VIDEO. Que sont devenues les stars du championnat du monde junior 2014 ?
Que sont devenues les stars du championnat du monde junior 2014 ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Que sont devenues les stars du championnat du monde junior 2014 ? Tevita Li et Handre Pollard brillent en club contrairement à l'Irlandais Gary Ringrose.
Samedi passé s’est achevé le championnat du monde des moins de 20 ans sur la victoire de la Nouvelle-Zélande face à l’Angleterre (21-16). Une rencontre ultra serrée durant laquelle s’est illustrée l’une des révélations de l’année, Akira Ioane. Très en vue avec les Blues d’Auckland en Super Rugby, on peut facilement dire qu’il sera très rapidement appelé chez les All Blacks tant son talent est immense à seulement 19 ans. Avec ses 5 essais, il a logiquement fait partie des meilleurs joueurs du tournoi à l’instar de son compatriote Tevita Li. Comme l’an passé, l’ailier a été dans tous les bons coups avec six réalisations au compteur, contre 7 l’an passé. Une performance qui lui avait permis d’entrer dans une nouvelle dimension. Ce qui n’est pas le cas de toutes les révélations de 2014.VIDEO. Que sont devenues les stars du championnat du monde junior 2014 ?RESUME VIDEO. Championnat du monde U20. Tevita Li écœure les Bleuets avec un tripléTous n’ont en effet pas percé au haut niveau. Si Li peut se targuer d’avoir joué sept rencontres de Super 15 avec les Blues, dont 5 fois en tant que titulaire, on ne peut pas en dire du centre irlandais Gary Ringrose. Comme le Néo-zélandais, ce dernier faisait partie des 5 joueurs à suivre selon le site américain Bleacherreport. Mais entre son très beau mondial l’an dernier et ses prestations solides cette année, il n’a pas réussi à faire son trou au sein de l’équipe fanion du Leinster. Celui que l’on annonce comme le remplaçant de Brian O'Driscoll va devoir encore patienter. Une vertu que ne semble pas posséder Maro Itoje. Le deuxième ligne anglais a faim et cela se voit sur le pré. Le précédent mondial a totalement changé la donne pour lui. Alors qu’il n’avait joué que deux matchs avec les Saracens entre 2012 et 2014, il en totalise 15 cette saison (8 titularisations) à seulement 20 ans. Le sélectionneur du XV de la Rose Stuart Lancaster l’a même inclus dans le groupe élargi pour la Coupe du monde !

Mais d’autres ont fait encore mieux à commencer par l’ouvreur sud-africain Handre Pollard. Meilleur joueur de l’année en 2014, il s’est vu accorder une confiance supplémentaire chez les Bulls, passant de quatre titularisations à 12. Il a ainsi doublé son temps de jeu (949 minutes contre 415) en devenant l’artilleur principal de l’équipe. Des performances qui lui ont aussi ouvert les portes des Springboks avec lesquels il a été titulaire à cinq reprises durant la tournée d’été puis le Rugby Championship face à la Nouvelle-Zélande et l’Australie !

Crédit vidéo : Observatoire Béarnais

Des Wallabies qui n’ont pas hésité à donner sa chance à une autre révélation, Sean McMahon. Le troisième ligne a en effet accumulé trois sélections en novembre dernier contre le Pays de Galles, l’Angleterre et la France. Mais il est surtout devenu une des pierres angulaires des Rebels de Melbourne avec 15 titularisations cette saison. Du côté des Bleuets, on est très loin du compte même si un élément comme Baptiste Serin a réussi à cumuler 19 feuilles de match en Top 14 pour 5 titularisations.VIDEO. Que sont devenues les stars du championnat du monde junior 2014 ?Les Bleuets, demi-finalistes du championnat du monde U20, jouent-ils à haut niveau ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Tambouille
  • il y a 5 ans

Pour les jeunes de l'hémisphère sud il faut surtout regarder ceux qui jouent dans les championnats nationaux (Currie cup, ITM cup et NRC). Le super 15 c'est plutôt l'équivalent de la coupe d 'europe.

  • M4xime
    346 points
  • il y a 5 ans

J'ai envie d'ouvrir la question sur les 2/3 dernières CDM Junioir et là, ça fait peur niveau intégration des jeunes dans le niveau international/coupe d'europe entre la Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud et Angleterre d'un côté et les autres nations. Le plus marquant est la progression constante de ces joueurs au cours de leur "maturation". Ils ont été repérés et un encadrement sain permet une progression constante jusqu'à un niveau monstrueux (Perenara ou Ford). A moins d'un choix de carrière douteux (Anscombe au PdG), ils vont tous faire une très belle carrière.
La Nouvelle Zélande a A. Savea, LI, Ioane, Ofa Tu'ungafasi, Perenara, O. Black, I. West.
L'Angleterre a Nowell, Itoje, Watson, Ford, Farrell,...
L'Afrique du Sud a J. Kriel, L. De Jagger, H. Pollard, O. Mohojé, J. Serfontein, A. Botha.

Les autres nations ont quelques joueurs mais ça reste très rare ou les joueurs sont déjà exceptionnels jeunes (McMahon ou Hooper pour les australiens, Teddy Thomas ou Serin pour les Français, Furlong/McGrath/Henshaw pour les irlandais).

c'est pour cela que beaucoup de joueurs refusaient d'aller à Marcoussis justement pour pouvoir jouer en club le week end
sauf que depuis cette année, le mode de fonctionnement s'est grandement amélioré pour éviter aux marcoussiens d'etre trop absents durant la saison

Dans votre débat sur les jeunes espoirs du rugby français vous oubliez le championnat espoir. Ce championnat créé cette année avec 14 clubs (format top 14) est d'un excellent niveau, les professionnels qui y font des apparitions (non retenus dans le groupe pro) pourraient vous le confirmer. Les moins de 20 ans ont vocation à jouer dans ce championnat mais le soucis c'est que les sélectionneurs des moins de 20 ne suivent pas ce championnat, ils sélectionnent les joueurs issu de la filière fédérale (pôle Marcoussis). J'ai eu l'occasion de suivre une vingtaine de match de ce championnat et les phases finales. Plusieurs joueurs de l'équipe de France moins de 20 n'étaient pas titulaires dans leur équipe, d'autres se "réservaient", en tout cas très peu ont disputé plus de 20 matchs. Si on commençait par appliquer une règle simple, pour jouer en équipe de France tu dois être titulaire et performant dans ton club, l'équipe de France aurait une autre allure.

Ca montre simplement que le problème est ailleurs

Encore faut il aussi que ces jeunes aient les qualités pour jouer en top 14 ou pro d2

Les entraîneurs ne sont pas tous forcément frileux... mais faire jouer pour faire jouer.... aucun intérêt
Croire qu'un mec va exploser d'un coup de baguette parce qu'il aura saisi sa chance c'est utopique
d'ailleurs très très souvent les talents ne passent pas par la case espoir mais directement de la case junior à senior

Le RCT forme aussi des joueurs, qui généralement partent voir ailleurs pour avoir du temps de jeu, faut arrêter de dire que Toulon ne fait que recruter et ne produit rien. Le problème n'est pas là, le problème est que ces jeunes français au lieu de commencer à jouer régulièrement en club à 19 / 20 / 21 ans ne s'installent régulièrement que plus tard, à part quelques exceptions près. Quand tu vois qu'un Savea, qui a 24 ans, a déjà un remplaçant/concurrent de 20 ans qui frappe à la porte de l'équipe nationale, qu'un Owen Farrell qui n'a que 23 ans (23 ans!!) et un niveau de jeu remarquable (ça fait mal à dire, mais c'est vrai, surtout à son âge), se fait remplacer en équipe nationale par un ouvreur encore plus jeune et meilleur, et surtout titulaire en club, tu te dis qu'on n'est pas au même niveau! Et je en cite pas des exceptions: Tous les jeunes joueurs révélés par Lancaster en début de son mandat on au moins un remplaçant aussi fort, voire meilleur que lui dans le groupe. Est ce qu'on peut en dire autant pour l'équipe de France? Je ne pense pas, et je ne pense pas qu'en faisant rien la situation va s'améliorer
Pour reprendre tes exemples de Jedrasiak, Baille, Camara, etc: est ce que tu peux me dire qu'on en a autant (que les anglais par exemple) qui sont titulaires indiscutables dans leur équipe? (Tous les Ford, Nowell, Burell, Watson et j'en passe)

  • Ekyrby
    6154 points
  • il y a 5 ans

Serin joue à l'UBB, qui n'est pas dans le top 6, mais le top 7. Y'a pire.
Et effectivement, Camara, Baille, Jedrasiak, Thomas, Ruffenach, Duhalde, Selponi, ont tous eu du temps de jeu dans leurs clubs respectfs, à des degrés divers.
Faut arrêter de se servir de l'environnement pas favorable ou des rêgles comme excuses pour ne pas former.
Les clubs qui veulent former sortent des jeunes, via les filières federales ou pas.
Quand le RCT récupère Ollivon et Etrillard, c'est que d'autres clubs les ont révelés. Après c'est un pari, un investissement qui ne paye pas forcément, mais il faut arrêter de croire qu'on peut en faire l'économie.

Et parlons aussi de Camara à Toulouse

@ Marc: Je pense que la différence se fait au niveau de jeu du club. Jouer un match de Super 15 (ou on ne peut pas faire d'impasse, car la phase régulière ne compte que 15 matchs) n'est pas pareil qu'avoir du temps de jeu en Top 14 quand l'équipe décide de faire tourner. Après, j'ai honte de l'avouer, mais je ne sais même pas où joue Seurin (la Rochelle?), mais ce n'est probablement pas un club du Top 6, comme l'anglais chez les Sarries.

Ensuite, on voit bien la différence entre les pays et les clubs qui prennent le risque de lancer des jeunes très tôt. Je sais que c'est une critique récurrente, et on en a marre de s'autoflageller, mais il est urgent de remettre les jeunes français au coeur du débat. J'ai beau être content que mon club de Toulon gagne, je pense qu'il y a urgence à recommencer à former des jeunes français talentueux en leur donnant rapidement et régulièrement leur chance. Le système actuel ne le permet pas. Esperons que le prochain président de la FFR se penche sur la question et agisse rapidement en conséquence (et je pense et j’espère que le candidat Laporte pourra incarner ce projet). Il y a urgence

  • aupaAB
    8679 points
  • il y a 5 ans

Je suis complètement hors sujet (oui oui je sais mais je suis tellement sur le luc qu'il faut en parler) : vous avez vu que la FFR a décidé de faire rejouer la demie-finale de F3 entre Peyrehorade et Annecy suite à l'histoire de la mêlée simulée ???? Sans déconner !!!

Pourquoi est-on loin du compte ? Quand je lis les stats de Seurin j'ai l'impression que c'est du même tonneau que les autres ? 19 feuilles pour 5 titu, c'est pas moche.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News