Pro D2 - Face à l'état déplorable de la pelouse d'Aimé-Giral, les supporters lancent une pétition
L'antre de l'USAP a besoin d'être réparé.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Face à la vétusté des équipements d'Aimé-Giral, les supporters de l'USAP ont demandé au maire de la ville de prendre ses responsabilités.

À l'heure où l'USAP doit recevoir la province du Leinster et ses internationaux irlandais, les supporters sont en colère. Non pas en raison du nouveau maillot de la formation catalane, mais à cause de l'état dans lequel se trouve la pelouse d'Aimé-Giral. Classée 28e sur 29 par la Ligue nationale de rugby, cette dernière fait honte aux fans usapistes. Il en va également de l'intégrité physique des joueurs. "Le gazon catalan se trouve actuellement dans un état plus que déplorable, indigne des standings professionnels et des exigences du haut niveau auxquelles l'USAP aspire." Voilà ce qu'on peut lire que la pétition adressée au maire de la ville, Jean-Marc Pujol.

Pro D2 - USAP. Aimé-Giral a besoin de travaux mais personne ne veut payer

C'est en effet à Perpignan et non à l'USAP de l'entretenir, le club de Pro D2 le louant pour la modique somme 217 000 euros par an. Soit plus que ce que déboursent certaines équipes de Top 14. La formation catalane est donc en droit d'exiger d'avoir une enceinte en bon état. Or, le maire refuse de payer en ponctionnant les contribuables. Quant au président, François Rivière, qui est dans son droit, il estime avoir déjà bien assez donné de sa poche pour remettre le club à flots. Or, il n'y a pas que la pelouse qui a besoin d'un coup de ripolin. Et la note pourrait atteindre le million d'euros.La sonorisation ainsi que l'éclairage demanderaient à être réparés. L'Indépendant d'indiquer que lors du match amical face au Stade Français vendredi dernier, "la sonorisation a sauté douze fois et les écrans géants ne fonctionnent toujours pas." Des problèmes qui pourraient avoir une incidence sur les droits télés perçus par le club. L'USAP, qui touche à ce titre 200 000 euros, est en effet une des formations les plus retransmises par Canal + et Eurosport. Après le Leinster, c'est l'Aviron bayonnais qui se présentera à Aimé-Giral dans le cadre de la première journée de Pro D2. Un match qui doit être diffusée en prime time sur Canal + à 20h45. Les supporters demandent donc "solennellement au maire de Perpignan Jean-Marc Pujol de prendre au plus vite ses responsabilités avant que cet épisode ne tourne au ridicule."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • PIPIOW
    42077 points
  • il y a 3 ans

la logique voudrait que ce soit a la mairie qui loue le stade a l usap (217 000e) de payer les rénovations
mais ce n est pas aussi simple que ca
quelques chiffres complémentaires et comparatifs
l'usap (tout compris ) percoit environ 1.6 m d'euros de subventions et le stade est loué 217 000
a carca c est 180 000 euros et la location est a 30 000 e
a narbonne c 'est 425 000 euros de subventions et location à 30 000e
les villes sont plus petites quand méme
les dragons c est 880 000 euros de subvention et la location est de 300 000 euros
la mairie estime qu elle donne trop
l 'usap à besoin d'une pelouse neuve (mais pour cette année c'est un peu tard)
les dragons ont besoin d'une tribune( y a quelqun qui veut pas vendre sa maison et sans ca pas de construction)
bref c'est la M..... un peu partout
si au lieu de rénover et A giralt et Brutus ils avait décidé de faire un seul stade utilisé par les 2 equipes ont aurait pas 2 stades a entretenir mais un seul et neuf
au début l investissement aurait été plus élevé par contre par la suite il me semble que l on s'y retrouve

Je comprend que les habitants ne veuillent pas payer plus d'impots, mais trouver un million pour une commune de 100000 habitants, ca doit pas etre si complique quand meme?
Parceque l'etat de la pelouse est risible a ce niveau

@Le Haut Landais

certes, mais est-ce que les 100 000 habitants ont vocation à payer pour ça ? Si on considère que le stade est une salle de spectacles on peut répondre oui mais je comprends que les municipalités et les contribuables puissent avoir d'autres priorités que de mettre 1 million dans une pelouse utilisée 1 h 30 une fois tous les 15 jours .

Si les supporters tiennent tant que ça à leur pelouse, ils peuvent aussi se cotiser. Mais l'argent est souvent plus facile à réclamer quand ce sont les autres qui paient.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Il faudrait savoir ce qu'il y a écrit dans les conventions. Une chose est certaine : le stade appartient à la ville. L'USAP paie un loyer.
Ou alors, si la ville ne veut plus s'occuper du stade, qu'ils engagent une procédure pour que l'USAP en devienne propriétaire ou au-moins propriétaire de la pelouse.

@clement6628

On peut voir les choses autrement : si l'Usap n'est pas satisfaite de l'état de la pelouse, elle peut louer un autre stade ou s'en construire un.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Je suis d' accord avec toi, mais dans ce cas la aussi, que deviendrai le stade et a qui la municipalité le louerai ? Et donc en gros le stade serai laissé a l abandon, car je doute qu un club de rugby, de XII, de 7 ou meme de foot, paie 217K annuel un stade ou la pelouse est pourrit .... C est un peu le serpent qui se mord la queue

@Fafa2a le toulo né corse

on vend le stade à des promoteurs immobiliers, on garde le fric et on se tire en Nouvelle-Zélande pour voir du vrai rugby.

Franchement, 1 million pour voir USAP/Vannes ou USAP/Nevers !!!

  • ced
    100335 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

les gars, sérieusement vous croyez vraiment qu'on paie des impôts à Perpignan ?
vous croyez qu'on est en Occitanie ou quoi ?

@ced

Perpignan, c'est bien la ville où l'on vote avec des bulletins dans ses chaussettes ?

  • ced
    100335 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

chaussettes que l'on porte avec des espadrilles, la classe

  • Treize
    4 points
  • il y a 3 ans

Habitant Perpignan je ne suis pas d'accord pour payer plus d'impots qui seront augmentés si le maire accepte de refaire la pelouse au frais des contribuables.On verse assez d'argent à l'usap ils n'ont qu'à se la payer la pelouse en faisant cracher au bassinet les supporters...

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

On peut les comprendre les supporters mais le mal est grand et à quelques jours de la reprise ça va être délicat d'entreprendre des travaux, du moins en ce qui concerne la pelouse. Faut-il aussi que Mr le maire soit disposé. Bon courage!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News