Même avec la Covid, France 2023 affirme que “la Coupe du Monde de Rugby 2023 ne pourra pas être déficitaire”
De passage à Toulouse, Claude Atchera déclaré que ce dernier avait pris ses précautions face à la situation sanitaire.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
De passage à Toulouse, le président du Comité d'Organisation a déclaré que ce dernier avait pris ses précautions face à la situation sanitaire.

Ce lundi 12 juillet, le président du Comité d'Organisation était présent à Toulouse. Claude Atcher venait notamment pour être au contact des jeunes de la région Occitanie intégrés au programme Campus 2023. Ce dernier encadre des apprentis liés au secteur rugbystique, et donc aux retombées économiques de de la compétition reine, dans la région. Durant sa prise de parole, l’ancien joueur du Racing Club de France a fait référence à la situation sanitaire actuelle. Souvent sur le ton de la rigolade auprès des jeunes apprentis, il a cependant montré qu’il ne prenait pas cet obstacle à la légère.

France 2023 pourrait battre le record d'affluence de la Coupe du monde de rugbyFrance 2023 pourrait battre le record d'affluence de la Coupe du monde de rugby

Lors d’une conférence de presse qui suivait sa prise de parole, il a notamment affirmé que “la Coupe du Monde de Rugby 2023 ne pourra pas être déficitaire”. Afin de s’assurer que cette promesse soit tenue, Claude Atcher a annoncé que la compétition possédait une “assurance annulation” prenant en compte les risques liés à la pandémie. Une mesure de précaution effectuée pour le premier événement sportif international majeur se déroulant depuis le début de la pandémie et qui n’a par exemple pas été prise pour les Jeux Olympiques de Paris 2024 selon le Président. Cette assurance prendra en charge les dépenses faites autour de l’évènement.

À côté de cela, les retombées économiques espérées autour de la Coupe du Monde 2023 devraient être d'environ 60 millions par rencontre. Pour rappel, les retombées économiques autour de la dernière édition au Japon sont estimées à 4 milliards d’euros. Un chiffre impressionnant qui représente un peu moins de 90 millions € par match en moyenne. Un chiffre plus important que celui attendu en France, notamment par rapport au "coût de la vie plus élevé au Japon qu'en France" selon Claude Atcher.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avec le prix auquel ils mettent les places + leur système de packs moisi qui oblige à acheter 5 matchs pour en voir un, en effet peu probable qu'ils soient déficitaires...

  • cahues
    140723 points
  • il y a 2 mois

En souhaitant que cette coupe du monde 2023 ne ressemble pas à Tokyo 2021.En tout état de cause, il va falloir s'habituer à la vision et transparence version Atcher ...

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
News
News