Afrique du Sud Sevens : Les All Blacks triomphent

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Ce weekend du 9 Novembre aura vu se jouer la 3ème étape du HSBC sevens world tour en Afrique-du-sud, pays hôte qui voyait le retour de sa star Cecil Afrika.
Ce weekend du 9 Novembre aura vu se jouer la 3ème étape du HSBC sevens world tour en Afrique-du-sud, pays hôte qui voyait le retour de sa star Cecil Afrika, meilleur joueur à 7 IRB 2011, suite à sa fracture de la mâchoire.

1ère journée
Les favoris sont au rendez-vous de la première journée. Sous le soleil sud-africain, les Boks, Néo-zélandais et Fidjiens infligent de lourdes défaites à leurs adversaires, marquant tous les trois plus de 100 points en 3 matchs. La première surprise du tournoi viendra des iles Samoa, qui disposent des Anglais vainqueurs la semaine dernière à Dubaï sur le score de 14-24, et obligent nos voisins à finir seconds de leur groupe. A noter l'incroyable performance des Springboks, qui n'ont pas encaissé le moindre point durant cette phase de poule. Côté Français
Les Bleus n'ont quant à eux pas à pâlir de leur première journée. Forts de leur statut de finalistes de l'étape précédente, les Français entament parfaitement leur tournoi en battant les Ecossais sur le score sans appel de 31 à 7, avec notamment à la clé 2 essais de Terry Bouhraoua. Le second match sera plus laborieux pour nos frenchies, qui finiront par se débarrasser 19 à 7 d'une équipe marocaine accrocheuse. Malheureusement, les Bleus tombent sur un morceau de choix lors du dernier match, la Nouvelle Zélande. Les All Blacks ne feront qu'une bouchée de nos cuisses de grenouilles. Malgré un 41 à rien encaissé, les français se qualifient pour les quarts de finale où ils seront condamnés à réaliser un exploit face à l'Afrique-du-sud.



2nd Journée
Comme à chaque étape, la seconde journée est synonyme de phases finales. Des 10 premiers du général avant l'épreuve, seules l'Ecosse et l'Argentine ne disputeront pas les quarts de finale, cette dernière ayant même terminée cuillère de bois de son groupe. Les deux équipes sont donc reversées dans le tableau "Bowl", tandis que les autres top 10 se jouent les 4 places en demi-finale. A l'image du résumé vidéo, les Gallois ont laissé énormément de portes ouvertes aux Samoans, ceux-ci en profitant pour se qualifier pour le dernier carré. Même constat pour les Australiens et les Fidjiens, tous les 3 envoyés en consolante.

Cecil Afrika : un monstre parmis les Bleus
A l'image des autres perdants des quarts, les Français se sont heurtés à plus forts qu'eux. Si le duel précédent avait tourné à l'avantage de l'équipe de France, les sud Af' n'ont pas laissé aux tricolores le moindre espoir dans cette confrontation. Une domination illustrée par la prestation de Cecil Afrika, auteur de 2 essais. Les Français rejoignent donc les Gallois, Fidjiens, et Australiens pour glaner quelques points au classement général.
Seulement, la demi-finale tournera à l'avantage des gallois, laissant les Français sur le carreau, qui assisteront par la suite à la victoire de leurs bourreaux dans la finale de la plate 48-0 face aux iles Fidji.

Des Blacks qui jouent le coup ... jusqu'au bout !
Le tableau principal propose les affiches Samoa - Afrique-du-sud et Angleterre - Nouvelle Zélande en demi-finale. Les 2 rencontres se terminent sur un score étriqué, respectivement de 7 à 12 et de 14 à 19, propulsant les blacks et les boks en finale du tournois. Une finale pour le moins palpitante puisque, si les Blacks ouvrent le score par Forbes, les Sud-Africains réagissent par le génie de Botha auteur de 2 essais, allant même jusqu'à mener 26 à 19 grâce à un nouvel essai d'Afrika qui porte son compteur à 5 lors de la compétition. C'était sans compter sur l'acharnement des Néo Zélandais, qui reviennent une première fois au score, puis qui crucifient les locaux à l'ultime seconde du match, finissant par s'imposer 31-26 et remporter le tournoi.

Quelques instants avant le match, les Samoans avaient glané la 3e place au nez et à la barbe des anglais (17-14). Enfin, l’Écosse remporta la finale de la Bowl face au Canada 22-19, et le Zimbabwe celle de la Shield face à son homologue Kenyan sur le score de 19-12.

AntoineXV
AntoineXV
Cet article est rédigé par AntoineXV, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Axl
  • il y a 8 ans

cela va sans dire

  • Tim
  • il y a 8 ans

Axl, c'est bien du rugby. Une forme différente, certes, mais c'est du rugby.

Un ballon oval, des plaquages, des essais. J'appelle ca du rugby. Après c'est vrai, c'est plus sur de la vitesse, de la course, des crochets, des feintes. Il manque peut-être le côté guerrier et combattant du rugby à XV, mais c'est du rugby.

C'est toujours plus beau à voir que 22 guignols qui tapent dans un ballon rond ... non ?

  • axl
  • il y a 8 ans

sans vouloir être désagréable, ça n'a rien à voir avec du rugby, enfin tant mieux pour les passionnés du 7

  • Konss
  • il y a 8 ans

Merci beaucoup pour ces images de 7

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News