RÉSUMÉ VIDÉO. Le Japon tout proche de l'exploit face au Pays de Galles à Cardiff (33-30)
Les Japonais ont posé de gros problèmes au Pays de Galles.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Pays de Galles ne doit sa victoire à domicile contre le Japon qu'à un drop à la dernière seconde.

Un peu plus d'un an après sa victoire retentissante sur l'Afrique du Sud à la Coupe du monde, le Japon a bien failli créer une nouvelle sensation en s'offrant le Pays de Galles au Principality Stadium. Certes cela n'aurait pas été la première fois que les Japonais battaient les Gallois. Ils avaient en effet remporté un test en 2013 lors de la tournée des Dragons rouges au pays du soleil levant (23-8). Mais à l'époque, on évoquait une équipe B du Pays de Galles amputée de ses cadres retenus avec les Lions en Australie. Et celle-ci avait notamment pris la foudre en mêlée.
VIDEO. Quand la mêlée japonaise enfonce celle du Pays de Galles
Samedi, c'est notamment grâce à la vitesse de ses 3/4 et à la qualité de ses passes que le Japon a fait douter Warburton, Davies, Halfpenny ou encore Roberts. Qu'il semble loin le temps où les Nippons avaient encaissé un 98 à 0 à Cardiff en 2004 puis un 72 à 14 trois années plus tard. Pourtant, ils n'ont une fois de plus pas eu la vie facile avec seulement 31 % d'occupation et 36 % de possession en moyenne sur le match. Sans parler des 33 défenseurs battus et 11 franchissements réussis par les Gallois. Avec des stats pareilles, on aurait pu croire que le Japon allait prendre l'eau mais ce sont bien les hommes de Jamie Joseph qui ont marqué les premiers points par Tamura (0-6).

Les locaux ont bien évidemment répondu en envoyant les anciens Racingmen Lydiate et Roberts à dame, mais une interception de Yamada a remis les Japonais dans la partie avant la pause (14-13). Par le passé, ces derniers auraient sans doute subi dans le second acte, surtout après l'essai de Warburton suite à une percée de Jones. Mais désormais, ils ont les ressources mentales, physiques et techniques pour rivaliser. En témoigne le sublime essai de Fukuoka à la faveur de superbes passes à la 54e (24-20). Halfpenny a beau avoir passé des pénalités, les Brave Blossoms n'ont pas abdiqué (30-23). Mieux c'est eux qui ont fait le jeu en marquant un troisième essai par Lotoahea, magistralement servi par Mafi. Les Japonais pourront cependant regretter un jeu au pied défaillant face aux perches. Car Sam Davies les a crucifiés sur un drop à quelques secondes de la sirène.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Y'en a qui réussissent leur drop dans les dernières secondes ! 😉

Bientôt parlons-nous de perf des Nippons, pas d'exploit.....

Les japonais connaissent une progression fulgurante, ça va donner pour leur coupe du monde en 2019. A mon avis on va avoir le droit à une grosse équipe du japon qui pourrait bien se qualifier pour les phases finales. Un peu de nouvelle concurrence va faire du bien au rugby je pense. Il manque plus que les Tonga, Samoa et Fidji puissent eux aussi arriver à ce niveau.

@Ocwarrior

Oui ca fait du bien a notre monde sclerose du rugby de voir ces "petits" pays venir poser des problemes aux "gros".
Les pays du Pacifique ont encore besoin d'une equipe en Super Rugby pour vraiment se developper et arreter de se faire piller par les "gros"

  • ratus
    2995 points
  • il y a 3 ans

L'équipe japonaise propose vraiment du beau rugby !

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News