousain, les clubs ont du faire appel aux étrangers pour pallier aux carences dues aux sélections EDF.
Puis sont arrivés quelques mécènes, qui ont acheté des étrangers aux fins d'obtenir le plus rapidement possible des résultats. ( Toujours sous les yeux de la ligue et la fédé ) Le président actuel y a largement contribué. La course à l'armement était ouverte au préjudice de la formation.
L'achat d'étrangers est une chose mais celui des jeunes en est une autre car des clubs qui font peu d'effort font désormais appel à des jeunes formés dans d'autres club Français. C'est légal et compréhensible mais pourquoi ne pas imposer des dédommagements de formation? Ou imposer une formation ( digne de ce nom ).
Actuellement seulement huit clubs de Top 14 sont représentés dans le championnat Espoir". Chez les Crabos quatre. Il n'y a pas un problème quelque part ?
Après entre les matchs de Top 14 les matchs préparatoires, le tournoi et bientôt la coupe du monde ça représente quelques matchs donc plus de fatigue et de risques de blessures. Voilà quelques problèmes identifiés en tout cas c'est mon constat et je ne comprends pas que personne se penche sur la question depuis plus d'une dizaine d'années. Peut-être aussi qu'il va falloir commencer à s’intéresser sur ce qui se passe ailleurs. Pourquoi sommes nous débordés par l'hémisphère sud, les anglo-saxons, le japonnais et si ça continue, les italiens???

@sorgina

exact. C'est bien simple on a plein de jouerus etrangers chez nosu mais on voit peu de francais a l'etranger (et pourtant on est un "gros" pays de rugby question demographie).
Sachant que les clubs veulent recruter les meilleurs joueurs
reponse: la formation. on produit des joueurs moins bons que les autres (non pas qu'on manque de talent mais ca doit aussi se cultiver et progresser)

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

C'est certain que Noves n'est pas responsable de la débâcle. Pendant dix ans au moins la Fédé comme la Ligue n'ont cessé de se tirer dans les pattes en regardant le navire couler.
Il y a quelques années à commencer par le Stade Toulousain, les clubs ont du faire appel aux étrangers pour pallier les carences dues aux sélections EDF.
Puis sont arrivés quelques mécènes, qui ont acheté des étrangers aux fins d'obtenir le plus rapidement possible des résultats. ( Toujours sous les yeux de la ligue et le fédé ) Le président actuel y a largement contribué. La course à l'armement était ouverte au préjudice de la formation.
L'achat d'étrangers est une chose mais celui des jeunes en est une autre car des clubs qui font peu d'effort font désormais appel à des jeunes formés dans d'autres club Français. C'est légal et compréhensible mais pourquoi ne pas imposer des dédommagements de formation? Ou imposer une formation ( digne de ce nom ).
Actuellement seulement huit clubs de Top 14 sont représentés dans le championnat Espoir". Chez les Crabos quatre. Il n'y a pas un problème quelque part ?
Après entre les matchs de Top 14 les matchs préparatoires, le tournoi et bientôt la

J'aime la France. On est dans la merde, mais on est en train de réduire le débat à "est-ce que c'est la faute du sélectionneur".
On n'est pas foutu de réfléchir pour de vrai, on est en permanence dans la vision étriquée et caricaturale. Une fois on va taper sur les étrangers, la fois d'après sur le sélectionneur... mais jamais on va oser regarder la situation en face et se dire que notre problème touche tous les domaines. Notre formation va mal, notre championnat pro va mal, nos clubs vont mal, nos staffs sont en retard sur le reste du monde, nos instances et nos dirigeants sont à côté de la plaque, notre calendrier est catastrophique, nos stades sont nazes, notre public aussi (j'en peux plus des olas et des marseillaises en boucle quand on gagne et des sifflets quand on perd).

@Team Viscères

Je ne suis pas d'accord sur tout.

Il y a definitivement un probleme general: le calendrier, le nombre de match en top14, les academies a l'etranger, la jeu pratique par les entraineurs de ce meme championnat, le fait que nos entraineurs ne sont reellement pas professionnel. A cela j'ajouterai aussi que Noves veut pratiquer un rugby d'un autre temps, lie au manque de professionalisme.

Mais je ne suis pas d'accord sur la formation, qui n'est pas mauvaise. Et on ne peut pas faire comme les anglo-saxons (UK, SA, AUS, NZ) qui forcent leur enfant a jouer au meme sport tous les 6 mois a l'ecole avec une vision de competetion acharnee (il faut le voir pour le croire). Ca serait contraire a nos valeurs de la Republique.
De plus, etant fan de Rugby et ayant habite dans la plupart des grandes nations du Rugby, on a pas a rougir de nos stade mais vraiment pas. Seul l'Angleterre fait mieux et SA aussi bien. Le reste ca ressemble au tier monde en comparaison. Et si on doit parler du public, je vais etre honnete: nous comparer avec quel public? Car dans l'hemisphere sud ca n'existe pas. Il n'y a aucun public. Mais zero. Tu vas au stade et tu as une tribune a toi tout seul. Et au Royaume Unis, dans les divisions inferieures tu as seulement des alcooliques qui viennent pour la bagarre (vecu en Irlande et Angleterre plusieurs fois). Alors oui, notre public n'est pas parfait mais si je dois choisir, mon choix et vite fait.

Je pense que tu as ete emporte par l'emotion sur ton commentaire mon ami, "en permanence dans la vision étriquée et caricaturale" 😊 Tout n'est pas mauvais, il ne faut pas jeter le bebe avec l'eau du bain. Si tu veux mon avis, je pense que les 2 problemes urgeant a regler sont:

- manque de professionalisme: un entraineur doit avec une equipe de data scientists, des analyses de videos performantes ... Bref tout un ecosystem comme dans une entreprise. Une veritable division des taches. Alors peut etre que la LNR doit s'occuper a avoir des equipes pro qui aident certain clubs a avoir une reelle structure professionelle.

- le fameux accord entre LNR/FRR pour raccourcir le calendrier, le changer et avoir des plans de carrieres adaptes pour les joueurs important de l'equipe internationale (comme avec Ben Smith, Pocock, Nonu, Carter...). Interdire d'ouvrir les academies a l'etranger. Et pourquoi pas, que la FFR absorbe la LNR et s'occupe aussi du championnat. Ca se fait dans beaucoup de pays.

Je ne sais pas si ca sera parfait mais au moins ca donnera une vrai impulsion et aura le merite de concentrer nos force dans la meme direction.

@Zarathoustra83

Pour les stades et le public, je parle de l'équipe de France. On pourra me raconter ce qu'on veut, mais on ne me fera ni avaler que le Stade de France est un grand stade ni qu'il y a de la ferveur derrière les Bleus.

Pour la formation, j'en ai marre qu'on se contente d'être moyens et qu'on se planque derrière des excuses. Sur les 10 dernières années nos minots se sont hissés 3 fois en demies du Mondial (pour 3 défaites en demies et 3 défaites en petite finale). Les Blacks, les Anglais, les Boks, les Australiens, les Irlandais, les Gallois et les Argentins ont fait mieux... 7ème dans un sport une dizaine de nations "majeures", c'est moyen. Sur la même période, on a remporté 2 Tournois des VI Nations. On fait comme avec les grands, on refuse de regarder notre niveau en face : on est moyen. Il y a des forts, des faibles, et nous on est dans le ventre mou.
Pareil pour les excuses. Notre système éducatif empêcherait de développer notre sport au niveau scolaire? Le handball français a pourtant réussi, c'est juste qu'ils ont dû faire des efforts. Les étrangers empêchent les jeunes de progresser? Les minots en EDF ont tous du temps de jeu en club, ils se sont fait croquer par les Japonais. Les Anglais ont environ 20% d'étrangers dans leur championnat, cela n'empêche pas leurs jeunes d'avoir du temps de jeu... Pourquoi? Parce qu'à 20 ans ils ont déjà le niveau pro alors que les nôtres le découvrent à peine.

On peut, et on doit, s'attaquer au niveau pro qui est dépassé (les coachs, les joueurs, le jeu pratiqué, le calendrier). Mais si on ne s'attaque pas à la détection et la formation, cela ne sert à rien. Notre problème, c'est qu'en France c'est un gros mot de dire "on est moyen" donc on continue de croire qu'on est sur le dessus du panier, que c'est juste une mauvaise passe, qu'on est pas si loin des meilleurs. Et donc on ne fait aucun changement en profondeur, que des ajustements.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

le nombre d'étrangers n'est que la conséquence du mauvais niveau de notre formation, comme tu dis, mais bon si les anglais ont 20% dans leurs rangs, on en a entre 40 et 50% depuis des années. on ne peut pas continuer ainsi. quite à baisser le niveau du championnat, il faut diviser ce nombre par deux dans les années a venir. et comme je disais, pas forcément pour les pointer du doigt, mais pour mettre en avant notre jeunesse et surtout changer la vision qu ont les jeunes des perspectives de rugbyman pro.

  • Ahma
    95233 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

Je ne reviens pas sur le fond du débat, mais juste pour donner quand même un nombre précis : les clubs de première division anglaise ont une moyenne de 16,5 étrangers par effectif.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

oui donc 35% plus ou moins. là ou nous on doit en avoir dans les 20 par effectif. on etait même montés à plus avant qu il commencent a augmenter les quotas jiff. mais en gros on en a toujours eu plus qu eux , meme si c'est que 5 de plus par effectif désormais.

  • Ahma
    95233 points
  • il y a 3 ans
@dusqual

18,4 en Top 14.

Soyons clair : quand je mets des 0,5 ou 0,4 je n'insinue pas que chaque club a quelqu'un comme toi dans son effectif

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

en fait t as raison c 'est la même en angleterre à peu pret. j'étais tombé sur un article qui laissait penser que non mais je viens de faire les calculs en allant chercher les chiffres et ça se vaut, fonction des années, y en a même ou ils étaient devant nous en fait. autant pour moi.
sinon pour la virgule, t inquiete je sais ce qu est une moyennasse. c est un sauce que tu fais avec de la moutarde, de l huile et un jaune d'oeuf. et comme on utilise pas le blanc, on est obligé de d utiliser les décimales.

@dusqual

C'est ce qu'on fait les Anglais après avoir réformé leur politique de formation, pour accélérer le mouvement ils ont instauré pendant quelques années 14 sélectionnables sur la feuille de match. Mais ils ont commencé par s'attaquer à la formation dès 2007 et n'ont mis en place les quotas qu'en 2009. Parce sinon à moins d'imposer 23 sélectionnables par feuille de match, tu as toujours des étrangers titulaires.

Chez nous je pense que la grande urgence c'est dans les niveaux inférieurs. La ProD2 et les Fédérales devraient être l'endroit où les jeunes ou ceux qui ont un coup de mou se lancent/relancent, pas le terrain de jeu des étrangers.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

oui si tu fais pas les choses dans l ordre, tu te retrouves rapidement avec un niveau qui d une année sur l autre chute complètement au moment de la réforme.
sinon, en amat je comprends la volonté de monter, mais les enjeux financiers ne sont pas encore là alors faire venir des seconds couteaux étrangers alors que les mecs savent qu ils monteront pas en une année, je trouve ça plus que limite. ils peuvent y arriver en investissant sur les formateurs. enfin bon, comme tu dis, ça commence par en bas et pour ma part, je mettrais en place rapidement une coupe de france de 7. des phases finales télévisées. ça prend pas un grand budget, ça poussera année après année les petits clubs a jouer le jeu pour essayer de monter plus haut dans la compet et sans faire de bruit, ça fera bosser les skills a tous les niveaux. rien que les phases finales ou les amateurs croiseront les pros, ça aidera a faire le lien entre amateur et pro, ça redonnera de la visibilité a l amateur et ça permettra non seulement au 7 de trouver des talents, mais également a des joueurs de se montrer, sans forcément être dans un club ultra huppé.

@dusqual

Je suis entièrement d'accord pour le 7. C'est pareil pour les minots de centre de formation, plutôt qu'un championnat espoir bidon on pourrait couper leur saison entre tournois de 7 et des prêts en Prod2/Féd1.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

ouais je pense que pour les -22 ans, on pourrait faire un système complètement différent. faire une sélection régionale. cette sélection régionale serait composée des meilleurs éléments de la région. t en prends 45 comme en club. elle serait composée a partir d une centaine de jeunes qui seraient détectés par chaque comité régional et suivis depuis ses 15-17 ans. tu reprends le système à la néoz ou ces gamins partent un week end par mois au comité, où ils font de la technique individuelle et ou on leur donne un programme a faire quand il rentrent en club. du coup t as 12 régions, 100 jeunes par régions, ça te donne déjà un panel de 1200 joueurs qui ont déjà été suivi pas la fédé depuis leurs 15 ans ou pas loin. et ces sélections régionales constitueront nos "provinces" qui joueront l'équivalent d une currie cup une fois le championnat pro terminé. ce qui permettra aux entraineurs de pro d avoir un meilleur visuel sur la jeunesse française. alors ça empêche pas de continuer d'avoir un championnat espoir histoire de garder un réservoir pour l équipe 1 pendant le championnat pro. mais du coup tes jeunes auront au fil des années de plus en plus de chance de jouer en 1.

en tous cas il est honnête sur ses responsabilités...
"ne pas faire jouer les jeunes français" quand il nous a saoulé a coup de Spedding Kockkot Leroux et Nakaitaci c'est déjà bien de le reconnaître.

ensuite, dans l'article "les mots sur les maux"... je trouve le passage sur le train de retard très juste.
les 4 an perdus sous PSA avec son jeu stéréotypé a l'anglaise dépassé depuis 10 ans son le véritable tournant pris dans le retard rugbystique par rapport a l'Irlande, le Japon, l'Ecosse qui étaient des pays vraiment a la ramasse jusqu'en 2010.

et ça tout le monde a tendance a l'oublier quand on parle de "Novès pire bilan des sélectionneurs" :
- il n'a pas les joueurs qu'avait Lièvremont (et qui nous proposait quand même une belle purge de rugby)
-il subit, LUI, aujourd'hui les 10 ans de retard accumulé.

Cest le truc le plus sensé que j'ai jamais entendu sortir de la bouche de PSA , et tout ça sans pleurer.

Je nous trouve bien condescendant...
J'ai peut-être une autre piste sur les défections de l'équipe de France.
Après plusieurs déboires, qui commencent à l'ère Bernard Laporte et la coupe du monde en France, la fédé finit par enfin opter pour l'entraîneur Français le plus titré sur la scène nationale : Guy Novès. Hélas, il n'y arrive pas, et le bilan est catastrophique.
Et si tout simplement nous avions un problème de capacités chez les entraîneurs Français pour devenir sélectionneur et compétitifs sur la scène internationale ?
Ca me fait mal au coeur de le dire, mais à l'instar de l'Angleterre !!! du passage de Vedrn Cotter avec l'Ecosse,Josef Schmidt avec l'Irlande ... peut-être que pour exister, il va falloir chercher un sélectionneur du côté de l'hémisphère sud...

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@cedric83

ouais sans forcément taper dans l hémisphère sud, on pourrait aller chercher ailleurs, ne serait-ce que pour couper avec le championnat. on l a bien vu, au début du mandat de noves les gros pourvoyeurs de l edf étaient satde toulousain, francais et clermont. en gros les deux clubs des coaches et celui qui dépotait à ce moment là. dans n importe quelle autre équipe, on aurait eu les cadres de l ancienne équipe qui iront jusqu a la prochaine cdm et des jeunes passés par les -20. mais non, chez nous on a les copains et les chouchous et si ça passe pas, on fait tourner avec les révélations du moment qui ont pas une saison pleine en top 14 (en même temps, c est peut etre un avantage de pas avoir joué en top 14, vu le jeu développé)

"Il y a surtout un travail de fond à faire sur le rugby amateur"

Ce terme "surtout" me laisse songeur, comme si c'était l'amateur qui était principal responsable de la situation. Sauf que c'est bien les machines à fric du rugby pro qui ont décidé d'amener le Top 14 et la Pro D2 là où ils en sont aujourd'hui.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Babalonis

l amateur n est pas responsable, mais a sa part de torts également.
avant tout, c'est la base du rugby français. un jeune qui n est pas "fils de" passe par l amateur, forcément. or peu en sortent avec les bases du rugby: les passes, les courses, les placements, la vision du jeu. du coup ce qui devrait etre automatique est réfléchi, ce qui fait perdre du temps en jeu. les all blacks le savent et leur tactique première, c est de faire cogiter l adversaire. ça leur fait gagner du temps. on dit toujours que leur rugby n'est pas extraordinairement tactique mais très bien exécuté et rapide: ils réflechissent pas, ils agissent, c est tout.

@dusqual

Ce sont les formations dispensées par les comités territoriaux à l'adresse des encadrants qui sont à revoir alors. Formations faites par... la FFR. Et il me semble que les clubs pro ont pour une bonne partie des centres de formations, il y a probablement quelque chose à revoir à ce niveau.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Babalonis

oui c est ça. BL a décidé de changer le fonctionnement des comités. on peut partir de cette base pour mettre en place un programme d accompagnement des formateurs plus ambitieux et un sytème de détection plus performant. et pareil, un accompagnement des meilleurs joueurs pour les amener a créer a terme une équipe jeune par commité.

@dusqual

Tout ça parait en effet nécessaire. L'équipe jeune par comité est une idée sympa. Espérons que ça se mette en place, même si les 1ers effets ne seront visibles qu'à moyen/long terme.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Babalonis

de toutes façons, vu le chantier, ce sera pas pour demain...

@Babalonis

Le rugby amateur a été délaissé, pour remédier à cela il faut faire un travail de fond sur ce qu'est le rugby amateur. Il n'y a pas d'accusation contre le monde amateur, juste le constat (que l'on fait tous) qu'il faut s'en occuper.

@Team Viscères

Oui, mais de concert avec le pro, pas "surtout"

@Babalonis

Je ne pense pas que la phrase soit tournée dans le sens "le responsable c'est le monde amateur" ou "c'est le monde amateur qui doit régler le problème" mais juste "le sujet de préoccupation devrait être le monde amateur".

@Team Viscères

Je surinterprète peut être oui.

@Babalonis

Voici un lien vers l'interview complète de Lapinou, cela donne une meilleure idée de ce qu'il entend par cette phrase (la partie sur le monde amateur est à la fin de l'interview) :
www.lejdd.fr/sport/rugby/marc-lievremont-il-y-a-un-travail-de-fond-a-faire-sur-le-rugby-amateur-3504350#xtor=CS1-4

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

elle est très juste son analyse. l interview entière permet en effet mieux de comprendre ou il veut en venir.

@Team Viscères

Bien plus complet merci ! Ma réflexion n'a effectivement plus aucun sens après cette lecture.

  • epa
    37008 points
  • il y a 3 ans
@Babalonis

Je ne pense pas du tout qu'il y est un "comme si" dans son esprit. Je pense que tout le monde pense que "Il y a surtout un travail de fond à faire sur le rugby amateur". Sauf les responsables des clubs pro...

@epa

Non, je ne pense pas que "surtout l'amateur". Le pro a une très large responsabilité la dedans.

  • epa
    37008 points
  • il y a 3 ans
@Babalonis

l'un n'empêche pas l'autre

@epa

Je réagissais au terme "surtout".
Mais j'ai pu lire l'intégralité de son intervention, plus complète.

Et hop, on intégre la franchise des coqs furieux au super rugby et 2023 on fait les poches à tout le monde. Et on met goze à la pile, la mêlée bougera pas, de la meme façon que la LNR.

  • Ahma
    95233 points
  • il y a 3 ans
@Krakinut

Les Furious Cocks ? Tu es sûr que ça fait équipe de rugby comme nom ?

@Ahma

Rien que pour ce nom, je suis pour la disparition des clubs et le passage aux franchises.

  • Ahma
    95233 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Et puis l'identité du sponsor s'impose de suite, pas besoin de chercher.

@Ahma

Jacky et Michel me semble bien adapte.

  • Ahma
    95233 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

Pour être complet, de même qu'Arsenal est managé par Arsène, les Furious Cocks seront coachés par Christ O'Furious.

@Ahma

Sinon Edimbourg peut nous libérer Richard CockDrill (surnom "Dick", d'ailleurs il faudra m'expliquer pourquoi et comment Dick est devenu le diminutif de Richard chez les amateurs de Shakespeare).

@Team Viscères

ahahah je peux t'en faire d'autre de pas mal comme ca:

Jacob: Coby, Jake.
William: Bill, Will, Liam.
Alexander: Al, Alex, Xander.
Benjamin: Ben, Benji.
James: Jay, Jim, Jimmy, Jamie.
Daniel: Danny, Dan, Dane.
Samuel: Sam, Sammy.
Joseph: Joe, Joey.

  • Ahma
    95233 points
  • il y a 3 ans
@Zarathoustra83

Les Russes aussi sont très forts pour décliner un prénom en un tas de diminutifs qui n'ont parfois plus grand chose à voir avec le nom de départ.
Mais vous devrez les trouver tout seuls parce que je suis au boulot et ça va finir par se voir.

  • WebDiv
    17545 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

http://mentalfloss.com/article/24761/origins-10-nicknames
(désolé pour la réponse sérieuse)

@WebDiv

Faut pas être désolé, c'est exactement ce que je voulais savoir! Merci.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News