Championnat du monde des -20 ans : 5 joueurs à suivre de près, les stars de demain ?
Championnat du monde des -20 ans : 5 jeunes talents à suivre.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Championnat du monde des -20 ans : Découvrez 5 prodiges qui se sont illustrés le mois dernier en Nouvelle-Zélande. Peut-être les stars de demain.
Il y a quelques semaines en Nouvelle-Zélande, se disputait le Championnat du monde des -20 ans. La compétition a été remportée par l'équipe d'Angleterre, et ce pour la 2ème fois consécutive. Tout au long de la compétition, on a pu apercevoir de nombreux jeunes talents. Certains deviendront les stars de demain, d'autres sombreront dans l'oubli où seront recrutés par Mourniflac en 3ème série.

En tout cas, le site bleacherreport.com a décidé de se mouiller et de nous présenter 5 joueurs à suivre, qui selon eux, ont un futur brillant devant eux. Découvrons-les ensemble et en vidéo.

1. Gary Ringrose, 18 ans, 1m85, 82 kilos, centre (Irlande, Leinster)

Avec la retraite de Brian O'Driscoll, l'Irlande va vite devoir trouver un successeur à son légendaire trois quart centre. Une mission difficile, voire même impossible. S'il est bien trop tôt pour dire si Gary Ringrose possède l'étoffe d'un BOD, le jeune joueur du Leinster risque d'être bientôt comparé à l'idole de la nation. Comme lui, il évolue au Leinster. Comme lui, il est capable d'être un créateur et un finisseur.

Auteur de 3 essais en 5 matchs lors du mondial, Ringrose a également montré qu'il pouvait buter, ce qui est un plus non-négligeable. Un joueur complet et très talentueux qu'on devrait découvrir ces prochaines années sous le maillot de la province de Dublin.

Ringrose, retenu dans la liste des meilleurs junior par l'IRB :


2. Tevita Li, 19 ans, 1m82, 94 kilos, ailier (Nouvelle-Zélande, Auckland Blues)

Des ailiers talentueux, la Nouvelle-Zélande en produit par paquets de 12 depuis des années. Mais Tevita Li a probablement le potentiel pour sortir du lot. Deuxième meilleur marqueur du Mondial (7 essais en 4 matchs, dont un petit chef d'oeuvre face aux Baby Boks), Li est unprodige qui ne perd pas de temps.

En effet, il est déjà complètement intégré à l'effectif des Auckland Blues, avec qui il a disputé 6 matchs de Super Rugby cette saison, pour3 essais inscrits. Si la concurrence est rude à l'aile au pays du long nuage blanc (dire que Julian Savea n'a que 23 ans...) il pourrait apparaître sous le maillot noir d'ici la Coupe du monde 2019.

Li dans ses ouvres :


3. Handre Pollard, 20 ans, 1m88, 94 kilos, ouvreur (Afrique du sud, Bulls)

On vous en a déjà parlé dans un précédent article. A 20 ans, Handre Pollard est considéré comme un phénomène depuis déjà plusieurs années : champion du monde des -20 ans avec les Baby Boks en 2012, puis élu meilleur joueur du monde junior en 2014. Le joueur des Bulls est un ouvreur au style classique, solide et excellant au pied, dans le jeu comme face au perches.

Pollard fait donc furieusement penser à un Morné Steyn amélioré : plus physique, plus rapide, agressant plus volontiers la ligne d'avantage. Il fera ses grands débuts internationaux avec les Springboks ce samedi face à l'Écosse. Il devrait probablement lutter avec Steyn, Patrick Lambie et Johan Goosen pour un poste de titulaire à l'ouverture lors de la Coupe du monde 2015.


4. Maro Itoje, 19 ans, 1m95, 110 kilos, deuxième ligne (Angleterre, Saracens)

Un phénomène athlétique, dans la lignée de Courtney Lawes. Mais avec une vision du jeu et une technique supérieure. Durant le Mondial, il a régalé avec ses percées et ses passes après-contact. Capitaine de son équipe et étudiant brillant, Maro Itoje semble avoir la tête bien pleine, contrairement au boucher de Northampton. A 19 ans, il a joué son premier match de championnat avec les Saracens en mai dernier, au poste de flanker.

Avec la retraite de Steve Borthwick, nul doute qu'il trouvera sa place au sein de l'effectif des vice-champions d'Europe la saison prochaine. Si le XV de la Rose ne manque pas de talents à ce poste avec Lawes, Launchbury et autres Parling, il pourrait être la surprise de la liste de Stuart Lancaster pour la Coupe du Monde.


5. Sean McMahon, 19 ans, 1m85, 91 kilos, flanker (Australie, Melbourne Rebels)

Capitaine des Australiens lors du tournoi des -20 ans, Sean McMahon est le joueur de son équipe qui a le plus impressionné, de loin. Son énorme activité sur le terrain et sa puissance balle en main rappelle Rocky Elsom à son meilleur.

Face à la France pour le match de la 5ème place, c'est lui qui a sonné la révolte des Wallabies, menés 17 à 0 au bout d'un quart d'heure, en signant un doublé rageur en l'espace de quelques minutes. Déjà 7 matchs de Super Rugby à son actif avec les Rebels cette saison. Sa puissance pourrait être un complément idéal au gratteur Michael Hooper chez les Wallabies.


6. Bonus : Baptiste Serin, 20 ans, 1m80, 76 kilos, demi de mêlée (France, UBB)

Le bleacherreport n'a inclus aucun français dans sa liste de jeunes joueurs à suivre. Il faut dire qu'après un beau Grand Chelem lors du dernier Tournoi des VI Nations, les Bleuets ont déçu en Nouvelle-Zélande, en ne réussissant pas à s'extraire des poules après une défaite face au Pays de Galles. Nous nous permettons tout de même d'être chauvins et de rajouter un joueur de chez nous : Baptiste Serin.

Le jeune demi de mêlée de l'UBB est avec Yacouba Camara – qu'on ne présente plus - et Romain Ruffenach, un de nos rares -20 ans à avoir déjà goûté au Top 14. Vif, rapide, doté d'une bonne vision du jeu et buteur, Serin incarne peut-être la relève à un poste où Maxime Machenaud, Jean-Marc Doussain et Morgan Parra ont déçu depuis quelques mois. Pour confirmer son potentiel, il devra décrocher plus de temps de jeu à l'Union Bègles-Bordeaux, ce qui ne sera pas simple avec la concurrence d'Heini Adams et du nouveau venu Yann Lesgourgues.

Serin lors du match France - Afrique du sud l'année dernière :



A surveiller également : Brandon Fajardo (France, ouvreur), Andrew Kellaway (Australie, ailier), Nathan Earle (Angleterre, ailier), Billy Burns (Angleterre, ouvreur), Andre Esterhuizen (Afrique du sud, centre), Richard Mo'unga (Nouvelle-Zélande, ouvreur)...

Et vous, quels joueurs vous ont tapé dans l'oeil lors de la compétition ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Grisou
    17632 points
  • il y a 6 ans

Vu qu'on a d'ores et déjà tiré un train sur 2015, espérons que de jeunes pousses pourront éclore d'ici 2019 !!!

A voir les skills des deux centres (13) du debut, je trouve une grosse difference avec notre 13 de l´EDF. Des evitements, des passes, des crochets. Par contre le notre il ne fait qu´aller tout droit.

  • ConnorKenway66
  • il y a 6 ans

Ils doivent pas boire que du jus d'orange ces jeunes...ce sport fait de plus en plus peur

Encore de beaux gros bébés...

J'espère que les "gringalets" Ringrose ou Sérin vont réussir à percer et permettre la survie d'un rugby d'évitement. Au niveau international, à part Conrad Smith, il n'en reste malheureusement déjà plus beaucoup des artistes de l'intervalle.

Concernant Brandon Fajardo, son choix de partir à Pau semble le condamner au plus haut niveau. À 20 ans, il est temps de se lancer si on veut une grande carrière internationale. Je lui souhaite bien sûr de me contredire.

C'est amusant de voir ce jeune 13 irlandais apparaître là, la même année que la retraite de BOD.

Quel dommage que fickou est été égoïstement privé par PSA de 2 cdm -20 ans, je pense franchement qu'il aurait pu apporter une autre dimension derrière.. J'espere que les Ruffenac, Singer et Ituria, Cros, serin ou fajardo se verront donner un temps de jeu vraiment conséquent la saison pro pour postuler a la prochaine cdm!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News