Didier Retière : ''Est-ce que nos joueurs se préparent toute l’année pour être les meilleurs joueurs du monde ?''

Didier Retière : ''Est-ce que nos joueurs se préparent toute l’année pour être les meilleurs joueurs du monde ?''
Didier Retière estime qu'il faut faire une analysé très large.
Le DTN de la FFR Didier Retière est très critique vis-à-vis du système en place en France pour aider le XV de France à être performant.

6 Nations 2019 : le Pays de Galles vainqueur, découvrez le classement final !Deux victoires en cinq matchs, c'est le bilan peu glorieux du XV de France dans ce Tournoi 2019. Au final, les Bleus ont terminé à la quatrième place mais aurait très pu être classés plus bas. Ce qui aurait été logique pour beaucoup. "On est à notre niveau, 4e, avec beaucoup de progrès à faire...", estime le directeur technique national français Didier Retière via le site de World Rugby. Le rugby tricolore n'a pas implosé à Rome avec une troisième défaite historique face aux Italiens. Mais ce succès difficile ne cache pas les nombreux problèmes rencontrés par le XV de France dans cette compétition, notamment face aux meilleures nations. "Il faut par exemple revoir les formes de jeu qui nous mettent en difficulté avec un bon jeu au pied et une grosse pression défensive. Il faut que l'on s'adapte à ça, à ce jeu qu'on ne voit pas beaucoup dans le Top 14."

Est-ce que le championnat de France prépare les joueurs au niveau international ? Pour Retière, la réponse est non. Le Top 14, aussi disputé soit-il avec ses joueurs de classe mondiale, n'est pas à même de préparer les internationaux pour le haut niveau. Et ce, parce qu'ils sont principalement avec leur club la majeure partie du temps. Des avancées ont été réalisées dans ce domaine avec une plus grande mise à disposition. Mais on est encore loin de ce qui se fait à l'étranger.

On est l’une des rares nations à ne pas avoir un projet partagé avec l’ensemble des équipes qui jouent au plus haut niveau sur le territoire, pour faire que l’équipe de France soit performante. La réalité c'est qu'en France, on est le deuxième marché du rugby au monde. Mais chacun travaille pour lui. Comment voulez-vous qu’une équipe de France, où les joueurs passent 90% de leur temps en club, elle puisse être performante ? 

Didier Retière de rappeler que dans les autres nations, les joueurs ont plus de temps, jouent moins de matchs et sont plus suivis par la sélection. "En France, chacun travaille pour ses propres objectifs." Maintenant que le 6 Nations est terminé, il faut procéder à "une analyse très large de tout le projet car très souvent le raccourci est contre-performance égal manque d'expertise technique." Désormais, il n'y a plus de tests internationaux en-dehors des matchs de préparation à la Coupe du monde. Y être performant doit être le principal objectif mais attention à ne pas être focalisé sur le court terme. Appliquer un pansement sur une jambe de bois n'est pas la solution. Le XV de France ne rattrapera pas son retard en quelques mois. Personne n'a oublié la grosse préparation des Bleus en 2015 pour le résultat qu'on connaît.XV de France : la rumeur Galthié repart de plus belle, cette fois-ci c'est la bonne ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
Transferts
News