Pro D2 - USAP. Aimé-Giral a besoin de travaux mais personne ne veut payer
La pelouse d'Aimé-Giral a vécu. Crédit photo : Fanny Haas.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La pelouse, l'éclairage et la sonorisation du Stade Aimé-Giral de Perpignan doivent être changés, mais ni le maire de la ville ni le président de l'USAP ne veulent payer.

TOP 14 / PRO D2 : le classement des meilleures pelouses pour la saison 2016/2017Si Biarritz peut se targuer d'avoir l'une des plus belles pelouses de France devant bien des clubs de Top 14, ce n'est pas vraiment le cas d'une autre formation emblématique de l'Hexagone. Le récent classement de la LNR a en effet placé le terrain de jeu de Perpignan l'avant-dernière place. Et ce, selon trois critères : aspect esthétique général, qualité de l'infrastructure et performance agronomique. Trois points sur lesquels Aimé-Giral a failli. Et cela ne va pas en s'arrangeant.TOP 14 / PRO D2 : le classement des meilleures pelouses de France27e en 2016, la "Cathédrale" a reculé d'une place cette année tandis que le voisin carcassonnais a de son côté quitté la dernière place pour la 12e. La solution ? Remplacer une pelouse "dépourvue de système de drainage et saturée d'engrais", note L'Indépendant, qui fait craindre le pire quant à la tenue des matchs de l'USAP lors de grosses précipitations dans le pays catalan. Mais remplacer toute une pelouse a un coût. Le journal local d'évoquer la somme de 400 000 euros. Mais la note pourrait avoisiner le million d'euros puisque l'éclairage ainsi que la sonorisation ont également dépassé la date de péremption. 

Personne ne veut cependant mettre la main à la poche. Et ce, alors même qu'une sanction financière de la LNR pour "négligence" plane au-dessus de l'USAP. Son président, François Rivière, estime avoir déjà bien assez payé pour le club depuis quatre ans. "Je fais mon boulot d'actionnaire. Je viens encore de rajouter presque deux millions d'euros pour augmentation de capital. Mais je n'ai pas à éponger les charges qui ne m'incombent pas." Il fait ici référence au fait que le stade appartient à la ville. Or, son maire, Jean-Marc Pujol, ne voit rien à redire sur le gazon d'Aimé-Giral et refuse de demander aux habitants de payer en les ponctionnant. Perpignan verse déjà 1 137 000 d'euros par an à la SASP. Néanmoins, ces travaux devront obligatoirement être entamés si l'USAP monte en Top 14.  

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En même temps, cela fait beaucoup d'argent pour de l'herbe ...

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

Ce problème n'est pas nouveau. S'ils s'étaient pas endormis sur leurs lauriers ils n'en seraient pas là!

@sorgina

Mais non, le terrain de l'USAP n'est pas en lauriers
Faut sortir des clichés !

Perpignan verse plus d'1 Million à la SASP ?
Je croyais la chose impossible. Ou alors faut-il Comprendre à l'Assos non ?

  • ced
    100308 points
  • il y a 3 ans

on a une pelouse pourrie parce que nous c'est TOUT le stade qui pousse en mêlée

@ced

Y'a pas un Maori66 pour faire un Marty notre Imanol, la Catalogne lève les bras ?

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 3 ans

Chouette, une excuse pour pas monter en Top14 !

  • mimi12
    77205 points
  • il y a 3 ans

Ils peuvent demander de l'aide à Macron , vu que c'est le nouveau Messie du XXI eme siècle ! Il va trouver une solution très rapidement !

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 3 ans
@mimi12

Il est déja l'équipementier des écossais et de pas mal de clubs donc il faudrait pas trop lui en demander non plus!

@mimi12

Hors-sujet, 0/20. A refaire à la maison pour lundi prochain.

@mimi12

On fait de la politique ici ? Chouette...

  • martix
    8406 points
  • il y a 3 ans

Il y a toujours pire... prenez le stade d'Angouleme!

Derniers articles

Sponsorisé News
News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News