''Tout le monde est un peu responsable, mais personne ne veut s'accuser'', Philippe Chauvin
Le combat de Philippe Chauvin n'est pas terminé après la mort de son fils Nicolas.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Père de Nicolas Chauvin, ancien joueur espoir du Stade Français décédé après un match de rugby, Philippe Chauvin continue de se battre pour avoir des réponses.

Le combat de Philippe Chauvin n'est pas terminé. Et il ne le sera peut-être jamais. Près d'un an après la disparition brutale de son fils Nicolas suite à un double plaquage lors d'un match avec les espoirs du Stade Français, il cherche toujours des réponses et refuse d'accepter la fatalité. "On ne doit pas mourir sur un terrain de rugby. Ce n'est pas possible". Pourquoi une telle tragédie s'est déroulée sur un terrain de rugby ? Comment faire pour que ça ne se reproduise plus à l'avenir ? Qui est responsable ? Lui se sent responsable et coupable d'avoir amené son fils sur un terrain de rugby, et ce, même si c'est un sport qu'il aime toujours et qui est riche humainement.

Philippe Chauvin va porter plainte contre X pour homicide involontairePhilippe Chauvin va porter plainte contre X pour homicide involontaireCependant, et alors qu'il y a eu quatre morts  en 2018 suite à des chocs (Adrien Descrulhes, 17 ans, Louis Fajfrowski, 21 ans, et Nathan Soyeux, 23 ans), il est toujours à la recherche de cette solidarité pour faire bouger les choses et stopper les dérives du rugby actuel. "Avant d'aller en justice, j'ai essayé d'engager le dialogue avec la Fédération, la Ligue et le Ministère des sports mais à la fin, je me retrouve avec une enquête classée sans suite, explique Philippe Chauvin à Sud Radio. C'est une dérive de l'inconscience. Une somme de négligences à tous les niveaux. [...] Tout le monde est un peu responsable de ce qui se passe mais personne ne veut s'accuser. Maintenant il faut dire les choses.

Jean-Christophe Berlin, ancien directeur du staff médical au Stade Français et démissionnaire après la mort de Nicolas Chauvin, estime qu'il y
 a 7000 commotions cérébrales dans le rugby amateur et professionnel chaque week-end en France. S'il est difficile de faire évoluer le rugby pro, il estime qu'il y a un vrai travail à faire chez les jeunes et les amateurs en premier lieu. Retrouvez en intégralité le débat avec Philippe Chauvin, Jean-Christophe Berlin et Daniel Herrero sur Sud RadioCrédit vidéo : Sud Radio

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    50053 points
  • il y a 11 mois

Ce ne sera pas facile de faire bouger quelque chose, nos dirigeants sont plus des affairistes qu' autre chose! Le pire c' est que le vice-président de la Fédé est soit disant médecin, depuis le temps il a dû oublier beaucoup de choses et surtout le Serment d' Hippocrate entre autres 😠 😠

Plusieurs choses..
La 1ère, c'est que NON, le Rugby n'est pas un sport dangereux pour les Enfants (je parle bien des enfants = EDR). Il est moins dangereux que ne l'est le BMX, le Skate, le Roller, le Vélo, le Ski, le Cheval, les Sports de Glace, de glisse, en eau et mms les sports co Hand, Basket ou m^me Football...Cette affirmation est fondée sur une large étude statistique de cies d'assurances de 2015, corrélativement au nombre d'ITT recensés proportionnellement au nombre de pratiquants dans chaque discipline. Je n'ai pas eu écho d'une hausse spectaculaire du nombre de blessés chez les tout petits ces dernières années, j'imagine donc que le Rugby fait encore partie des bons élèves en ce domaine. C'est aussi important de le rappeler !
2/ C'est après que les choses se gâtent ! Plus on monte dans l'âge, plus on monte dans la catégorie...A noter qd-mm que sur les 4 cas de décès recensés, 2 le sont dans le cadre de matchs sur des filières dites "Elite" (Nicolas lors d'un match Espoir, Louis bien que sous statut Espoir lors d'un match amical joué pour partie par des Professionnels !). C'est proportionnellement énorme 50% de cas ayant entraîné la mort quand on sait que l'addition des matchs dis de niveau Elite (Gaud + Alam + Crab + Esps 1 & 2 + Top14 + Prod2 + Fed1+ 2 premiers niveaux Féminins) représentent moins de 5% des matchs joués !!! Chacun en tirera la conclusion qu'il voudra...Pour ma part, j'en tirerais pour conclusion que plus tu te rapproches du Top niveau = Plus ça présente de dangerosité ! Question subsidiaire : Et par quoi faut-il en passer pour se rapprocher du Top niveau ??????
3/ Si P.Chauvin a absolument raison de se positionner comme porte étendard contre le jeu qui "tue" (quel plus bel hommage pourrait-il rendre à son gamin ? Se battre pour qu'il ne soit pas mort pour rien !), je ne suis pas complètement d'accord sur le constat que "rien n'a été fait" ou à la marge...C'est bien consécutivement aux décès de Louis et Nicolas que les Catégories Espoirs1 & Accession ont vu leurs limites d'âge ètre abaissées de 2 ans, qu'il n'est désormais plus possible de voir un professionnel jouer face à jeune homme de 18 ans venant de Philiponneau, que le plaquage au-dessus de la ligne des épaules donne désormais lieu dans (presque) tous les cas à un carton, qu'il est testé à grande échelle le principe de plaquage à la ceinture et interdiction du plaquage à 2 simultané, que le passage en force est prohibé en EDR, que l'éventail des sanctions s'est considérablement durci par rapport aux gestes répréhensibles, qu'il a été instauré le Carton Bleu, que la dimension sécuritaire à pris une place prépondérante dans les Formations Fédérales, que le présent débat à lieu...Alors oui, on peut toujours et on doit toujours chercher à améliorer les choses mais force est de constater qu'elles ont évoluées comme jamais. Pour ce qui est des conséquences de l'aspect éducatif, l'effet se feront ressentir plusieurs années après dans le sens où les 1ères générations baignées dans la notion "sécurité avant tout !" sont aujourd'hui en EDR. Les autres, nous autres devront admettre l'aspect repressif pour neutraliser qqs vieilles habitudes...
Précision qd-mm sur un cas personnel : Mon ainé il y a deux ans a fait une commo assez sévère dans le cadre d'un match Universitaire. Outre que je m'étais ému de la légèreté avec laquelle l'hôpital Purpan de Toulouse avait appréhendé le truc (arrivé par Pompiers mais au bout de 6 heures d'attente sans voir un toubib,il était rentré seul chez lui de guerre lasse ! avec le danger que ça pouvait potentiellement représenter...), cette commotion n'a été répertoriée alors nulle part (nulle trace statistique ni collective, ni individuelle !). Il s'avère qu'il a remis le couvert il y a 1 mois dans le cadre d'un match de Fédérale (un peu moins sévère mais bien éteint qd-mm !). L'arbitre à brandi Carton Bleu (ne pouvait plus re-rentrer mais de toutes façons plus trop en état). La différence avec il y a 2 ans, c'est que là, il y a trace administrative (le soir-mm en rentrant il y avait mail Fédé expliquant tout le processus obligatoire, le Club recoit la mm info), arrêt et repos forcé (il y a deux ans sauf si noté sur FDM, chose rare, il pouvait jouer le w-end suivant !), obligation de voir un médecin pour valider reprise (ce qui n'était pas obligatoire) et surtout, sensibilisation autrement plus importante du gamin....
Bref, tout ça pour dire qu'on est plutôt sur le mieux.

@MARCFANXV

Merci de ton commentaire, très instructif. Perso mon gamin de 17 ans a décidé d’arrêter cette année et j'avoue être plutôt soulagé. Les différences de gabarit et surtout de niveau entre les équipes en junior sont juste stupéfiantes.

  • ced
    100443 points
  • il y a 11 mois

l'argent régit le rugby et le sport en général, l'argent tue, les sponsors s'en moquent
j'espère qu'ils n'envoient pas de gerbes de fleurs lors des enterrements, ce serait indécent

Aujourd'hui dans beaucoup de catégories, le plaquage a deux est interdit en simultané et le plaquageaau-dessusde la taille est prohibé. Sur le bord des terrains tout le monde râle en ne trouvant pas ça normal, ça dénature le jeux, ça fausse les rapports de forces, ce n'est plus du rugby...
Et après on s'apitoie sur le sort de ce jeune? Il faut être cohérent, ce qu'on voit à la télé n'est pas possible dans les catégories amateurs, le niveau de préparation est différents, le suivi médical est différents, les pro sont des athlètes hyper préparés. Oui les amateurs doivent être protégés sinon les parents ne mettront plus les jeunes au rugby.
Après il est difficile de protéger des rugbyman amateurs en mettant des pro en vitrine. Et non il y a trente ou quarante an ce n'était pas mieux, il y avait l'omerta et pas de réseau sociaux, il y avait des brutalités peu de mouvements qui dépassaient trois temps de jeu et la créatine était remplacé par l' aligot.

@Droitdevant

Je pense que le plaquage à 2 devrait être interdit chez les pros également !
Il est difficile de pouvoir anticiper qui on va plaquer du coup on peut avoir 2 avants qui plaquent plus ou moins bien un 3/4 et le démontent !
Le plaquage devrait rester une phase à un contre un.

Ne sommes nous pas tous d’une certaine façon des hypocrites du simple fait que nous suivons tous le rugby pro ou le jeu est devenu un jeu de destruction massive?

  • Yonolan
    78547 points
  • il y a 11 mois
@Le Haut Landais

L'hypocrisie est un hommage à l'intérêt disait je ne sais plus qui
Les vrais hypocrites sont ceux qui n’agissent pas, quand leurs fonctions leur permet ,par intérêt personnel face à ces questions qui devraient être au coeur de leur action et de leur mission même
Ils sont non seulement hypocrites mais nuisibles parce que eux, ils pourraient agir directement alors qu'ils sont dans un système dont ils couvrent les dérives au-delà de belles paroles de façade
Alors sommes nous hypocrites nous qui ne faisons que regarder ce spectacle ? et en vertu du fait que dans cette société on "vote" de plus en plus avec sa carte bleue en premier ?
Peut-être oui ..ou sommes-nous quelque part pris en otage ?

  • ced
    100443 points
  • il y a 11 mois
@Le Haut Landais

oui nous sommes des hypocrites, nous acceptons inacceptable, nous en rions même

  • Yonolan
    78547 points
  • il y a 11 mois

Deuxième article cette semaine sur le bal des hypocrites…
Le premier sur le salary cap et maintenant le second sur la dangerosité du rugby pour les jeunes avec risque de mort
On connait le message de la FFR a ce niveau : de regrettables accidents et des faits de jeu avec quelques mesures pour ..calmer le jeu ( dans quel sens d’ailleurs ?) et quelques chiffres plus ou moins exacts distillés en forme de sécurisations
Parce que la hantise c’est que al baisse du nombre de licenciés de près de 30/35% continue ou s’accélère et la stratégie est simple : tout message alarmant est donc à proscrire ..
Jean-Christophe Berlin qui nous livre un chiffre alarmant de son époque du stade Français : 3% de joueurs commotionnées chaque we pour toutes les équipes du Stade Français quel que soit les catégories d’âge ..
Philippe Chauvin qui nous explique que tout le monde soutient en façade son combat mais que personne au final ne fait avancer les choses et qu’il n’obtient aucune réponse…
Le bal des hypocrites oui et surement une vraie question à se poser : le rugby est il encore vécu comme un sport formateur par nos instances dirigeantes ?
En tous cas ces deux là vont rejoindre le professeur Chazal dans la catégorie des personnes trop alarmistes pour la FFR ; mais en écoutant bien Chauvin on se rend bien compte que ce n’est ni le chagrin ni une soif de règlement de comptes qui conduit sa démarche : juste une envie de comprendre et d’éviter au maximum que ces choses se reproduisent
Triste que ce père soit presque seul dans ce combat et pas épaulé par la famille du rugby en entier

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News