RESUME VIDEO. Challenge Cup : le Stade Français en finale au terme d'un incroyable scénario
Jules Plisson mène le Stade Français en finale de la Challenge Cup.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Revivez l'incroyable fin de match du Stade Français, porté par un Jules Plisson en feu sur la pelouse de Jean Bouin.

Incroyable Stade Français. Menacé de disparaître il y a un mois et demi, obligé de regarder derrière lui au classement, le champion de France 2015 revit depuis l'annulation de la fusion avec le Racing 92. Battus ce mercredi à Castres dans un match en retard clairement pas affiché comme une priorité, les Soldats Roses restaient sur quatre victoires en championnats. Entre temps, Jules Plisson et cie sont allés battre les Ospreys au Principality Stadium en 1/4 de finale de la Challenge Cup. D'où cette demie à Jean Bouin face à Bath, dont le coup d'envoi fut donné ce dimanche dans un quasi-anonymat.

Non, il n'y avait pas que Clermont qui disputait un match de la plus haute importance. Et si le suspense était présent à Gerland face au Leinster, il le fut aussi dans la capitale avec un scénario incroyable. Les Parisiens ont d'abord pris la mesure de leurs adversaires grâce à deux essais signés Doumayrou et Plisson, élu plus tard homme du match... mais on y reviendra. La suite, elle, est à l'avantage de Bath emmené par un excellent Rokoduguni. L'ailier international anglais profite d'abord d'une défense laxiste d'Hugo Bonneval pour lui donner sa carte de visite et terminer à dame. Puis, il crée le décalage dans la ligne pour permettre à Fruean de marquer en bout de ligne. Avant que Stooke, lancé dans un intervalle, ne douche les ambitions des locaux...

Ou pas ! Après Rokoduguni, c'est un autre ailier qui se transforme en sauveur (comme souvent cette saison) : après un joli rush le long de la ligne de touche, Djibril Camara sert Hugh Pyle, qui va aller inscrire un essai au bout d'une belle course, comme face aux Ospreys... Merci au préparateur physique pour le travail cardio. En transformant l'essai, Jules Plisson ramène les siens à égalité. Avant la délivrance sur un joli drop à trente secondes de la fin ! Direction Edimbourg, où Gloucester les attendra de pied ferme. 

L'an passé, la finale de la Challenge Cup était également un choc franco-anglais, Montpellier battant les Harlequins. Découvrez le résumé vidéo de Paris - Bath :

Crédit vidéo : European Rugby Champions Cup

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le SF ou l'eleve qui n'a rien branle de l'annee et se met a bosser comme un dingue a deux jours de l'exam pour finalement passer de justesse... Bravo a eux et bonne chance pour la Coupe, mais j'espere qu'une equipe plus reguliere sur la saison (La Rochelle, Clermont ou meme Montpellier) levera le bouclier. Parce que j'aime bien les phases finales mais imaginer qu'on pourrait se retrouver avec un Racing un Toulon ou un SF levant les bras en juin ca fait tiquer quand on voit leur saison. Moi je dis on donne le bouclier a La Rochelle et la HCup a Clermont des maintenant, ca fait gagner des dates 🙂

@Silkerin

On signe où ?

Histoire de rajouter une ligne à l'histoire d'un club qui ne peut pas disparaître.

@Marc Lièvre Entremont

Je n'ai rien contre le SF mais j'ai du mal a comprendre ce soudain soutien de tout le monde. Que je sache, s'ils en sont la, c'est parce que pendant des annees ils ont vecu au dessus de leurs moyens en priant que Savarre ouvre encore le portefeuilles. Que le club disparaisse, non, mais il ne devrait pas etre privilegie non plus (n'est-ce pas Laporte, representant de TOUS les clubs) et il doit etre sanctionne en consequence s'il y a effectivement toujours un trou dans le budget en juin. Si on veut que les clubs arretent leur dependance a des mecenes capricieux, ils faut qu'ils comprennent clairement les risques auxquels ils s'exposent.










Et puis bon ca pourrait sauver le FCG aussi hein

@Silkerin

Ce que j'aime dans cette équipe, c'est le mental et la détermination des joueurs, nonobstant une direction aux fraises pour laquelle les soldats roses ne sont en rien responsables.
Une équipe avec une âme, c'est assez rare pour mériter au moins l'admiration. À mon gout.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
Jeux
News
Vidéos
News
News
News