FLASHBACK. 2010 : L'Afrique du Sud corrige le XV de France à Cape Town
Le dernier match entre l'Afrique du Sud et le XV de France en 2010.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Sept mois après sa très belle victoire à Toulouse, le XV de France retrouvait l'Afrique du Sud à Cape Town dans le cadre de sa tournée estivale.
Sept mois après sa très belle victoire à Toulouse, le XV de France retrouvait l'Afrique du Sud à Cape Town dans le cadre de sa tournée estivale. Quelques joueurs manquaient à l'appel ce jour-là, on pense notamment à Barcella, excellent dans la Ville Rose, ou encore à Harinordoquy, Servat, Traille, Heymans. Mais la France restait sur un Tournoi des 6 Nations particulièrement réussi avec 5 victoires en 5 matchs, le Grand Chelem à la clé. Et l'on se disait que la rencontre allait être particulièrement serrée entre des Français en pleine bourre et des Springboks revanchards. C'était sans compter sur une entame de match tonitruante des locaux alors qu'un ballon échappé par Marty profitait à Habana, épaulé par Jacques Fourrie pour l'essai imparable de Pierre Spies après seulement 1 minute 22. Le score allait ensuite rapidement et inexorablement enfler en faveur des Sud-Africains alors qu'une piètre défense de Mermoz laissait Gio Aplon mystifier les Bleus pour le deuxième essai des Boks en moins de dix minutes. 14 à 0, puis 20 à 0 après deux pénalités de Steyn.

Sonnés, les Français rentraient finalement dans la rencontre peu avant la demi-heure alors qu'une série de passes et une belle course de Julien Bonnaire offraient un décalage suffisant pour permettre à Aurélien Rougerie de rentrer dans l'en-but. Un semblant de réveil immédiatement endigué alors qu'une magnifique passe sautée de Morne Steyn, bien décidé à faire oublier sa performance toulousaine, permettait au pilier Gurthro Steenkamp de jouer les ailiers pour le troisième essai des locaux (MT : 25-10). Au retour des vestiaires, les Tricolores, qui avaient sans doute dû se faire souffler dans les bronches par Marc Lièvremont, partaient à l'assaut de l'en-but sud-africain. Des efforts malheureusement annihilés par une passe mal ajustée de Francois Trinh-Duc à cinq mètres de la terre promise. Une aubaine pour la mobylette Aplon, qui se jouait de la défense française sur près de 90 mètres, ridiculisant Poitreneaud au passage, pour un doublé. Un essai qui portait le score à 35 à 10 après une nouvelle pénalité de Steyn.

La rencontre perdait alors un peu de son intensité alors que les deux sélectionneurs faisaient pourtant entrer du sang neuf. Dominée, la France ne parvenait pas à faire son retard, et ce, malgré une supériorité numérique à la 69e minute après le carton jaune adressé Flip van der Merwe. Un avantage de courte durée puisque Dimitri Yachvili, rentré quelques instants plus tôt, terminait également la rencontre sur le banc. Malgré un joueur en moins dans le pack, les Spingboks montraient une nouvelle fois l'étendue de leur puissance en enfonçant les avants français pour leur cinquième et dernier essai par Louw. Score final, 42-17 après qu'Andreu, à peine rentré, ait réduit la marque avant la sirène.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • sid15
    7690 points
  • il y a 6 ans

No comment because red inch !

Le passé est le passé , ALLEZ LES BLEUS !!! 🙂

ouais, pas bon souvenir...dur dur

  • Ekyrby
    6262 points
  • il y a 6 ans

Mermoz-Marty... Un essai chacun. Franchement, il fut une époque ou il y avait des choses vraiment moches dans le rugby international. On se rend pas compte de la chance qu'on a aujourd'hui.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News