Titulaire face aux Blacks, forfait pour le Tournoi, le cas Davies interroge
Le cas Davies interroge au Pays de Galles.
En retour de Coupe du monde, des joueurs ne sont toujours pas revenus de blessures avec leurs clubs.

Antoine Dupont, Jonathan Davies ou encore Rhys Patchell. Ces trois joueurs sont sûrement l'exemple d'un certain laisser-aller du côté des staffs concernant la santé physique des joueurs durant la dernière Coupe du monde. Il n'y a donc pas que le staff médical qui est remis en cause, mais les entraîneurs qui ont sûrement demander au joueur de jouer malgré la blessure, au vu de l'importance de la compétition. 

Sam Warburton : ''en France, ils ne prennent pas la commotion au sérieux''Sam Warburton : ''en France, ils ne prennent pas la commotion au sérieux''

Côté gallois, Jonathan Davies sera absent au minimum 6 mois en raison d'une blessure au genou, il doit subir une opération. Cette blessure date du match face au Fidji lors des phases de poules et sa participation au reste de la Coupe du monde était alors compromise pour les spécialistes. Davies n'a eu qu'un match de repos, le suivant, face à l'Uruguay et n'a joué que 55 minutes en quart de finale contre la France. Le centre des a tout de même participé à la demi-finale face aux Boks et le match de la 3e place, face aux Blacks, toujours le genou bien strappé. Rhys Patchell souffrait également d'une douleur à l'épaule qui l'éloignera 4 mois des terrains.

Pays de Galles - Jonathan Davies forfait pour le 6 nations, Patchell out plusieurs moisPAYS DE GALLES - JONATHAN DAVIES FORFAIT POUR LE 6 NATIONS, PATCHELL OUT PLUSIEURS MOIS

Mais le torchon brûle entre supporters de club et sélection nationale. Depuis longtemps, les supporters estiment que l'équipe nationale ne prend pas en compte les régions et le traitement de Jonathan Davies n'arrange pas la fédération, comme le déclare Rugby Pass. L'autre cas est Français, il s'agit d'Antoine Dupont qui ressent toujours une douleur au dos depuis début octobre. Le numéro 9 du Stade Toulousain n'est toujours pas revenu avec ses coéquipiers et il a déjà raté Clermont et ce week-end, le début de la Coupe d'Europe à Gloucester. Pourtant, Antoine a participé au match face au Tonga sur le banc avant de débuter pour le quart de finale face aux Gallois. Mais encore une fois, le staff a-t-il fermé les yeux sur la blessure ? On sait que participer à une Coupe du monde est rare et que le joueur peut ne pas écouter son corps. Mais aujourd'hui, les clubs paient ces blessures, notamment les Scarlets qui perdent leur charnière pour une bonne partie de la saison.

"La question doit être posée, est-ce que Jonathan serait out aussi longtemps s'il n'avait pas jouer contre les Fidji après sa première blessure ?"

"Si le genou de Davies était gravement touché, pourquoi il a joué le match de la 3e place. Je peux comprendre qu'il aurait pu prendre le risque pour la demi-finale (et encore) mais pour ce match.....?

"Si Davies nécessitait une opération et 6 mois de rééducation, pourquoi il a joué la demi-finale et la 3e place, quand il ne pouvait pas clairement être au top ?"

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • AKA
    46218 points
  • il y a 4 semaines

Après on demande aux clubs de faire des efforts! Si c' est pour ramasser leurs joueurs à la petite cuillère 😒 De plus on ne parle pas beaucoup du cas Dupont... Il a dû y avoir une belle embrouille là aussi!!!

@AKA

mais non, il y avait Serge pour tout contrôler

  • AKA
    46218 points
  • il y a 4 semaines
@Le Haut Landais

comme pour Ramos?

@AKA

il est médecin, fais lui confiance

@Le Haut Landais

Parait que ça choque si on le désigne par ses initiales, n'a qu'à ,l'appeler docteur Knock.

@lelinzhou

Je me suis fait la reflexion plusieurs fois en ce qui concerne ses initiales. Dr Knock est une excellente suggestion, je ne connaissais pas le bouquin, je vais pouvoir le lire

@Le Haut Landais

Pis tu peux trouver fastoche sur le net le film avec un Louis Jouvet remarquable.

  • AKA
    46218 points
  • il y a 4 semaines
@lelinzhou

Ce sont ses initiales c' est tout, je désigne souvent ici certains par les leurs, perso çà ne me dérange pas...

  • hasiotus
    2497 points
  • il y a 4 semaines

Johnatan Davies n'a pas joué le quart de finale.
Faut arrêter de raconter n'importe quoi...

  • Silkerin
    21341 points
  • il y a 4 semaines

Juste un petit rectificatif sur le 1er tweet, vous traduisez par "La question doit être posée, est-ce que Jonathan serait out aussi longtemps s'il n'avait pas jouer contre les Fidji après sa première blessure ?" C'est plutot "[...] s'il n'avait plus joue après sa 1ère blessure contre le Fidji". Voilà c'est pas grand chose mais la phrase pouvait faire croire qu'il etait blesse avant alors que non, ca arrive sur le match des Fidji.
Sinon sur ces histoires de blessures, 50% du temps c'est les clubs qui se plaignent que les equipes nationales rendent les joueurs blesses et 50% du temps c'est les equipes nationales qui se plaignent de recevoir des joueurs blesses. Dans tous les cas c'est 100% le joueur qui paye la note.

Quoi ! Le dossier médical de Dupont aurait été interverti avec celui de Ramos par les médecins français au japon…

  • AKA
    46218 points
  • il y a 4 semaines
@Bachibouzouk

Toi tu viens de voir "la vie est un long fleuve tranquille" 😉

Alors, avant de s'enflammer, il faut préciser plusieurs choses :
Premièrement, comme sur le cas Thomas Ramos par exemple, il est très compliqué de savoir quel est l'état de la blessure, quels en seront les conséquences ; tout en sachant qu'il ne s'agit que de statistiques et de probabilités pour le staff médical. Il faut également considérer un rapport bénéfice/risque dans chaque cas : si jouer sous infiltration, par exemple, est ridicule pour un amateur qui veut aller à son entrainement tout en bossant dans sa boite le lendemain, prendre le risque pour un objectif finalisant 4 années travail l'est beaucoup moins !
Deuxièmement, les entraineurs ne sont pas toubibs
Troisièmement, vous ne parlez même pas des joueurs ! Demandé à Dupont la veille du match si il préfère jouer son quart de finale ou trois matches de Top 14, vous verrez bien ce qu'il va vus répondre. Un des principes de la médecine aujourd'hui est que le patient est l'acteur de sa santé, les professionnels sont là pour le conseiller.

Donc oui il y'a bien un conflit d'intérêt, mais il ne faut pas oublier que c'est le joueur qui est le principal décisionnaire dans ce genre de situation.

  • duodumat
    11932 points
  • il y a 4 semaines
@Vae Victis Brennos

Le joueur a sans doute envie de jouer un tel match, vous avez raison. Mais au final, au vu des examens complémentaires, et devant l'avis des médecins, c'est le staff qui décide que le joueur est apte ou non. C'est d'ailleurs la responsabilité des coachs de sélectionner la meilleure équipe possible.

@duodumat

Combien de joueurs serrent les dents et mentent pour pouvoir jouer ces matchs couperets ? Comme avec les commotions, je crois que la responsabilité doit être partagée entre tous les acteurs concernés sur ces cas-là.

D'ailleurs, les supporters gallois auraient aussi été déçus de ne pas les voir sur le terrain. S'ils avaient gagné la Coupe du Monde, ils n'auraient même pas ce débat.

Attention, je suis bien sûr d totalement d'accord que le staff médical - indépendant de préférence - doit avoir le premier et dernier mot quand on parle de la santé des joueurs. Malheureusement, ce n'est pas aussi simple dans la réalité quand on parle du rêve d'un joueur et dans le cas des Gallois de leurs derniers matchs de Coupe du Monde.

L'interview de Ramos est d'ailleurs très symbolique de cette situation. Il ne critique pas la décision du staff, il regrette d'avoir passé l'IRM.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts