XV de France - Depuis quand le staff n'avait pas eu un choix de riche à l'arrière ?
Bouthier, Ramos et Dulin se tirent la bourre à l'arrière.
Anthony Bouthier, Brice Dulin, Thomas Ramos se disputent une place de titulaire pour le Tournoi des 6 Nations 2021. Un choix de riche pour le staff tricolore.

Pas de Rattez, mais Penaud : la liste des 37 de Galthié pour le 6 NationsPas de Rattez, mais Penaud : la liste des 37 de Galthié pour le 6 NationsAnthony Bouthier, Brice Dulin, Thomas Ramos ont été retenus par Fabien Galthié pour préparer le Tournoi des 6 Nations 2021. Rares sont ceux qui auraient parié sur le Rochelais Dulin il y a un an. Le Toulousain Ramos semblait installé chez les Bleus tandis que le Montpelliérain Bouthier était dans les bons papiers du sélectionneur. Depuis la liste initiale de ce dernier en janvier 2020, le joueur du MHR semble avoir pris l'avantage sur la concurrence. Mais attention à l'ancien joueur du Racing 92 dont la solidité dans les airs, les relances et le jeu au pied ont séduit le staff à l'automne. Bien malin celui qui pourrait désigner le titulaire à l'arrière pour le premier match en Italie. Avec Toulouse comme leader du championnat, et Montpellier dans le dur, Ramos pourrait débuter aux dépens de Bouthier. Lui qui a été titulaire lors de tous les matchs du Tournoi 2020. Ces 5 joueurs qui ont rebattu les cartes depuis la première liste de Fabien GalthiéCes 5 joueurs qui ont rebattu les cartes depuis la première liste de Fabien GalthiéCette année, le staff des Bleus semble avoir l'embarras du choix. Et à y réfléchir, on a l'impression que ça n'a pas toujours été le cas. Surtout depuis le dernier Grand Chelem remporté par le XV de France en 2010. Qu'en est-il vraiment ? Si on regarde le nombre de joueurs sélectionnés à l'arrière avant le Tournoi depuis 20 ans, on constate tout d'abord que c'est seulement la cinquième fois que l'encadrement retient trois arrières. La majeure partie du temps, deux joueurs se partageaient les feuilles de matchs avec le renfort certaines années d'ailiers polyvalents comme Benjamin Fall ou encore Maxime Médard. Notez que le Toulousain est devenu au fil des ans dans l'esprit des sélectionneurs un numéro 15 plutôt qu'un 11 ou un 14. Une polyvalence qui a parfois conduit le staff à ne retenir qu'un arrière comme Dulin en 2014, épaulé par Médard et Bonneval, ou encore Poitrenaud en 2003 (et 2010), Castaignède pouvant occuper le troisième rideau comme il l'avait fait trois ans plus tôt. En 2020 en revanche, grâce à la liste élargie à 42, on relève cinq joueurs capables d'évoluer à ce poste : Bouthier, Hamdaoui, Ramos, Cordin et Retière. XV de France - Le coup de pied stratosphérique d'Anthony Bouthier en vidéo !XV de France - Le coup de pied stratosphérique d'Anthony Bouthier en vidéo ! La particularité de cette année avec Bouthier, Ramos et Dulin, c'est qu'ils ne sont pas réputés pour être polyvalents à l'aile mais plutôt à l'ouverture. C'est particulièrement vrai en ce qui concerne les deux premiers cités. En 2020/2021, le joueur du MHR a débuté cinq de ses sept matchs comme titulaire en numéro 10 en raison des blessures au sein du groupe à ce poste. Le Toulousain a assuré à l'ouverture à trois reprises cette saison. Un poste où il a l'habitude d'évoluer depuis son arrivée au Stade. Dulin en revanche avait souvent été aligné à l'aile sous le maillot d'Agen entre 2009 et 2012 avant de s'installer exclusivement à l'arrière à Castres puis au Racing 92. Cette polyvalence en bout de ligne peut-elle lui donner l'avantage au moment de l'annonce de la composition face aux Italiens ? Ce sera l'objet d'un article futur. On rappellera aussi que Matthieu Jalibert, ouvreur titulaire potentiel pour ce début de compétition, a aussi porté le 15 dans sa carrière. De là à imaginer Galthié imiter les All Blacks en alignant deux ouvreurs en 10 et en 15 comme Mo'unga et Barrett, ce serait sans doute pure folie.XV de France - Bouthier plutôt que Ramos face aux Anglais, Galthié s'expliqueXV de France - Bouthier plutôt que Ramos face aux Anglais, Galthié s'explique

(entre parenthèses, les joueurs sélectionnés à l'aile capables d'évoluer à l'arrière)

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Message subliminal : la FFR protége ses arrières!

Le choix de "riche" me parait être plus pour les postes de 3 ème ligne...

Ramos est un très bon arrière, il n'est pas et ne sera jamais (à mon humble avis) un très grand arrière. Bouthier, coup de pied de mammouth ou pas est encore en dessous ( à mon humble avis) notamment dans les relances. Dulin a aligné trois bons matchs ces derniers temps après des années bien ternes, (à mon humble avis). Donc parler de "choix de riche à l'arrière" c'est peut-être s'emballer un peu vite.
Un choix de riche ce serait de pouvoir hésiter entre des équivalents de Blanco, Milou, Sadourny ou Aguirre pour ne pas remonter à Villepreux..
Parlons donc plutôt d'un choix "middle class" (à mon humble avis).

@lelinzhou

Pour Dulin je pense qu'à son âge la croissance est terminée, il ne sera jamais un très grand arrière non plus.

Choix de riches, choix de riches... vous avez bien regardé les comptes de la FFR avant de dire cela?

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
Vidéos