VIDEO. Coupe du monde. Le XV de France en mode commando avec le GIGN
Coupe du monde. Le XV de France en mode commando avec le GIGN.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
À 10 jours de son premier match contre l’Angleterre, le XV de France a quitté le centre de Marcoussis ce lundi pour une matinée très spéciale avec le GIGN.
La préparation pour la Coupe du monde se poursuit pour le XV de France. À 10 jours de leur premier match amical contre l’Angleterre, les Bleus ont quitté le centre de Marcoussis ce lundi pour une matinée très spéciale avec le GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale). L’objectif : sortir un peu de la routine et renforcer la cohésion au sein du groupe, mais aussi aider certains joueurs à se dépasser encore plus. Les Tricolores n’ont en effet pas été ménagés même si contrairement aux jeunes du pôle Espoirs, ils n’ont pas passé deux jours sur place. Au programme, un saut tendu de 25 m depuis un viaduc où il était nécessaire d’aller le plus loin possible sous peine d’être secoué en bas. « Même «Fufu» (Ouedraogo), qui a vraiment peur du vide, s’est lancé. Au final, il était vraiment content de l’avoir fait, commente un Sofiane Guitoune ravi sur le site de L’Équipe. On a aussi joué au sniper, tiré au fusil à pompe à 5 m, etc. On s’est même fait mordre par leurs chiens! »

Crédit vidéo : L'Equipe

Les hommes de Philippe Saint-André ont pu avoir un petit aperçu du quotidien de ces hommes entraînés à la dure. « Ils nous ont notamment expliqué comment ils étaient recrutés. Sur une durée de trois mois et demie, on les oblige à ne dormir que dix heures par semaine. Et pas dans un lit mais dans un sous-sol avec 60 cm de plafond. » Les joueurs ont pour leur part eu droit à un exercice dans le noir complet, où il fallait franchir des obstacles, passer dans des petits tunnels sous les ordres de leur leader, le tout en file indienne. Le but étant de retrouver un otage et de la libérer.

« A la fin, quand on a retrouvé l’otage, on était tous serrés autour de lui, comme dans un maul. En fait, c’était une gonzesse, enfin, un mannequin. On se disait tous : "Allez, vas-y, touche-là !" » C’est le moment qu’ont choisi leurs hôtes pour leur faire « péter une bombe lacrymo dans les pieds. Ce n’était pas du tout comme quand tu es dans le gaz, le dimanche matin, en sortant de boîte. Non, là, tu étouffes, ça pique les yeux, tu as la tête qui tourne... Rémi Lamerat n’était pas loin de s’évanouir. Moi, j’ai vomi, comme d’autres. »

Crédit vidéo : Itélé

Des scènes qui ont bien évidemment amusé la toile et plus particulièrement nos amis de la Boucherie.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    49589 points
  • il y a 5 ans

Ce qu' il faut savoir c' est que ces unités d' élite surfent sur la vague de leurs "succès" populaires lors des attentats Charlie Hebdo et que leurs ministères de tutelle multiplient ce genre de com' En plus sur 1 matinée çà ne sert à rien je me demande si tout le monde a pu participer aux différents "ateliers"
Pour la coiffure de Guitoune arrêtez car cette coiffure est à la mode et çà passera et je me garderai ,ne le connaissant pas perso, de donner mon avis sur en dehors du terrain car lors des différentes interviews des joueurs leur discourt est stéréotypé et creux!

Pfff... Portnawak dans les grandes largeurs... Du psychologisme à 2 balles... Parce que les mecs, à la 60° contre l'Angleterre vont se repasser les images des sauts en rappel pour remonter des sceaux de jus anti-lactique ?... Parce qu'ils vont être imprégnés de la solidarité militaire après une demi-journée avec des instructeurs?... Et l'otage ce sera qui?... PSA, Blanco?... Le ballon dans les rucks?... Ça change les idées aux joueurs?.. Ok... Ça les amuse?.. Why not... Mais la cohésion, l'esprit de groupe, le collectif, ça ne vient pas comme ça, à coups d'exemplarités... Ça vient du jeu, des mecs qui se mobilisent autour d'un projet de jeu, qui se sentent concernés par chaque action, chaque mouvement, chaque prise de risque, chaque boulette de son équipier...

L'interview de Guitoune ! Pourquoi interroger un gonze qui n'a rien à dire, qui ne sait pas parler français, et qui utilise de façon grotesque des expressions qu'il ne comprend même pas ! Crescendo, ça veut dire " en montant ", donc ils montent en montant ? Et puis, quelqu'un va-t-il enfin lui expliquer la signification de sa coiffure style jeunesses hitlériennes ? C'est autant une chèvre en interview et en look que sur le terrain.

Très bon pour la cohésion d'équipe. Je préfère voir des gendarmes entraîner le XV de France plutôt que d'essayer de gratter 90€ au pauvre con en vacances qui conduit avec des tongues...

  • jipé
    52832 points
  • il y a 5 ans
@Pat33600

Rassure-toi Pat33610, les gendarmes qui bossent au GIGN ont peut-être il y a fort longtemps mis quelques contredanses pour un dépassement de vitesse autorisée. Mais ce n'est plus vraiment leur fond de commerce depuis lurette...Mais quelque part, un agent de l'état considéré comme un "gardien de la paix" qui participe à maintenir la cohésion au sein d'un groupe sportif national, cela me choque moins que de faire appel à un grand gourou.... et dieu sait si j'aime Yannick Noah !

Je vais prendre le contre-pied des commentaires du style "Mais pourquoi faire un stage avec le GIGN"
Moi, la première chose qui m'est venue à l'esprit c'est "Mais bon sang, le GIGN n'a rien d'autre à faire que de perdre son temps avec une équipe de rugby ? Parce que le rugby, et même si c'est une Coupe du Monde, ce n'est qu'un jeu...

@Bébert la Godasse

Bébert, ils perdent pas vraiment leur temps. Les gendarmes qui s'occupent du XV de France ne sont pas les mêmes qui sont affectés à la recherche. Là il s'agit des moniteurs donc en temps normal ils sont affectés soit au recrutement, soit à la formation, donc qu'ils s'entrainent avec les rugbymen ou avec d'autres gendarmes, pour eux c'est la même. Et t'inquiète qu'ils sont volontaires, si ça les ennuyait vraiment, ça ne leur serait pas imposé

Ceux qui ne voient pas en quoi ce genre d'entrainement peut aider à la cohésion se trompent. Justement, 2 jours à en chier des rondins de bois, devoir travailler en équipe avec des épreuves difficiles soudent au mieux les liens qui unissent une équipe. Surtout quand un mec genre Ouedraogo qui a le vertige saute dans le vide et qu'il est félicité par ses équipiers. Après effectivement c'est temporaire. Ca va s'effriter avec les semaines, le résultat face à l'Angleterre aura sans doute un impact, mais ça sera toujours bénéfique.
Quant au fait d'avoir tiré au fusil à pompe ou fusil sniper, c'est certes gadget mais bon ça leur permet également de décompresser et de découvrir autre chose.

  • magaxe
    85656 points
  • il y a 5 ans

quand je vois les critiques, je ne peux qu'imaginer que ces gens là n'ont jamais participé à une journée de cohésion, où on pouvait soit faire une sortie canoé, soit une partie de paintball, soit une course de karting.....etc

  • magaxe
    85656 points
  • il y a 5 ans
@magaxe

oui, justement, il s'agit ici de decouvrir, de s'amuser, et surtout d'apprendre à connaitre ses partenaires et amis dans une situation differente que le rugby...
c'etait juste pour repondre aux serials-critiques, que ça se pratique à tous les niveaux du rugby.....
😉

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 5 ans
@magaxe

@ Magaxe

Certes, les activités proposées aux joueurs de l'équipe de France sont pour le moins particulières mais il ne faut pas non plus se laisser abuser : les Bleus n'ont été qu'une matinée au centre d'entraînement du GIGN. C'est beaucoup et bien peu en même temps.
Pour ce que l'on en sait, la cohésion du groupe est faite depuis bien longtemps soit depuis le début du rassemblement voire bien avant, ce sont pour l'essentiel des joueurs qui ont ensemble joué le dernier Tournoi des VI Nations. La préparation d'une Coupe du monde en soi te sublime.
Une matinée passée au centre d'entraînement du GIGN est une expérience vraiment à part mais elle ne fait pas tout. Si les joueurs de l'équipe de France sont sortis impressionnés de cette demi-journée, dans leurs témoignages, on voit qu'ils se sont aussi bien amusés.

  • AKA
    49589 points
  • il y a 5 ans

Merci les gars de la Boucherie Ovalie d' avoir traité cet article avec humour et dérision car pour le reste: "on a joué au sniper, tiré au fusil à pompe à 5m" etc.... N' importe quoi!

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 5 ans

Excellents les commentaires de la Boucherie Ovalie.

Une immersion dans les lieux d'entraînement des membres du GIGN, ce n'est pas une première pour le XV de France (cela avait été déjà fait en 2011 je crois). Après, si l'expérience doit être impressionnante à vivre, je doute qu'il y est de vrais bénéfices (il doit y en a quelques uns) pour la cohésion du groupe.

  • seblro
    37692 points
  • il y a 5 ans

Il y a eu le module sniper pour notre buteur ?

Sinon l'idée est excellente, au moins personne ne pourra reprocher à PSA son manque de créativité dans les exercices de "team building" !

  • Agenez
  • il y a 5 ans

Je veux bien qu'il faille s'aérer l'esprit et le corps..

Mais un stage avec le GIGN pour la cohésion stp..

Ca va être super efficace de descendre en rappel pour battre les anglais!

Pas mal comme idée pour la cohésion .......
Les phots sont sympa ,mais alors les commentaires , c'est toujours auusi drôle !!!!!
Vive Boucherie Ovalie !!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News