L’Espagne déjoue face aux Belges et laisse échapper sa qualification directe pour la Coupe du Monde
Vlad Iorchescu ciblé par les joueur espagnols à la fin du match
A une victoire de décrocher leur billet pour la Coupe du Monde, le XV type des Leones ne venaient pas en Belgique pour trier les lentilles.

Un objectif simple : récompenser deux ans de travail. Deux années complètes, rythmées par les Rugby Europe Championships 2017 et 2018, qualificatifs pour le prochain Mondial au Japon. Les Espagnols travaillent d’arrache-pied depuis deux ans pour faire de leur rêve une réalité. Ils sont venus à bout de la Russie par deux fois, ont battu la Roumanie avec la manière en 2018, terrassé l’Allemagne à deux reprises, et vaincu la Belgique à Madrid en 2017. Ils se sont payés le luxe d’être maîtres de leur destin, devançant les Roumains dans la course à la qualification. A l’aune du dernier match qualificatif face aux Diables Rouges, un seul mot d’ordre : gagner pour ne pas tout gâcher. La défaite n’est pas envisageable. Ce dimanche en fin d’après-midi, les médias espagnols devront saluer la performance des Leones, qualifiés pour la Coupe du Monde de Rugby vingt ans après leur dernière apparition à ce niveau.

Le classement qualificatif avant le match est très clair : une victoire, et l’Espagne va au Japon. Sinon, direction le repêchage.

Comment l’Espagne en est-elle arrivée là ? Bonne question. Le travail déjà, assurément. Sous le commandement de Santiago Santos, la sélection a progressé de manière permanente. La stratégie également. L’Espagne a fait le pari des joueurs « français », éligibles à la sélection par leurs origines plus ou moins proches. Ils sont d’ailleurs régulièrement raillés sur ce point, assez injustement. A titre d’exemple, personne ne s’est offusqué de la sélection des Sud-Africain Kockott ou Claassen en EDF, ou de la possible sélection du Fidjien Raka, de l’ASM. Ils sont pourtant bien moins français que ne sont espagnols les Ascarat, Gibouin, Barthère, Rouet(s), Bélie, Perrin, Malié… Voilà pour la parenthèse. Le fait est qu’aujourd’hui le Squad Espagnol est solide, très solide même. Composé principalement de joueurs évoluant dans les divisions professionnelles françaises (Top 14, Pro D2, Fédérale 1 Elite) et dans les meilleurs clubs espagnols, l’effectif a de l’allure et commence à être particulièrement bien rodé. Enfin, la gestion a été un point déterminant. Conscients du fait que leurs meilleurs éléments ne pourraient pas toujours être convoqués et présents, les Leones ont su faire tourner sur les matchs non-qualificatifs, comme face aux Géorgiens. Voilà les trois points qui peuvent résumer la réussite espagnole : travail, stratégie, gestion.

Pour en revenir au match du jour en terres Belges, les Leones débarquent donc avec la grosse armada.

Quid des Belges ? Les Diables Rouges, un niveau en dessous sur le papier, n’ont pas grand-chose à perdre sur ce match. Toutefois, des joueurs de talents sont présents dans les rangs Belges, certains évoluant à très haut niveau également. Devant leur public, ils auront à cœur de défendre leurs couleurs et ne se priveront pas de gâcher la fête des visiteurs si l’occasion leur en est laissée. Il s’agirait alors du piège parfait. Les Espagnols ne devront pas arriver faciles, voire suffisants.

LE MATCH

Nous voilà dans le vif du sujet. Le match va se dérouler dans des conditions « à l’ancienne ». A Bruxelles, il fait -1 degré, la pelouse est mi-grasse mi-congelée à cause de la neige de la veille, dans un stade certes petit mais hostile dans lequel le public est très proche du pré, les tribunes s’avançant jusqu’à deux ou trois mètres à peine des lignes de touche.

Première période

D’entrée de jeu, on sent de la tension. Le round d’observation est bien lancé. Pour faire mieux connaissance, les joueurs profitent d’une échauffourée à la 8ème minute initiée par Rouet après que son arrière ait été projeté à terre pour avoir (sournoisement ?) refusé de rendre le ballon aux Belges à la suite d’une pénalité sifflée en leur faveur. Toujours est-il qu’à la 15ème minute de jeu, le planchot affiche toujours 0-0. Les Leones sont bien loin d’afficher la maîtrise et la sérénité qu’on leur connait. L’enjeu semble avoir un impact très sérieux… au point d’enrayé une machine parfaitement huilée sortant d’une victoire sur le score de 84-10 (face aux Allemands) ? Les Belges, eux, jouent sans complexes. La fébrilité se ressent dans les rangs espagnols, la conviction n’y est pas et les imprécisions se cumulent à l’indiscipline. Les visiteurs sombrent dans des travers de cadets, chacun voulant « sauver la patrie ».

Par trois fois, l’ouvreur Belge Vincent Hart punit l’indiscipline des visiteurs (20’, 24’, 29’), portant le score à 9-0. Linklater, lui, se troue deux minutes plus tard et voit sa frappe s’écraser sur le poteau gauche. Les Belges sont plus agressifs, en attaque, en défense… en mêlée ! A la 35ème notamment, quand le pack des Leones explose comme du popcorn, générant une nouvelle tentative de pénalité pour les locaux. Hart enquille et porte la marque à 12-0. C’est très préoccupant pour les Espagnols. Comme un symbole, Rouet se fait coffrer après un turnover sur un départ au ras à la 39ème, et rend le ballon trop facilement. Sur la mêlée qui s’en suit, les Belges gagnent un nouvelle pénalité, tentable à 35m des perches… heureusement non convertie par Hart. La mi-temps est sifflée sur le score de 12-0. Cette situation est aussi hallucinante qu’inattendue, l’Espagne est tout simplement méconnaissable, et en passe de laisser filer sa qualification. Santiago Santos va devoir vite trouver les mots pour remettre son équipe sur les bons rails.

Deuxième période

Les Diables Rouges prennent leur temps pour revenir sur le pré, laissant ainsi leur adversaire profiter de quelques minutes de frais. Cependant, on sent dès la reprise que les Espagnols sont nettement plus présents et agressifs défensivement. Cela leur permet de récupérer une possession et générer une pénalité dans la foulée. A un peu plus de 40m des perches belges, Linklater… se troue de nouveau. Déjà 6 points plus que prenables laissés en chemin par l’artilleur visiteur. Sur le renvoi aux 22, on voit des Espagnols entreprenants offensivement. Pénalisés, ils profitent d’une erreur façon Trinh-Duc de la part des Belges qui ne trouvent pas la touche pour relancer et revenir dans le camp adverse. Si les imprécisions persistent, les intentions de jeu sont bien là. Il reste 35 minutes aux Leones pour reprendre les choses en main. Pour cela, il faudrait de la maîtrise. Or, ils n’en montrent pas, en témoignent une nouvelle faute à la 50ème, laissant l’opportunité à Hart d’aggraver le score (15-0), suivie d’une touche pas droite, rendant immédiatement la possession aux locaux… Les visiteurs sont complètement à côté de la plaque : ils se font pénaliser à la 55ème à force de contester les décisions arbitrales. Le public est bouillant alors que les locaux reviennent dans le camp espagnol.

Il reste à peine plus de 20 minutes de jeu, et le besoin de scorer devient très urgent pour les Leones. Les ballons sont vite joués mais trop mal exploités, les fautes de main venant polluer les bonnes intentions… C’est terrible, sans rythme réel et sans vraiment d’occasions d’essai franches de part et d’autre, le score reste fixé à 15-0 tandis que le temps s’égrène entre temps de jeu stériles, touches et mêlées… On joue la 70ème minute et l’Espagne a finalement une possession intéressante sur touche dans les 22 adverses. Les Leones déroulent un ENOOOOORME groupé pénétrant sur 20 mètres, difficile de savoir à combien ils se sont mis pour pousser ! Impressionnant, l’essai est marqué par Gibouin et Mathieu Peluchon entré en jeu transforme.

Il reste 8 minutes à jouer et le score est de 15-7. Le réveil espagnol sera peut-être trop tardif. Il faut de toute façon tout donner maintenant ! Sur un coup de pied direct en touche de la part des Belges, ils récupèrent la possession sur les 40m belges. Un nouveau maul est structuré et avance sur 15m ! En suivant, l’Espagne glane une pénalité, convertie par Peluchon. Il reste 4 petites minutes et le score est à 15-10. Tout est désormais possible ! Ou plutôt, aurait été possible… aurait été possible sans une nouvelle faute, commise au pire des moments par les visiteurs à 30m de leurs perches 3 minutes avant le coup de sifflet final. La pénalité convertie par Vincent Hart a des airs d’estocade. 18-10 au planchot. Les Espagnols peuvent toujours aller chercher un Bonus Défensif, pour ne pas rentrer bredouilles même si cela ne servira à rien. Finalement, sur un énième en-avant des Leones, l’arbitre siffle la fin du match.

S’en suivent des images surréalistes. Alors que les Belges exultent, plusieurs Espagnols pètent les plombs et se ruent vers l’arbitre pour demander des comptes. Barthère, joueur de Rouen, est notamment très, très remonté. Rouet n'est pas loin, suivi pas de nombreux coéquipiers. Les joueurs Belges ainsi que des stadiers viennent s’interposer. C’est une scène assez brouillon. Les arbitres sont finalement escortés vers les vestiaires alors que plusieurs Espagnols essaient de s’en approcher ! En tout cas, on était proche de l’empoignade assez virile. Plus que des mots, les images de la vidéo publiée par Marca rendent comptent des événements

.

Source : TDP

Une overdose de frustration doit couler dans les veines des Leones… avec de l’empathie, on peut les comprendre. Ils laissent la qualification directe s’échapper alors qu’elle leur tendait les bras !! Mais le spectacle est aussi triste que le résultat est impitoyable… La Roumanie profite de cette contre-performance et valide son ticket pour le mondial, où elle évoluera dans la Poule A. L’Espagne jouera la repêche.

ANALYSE

On pourrait dire beaucoup de choses à propos de cette rencontre. Pour aller à l’essentiel, il faut retenir que l’équipe ultra favorite a été rongée par l’enjeu et a déjoué. Il n’en fallait pas plus pour que l’outsider opportuniste se fasse une joie de saisir sa chance et se paie un gros poisson.

Pour les Espagnols, cette défaite a des allures de tragédie. Pour le comprendre, il suffit de jeter un œil à la presse espagnole. ABC titre « La Belgique et l’arbitre freinent le rêve de Mondial », mentionnant une prestation « lamentable » de l’officiel roumain. Si Marca reste plus modéré dans ses propos, AS fait état d’un arbitrage « terriblement partial ».

A titre personnel, j’apprends à l’instant où j'écris ces lignes que l’arbitre du match était roumain (nation qui avait besoin de la défaite espagnole pour se qualifier directement). Il s’agissait de Vlad Iordăchescu. Certains internautes, probablement écœurés, n’ont pas tardé non plus à se charger de fustiger sa prestation. Le sélectionneur espagnol Santiago Santos était lui aussi assez remonté contre l’arbitre. Tout en restant modéré, il a déclaré « Ce n’est pas l’Espagne qui a perdu aujourd’hui, c’est le Rugby ». Son capitaine, Jaime Nava (absent de la feuille de match aujourd’hui), est resté dans le politiquement correct au micro de Radio Marca : « Je ne peux pas imaginer que le rugby s’est prostitué pour nous mettre de côté. Quand on nous a désigné des arbitres roumains, ça a été un choc, mais c’est le rugby, ça nécessite certaines valeurs. ».

A (re)voir le match, je pense qu’il a fait un match correct. Il est vrai que certaines décisions ont légèrement tendu vers le favoritisme à domicile, mais pas au point de permettre d’affirmer que l’arbitre a été partial. N’oublions pas que Linklater a vendangé 6 points au pied, qui auraient pu maintenir son équipe au contact et amené un jeu différent. En outre, les Belges ont dominé même si tout n’a pas été parfait, les Espagnols ont commis bien plus de fautes et d’imprécisions, l’arbitre les a logiquement plus sanctionnés. C’est tout. Il est facile d’imaginer que les Leones ne pensent pas de la même manière. A chaud, énervés et frustrés, cet élément n’a pas dû aider à la réflexion « rationnelle », ceci expliquant cela. Quand la tension sera retombée, attention à ne pas tomber dans la paranoïa et le sentiment de complot après-coup.

ET MAINTENANT ?

Disons-le franchement : l’Espagne vient de (presque) tout gâcher. Au risque d’être répétitif, les Leones avaient tout fait. Comme des morts de faim, ils avaient été se chercher les victoires nécessaires à réaliser leur rêve de Mondial. Ils n’avaient plus qu’à jouer leur rugby, ensemble, avec conviction et détermination. Ils auraient alors terrassé les Belges et validé deux années d’efforts. Mais non.

Le chemin menant au Japon n’est pas totalement fermé. Toutefois, il sera désormais plus long, plus tortueux, et surtout plus périlleux. Dans un premier temps, les Leones vont devoir affronter le Portugal, un match à leur portée. Le vainqueur de cette confrontation affrontera ensuite, en matchs aller-retour, les Samoans… Et là, la manœuvre sera beaucoup plus délicate. Rien n’est impossible, certes. Mais si la situation devait être résumée, on pourrait dire que l’Espagne avait 90% de chance d’aller au Mondial ce matin, tandis qu’elle a 90% de chance de ne pas y aller ce soir. Si, par malheur, les Leones s'inclinaient face au Samoans, ils auraient une dernière occasion de se qualifier dans un ultime tournoi. Le prix à payer pour 80 minutes d’absence avec pour résultat énorme gâchis, le seul mot qui reste en tête dans cette situation. En bouche, c’est un goût très amer d’inachevé qui persiste. Rageant.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je suis très content de voir que comme d'habitude sur rugbynistère les commentaires sont bien plus avertis, modérés, intelligents et avec du recul que ce qu'on peut voir ailleurs sur la toile.

J'aimerai bien que ceux qui râlent contre l'arbitre se tapent le match en entier (je dis bien se tapent, parce que c'était pas bien beau à voir). Et pas juste une version coupée, commentée et partisane.
Il y a donc bien 18 pénalités à 8. Je me sui fait ch** à les compter.

Et il y a, comme dans tout match de rugby, quelques décisions qui auraient pu être prises autrement. Mais sur l'ensemble il n'y a rien à redire. Une petite quinzaine de pénalités espagnoles sont incontestables et côté belge, il y en a peut-être une ou deux en plus qui auraient pu être sifflées. Mais à tenir des comptes d'apoticaire, on va pas bien loin.

Les espagnols ont complètement déjoué, et avaient l'air d'avoir les chocottes sur le terrain. La polémique sur l'origine des arbitres ayant commencé des semaines avant le match, ils avaient probablement plus ça qui trottinait dans la tête que de montrer ce qu'ils valent. Dès la première décision de l'arbitre contre les Leones, le demi gesticule et pleurniche. Il a continué tout le match, et l'une des erreurs de l'arbitre était probablement de ne pas l'envoyer se calmer 10 minutes.

Et sur ce qu'il se passe à la fin, on ne peut espérer que des sanctions soient prises. Tout autre chose ne faire qu'accélérer la footisation de notre sport. Il pourrait y avoir des sanctions individuelles, mais aussi collectives...

Et en ce qui concerne le choix des arbitres, celui-ci aurait été fait bien avant. Et en Super Rugby on a fréquemment un arbitre du pays de l'une ou l'autre équipe, ce qui en soi est bien pire! Et même en finale d'ailleurs (Glen Jackson en 2016, Jaco Peyper en 2017, Steve Walsh* en 2012, Lawrence en 2011). Et personne ne gesticule sur le terrain ou essaye de lui faire sa fête après le match.

Bref, je pense que les espagnols étaient surtout décus et frustrés de leur performance, et ont cherché un peu vite et dans le feu de l'action un autre coupable qu'eux-mêmes...

Mettre un arbitre Roumain alors que l'on sait qu'une défaite des Espagnols qualifie la... Roumanie ???? c'est pas très professionnel! Certes ça n'excuse pas le comportement des joueurs Espagnols même ca apporte un début d'explication.

je n'avais pas vu la sortie de l'arbitre mais ça fait peur : ce sont les joueurs belges qui doivent le protéger ! Le 6 espagnol risque gros, non ?

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Grand Sachem aux sages commentaires

Je n'ai pas eu le courage de regarder plus de dix minutes du match, mais en fait j'ai eu l'impression que les Espagnols étaient étonnamment surexcités dès les premières minutes.
Ont-ils mal dosé les vitamines, ou se sont-ils monté le bourrichon à l'excès ?

@Ahma

Cela donne l'impression qu'ils se sont trompés d'objectif. Et les Belges se sont fait un malin plaisir d'exploiter cette surexcitation en les branchant régulièrement. Par moment ça ressemblait à un derby en Fédérale 3 ou en Série.

  • WebDiv
    16334 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

On est pas loin de la générale à la 8ème minute, effectivement, mais après ça s'est quand même relativement calmé (toujours vu des tribunes), parce que l'arbitre a mis les choses au point directement (comme quoi il a pas été aussi mauvais que ça). Il y a bien quelques poussées ici ou là, mais comme on en a aussi vu pendant le 6 Nations, et toujours suivies d'une poignée de main.

  • WebDiv
    16334 points
  • il y a 1 an

@thomasche : l'équipe de rugby belge ce sont les diables *noirs*, les diables *rouges* ce sont les footeux. Comme le XV de France ce sont les "bleus" (même quand ils jouent en blanc ou rouge) 😉

@WebDiv

C'est vrai ! Erreur de ma part ! Ca et une ou deux fautes qui traînent, comme quoi une deuxième relecture n'aurait pas été de trop 😛

  • WebDiv
    16334 points
  • il y a 1 an
@Thomas Chevallot

pas de soucis, très bon article (et très complet)!

  • WebDiv
    16334 points
  • il y a 1 an

J'étais dans les tribunes, l'arbitre était dur (pour les deux camps) et je n'ai pas eu l'impression d'un déséquilibre flagrant contre l'Espagne, en tout cas pour les phases que je voyais suffisamment bien (je ne peux pas me faire une idée d'une phase à quasi 100 mètres de moi). Pour moi un en-avant belge (de Guillaume Piron) aurait pu mériter une pénalité au lieu de la mêlée (tentative d'interception échouée VS en-avant volontaire). Les Belges ont très bien défendu, personne ne s'attendait à une victoire de leur part (cfr mon commentaire d'avant-match), mais ce sont surtout les Espagnols qui ont perdu le match tous seuls, ils ont complètement déjoué et fait trop de fautes (le déséquilibre en nombre de fautes reflète la réalité du match et non un complot pro-Roumain). Je suppose un mélange de pression trop forte, de "peur de gagner", et de sous-estimation de l'adversaire.

La désignation d'un trio Roumain est maladroite, certe, il est du coup facile de les désigner comme boucs-émissaires. Mais de toute façon, rien, absolument rien ne justifie la tentative d'agression de l'arbitre, si des joueurs belges, une partie du staff et la sécurité ne s'étaient pas interposés on peut légitimement se demander ce qu'il se serait passé. Tout le stade était choqué par ce qui se passait sur le terrain. Et ça, ça mérite une sanction exemplaire.

@WebDiv

Ça fait plaisir à lire.

@WebDiv

Merci pour ces infos d'un "qui y était".

Bonjour je suis franco-espagnol
J’ai une grosse déceptions et frustration avant tout par le comportement des joueurs espagnols ! et par le choix de l’arbitre ( qui ne justifie pas le comportement des joueurs que je condamne)
Ceci étant l’erreur est humaine et j’espère sincèrement que l’on va se recentrer sur l’objectif qui est la qualification sans négliger les valeurs et les règles du rugby!!!
Messieurs dans tous les commentaires que j’ai lus il y a une part de vérité même si elle n’est pas agréable à entendre.
Nous avons beaucoup de retard dans ce sport donc un peu d’indulgence.
Je ne suis venu polémiquer ont a été mauvais sur le terrain et en dehors !
Malgré tous allez l’Espagne !!!! Je suis de tous cœur avec vous malgré vos faiblesses et vos erreurs !!!
Comme je suis avec le XV de France !!!

@Francisco R92

Eh oui, l'apprentissage n'est pas facile, et il reste encore de l'espoir pour se qualifier malgré tout.

Ce qui m'ennuie énormément c'est que les 2 joueurs cités par le Rugbynistère qui auraient tenté de s'en prendre à l'arbitre sont 2 joueurs Français, qui ont évolué au plus hauts niveaux du rugby Français (en Top14 ou ProD2), et n'ont vraiment aucune excuse pour ce genre de comportement.

Et c'est d'autant plus dommage que les chances de qualification de cette belle équipe Espagnole pourraient être réduites à néant suivant la sévérité de la sanction.

@Francisco R92

L'indulgence pour le mauvais match est une évidence dence, pour le reste... La sanction risque de piquer.

bin moi j'y etais. Les belges ont fait un tres beau match. Rien a dire.Vraiment,
Mais on ne peut pas ne pas parler de ce qui s'est passe....je pense que c'etait un moment historique. Et je pense que des choses vont changer. Certain vont sauter....ce qui s'est passe etait trop grave. les prochains jours vont etre decisif.
Mais je pense que l'epagne va se faire exclure des qualifs. meme si l'arbitre n'a recu de coup cela reste inenvisageable a ce niveau....

  • Pianto
    32392 points
  • il y a 1 an

Un critique littéraire du New York Times a déclaré lors d'une interview : "Je ne lis jamais les livres que je dois critiquer pour ne pas que l'auteur influence mes à-priori."

Cette citation (imparfaite, je n'ai pas retrouvé la bonne) est fort à propos.

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Pianto

Il paraît que c'est d'Oscar Wilde : je ne lis jamais un livre dont je dois écrire la critique, on se laisse tellement influencer.

@Ahma

J'aurais dit Lao-Tseu.

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Et merde, ça faisait longtemps que je n'avais pas replongé.

我從來沒有讀過一本我不得不寫的批評,我們讓自己如此受到影響。

@Team Viscères

Nabilla

@lelinzhou

Il me semble qu'elle c'était "je n'écris jamais un livre dont je suis l'auteur, on se laisse tellement influencer".

@Team Viscères

C'était pas:
"C'est quoi un livre ?"

  • Pianto
    32392 points
  • il y a 1 an
@Ahma

il aurait pu laisser quelques citations aux autres ce vieil Oscar...

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Pianto

Einstein aussi est très bien placé au concours de citations, pour des phrases qu'il n'a généralement pas prononcées.

Par exemple : no scrum, no win, c'est pas lui en fait ( c'est Napoléon ).

Eh bé, j'ai pas vu le match donc impossible d'en parler mais il me semble que vu la différence de niveau entre la Belgique et l'Espagne, un arbitrage partial ne pourrait pas suffir à faire le résultat d'un match.

Par contre le comportement des Espagnols laisse à penser qu'au moins dans l'état d'esprit ils ne méritent pas cette Coupe du Monde, et c'est bien malheureux.

Les Russes leur avaient pourtant montré une belle leçon de dignité en s'inclinant face à eux sur une erreur plus que grossière.

  • Khris
    19611 points
  • il y a 1 an

C’est du journalisme sans prise de position, comparez à ce que j’ai pu lire par exemple sur le journal 20 minutes qui est une pure Mer..., ça envoit de tout les coté même Laporte en prend plein la tronche, alors que pour une fois il y avait pas de BM à l’horizon ni de docteur.

Merci pour cet article. Au vu du comportement des joueurs en fin de match qui vont jusqu’à chercher l'arbitre dans le couloir des vestiaires, je ne leur laisserai même pas la possibilité du repêchage. Après le reste de savoir si il y a magouille ou pas c'est autre chose. ils avaient leur qualif en main, ils ont foiré, rendez vous dans 4 ans et préparez vous mieux ce coup-ci

Excellent reportage
Bravo Thomas !
(y)
Pas de prise de position,
juste de la narration
que demander de plus ?

Dans les circonstances du match, la décision du choix d'un arbitre Roumain prête à discussion...

Quant aux espagnols,
me demande les conséquences de leur action sur l'arbitre après le match

  • Dodow
    6243 points
  • il y a 1 an

Bien déçu pour l'Espagne , j'espère qu'ils se qualifieront mais...

Vu le niveau affiché par la Belgique dans les autres matchs du tournoi, elle aurait du rouler dessus comme l'ont fait Russie, Roumanie et Géorgie.

Alors avec un tel écart de niveau, quand même bien l'arbitre aurait été partial, s'ils chopent pas la victoire, c'est qu'ils ont mal joué, point.

Et vu le niveau en coupe du monde, il faut faire un sans-faute et une certaine constance pour y prétendre, c'est indéniable. La Roumanie a su faire preuve assez de constance pour ne pas perdre contre une équipe du bas du tableau du 6 nations deuxième division, et même si un arbitre espagnol les avait arbitré, je pense pas que ça aurait beaucoup réduit l'écart du 62-12 qu'ils ont mis à la Belgique ni au 85-6 qu'ils ont mis à l'Allemagne.

Alors maintenant à l'Espagne, et je lui souhaite très fort, de montrer qu'elle a assez de force pour prendre le dessus sur les samoans ou au repêchage, si elle n'y arrive à aucun moment, c'est qu'une autre équipe le mérite davantage. Sinon elle attendra 4 ans avant d'avoir la distinction d'une grande équipe européenne.

Et ce malgré le fait qu'un président Roumain de la fédération européenne qui désigne un arbitre Roumain sur un match dont le résultat influe sur la qualification de la Roumanie en coupe du monde, c'est maladroit, personne ne s'attendait à une victoire Belge, honnêtement.

J'aime ceux qui se dépêchent de hurler sur l'arbitre sans avoir vu le match, c'est grandiose.
Oui Europe Rugby aurait pu éviter de désigner un arbitre roumain pour éviter de servir sur un plateau une polémique à tous les amateurs de complot. Mais personne ne vient pleurer quand un arbitre français arbitre les Anglais, les Gallois, les Irlandais ou les Écossais dans le Tournoi alors que ce sont nos rivaux?
Certains devraient passer moins de temps à parler des arbitres et plus de temps à regarder du rugby, cela ne leur ferait pas de mal.

@Team Viscères

Bravo, t'as réussi à retourner toute l'opinion du forum.
Mais l'injustice est là, bien manifeste. Le monde n'est pas parfait, le sport ne l'est pas plus.
Excepté mon erreur sur WR, alors qu'il s'agit de Rugby Europe, tu ne choisis pas des arbitres roumains dans un contexte pareil, alors que la Roumanie est directement concerné par le sort du match.
Sois un peu honnête stp. On ne pourfend pas les arbitres dans tous les matchs, ni dans tous les tournois, et je ne suis pas vraiment adepte des théories du complot. Mais là, franchement, le conflit d'intérêt est extrêmement patent.

@artillon

Peut-être Artillon, mais si tu as vu le match tu auras facilement noté que la défaite est avant tout (voire exclusivement) de la faute de l'Espagne.
Les ibériques auraient dû démolir les belges, ils ont loupé leur rencontre. Point.
Et leur comportement en fin de match fini de les décrédibiliser.
Dommage pour cette nation émergente.

PS : On a pas besoin de Team Viscère pour nous faire notre propre opinion, même s'il explique correctement les choses et surtout ne passe pas son temps à fustiger les uns et les autres.

@Marc Lièvre Entremont

Si je ne fustige pas les uns et les autres c'est surtout parce que je ne sais pas ce que veut dire ce mot.

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

La fustigation consiste à enfumer un bâtiment pour éliminer les nuisibles.

@Team Viscères

Ou non plus, c'est mon correcteur intelligent qui m'a proposé ce mot.
C'était soit ça soit Côtelettes.

@Marc Lièvre Entremont

Cela n'aurait eu aucun sens mais au moins j'aurais compris le mot.

@Marc Lièvre Entremont

C'est pas faux!

@Marc Lièvre Entremont

Ils ont sans doute raté leur match, le débat ne porte pas là-dessus mais sur l'organisation autour du match.

@artillon

Sois un peu honnête stp. Regarde le match s'il y a eu un vol. Juste pour voir, cites-moi les décisions injustes des arbitres qui ont privé les Espagnols de la victoire...

@Team Viscères

Je le reconnais, je n'ai pas vu le match. Dès que je pourrai y avoir accès, je le regarderai pour me faire une opinion plus franche.
Il n'empêche que les stats du match sont déjà plus que troublantes, et que le corps arbitral ne devait pas être roumain ce jour-là.
Je ne prêche pas pour ma paroisse, les Espagnols ou les Roumains, je m'en tape. A la limite j'ai même de la sympathie pour un peuple qui ne recueille que très peu d'attention et d'empathie à l'international.
Mais je déteste par-dessus tout les injustices. Ca me rend dingue.

@artillon

Mais justement il n'y a d'injustice que si l'arbitre a pris des décisions injustes. La nationalité du trio arbitral dans le contexte de la qualif c'est de très mauvais goût et cela ne devrait pas avoir lieu, mais cela n'a pas d'incidence si jamais les arbitres ont fait leur boulot honnêtement.
Crier à l'injustice et au vol juste sur la nationalité de l'arbitre cela n'a pas de sens. L'arbitre peut être roumain et arbitrer honnêtement tout comme un arbitre chinois aurait pu voler les Espagnols.

@artillon

Sauf qu'il n'y en a pas eu, d'injustice.

@artillon

Bah avant d'en commettre une d'injustice, regarde le match. Les belges n'ont pas volé leur victoire.

@Marc Lièvre Entremont

https://www.youtube.com/watch?v=clOx3DkheMk

@PhnxTom

Ah bah si un inconnu sur YouTube le dit...

@Marc Lièvre Entremont

J'ai regardé 3 minutes, ça vaut le détour.

Deuxième action commentée : on a un seul angle de vue sur lequel on ne voit un Espagnol à genoux qui gratte le ballon et le type te sort "je ne sais pas ce que siffle l'arbitre, peut-être un joueur jouant le ballon sans être sur ses appuis", par contre alors qu'on ne voit pas l'intérieur du ruck le mec arrive à dire que si l'Espagnol est obligé de faire ça c'est parce que les Belges sont en train de pourrir la balle.

2 actions plus loin, tu as une obstruction où le joueur espagnol arrête sa course pour bloquer le défenseur belge qui chasse le porteur du ballon. Le type te sort "mouais c'est une application un peu trop stricte de la règle, faut se demander si l'obstruction avait vraiment un effet sur le jeu". Derrière il condamne (à juste titre) le Belge qui bouscule un joueur espagnol après le coup de sifflet mais oublie de condamner l'Espagnol qui refuse de rendre le ballon pour empêcher de jouer vite.

Finalement j'ai trouvé pire que les Jean-Michel Arbitre qui flinguent les arbitres : les mecs qui ont visiblement vraiment arbitré et qui flinguent les arbitres.

@Team Viscères

Bah bravo pour ton abnégation. J'ai pas tenu 1 minute perso, et c'était par pure curiositay.

@Marc Lièvre Entremont

T'en as pas marre de me féliciter pour des trucs que je comprends pas?

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

L'abnégation c'est un concours que passent les profs encore plus intelligents que les autres.

Blablabla.... l'arbitre Blablabla ... président roumain de Rugby Europe Blablabla... vendu, acheté...

Au final, l'arbitre a même pas eu besoin d'être un vendu pour que les Espagnols perdent tout seul comme des grands !

Ils ont été complètement nuls. Point final.

J'ajouterai même une petite chose : j'espère que les Leones vont être exclus des barrages pour leur comportement de fin de match !

  • remy63
    5591 points
  • il y a 1 an
@quentin2dakar

28 pénalités à 6... Je veux bien que les espagnols aient fait un match de merde, mais il ne faut pas exagérer.

@remy63

Tu n'as pas vu le match mais tu sais qu'il y a eu 28 pénalités à 6 parce que tu l'as lu. Donc si un type avait écrit qu'il y avait eu 49 pénalités à 1, tu l'aurais cru sur parole lui aussi?

  • WebDiv
    16334 points
  • il y a 1 an
@remy63

Et pourtant si ils ont fait un match de merde...Ils ont commencé à jouer vers la 60-65ème minute... Une seule percée en première mi-temps, et l'arrière belge a bien plaqué le joueur. A part en touche où ils ont été bons sur tout le match (au moins 2 ballons volés sur touche belge, voire plus, j'ai pas fait le compte).

@remy63

18 à 8 les pénalités.

@remy63

est ce que tu as vu le match?

@dusqual

Il ne faut surtout pas regarder le match pour accuser l'arbitre, malheureux !

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

On peut accuser l'arbitre après avoir vu le match, mais artistiquement c'est moins beau.

@Ahma

C'est interdit par la charte du Jean-Michel Arbit'.

Certes, cet arbitre pour ce match, c'est incompréhensible. Mais je n'ai rien vu pendant le match laissant penser que l'arbitre favorisait les belges. En tout cas de manière grossière, on peut bien entendu toujours ne pas être d'accord avec ses décisions, mais rien ne m'a choqué. Au contraire de l'Espagne ! Méconnaissable. Hallucinante perte de moyen. Cette 1ère mi temps incroyable de nullité. Vraiment dommage pour eux, c'était si proche. Mais ce n'est pas fini.

Par contre, on peut aussi rappeler qu'un essai russe n'avait pas été accordé contre l'Espagne, donc bon, niveau arbitrage, l'Espagne a été plutôt bien servi (sans parler de complot ou autre bien sûr, juste une erreur comme ça arrive à tous les matchs).

@Babalonis

ah bon....24 penalites a 8.....ca te choque pas...

@En avant

Il y en a certains que ça ne choque pas de balancer des chiffres sans savoir s'ils sont exacts...

@En avant

Ce chiffre est faux, c'est 18 à 8. Et vu que l'Espagne s'est faite atomiser en conquête, non, pas du tout choqué.

@Babalonis

Mais c'est tellement plus simple de dire que c'est la faute d'un complot et d'un arbitre (en plus ça prend moins de temps que de regarder le match).

@Team Viscères

non mais les belges je les regarde même pas quand ils sont sur un vélo ou avec un ballon rond, les deux seuls sports où ils sont un minimum compétitifs...
et puis comme je dis plus bas, j'ai déjà vu doyle arbitrer un match du munster. j'avais pas précisé mais d'hab j'ai un peu du mal avec cet arbitre, mais ça avait été son meilleur match au sifflet, pour moi.
je me dis que le trio arbitral roumain a du se mettre suffisamment de pression de lui même pour éviter de se retrouver dans la partialité...

@dusqual

Clairement le trio était dans une position de merde, tu arbitres un match que l'Espagne n'a aucune chance de perdre sur le papier, ils arrivent à perdre malgré tout et tu sais que la défaite qualifie ton pays. Quand tu vois le non-match des Espagnols, les arbitres ont dû se dire dès la mi-temps qu'ils allaient en prendre plein la gueule.

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@dusqual

Les deux seuls sports, n'importe quoi...
Tu ne regardes jamais les concours de frites ?

@Ahma

C'est le lancé de frites à contre-sens et par grand vent.
Soit précis.

  • Ahma
    82396 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Pardon, je découvre la discipline, culturellement ce n'est pas très ancré de par chez moi.
Est-ce qu'il y a aussi des polémiques par rapport aux arbitres ?

@Ahma

Il y a pas mal de polémiques par rapport aux arbitres, même si c'est une discipline sans arbitres.

@Team Viscères

Toujours la même rengaine. Tellement fatiguant le niveau 0 du chauvinisme.

plein de problèmes tant le choix de l'arbitre que la réaction des français d'ascendance espagnole
l'article est lui aussi problématique, le gars commence en disant "personne ne s'est offusqué de la sélection de kockott". Ben si ça a quand même pas mal râlé, il était ou le gars?

WR démontre une nouvelle fois son incompétence. Pauvres Espagnols, ils méritaient tellement la qualif.

@artillon

Sauf que ce n'est pas World Rugby qui a désigné l'arbitre.
Sauf que les Espagnols ne se sont pas faits voler sur ce match (et avaient même bénéficié d'une décision arbitrale très favorable contre la Russie).

@Team Viscères

Hum je ne crois pas, j'ai lu que tous les officiels étaient Roumains pour ce match.

@artillon

C'est magnifique... tu as lu que les officiels étaient roumains donc tu peux affirmer qu'il y a eu un vol. Même plus besoin de voir les matchs pour juger des performances d'un arbitre et de qui méritait la victoire. Tu as pensé à postuler à L'Équipe ou à Canal+?

@Team Viscères

Ben j'y ai pas vu le match mais j'ai entendu dire par des gars qui connaissent des mecs qui l'ont vu que des Roms qu'arbitraient (on sait pas pourquoi mais avec la complicité de Bernie Krapul)) auraient collé 54 pénalités au Espingouins contre 0 aux Belges. Pitêt qu'ils espéraient bénéficier du droit d'asile en Belgique en échange d'après les gars, mais c'est un scandale, et comme les Roms y z'auraient faits des doigts d'honneur à la fin en criant "Nikédanlku" (en français"on vous a bien eu") les Leones auraient vu rouge.C'est sûrement vrai pis qu'à des gens qui l'ont vu qui l'on dit.

@Team Viscères

Autant en Russie c'est une erreur arbitrale (mais une seule erreur) autant la ... J'ai revu toute les pénalités sifflées par l'arbitre et des fois on cherche la cohérence. Même si les espagnols ont tendu le bâton, l'arbitre a été incohérent tout le match et ça a plutôt été à l'avantage des belges à mon sens. Je n'ai pas d'a priori n'étant supporter de personne. Europe Rugby aurait évité la polémique en désignant un trio non roumain ...
https://www.youtube.com/watch?v=clOx3DkheMk

@PhnxTom

L'arbitre n'a pas été excellent (il faut dire que le match était bien pourri) mais il n'a pas été scandaleux. Des arbitrages stricts ou peu cohérents pour les spectateurs on en voit toutes les semaines, personne ne crie au vol international. D'ailleurs sur le match en question si on mettait un arbitre italien, le résultat final est le même et personne ne dit rien. De toute façon la majorité des gens qui ont gueulé n'ont même pas vu le match et n'en avaient rien à foutre avant d'apprendre qu'il y avait un prétexte pour crier au scandale.

Ensuite oui, ER aurait dû désigner un autre trio pour éviter toute polémique et surtout protéger ses arbitres qui sont en train d'en prendre plein la gueule pour rien. Mais ce n'est pas ça qui coûte le match aux Espagnols.

  • Heooo
    3840 points
  • il y a 1 an

L'incompétence (ou la corruption) de WR est juste hallucinante...

@Heooo

C'est Rugby Europe qui décide les arbitres. Et le fait que le président de Rugby Europe soit roumain ne fait qu'alimenter la furie de mes compatriotes. Enfin, aucune volonté de parler de ce sujet.

Ce ne serait pas surprenant qu'il y est des sanctions contre l'équipe espagnole, lesquelles?
Par contre WR qui désigne les arbitres roumains sur ce match, ça laisse pantois.

@breiz93

Décision Rugby Europe (dont le président est roumain), pas World Rugby. La fédération espagnole a demandé un changement d'arbitres il y a un mois sans succès. Il nous reste qu'à penser au repechage.

  • pepe31
    6777 points
  • il y a 1 an

Sinon, wr compte communiquer quand sur l'attribution du match à un trio roumains ?
20 pénalités à 8 ça fait gros quand même...

Je n'ai évidemment pas vu le match et je ne sais pas si la frustration espagnole est légitime mais , si de telles réactions ne doivent pas quoi qu'il arrive exister , arriver à désigner un arbitre roumain pour ce match c'est vraiment la pire des conneries possible .

http://www.sudouest.fr/2018/03/18/rugby-desillusion-pour-l-espagne-de-charly-malie-battue-en-belgique-4290838-773.php

arf dégouté pour les leones qui comme dit l'article, sont revenus dans la course à la qualif comme des morts de faim. je vais pas polémiquer sur l'arbitrage roumain d'un match décisif pour la roumanie, on a déjà vu jp doyle arbitrer le munster parce qu'il officie en angleterre...

Hallucinant cette attitude envers l'arbitre à la fin du match, on se croirait dans un match de foot quand l'arbitre met un jaune ou siffle un pénalty.

Derniers articles

Vidéos
News
Transferts
News
News
News
News
Amateur
News
News
News