Ces Tricolores qui ont bénéficié d'une blessure pour participer à la Coupe du monde
XV de France - Grosso, Galthié, Doussain, Cigagna : ces Bleus appelés en cours de Coupe du monde.
Le règlement autorise le staff d'une sélection à faire appel à un nouveau joueur en cas de blessure.

Félix Lambey, Romain Taofifenua, Dany Priso et Français Cros chez les avants. Vincent Rattez et Anthony Belleau chez les arrières. Tous les six sont les grands perdants de la liste finale des 31 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde. C'est sans eux que l'avion des Bleus a décollé. Sans eux que les hommes de Jacques Brunel ont découvert le Japon.

Pourtant, l'un d'entre eux pourrait bien les rejoindre en cours de compétition.

XV DE FRANCE : voici la liste des 31 Bleus retenus pour la Coupe du monde 2019 !XV DE FRANCE : voici la liste des 31 Bleus retenus pour la Coupe du monde 2019 !En cause ? Une blessure. Depuis l'annonce des groupes définitifs de chaque nation, Blanchet (Canada), Malolua (Samoa), Tawake (Fidji) et Jacobson (Nouvelle-Zélande) ont déclaré forfait. Tous ont été remplacés. Si pour le moment, la France est épargnée par la casse, un coup dur est vite arrivé. Retour sur les éditions précédentes, et les changements forcés au sein du groupe France.

2015

C'est le cas le plus récent, et il concerne un Tricolore présent au Japon. Dès le premier match contre l'Italie, Yoann Huget se blesse aux ligaments du genou, et doit renoncer à la suite du tournoi. La liste des recalés de l'été ne comptant aucun ailier, le staff fait finalement appel à Rémy Grosso. Ce dernier ne jouera qu'une rencontre, face au Canada.

2011

Là aussi, le premier match fait une victime : David Skrela. Ce qui explique (notamment) pourquoi Morgan Parra a disputé les phases finales à l'ouverture, c'est le choix de Marc Lièvremont, qui appelle Jean-Marc Doussain. A l'époque, l'actuel joueur du LOU évoluait presque exclusivement à la mêlée. Pour la petite histoire, Doussain connaîtra sa 1ère sélection... en finale face aux All Blacks. La classe.

2007

Aucun forfait à déplorer lors de la compétition. Mais à l'origine, il faut rappeler que Thierry Dusautoir n'était pas dans le groupe : le futur Black Destroyer avait remplacé Elvis Vermeulen, victime d'une hernie discale avant la préparation.

2003

Comme en 2015, le changement concerne le poste d'ailier. Souvenez-vous : Xavier Garbajosa est touché au genou... et ne participe qu'à la remise des maillots. C'est le Clermontois David Bory qui avait été appelé à sa place.

1999

L'histoire est connue. En 1999, le duo Jean-Claude Skrela/Pierre Villepreux choisit de ne pas sélectionner Fabien Galthié. Après le forfait de Philippe Carbonneau, c'est Stéphane Castaignède qui est retenu. Il faut finalement que Pierre Mignoni se blesse à son tour pour voir l'ancien de Colomiers être rappelé en équipe de France.

1995

Quatre ans plus tôt, même histoire pour Fabien Galthié. Non retenu pour le Mondial, il part tout de même en Afrique du Sud... pour ses études. Finalement, la blessure de Guy Accoceberry oblige le staff à le rappeler : le n°9 sera même titulaire lors de la demi-finale mythique perdue face aux Boks. Le Toulousain Albert Cigagna remplace de son côté Philippe Benetton, touché au bras. L'ancien 3e ligne de Toulouse ne portera le maillot des Bleus qu'à une seule reprise dans sa carrière : lors de la petite finale face aux Anglais.

1991

Pas de blessure, mais on note que deux joueurs sélectionnés n'ont pas disputé la moindre minute de compétition : le 3e ligne Philippe Benetton (Agen), et l'ailier Pierre Hontas (Biarritz).

1987 

Pas de pépins, mais un joueur retenu sans temps de jeu : Jean-Baptiste Lafond (Racing Club de France).

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gjc
    4621 points
  • il y a 3 mois

Il est quasiment sûr qu'un ou plusieurs des 6 réservistes seront appelés à cause de blessures. Mais de là à devenir titulaire comme Galthié ou Dusautoir, rien n'est moins sûr...

Le grand bénéficiaire toutes catégories des blessés en coupe du monde, c'est clairement Galthier. Comme il n'est plus sélectionnable, il y a peu de chances qu'il y ait un blessé chez les demis. Et s'il y en a un, ils appelleront Jalibert.

je pense que sans les fidjiens en masse, un mec comme Grosso aurait connu beaucoup plus de sélections.

Dark Destroyer (ou juste Titi).

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News