TRANSFERTS : le Top 10 des joueurs qui vont découvrir la Premiership
Nick Malouf arrive en Premiership.
Il n'y a pas qu'en France que les clubs recrutent massivement à l'intersaison. Alors, qui seront les joueurs à suivre en Premiership ?

L'information est à prendre avec des pincettes mais elle a le mérite de surprendre, quand on sait à quel point The Rugby Paper est un média sérieux : Damian McKenzie discuterait avec les Tigers de Leicester pour rejoindre le championnat anglais. Depuis deux saisons, il est pourtant l'une des attractions du Super Rugby, au point d'avoir connu ses premières sélections sous le maillot des All Blacks. Problème : Steve Hansen ne lui a pas donné sa chance face aux Lions, lors de la dernière tournée, et le polyvalent des Chiefs pourrait aller voir ailleurs...

En attendant de voir si ce recrutement sera officialisé, jetons un oeil aux joueurs qui vont découvrir la Premiership la saison prochaine :

Francis Saili : Munster > Harlequins

Il fait partie de ces All Blacks qui ne comptent qu'une poignée de sélections sous le maillot noir, mais qui en auraient dix fois s'ils étaient nés dans un autre pays. Pas de "chance" pour Francis Saili : le 3/4 centre a vu le jour à Auckland. Champion du monde junior en 2011, international en 2013, il rejoint le Munster deux ans plus tard. Problème : les règles de l'IRFU ne permettaient à la province irlandaise de le garder en plus du Sud-Africain Jaco Taute. Les Quins n'en demandaient pas tant ! Son association avec Joe Marchant nous fait déjà saliver.

Nick Malouf : Australia 7s > Leicester

C'est l'une des inconnues de ce mercato : Nick Malouf va-t-il s'adapter au XV et à la Premiership ? Âgé de 24 ans, il en a 19 lorsqu'il devient international... à 7 avec l'Australie. Le tout, avec succès puisqu'il ne loupe aucun match des World Series 2013 et 2014 et sera de l'aventure olympique pour les JO de Rio. Il sera utilisé au centre et à l'aile, sachant que les Tigers ont perdu de nombreux joueurs majeurs des lignes arrières à l'intersaison (O. Williams, Burns, Betham, JP Pietersen...).

Crédit vidéoNicholas Malouf

Napolioni Nalaga : LOU > London Irish

Inutile de présenter l'ailier fidjien, découvert il y a déjà dix ans sous le maillot de l'ASM. 86 essais en Top 14, 13 en Pro D2 et 26 en Coupe d'Europe plus tard, le voici en Premiership chez l'ambitieux promu des London Irish, de retour au plus haut niveau. Il sera une menace, à l'instar de Joe Cokanasiga, la nouvelle pépite du rugby anglais... Âgé de 31 ans, nul doute qu'il pourra apporter quelque chose pour sa seconde expérience à "l'étranger" après une expérience en Super Rugby chez la Western Force.

Piers Francis : Blues > Northampton

Il a 27 ans, est international anglais... mais n'a jamais évolué en Premiership ! Le parcours de Piers Francis vaut le coup d'oeil : membre de l'académie des Saracens, il déménage en Nouvelle-Zélande à 18 ans où il finira par disputer l'ITM Cup avec Auckland, puis Waikato. Le demi d'ouverture retourne au Royaume-Uni, direction l'Ecosse et Edimbourg pour deux saisons, mais une blessure le prive de la seconde. Il rebondit alors en 2ème division anglaise, avant de retrouver le pays au long nuage blanc chez les Counties Manukau. Sa chance ? Le coach se nomme Tana Umaga et ce dernier, convaincu par ses performances, le sélectionne dans son squad pour le Super Rugby. International depuis la récente tournée en Argentine, il doit confirmer chez les Saints pour concurrencer Ford et Farrell.

Rob Horne : Waratahs > Northampton

Le pack des Saints perd Louis Picamoles et Calum Clark, mais sa ligne de 3/4 récupère Piers Francis, Cobus Reinach, Rob Horne... Du lourd ! Capable de jouer à l'aile et au centre, le solide international australien a disputé plus de 100 matchs de Super Rugby sous le maillot des Waratahs. Et il est encore frais : à 27 ans, Horne a les atouts pour remettre les Saints dans le sens de la marche. Avec les North et les Mallinder, on ne se fait vraiment pas de soucis pour lui.

Josh Strauss : Glasgow > Sale

Si Jono Ross mérite une citation, parlons un peu de Josh Strauss, longtemps annoncé au Stade Toulousain. D'origine sud-africaine, le n°8 est bien international écossais. Depuis le dernier Mondial, il a pris une nouvelle dimension et sa barbe n'y est pour rien. Balle en main, il est capable d'apporter le petit plus à son équipe et l'équipe de la banlieue de Manchester pourrait être une surprise si elle fait enfin preuve de régularité.

Faf de Klerk : Lions > Sale

Encore un joueur de Sale ! James O'Connor ayant déjà joué en Premiership (chez les London Irish), il convient de mettre Faf de Klerk en avant. Sans sa signature à l'étranger, n'aurait-il pas été le titulaire des Boks lors de la dernière tournée estivale ? Le demi de mêlée des Lions - qui s'est depuis fait dépasser par Cronje en Super Rugby comme en sélection - était bien la seule satisfaction des Springboks en 2016... Ejecteur, il devrait permettre d'envoyer vite les balles sur les extérieurs, où rode un certain Denny Solomona.

Liam Williams : Scarlets > Saracens

Leigh Halfpenny qui ? Nouveau titulaire des Lions au poste du n°15, le désormais ancien joueur des Scarlets a longtemps été dans l'ombre d'Halfpenny et de North au moment d'analyser le back three du Pays de Galles. Depuis deux ans, c'est pourtant lui qui régale le plus, et Warren Gatland ne s'y est pas trompé lors de la dernière tournée en Nouvelle-Zélande. Doubles champions d'Europe en titre mais battu en demi-finale nationale par Exeter, les Sarries auront une balle de plus dans leur revolver...

Christopher Tolofua : Stade Toulousain > Saracens

C'est peu dire qu'on attend beaucoup du passage de Christopher Tolofua en Angleterre. Longtemps irrégulier, le talonneur sort d'une saison plus qu'honorable avec le Stade Toulousain, dans un contexte pourtant compliqué. Ses prestations n'ont pas échappé à Guy Novès, ni aux Saracens, référence outre-Manche. Le problème, c'est que son concurrent s'appelle Jamie George... Mais s'il progresse et s'impose dans la rotation, le XV de France pourrait en profiter.

Juan de Jongh : Stormers > Wasps

Passé par le 7s - il a gagné la médaille de bronze aux JO 2014 - Juan de Jongh débarque chez les Wasps. Son rôle ? Amener le facteur X suite aux départs de Kurtley Beale, Frank Halai, voire d'Alapati Leiua... Le 3/4 centre international sud-africain sera en concurrence avec un ancien du Top 14 : Gabiriele Lovobalavu.


  • Il faudra également surveiller :

D'Owen Williams (Leicester > Gloucester) à George Ford (Bath > Leicester) en passant par Maxime Mermoz (Leicester > Newcastle) et les revenants DTH Van der Merwe (Scarlets > Newcastle) et Sam Underhill (Ospreys > Bath), déjà passés par la Premiership, les recrues capables de faire la différence ne manquent pas !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Par contre la médaille de Juan de Jongh aux JO 2014 énorme respect pour lui , c'est déjà rare pour les sudafs d'avoir des médailles aux JO d'hiver alors en plus par un rugbyman, je lui tire mon chapeau!

Bordel les Saracens c'est plus un club mais une team All Star..! Leur domination sur l'Europe est digne de la domination des Targaryen sur le Trône de Fer.

@Androsfortdufruit

Quand tu montes une équipe en fonctionnant à perte et sans avoir de DNACG sur le dos, c'est assez facile de créer une équipe monstrueuse. Ce qui fait peur c'est que contrairement à l'armada invincible toulonnaise qui était âgée, les Sarries ont une équipe qui a pas mal de temps devant elle.

@Team Viscères

Enfin, Wigglesworth, Barrit, Whyles etc, ils ont pas 23 ans

@crazyrugby

Y'a les frères Taylor pour Wigglesworth et Barrit, Henry (23ans) est RWC U20 avec Itoje et Duncan joue avec le Chardon. Juste derrière Henry, y'a le prometteur Tom whiteley (21ans) et le phénomène Nick tompkins (22ans) en centre! Et pour arrière ou ailier, y'a Nathan Earle (22ans) à l'aile une sélection avec la Rose v Babaas et qui a joué en ITM avec Jordie Barrett chez Canterbury, Matt Gallagher (20ans) en 15, fils de l'ancien All Blacks John Gallagher née anglais devenu kiwi à 20ans et champion du monde 87 en finale vs la France. Et la pépite Max malins (20ans) peut aussi jouer 15 comme D.Mckenzie!

@crazyrugby

Pour son second titre européen les Sarries alignaient en finale dans son XV de départ 10 joueurs de moins de 30 ans (6 ont 26 ans ou moins). En comparaison pour son deuxième titre européen Toulon en avait 5 de moins de 30 ans (2 de moins de 26 ans).

Ce qui te permet de renouveler ton équipe par petite touche en gardant une cohérence au lieu de changer la moitié de ton équipe d'un seul coup et de casser ton cycle.

@Team Viscères

Et en plus ils ont une identité de club bien établi avec des joueurs formés au club, des systèmes de jeu bien léchés avec une académie qui fonctionne très bien et qui forme des jeunes joueurs de classe internationale. Y'a rien à dire c'est viable et durable! À mon avis, c'est le meilleur club du monde avec les Hurricanes/Crusaders.

@Androsfortdufruit

Clermont aussi. Meme si c'est moins fort

@Androsfortdufruit

Sportivement c'est viable et impressionnant.
Financièrement ce n'est pas viable et c'est encore plus inquiétant que nos clubs : leur déficit frôle les 50 millions de livres, un bilan annuel de -3 millions de livres (mieux que les habituels 4-5 millions de livres). En France, les Sarries seraient déjà en fédérale.

@Team Viscères

Je m'intéresse qu'au sportif!

  • dusqual
    27106 points
  • il y a 2 ans
@Androsfortdufruit

sans argent pas de sportif. la viabilité tient au fait que les banques ne les lachent pas. le jour ou ça arrive, tout disparait...

Petite coquille:
les Saracens se sont inclinés face à Exeter en demi-finale de la Premiership cette saison, les Chiefs ayant battu les Wasps lors de la finale (à suspense).

@Imanol votre idole

Merci Imanol, tu as raison ! 🙂 C'est corrigé

  • dusqual
    27106 points
  • il y a 2 ans

rob horne 27 ans, pas 17... ;o)

@dusqual

On vient de se mater Retour vers le futur, c'est pour ça ! Merci 🙂

  • dusqual
    27106 points
  • il y a 2 ans
@Clément Suman

clemacfly je t ai reconnu!!!

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News