VIDEO. Top 14 - Pro D2. Ce qu'il faut retenir des matchs amicaux de la semaine #2
Ce qu'il faut retenir des matchs amicaux #2. / Crédit Photo : Compte Twitter : Interclubs ASM

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Les équipes de Top 14 et de Pro D2 ont poursuivi leur préparation avec une deuxième salve de matchs amicaux. L'ASM, le RCT et le CO ont fait le boulot.
Les équipes de Top 14 et de Pro D2 ont poursuivi leur préparation avec une deuxième salve de matchs amicaux. À deux semaines de la reprise, plusieurs clubs ont fait forte impression malgré des effectifs encore en rodage.

Toulon – Toulouse : 38-12

Premier match et première démonstration de force pour le champion en titre toulonnais face au Stade Toulousain. Avec six essais à la clé, le RCT a fait plaisir à son public et son entraîneur Bernard Laporte. « Il y a des bonnes satisfactions et des choses qui ne vont pas. Ce qui fallait, c'est retrouver le rythme des matchs », commentait ce dernier à l'issue de la rencontre via RMC Sport. Sans O'Connor, Burden, Masoe, Juan Smith et Escande, préservés, et plusieurs internationaux (Habana, Both, Lobbe, etc), Toulon a marqué les esprits et seulement trois semaines de préparation, les Varois ont en effet montré une belle envie à l'image des jeunes joueurs formés au club Levan Chilachava, Stéphane Munoz ou encore Jean-Charles Orioli, tous auteurs d'un essai. Les jeunes et les recrues poussent les anciens et les cadres à se montrer irréprochables pour mériter leur place dans un effectif talentueux et conséquent. David Smith l'a d'ailleurs bien compris en inscrivant un doublé (3e, 28e). Du côté de Toulouse, il faut encore travailler, notamment défense. Avec seulement deux essais au compteur à Mayol grâce à Bézy (61e) et Ramos (67e), les hommes de Guy Novès, dont Alexis Palisson et Imanol Harinordoquy qui jouaient pour la première fois avec le Stade, ont manqué d'inspiration et sans doute de repères.

Crédit vidéo : RMC Sports.

Bordeaux-Bègles - Racing : 28-19

Ce vendredi à Hagetmau, l’UBB a prouvé face au club demi-finaliste du Top 14 qu’elle avait les moyens de rééditer sa très bonne saison en faisant la part belle au jeu de mouvement. Un match plaisant malgré l’absence de plusieurs internationaux de chaque côté. L’occasion pour les jeunes et les recrues de briller à l’instar de Lesgourgues qui a fait parler la poudre dès les premières minutes de la rencontre. Le Racing, sur la défensive depuis le coup d’envoi, a rapidement répondu par Cronje (13e, 7- 5) avant de prendre l’avantage par Gérondeau dès la reprise (12-7). L’Union, avec plus de cadres sur le pré, a cependant fait la différence dans le second acte grâce à Lacroix (49e), puis Connor suite à une passe au pied de Bernard (57e). C’est finalement Blanc sur son aile qui a porté le score à 28 à 12. Les Franciliens ont finalement réduit la marque grâce à la réalisation en force de Magnaval.

Clermont – Montpellier : (35-19)

Vainqueur des Saracens avec la manière il y a une semaine (42-15), le MHR pensait enchaîner avec un deuxième succès face à Clermont, mais Clermont en a décidé autrement en inscrivant trois essais lors des dix dernières minutes de la rencontre grâce à Uluglia (69e), Cudmore (74e), Jacquet (77e) alors qu’il affichait un retard de cinq unités après les trois essais adverses par Galletier (13e), Viriviri (37e), Tchale Watchou (62e). Plus puissants que les Montpelliérains, les Jaunards ont maitrisé cette rencontre sans s’affoler et en affichant une belle fraîcheur physique. Le changement d’entraîneur et les arrivées ne semblent pas avoir perturbé la belle mécanique clermontoise. Côté Montpellier, ce revers montre que tout reste encore à faire même s’il y a des satisfactions, notamment en mêlée.

Castres – Stade Français : 45 – 24

Voilà qui préfigure un premier match intense le 16 août prochain. Vendredi soir sur la pelouse du stade Aguilera de Biarritz, le CO n’a fait qu’une bouchée du club parisien lors de son deuxième match de préparation. Les hommes de Serge Milhas qui voulaient monter en puissance face à Paris ont fait le boulot avec sept essais à la clé. La recrue Julien Dumora n’a mis que cinq minutes pour trouver le chemin de la terre promise avant que Christophe Samson ne double la mise (14-0). Une entame idéale pour le finaliste de l’an passé. La première mi-temps a été plutôt rythmée alors que le Stade Français réagissait avec un essai collectif à la 23e. Un essai annihilé sur le renvoi par Whetton, déjà excellent face à Colomiers. Paris, qui disputait sa première rencontre, a finalement réussi à marquer quatre essais. Côté Castres, on retiendra les bonnes prestations des deuxièmes lignes puisqu’après Samson, Capo Ortega et Gray sont allés à dame.

Lyon – Bourgoin : 31-12

Deuxième match et deuxième victoire pour le LOU face à Bourgoin-Jallieu ce vendredi en match amical. Promu en Top 14, Lyon a des ambitions cette saison. Les cinq essais inscrits par Porical (29e et 38e), N'Zi (35e), Arnold (42e) et Viljoen (65e) sont certainement une satisfaction mais le score aurait pu être plus lourd sans des fautes de main aux abords de l’en-but adverse. Le club lyonnais a voulu jouer trop vite. Un manque de constance et d’application qui montre que le champion de Pro D2, qui a effectué un très gros recrutement, doit encore trouver ses repères et son rythme. Avant d’affronter l’UBB lors de son premier match de championnat le LOU aura un dernier match face au Stade Français pour se jauger.

Colomiers – La Rochelle : 14-13

Autre promu en Top 14, La Rochelle ne s’est pas rassurée face à Colomiers. En dépit d’une bonne entame marquée par l’essai de Gard après un bon mouvement collectif et la pénalité de Barraque (0-10), les Maritimes n’ont pas réussi à faire le break. La faute à une trop grande indiscipline (16 pénalités concédées, 3 cartons jaunes). De fait, les Rochelais ont surtout beaucoup défendu avec plus ou moins de succès puisqu’ils ont encaissé un essai à la 20e par Van der Westhuizen. Lafforgue a ensuite fait le reste au pied pour Colomiers avec notamment une pénalité décisive à la 72e alors que le pensionnaire de Top 14 comptait deux points d’avance.

Dax - Montauban: 15-7

De retour dans le monde du rugby professionnel, l’USM a pris le meilleur sur son futur adversaire en Pro D2 à la faveur de deux essais pas Tupuola (21e) et Gillot-Jouannet (55e). La rencontre a été intense, notamment lors des premières minutes sous la pression des Dacquois, mais Montauban s’est appuyé sur sa conquête et sa défense pour prendre le contrôle de la rencontre. En infériorité numérique après la biscotte de Gillot-Jouannet à la 36e, les Sapiacains ont tout de même trouvé le moyen d’aggraver le score grâce au pied de Cazeaux sur pénalité (10-0). Le break intervenait avant l’heure de jeu quand le banni du premier acte bonifiait une belle action collective. Mais l’USM ne parvenait ensuite pas à punir son adversaire réduit à 14. C’est même Dax qui avait le dernier mot par l’intermédiaire de Perraux à la 74e.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Petite erreur... le match cest dax montauban et pas linverse

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News