Sydney 7s - La France toujours dans le Top 3 mondial malgré une baisse de régime
Les Fidjiens ont remporté leur premier tournoi de la saison à Sydney.
L'étape australienne du circuit mondial a permis aux Fidjiens de se relancer, là où les Français ont perdu des points.

Une semaine après l'étape d'Hamilton qui avait vu les sélections néo-zélandaises remporter le tournoi dans leurs catégories respectives, les équipes du circuit mondial avaient rendez-vous à Sydney. Si l'on attendait une réaction de la part des Fidjiens et des Sud-Africains après leurs piètres performances de la semaine précédente (neuvième et dixième place), nous n'avons pas été déçus, puisque ces deux équipes se sont retrouvées en finale. De leur côté, les Blacks Ferns nous ont épatés une nouvelle fois puisqu'elles viennent de remporter leur quatrième tournoi consécutif. Le circuit leur est quasiment déjà attribué aujourd'hui. Pour les formations françaises, si les joueuses de David Courteix se sont de nouveau incliné en demies, Jean-Pascal Barraque et ses partenaires, eux, n'ont pas passé les poules cette fois-ci. Ils doivent se contenter d'une neuvième place après une ultime victoire face au Canada 7 à 0. 

Les Tops

Les Fidjiens de nouveau en confiance

Nous nous inquiétions pour les Fidjiens après une nouvelle performance décevante à Hamilton. Il faut dire que les champions en titre n'étaient pas encore montés sur le podium cette saison, après trois tournois. Désormais, c'est chose faite et plus que bien faite, puisqu'ils ont remporté le tournoi de Sydney, en triomphant de l'Afrique du Sud dans une finale accrochée 12 à 10. Les joueurs du Pacifique se sont de nouveau mis à dominer leurs adversaires, comme ils savent si bien le faire, portés notamment par un excellent Wasea Nacuqu. Les Fidji ont également révélé un nouveau talent lors de cette étape, le jeune Napolioni Bolaca (23 ans), élu joueur du tournoi. Ça promet pour la suite, même s'il faudra batailler pour acquérir un nouveau titre sur le circuit. Gareth Baber et ses hommes comptent aujourd'hui 14 points de retards sur l'Afrique du Sud, deuxième et 23 sur le leader néo-zélandais. 

Crédit vidéo : World Rugby.

L'Afrique du Sud proche d'une première victoire

Également à la peine lors du tournoi d'Hamilton, les Sud-Africains n'ont pas refait deux fois la même erreur. Dans une poule compliquée avec la France, l'Argentine et les Samoa, ils n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires pour se hisser en quarts de finale. Ils se sont ensuite débarrassés difficilement des Américains en demies (19-12) pour s'offrir le droit d'affronter leurs grands rivaux fidjiens en finale. Mais comme à Hamilton, ils n'ont pas réussi à se défaire des joueurs du Pacifique (10-12). Néanmoins, ils se sont très vite ressaisis après l'épisode néo-zélandais et se positionnent aujourd'hui à seulement 9 points de la première place. Rien n'est perdu donc. Mention spéciale à JC Pretorius, joueur qui monte en puissance cette saison avec les Blitzboks, mais aussi Angelo Davids qui avait fait ses premières apparitions sur le circuit la saison dernière, tous deux dans l'équipe du tournoi, tout comme Selvyn Davids.

Premier podium pour les États-Unis

Auteurs d'une saison 2018-2019 phénoménale, conclue par une deuxième place sur le circuit, les Américains n'avaient pas encore vraiment démarré leur saison 2019-2020. Pas une seule demi-finale depuis le lancement du circuit mondial à Dubaï et des résultats bien loin des performances obtenues l'année dernière. Heureusement pour eux, ils ont su réagir à Sydney et se positionner comme il le fallait avant de recevoir chez eux, à Los Angeles, dans un peu moins d'un mois. Ils ont même jeté un froid dans le stade en humiliant l'Australie 43 à 7 pour terminer leaders de la poule C, grâce notamment à un doublé de Carlin Isles et surtout un triplé de Perry Baker qui a retrouvé son niveau. Lui qui peinait à reprendre une place de titulaire au sein du groupe cette saison. À Sydney, Mike Friday a décidé de lui faire confiance à nouveau, puisqu'il a commencé quasiment tous les matchs sur le terrain, hormis le premier contre l'Écosse. Résultat, il termine le tournoi avec six essais au compteur. 

Crédit vidéo : World Rugby.

Qui pourra stopper les Blacks Ferns ?

Les tournois passent et se ressemblent pour les Néo-Zélandaises. À Sydney, les championnes en titre ont remporté un quatrième tournoi consécutif et possèdent désormais 16 points d'avance au classement général, alors qu'il reste seulement trois étapes. Intouchables en phases de poule, elles se sont une nouvelle fois retrouvées face aux Françaises en demi-finales et l'histoire s'est répétée. Les coéquipières de Shannon Izar, désignée capitaine pour ce tournoi en l'absence de Fanny Horta, ont tenté de résister, mais n'ont rien pu faire face à Stacey Fluhler, auteure d'un quadruplé sur cette rencontre. La finale n'a alors été qu'une répétition de la semaine précédente. Après le 24 à 7 infligé à Hamilton aux Canadiennes, elles se sont cette fois-ci imposées 33 à 7 face à ces mêmes joueuses. On voit mal qui pourrait les arrêter aujourd'hui.

Crédit vidéo : World Rugby.

Les flops 

Les Bleus ne parviennent pas à enchaîner 

On connaît la difficulté pour les équipes à 7 d'enchaîner des performances de haut-niveau sur deux semaines consécutives. Les Bleus en ont été l'exemple parfait. Reversés dans une poule difficile, ils n'ont pas su faire la différence pour se qualifier en demies, malgré une très belle victoire sur le gong face aux Samoa lors de la première rencontre, à 6 contre 7, après un carton rouge pour Tavite Veredamu, qui a finalement été réintégré au tournoi par la suite, sur décision de la commission de discipline. Derrière, les choses se sont compliquées avec deux défaites face à l'Afrique du Sud (12-24), malgré un doublé de Sacha Valleau, et l'Argentine (5-17). Sacha Valleau, on l'a retrouvé encore face au Canada pour porter la France vers la victoire et obtenir la neuvième place, dans un match cadenassé : 7 à 0. Les Français risquent désormais malheureusement de se retrouver dans une poule difficile à Los Angeles, prochaine étape du circuit mondial. D'ici là, place au repos pour recharger les batteries.

Crédit vidéo : France Rugby.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est du journalisme ça !
J'ai dû aller trouver les renseignements sur le site du circuit 7 pour comprendre le titre de l'article.
Donc France 7 masculin est, pour le moment, 3e du circuit.
France 7 féminine à fini 4e l'étape de Sydney.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News