FLASHBACK. 2011 : La défaite de l'équipe de France face aux Tonga à la Coupe du monde
La défaite de l'équipe de France face aux Tonga à la Coupe du monde. / Crédit Photo : Stewart Baird (licence
Samedi soir au Havre, le XV de France a l'occasion de se racheter lors de la réception des Tonga. Bien évidemment les conditions ne sont pas les mêmes que lors de la Coupe du monde 2011. L'enjeu est différent mais pas inexistant. Pour les Bleus, il s'agit de fermer cette blessure ouverte il y a de ça deux ans et surtout de renouer avec la victoire après les sept défaites connues en 2013. Côté tongien, on rêve bien évidemment d'un autre exploit. Lequel pourrait être tout aussi retentissant, car sur le sol français et qui plus est après une défaite contre la Roumanie. Autant dire que les Français n'ont pas vraiment le droit à l'erreur suite à un match convaincant contre les All Blacks en dépit de quelques imperfections. Les fautes, c'est justement cela qui avait en grande partie coûté la victoire aux Tricolores il y a de ça deux ans : 14 ballons perdus, 12 pénalités concédées. Une performance indigne du haut niveau diront certains, sauf qu'en face, les îliens n'avaient pas fait mieux.

Qu'est-ce qui a alors fait la différence à l'époque ? L'envie. Les Tongiens ont joué avec leurs tripes et avec la volonté de tout donner sur le terrain. Dans ce match tendu, les Français ont marqué les premiers par l'intermédiaire de Dimitri Yachvili sur pénalité. À laquelle Kurt Morath a répondu. Suivant une deuxième pénalité du demi de mêlée tricolore, le match s'est finalement emballé aux alentours de la demi-heure. Mais pas comme les Français l'avaient imaginé. Sur un ballon cafouillé, les Tongiens se sont lancés à l'assaut de l'en-but français, les gros en tête. C'est là que Morath a bonifié la pression des siens avec une diagonale pour Suka Hufanga, lequel a parfaitement su se défaire de Bonnaire, bien trop seul sur l'ailer alors que Palisson se faisait soigner. Décidément irrésistible, l'ouvreur des Aigles du Pacifique a ensuite enfoncé le clou avec trois nouvelles pénalités. Le sursaut d'orgueil des Bleus en fin de partie et l'essai de Clerc dans les arrêts de jeu n'ont finalement rien enlevé à la très belle victoire des Tonga (14-19).



Une défaite qui n'avait cependant pas empêché le XV de France de se qualifier pour les quarts de finale du mondial puis d'accéder à la finale non sans mal. Mais qui avait néanmoins fait les choux gras de la presse, et pas seulement française ou spécialisée. Tout le monde parlait de ces joueurs du Pacifique qui avaient fait tomber l'une des grosses nations du rugby mondial. « Une défaite humiliante » pour certains, un « XV pathétique » pour d'autres. De son côté, Vincent Moscato n'avait également pas mâché ses mots face au manque de réactions des cadres dans un groupe, en apparente rupture avec son sélectionneur.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • satan
    968 points
  • il y a 6 ans

l' équipe de france a fait un trés bon match, on aura vues de tout, plaquage, tampon, exploit personnel, exploit collectif, du défi! en gros un trés beau match de rugby

J'aime pas me torturer 🙂

  • leminet34
  • il y a 6 ans

Va falloir être fort c'est tout

Le projet de jeu à la force d'être un... projet. Quand t'as un tas de mec en face de toi, qui veulent pas te laisser appliquer "ton projet" hé bien il te faut autre chose...
Dès que ça va pas les AB ou autres anglo saxons, se réunissent sur le terrain et modifient leur... "😜rojet de jeu". Nous on attends la mi-temps ou la fin du match pour dire que le"PROJET hé ben, finalement, peu-être que"... T'as raison Vincent.
Il y a pas si longtemps l'entraineur de l'EDF n'existait pas. C'était les joueurs qui faisaient leur "😜rojet de jeu". L'équipe du premier grand chelem de Christian Carrère ne connaissait pas vraiment les entraineurs , managers et autres staff. Je ne dis pas que c'était mieux.
Plus terre à terre le Stade Français a été champion de France en... autogestion. Et comme l'a bien dit Dominci à l'époque "😜rojet de jeu? qué projet de jeu?... haa si... prendre le ballon et le poser derrière la ligne!"

Les footeux hier soir ont offert une bonne piqûre de rappel au XV de France.
J'imagine qu'ils vont rentrer sur le terrain ce soir avec une idée assez précise de ce que c'est de se faire battre par un adversaire plus faible qui joue comme un mort de faim.

Merci les footeux !

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

Juste le rappel que le rugby se joue AUSSI avec les burnes et pas seulement à la vidéo et a la salle de muscu, même au plus haut niveau, la leçon avait eu du mal à passer pour les Bleus mais avait finalement été retenue pour la finale.

J'ai trouvé ça un peu chiant de la part des Tongiens de déjà crier victoire alors que le match n'était pas fini. M^me si c'est sur qu'il allait gagner ça se fait pas...

Après ça peut se comprendre vu qu'il ont pas l'habitude de gagner lol ! 😛

Sinon j'ai bien aimé l'attitude de Clerc, très humble !! Vivement qui reviennent en équipe de France ! 😀

Moi, c'est mon meilleur souvenir rugbystique ! 😀

Et on termine finaliste !! Ca frise les Valeurs du Rugby© hehe.

  • sid15
    7690 points
  • il y a 6 ans

Mauvais souvenir... t'as raison Vincent !
C'est pas parce qu'il aime bien le Cantal qu'y faut l' appeler Chantal... Moscato Biscoto !!!!! Mdr

  • derry69
    20585 points
  • il y a 6 ans

palisson l'avait bien dit "chérie ça va couper !" quand au commentateur qui dit que les tongiens en font trop sur la mêlée je ne vois pas le problème , ils leurs lancent un défi et au rugby de manière générale ce n'est que du défi face a son adversaire !

Vous remuez le couteau dans la plaie....c'est pour les motiver...!!!

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News