VIDEO. Top 14 - Pau. Pourquoi l'essai de Julien Fumat a été refusé face au Stade Français ?
Top 14 - Pau. Julien Fumat s'est relevé pour aller marquer. Crédit photo : Freepik from www.flaticon.com

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Samedi dernier, la Section Paloise a concédé sa troisième défaite lors de la 6e journée, mais surtout son premier revers à domicile. 

Les Béarnais ont grillé un joker face aux Parisiens en s'inclinant de seulement deux points, 23 à 25, suite à l'essai de Sekou Macalou à la 68e. Un résultat d'autant plus ragant qu'ils ont longtemps mené grâce aux réalisations de Slade (34e) et McKintosh (50e). Une avance qui aurait cependant pu être plus importante si l'essai de Julien Fumat dès la 8e minute avait été accordé. Le centre avait pourtant mis les cannes et déposé la défense après une remise intérieure, mais l'arbitre en a décidé autrement au grand dam des supporters.

Lien Vidéo


"Pouvait-il oui ou non se relever avec le ballon ? Aurait-il dû le lâcher avant de pouvoir le reprendre et de foncer marquer ? Y a-t-il réellement plaquage ? Où se situe la limite entre le moment où le plaqué doit libérer la balle (puisque considéré comme plaqué) et celle où il peut se relever (puisque considéré comme non tenu et donc non plaqué) ? Y a-t-il un temps minimum pendant lequel le plaqueur doit tenir le plaqué pour que l'on considère que le plaquage est complété et effectif ?" Voici les nombreuses questions que s'est posées un supporter de la Section après le match. Ludovic Cayre, arbitre de la rencontre, explique sa décision.

Point Arbitrage :

Sur cette action, la situation est très claire : le joueur palois est amené au sol (les deux genoux au sol) par un joueur parisien. Le Palois, une fois au sol, le plaqueur parisien le relâche, ce qui est la règle puis après un laps de temps, le Palois se relève sans n'avoir jamais lâché le ballon alors qu'il était plaqué. Donc coup de pied de pénalité logique contre ce joueur.

Lors du Rugby Championship, une action similaire avait poussé World Rugby à statuer sur la question du plaquage accompli ou non. Un essai sud-africain avait créé la polémique lors du Rugby Championship et l'instance internationale avait statué sur "Essai accordé".

Point Arbitrage :

World Rugby a tranché ce cas d'Afrique du Sud vs Argentine. L'instance internationale a déclaré que le plaquage n'était pas accompli avec des observables tels que :
- Le joueur n'est pas tenu
- Dynamique. Il se relève rapidement dans un même mouvement
- Le vert n'a pas subi le plaquage  

 Le cas de Julien Fumat est plus facile à interpréter car le duel est remporté par le plaqueur. Le plaquage étant bien accompli, le centre palois aurait dû lâcher son ballon puis se relever.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 2 ans

Franchement ça me choque pas que l'essai palois soit refusé. Par contre, que celui des sudaf le soit, là je trouve ça abusé. Du coup, l'essai palois aurait-il dû être accordé?

Rien ne dit ne certifie que les palois auraient mis les 2 autres essais si celui-ci avait été accordé!
Le joueur clairement ne suit pas la règle.
D'ailleurs les joueurs ne semblent pas trop discuter la décision sur l'extrait !

  • Pianto
    35655 points
  • il y a 2 ans

pourquoi l'essai a été refusé ,
Parce que la section dérange, que le SF est en péril et qu'il faut le sauver.

bon, maintenant je vais peut-être regarder les images mais je ne suis pas sûr j'ai peur qu'elles n'influencent mon opinion.

@Pianto

Ahah et un avis après avoir vu les images ?

  • dusqual
    31795 points
  • il y a 2 ans
@Maxime Rouquié

c est vrai que le palois subit plus le plaquage, mais la différence n est pas bien grande tout de même...

L'action paloise me parait claire, le joueur est franchement plaqué (il recule sous l'impact et finit au sol) donc il doit relâcher le ballon.

La décision WR sur le match Argentine-AfSud me convainc beaucoup moins. La justification d'abord, rien n'est vraiment clair et les critères sont pourris (c'est quoi tenu, c'est quoi le même mouvement, c'est quoi subir un plaquage?). Les conséquences ensuite, au lieu d'avoir un cas simple "plaqué et amené au sol" on a des nuances "plus ou moins plaqué et plus ou moins amené au sol" qui ne vont faire qu'apporter plus d'incohérences d'un match à l'autre et laisser le doute "si cela avait été un Argentin, l'arbitre aurait-il sifflé?".

@Team Viscères

Pas facile de fixer des observables clair. Le cas afrique du sud n'est vraiment pas simple mais c'est une bonne base de travail

@Maxime Rouquié

Le cas SudAf est un vrai cas tendancieux, où à mes yeux l'arbitre pourrait autant pénaliser que laisser jouer sans vraiment se tromper. Cela illustre parfaitement ce que tu dis sur les observables à fixer : le joueur est tenu mais de façon un peu molle, il ne prend pas une reculade mais l'action du défenseur l'emmène encore au sol, il se relève assez vite mais passe quand même franchement au sol... on sait parfaitement les critères à regarder, mais pour trancher l'arbitre se retrouve seul avec son ressenti.

Du coup ce qui me gène ce n'est pas la décision de l'arbitre, mais le fait que World Rugby assène qu'en gros c'est la bonne décision parce que ça remplit tous les critères. Je trouve que ça manque terriblement de pédagogie sur le travail de l'arbitre et que c'est très pauvre en argumentation pour convaincre les septiques. Le cas n'est pas clair du tout, donc j'aurais préféré une déclaration plus nuancée du type "c'est un cas assez complexe, la règle dit ça, pour décider les arbitres s'aident de tels observables et dans le cas présent par rapport à ce qu'il a vu et sa conduite du match l'arbitre a jugé de telle sorte et nous soutenons sa décision".
Mais bon de façon générale je n'aime pas les interventions publiques de WR sur l'arbitrage, elles n'ont pas beaucoup de cohérence. Un jour ils vont monter au créneau pour dire "l'arbitre avait raison" sans rien expliquer (du coup c'est inutile parce que par définition c'est le boulot de l'arbitre de décider et qu'il a toujours raison), celui d'après ils vont salement lapider un arbitre sur la place publique (je n'aime pas spécialement Joubert mais je n'ai pas digéré l'intervention de WR après son Australie-Écosse au dernier Mondial), et puis le jour d'après il y a une décision qui fait polémique mais tu ne sais pas pourquoi ils ne vont rien dire (probablement un banquet en cours).

  • epa
    36696 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Franchement si on laisse faire ça en accordant l'essai et qu'on pénalise les plaqueurs quand ils tiennent le plaqué plus d'une seconde, non seulement je ne sais pas comment les arbitres vont arbitrer mais en plus comment on va pouvoir suivre un match sans expliquer encore une fois aux gens autour... " personne n'y comprends rien, ça dépend des fois sauf si c'est vraiment exagéré..." Il est plaqué aux jambes comme dans les livres en plus. On peut peut-être dire qu'il est tenu mollement (encore que..) ou pas longtemps mais il est tenu

@epa

Pour moi c'est un plaquage et donc une pénalité, mais bon je ne suis pas très influent auprès de WR.
Ce qui m'agace c'est leur position "ça dépend des cas", genre l'arbitre doit faire un savant calcul entre la puissance de l'impact, la durée de passage au sol et la poigne avec laquelle le plaqueur tient le plaqué... comme s'ils n'avaient que ça à faire. On le dit souvent le règlement est complexe et l'arbitre à 500 paramètres à gérer, alors on pourrait faire simple pour l'aider. On oublie les nuances non définies (c'est quoi "mollement", c'est combien de temps "se relève rapidement", etc.) sur les critères et on se contente de les valider :
- le joueur est plaqué? Check.
- le joueur est amené au sol? Check.
- le joueur est tenu jusqu'à son passage au sol? Check.
Donc on a une phase plaqueur/plaqué et il lâche sa balle. S'il n'est pas tenu longtemps il n'a qu'à faire comme les joueurs de Seven en lâchant son ballon pour se relever avant de reprendre la gonfle et repartir. Certes cela demande un peu plus de technique, mais au moins ce n'est pas illicite.

  • dusqual
    31795 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

oui c est pas le peu d avancée qu il a en plus par rapport au palois qui fait une grosse différence. pour moi, il est plaqué, va au sol, il doit lacher le ballon.
on peut pas considérer qu il casse le plaquage et que d'avoir moins subi lui donne le droit de se relever ballon en main. en plus le palois met pas particulièrement plus de temps a se relever, à ce compte là...
et je te rejoins également sur les interventions de WR plus haut.

@Team Viscères

Tout à fait d’accord. On ne peut pas demander au plaqueur non plus de tenir le joueur adverse jusqu’à ce qu’il soit au sol, de relâcher rapidement mais pas trop car sinon ce n’est plus un plaquage... les joueurs de 7 jouent de la façon dont on m’a appris à jouer, tu es plaqué, tu lâches les ballon, tu te relèves et tu peux jouer le ballon à nouveau

Derniers articles

News
News
News
News
News
Jeux
Sponsorisé News
News
Transferts
News
News