Super Rugby - Comment l'inconnu Salesi Rayasi s'est invité au festin des rois
Super Rugby - Salesi Rayasi vit un rêve éveillé chez les Hurricanes.
Titulaire seulement une fois cette saison avec les Hurricanes, Salesi Rayasi pourrait débuter le match le plus important de la saison face aux Crusaders samedi.

Super Rugby - Salesi Rayasi éclipse Hendricks pour envoyer les Hurricanes en demie [VIDÉO]Super Rugby - Salesi Rayasi éclipse Hendricks pour envoyer les Hurricanes en demie [VIDÉO]Crusaders vs Hurricanes, sur le papier comme sur le pré, cette demi-finale a de quoi faire saliver les fans d'ovalie. Et pas seulement ceux de l'hémisphère sud. Il y a aura du très beau monde dans les deux XV de départ. Et à quelques mois de la Coupe du monde, chacun aura envie de briller pour gagner sa place dans le groupe, sur le banc mais surtout comme titulaire. Dans les rangs des Canes, Salesi Rayasi (5 matchs, 1 titularisation, 3 essais cette saison) part de très loin contrairement à son coéquipier Wes Goosen (13 matchs, 8 essais, 11 titularisations). Mais voilà, ce dernier a aggravé une blessure au tendon lors du quart de finale face aux Bulls. Remplacé par Rayasi après 19 minutes, il devrait manquer la demie face au champion en titre. Une absence qui pourrait une fois de plus profiter à Rayasi alors qu'il a joué son premier match de Super Rugby le 27 avril dernier.
HURRICANES : qui est Wes Goosen, le Sud-Africain promis au maillot des All Blacks ?HURRICANES : qui est Wes Goosen, le Sud-Africain promis au maillot des All Blacks ?Si d'aventure, il devait s'inviter au Mondial, ce serait à n'en pas douter un exploit. Son rêve, il l'a déjà réalisé en signant chez les Hurricanes en début de saison. Il n'y a pas très longtemps, il jouait encore le championnat local avec la province non pas de Wellington, qu'il avait quittée après seulement un match joué en 2016, mais d'Auckland. Un choix payant puisqu'il a remporté la Mitre 10 Cup en 2018, marquant au passage neuf essais en 11 matchs joués (pour autant de titularisations). Des performances qui l'ont ramené à Wellington avec un contrat d'un an à la clé. Les Hurricanes n'ont d'ailleurs même pas attendu la fin de la saison pour le contacter.
Crédit vidéo : Canes TV

C'est après seulement deux ou trois semaines de compétition que leur coach, John Plumtree, a téléphoné à son père, qui ensuite lui a fait part de leur intérêt. Salesi était loin d'être un inconnu puisque son paternel Filipe, international fidjien, a porté le maillot des Canes. Son fiston, a aussi fait ses armes à Wellington au sein des Upper Hutt Rams tout en consacrant du temps au basketball. S'il a fait un essai raté du côté de Christchurch, il n'a jamais perdu de vu son objectif : devenir un joueur de rugby professionnel à plein temps. Un rêve qu'il poursuit depuis ses huit ans après avoir vu jouer les Tana Umaga et autre Jerry Collins. Désormais, il évolue non seulement aux côtés de son ami d'enfance Asafo Aumua, mais aussi de All Blacks qu'il a admiré plus jeune.

Je les regardais à la télé quand j'étais écolier puis collégien et maintenant c'est devenu une réalité. Je peux réaliser mon rêve de devenir un professionnel à plein temps.

"De son propre aveu, le jeune homme de 22 ans n'était pas toujours prêt à transformer son rêve en réalité. Le Sevens lui a appris que le succès demande plus que du talent", rapporte Stuff. Il avait sans doute besoin de s'agrerrir, de prendre de l'expérience, et son pasage à sept avec les All Blacks Sevens avec qu'il a remporté la Coupe du monde à 7 en 2018 à San Francisco lui a été bénéfique. Prendre son temps, c'est bien mais parfois, il faut aussi savoir saisir sa chance comme il l'a fait en quart de finale avec un doublé décisif. Ce samedi, il pourrait avoir une nouvelle opportunité de briller. Doté d'excellents appuis comme son père et d'une belle vitesse de pointe, le joueur d'un mètre 95 pour 103 kilos possède également un bon sens du jeu et un gros pied gauche. Un atout pour ce joueur capable d'évoluer aussi à l'arrière. Samedi, c'est plutôt à l'aile qu'on devrait le voir puisque Jordie Barrett est installé au poste de numéro 15. Salesi Rayasi passera un sérieux test face à George Bridge, déjà All Black, et surtout Sevu Reece, qui lui pourrait bien s'inviter au Mondial.Super Rugby : jusqu'où ira la sensation Sevu Reece, que les Blacks pourraient voler aux Fidji ?Super Rugby : jusqu'où ira la sensation Sevu Reece, que les Blacks pourraient voler aux Fidji ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Reece a peu de chance d'être appelé chez les AB, peut être pour le Rugby Championnship pour voir ce qu'il donne et participer au groupe.

Quand on voit Ben Lam qui l'année dernière a mit 16 essais, recorman du super rugby et qui n'a même pas été appelé je crois qu'il faut se calmer les AB c'est pas l'EDF.

C'est d'un monotone ces apparitions de perles non-stop chez les Blacks ! Devraient s'inspirer de ce qui ce fait chez nous, on ne sort pas de futurs grands toutes les semaines, ça maintient l'intérêt et le suspense : par exemple les optimistes se demandent toujours qui sera le prochain grand ouvreur, les pessimistes s'il y en aura un...

@lelinzhou

Sérieux, le futur grand ouvreur d'un XV de France managé par des personnes compétentes, c'est Romain Ntamack... Mais depuis qu'il a été repositionné premier centre avec les U20 (à bon escient pour jouer avec Carbonel), l'épidémie de polyvalence fait des dégâts dans les clubs et la sélection... C'est comme ça que Ramos se retrouve à jouer en 10... Ou alors, c'est une tentative de démystification du poste, encore plus grave...

@lelinzhou

Mola pense que c'est Dupont, il l'a soufflé à Jackie qu'a dit oui, et le petit nous a fait une crise d'angoisse en apprenant qu'il ne jouerait pas 9 au Japon... Cépabien...

Derniers articles

Transferts
News
Transferts
Transferts
Transferts
Vidéos
Vidéos
Sponsorisé News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News