VIDEO. Top 14 - Pro D2. Ce qu'il faut retenir des matchs amicaux de la semaine #3
Le LOU a dominé le Stade Français à Genève. / Crédit Photo : Compte Twitter : Julien Plazanet

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Retour en vidéo sur les différents matchs amicaux programmés avant la reprise des championnats de Top 14 et de Pro D2. Toulon, Toulouse et Clermont ont gagné.
En attendant de connaître les résultats des rencontres entre Montpellier et le London Irish puis entre Grenoble et les Harlequins, retour sur les résultats des nombreux matchs amicaux programmés jeudi et vendredi.

Biarritz – Tarbes : 21 – 19

Après la fessée reçue par le voisin bayonnais (40-17), le BO s'est adjugé la victoire sur l'un des prochains adversaires en Pro D2, Tarbes. Une victoire qui rassure avec notamment de belles prestations en conquête avec une mêlée et une touche solides mais qui n'a pas totalement satisfait le nouvel entraîneur Eddie O'Sullivan : « On peut faire des erreurs, mais pas qui coûtent des essais. » Sur le site du club, l'Irlandais pointe du doigt ces ballons rendus à l'adversaire et ce trop-plein d'envie, qui, s'il peut être bénéfique, a aussi ses désavantages. Le BOPB a notamment réussi à faire la différence grâce à l'une de ses recrues, Rod Davies, arrivé à l'intersaison en provenance des Reds en Super 15, qui a offert un magnifique essai de 100 mètres à Ngwenya. Les jeunes, à l'image du demi de mêlée Maxime Lucu et aussi les piliers « ont fait le job ».

Bayonne – Newcastle Falcons 26-25

L’Aviron s’en sort bien. Sans le poteau droit, la transformation à quatre minutes de la sirène de Rory Clegg, le résultat de cette rencontre aurait pu être tout autre. Si les Basques ont montré de belles choses offensivement, en refusant notamment de jouer au pied, comme cela avait le cas contre le BO, la rudesse des Anglais leur a posé de nombreux problèmes en défense. Mais ce sont pourtant les Bayonnais qui ont marqué le premier essai par l’intermédiaire de Marvin O’Connor suite à une percée de Blair Stewart, alors que Newcastle avait inscrit une pénalité dès la 5e minute. Dans une première mi-temps animée, les Anglais ont ensuite répondu par McLeod avant que Guillaume Rouet, lancé par un Rokocoko très en vue ce jeudi soir, puis Martin Bustos Moyano ne triplent la mise. Néanmoins, les Ciel et Blanc ont encaissé plusieurs essais en deuxième mi-temps dont un de pénalité qui aurait pu leur coûter la victoire.

Perpignan – Aurillac : 12-20

Dominé par Brive (28-7), Aurillac a pris le meilleur sur l’USAP dans le cadre du Challenge Vaquerin. Pour leur première sortie en amical face à un autre pensionnaire de Pro D2, les Catalans ont été mis en difficulté défensivement, en encaissant deux essais par le demi de mêlée Paul Boisset (21e) et l’ancien Grenoblois Flavien Nouhaillaguet (64e) mais aussi offensivement puisque tous les points inscrits par l’USAP l’ont été au pied. L’USAP n’a d’ailleurs mené au score qu’à une seule reprise dans cette rencontre (6-3) et a globalement couru après son adversaire même les débats ont été serrés au tableau d’affichage durant une majeure partie du match. Avant de recevoir Colomiers pour le début du championnat, les Usapistes vont devoir montrer autre chose contre Narbonne jeudi prochain à la maison.

Toulon – Racing-Métro : 21-19

Le RCT a terminé sa préparation avec un second succès après sa large victoire aux dépens de Toulouse (38-12). Cependant, les Toulonnais ont eu beaucoup plus de mal à se défaire des Franciliens. En première mi-temps, le champion de France et double champion d'Europe a subi face à l'un des prétendants au Brennus cette saison encore. Le Racing a été le premier à prendre le score par l'intermédiaire de Claassen (24e). Ce seront d'ailleurs les seuls points inscrits lors des quarante premières minutes. Il faut dire que ce match n'avait d'amical que le nom avec trois sorties sur blessure côté toulonnais (Gorgodze, Bruni, Armitage). Le second acte a été bien plus animé avec cinq essais dont trois pour les Varois en l'espace d'un petit quart d'heure aux alentours de l'heure de jeu. Masoe, l'ancien Catalan Romain Taofifenua et l'Australien O'Connor ont été en vue. À noter qu'un accrochage a eu lieu dans les couloirs des vestiaires comme l'explique Bernard Laporte à l'issue du match.

Crédit vidéo : RCT

Brive – Castres : 26-10

Tout va bien pour le CAB. Face au finaliste de la saison passée, les Brivistes ont fait forte impression malgré l’ouverture du score pour le CO par Palis dès la 3e minute de jeu. Après leurs succès sur Colomiers et le Stade Français, les Castrais étaient bien en place, mais les Brivistes ne s’y sont pas laissés conter. Radikedike (18'), Mafi (24') puis Namy (37') ont rapidement permis aux Corréziens de faire la différence. Preuve que les automatismes sont là et que la préparation physique porte ses fruits. Si les cartons rouges distribués au Castrais Diarra et au Briviste Koyamaibole ont quelque peu refroidi les ardeurs, le match a repris son cours avec un essai pour Kockott et un de pénalité avant l’heure de jeu pour récompenser le bon travail des avants brivistes. Solide en attaque, le CAB a fait le plein de confiance en défense alors que le CO restait sur 12 essais marqués en deux rencontres.

Oyonnax – La Rochelle : 34-27

Après sa courte défaite contre le promu lyonnais (12-7), l’USO a relevé la tête face à l’autre équipe amenée à évoluer en Top 14 cette saison. Pour les Jaune et Noir, l’objectif de ce match été avant de gommer les fautes vues contre Colomiers et surtout de se frotter à une formation aux objectifs similaires. Ce fut d’ailleurs une rencontre très plaisante avec quatre essais en première mi-temps, Qovu et Lagarde permettant à la Rochelle de virer en tête à la pause (17-20) malgré les deux réalisations de Lassalle et Donguy. Irréguliers devant, et parfois un peu trop facile dans la circulation du ballon, les Oyomen ont cependant fait la différence avant l’heure de jeu grâce à Codjo et Pune. Si Qovu y est allé de son doublé à la 64e, c’est le pied d’Urdapilleta, précieux face aux perches, puis de Lespinas, qui a permis à l’USO de sortir vainqueur.

Stade Français – LOU : 14-24

Corrigés par Castres la semaine passée (45-24), les Parisiens n'ont pas réussi à rebondir contre Lyon, promu en Top 14. Un second revers inquiétant à quelques jours de la reprise du championnat alors qu'à l'inverse, le LOU a fait le plein de confiance. Les joueurs de Tim Lane ont été les premiers à marquer dans cette partie grâce à l'arrière Loursac (23e) sur une belle attaque mais c'est Paris qui a pris la tête après 40 minutes suite aux essais transformés de Bonfils (38e) puis de D. Ioane (41e). Preuve de leur bonne forme, les Lyonnais ont marqué par trois fois en seconde mi-temps par l'intermédiaire de Fourie (51e), Ratuvou (57e) et Lynn (78e).

Toulouse – UBB : 31-22

Après la fessée reçue par Toulon (38-12), le Stade Toulousain se devait de réagir contre l'Union Bordeaux-Bègles. Fort de sa pléiade d'internationaux, Toulouse a retrouvé des couleurs et inscrit trois essais par Palisson (9e), suite un bon travail de McAlister, Clerc (65e) et Doussain (68e). Trois essais également chez les Girondins, mais beaucoup moins de coups de pied tentés alors que les Toulousains ont notamment multiplié les fautes en fin de première mi-temps. Sofiane Guitoune a cependant trouvé la faille à la 55e grâce à Blair Connor, puis les gros ont fait le boulot pour obtenir un essai de pénalité après l'heure de jeu. Si Tuifua a réduit la marque dix minutes plus tard, la victoire avait déjà choisi son camp. Un succès loin d'être rassurant pour Toulouse, notamment en mêlée, même si on sent que tout ce beau monde commence à monter en puissance.

ASM - Connacht : 42-7

Carton plein pour Clermont qui n'a fait qu'une bouchée de la province irlandaise en marquant six essais. Si les ¾ se sont montrés en jambes, à l'image des recrues Nick Abendanon et Zac Guilford, ce sont les avants qui ont fait grimper le score en première mi-temps avec un essai de Vincent Debaty dès la 4e minute de jeu puis de Ti'i Paulo à la 37e. Entre temps, l'arbitre avait accordé un essai de pénalité (14e). Une première mi-temps véritablement catastrophique pour la défense irlandaise, battue à la 38e par Nakaitaci puis à la 40e par Malzieu (MT : 35-0). Le Connacht a tout de même trouvé les ressources mentales pour aller à dame dès la reprise, mais sa domination n'a pas été mieux récompensée. Pire, un second essai de pénalité à la 65e a porté le score au-delà des 40 points. De bon augure pour l'ASM avant le début du championnat.

Crédit vidéo : La Montagne

Dans les autres rencontres, Mont-de-Marsan a battu Carcassonne (28-14) en marquant quatre essais, dont un doublé pour l'ailier Vunisa. Le CSBJ a eu plus de mal contre Romans (24-17). Dans le même temps, courte victoire de Nevers sur Massy (25-24) et match nul entre l'US Dax et Albi (16-16).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • philbf
    28034 points
  • il y a 5 ans

hey, le rugbynistere's staff,
vous avez inversé le résultat de London irish montpellier, là, sur le site...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News