Mais que devient Alberto Vernet Basualdo ?

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
Laissé libre par le Stade Toulousain à la suite de son contrat « joker coupe du monde », le talonneur argentin Alberto Vernet Basualdo traverse à 29 ans une période délicate
Mais que devient Alberto Vernet Basualdo ?
Stade Toulousain
Laissé libre par le Stade Toulousain à la fin de son contrat « joker coupe du monde », le talonneur argentin Alberto Vernet Basualdo traverse à 29 ans une période délicate… Actuellement sans club, « el oso » devra faire face à l’éventualité d’une fin de carrière dans la pénombre s’il ne retrouve pas les terrains rapidement…

Fraichement débarqué d’Alumni, son club de toujours, après une coupe du monde tonitruante, Vernet Basualdo signe débordant d’ambition au Stade toulousain en 2007, prêt à enfoncer toutes les mêlées du Top 14… Malheureusement pour lui, il ne parviendra jamais à s’affirmer comme titulaire dans la ville rose. La faute à des blessures récurrentes et à un William Servat irréprochable dans la mêlée rouge et noire… Son dernier contrat est à l’image de ses dernières saisons, il ratera la coupe du monde en Nouvelle Zélande avec les Pumas, mais parviendra à palier l’absence des internationaux pour le plus grand bonheur du staff toulousain.

Vers une reconversion dans le PLAR ?

Aujourd’hui, face au silence des clubs européens, Alberto pourrait se tourner vers l’Argentine et son « Plan de haut rendement ». Celui-ci a pour but de professionnaliser le rugby argentin afin d’optimiser l’insertion des pumas dans « The Rugby Championship ». Un tremplin sans doute intéressant à négocier pour lui…

Mais Vernet Basualdo est fatigué, ses blessures l’ont profondément affectées : « Je veux une bonne qualité de vie, pouvoir prendre mes enfants dans les bras. J’ai eu trop de blessures ». Il apparait comme un joueur de rugby confronté à la fatalité d’une retraite prématurée « Je me dois de penser au travail, parce que je pourrais certes continuer pendant deux ou trois ans encore, mais le rugby ne va pas me faire vivre toute ma vie…».

Néanmoins, une nouvelle aurore pourrait se lever pour lui. Qui de mieux pour remplacer Gary Botha dans la mêlée toulousaine qu’un vieux briscard bien habitué à la maison ? Longtemps délaissé par la fatalité, cette terrible blessure du sud-africain, intervenue hier soir face à Montpellier, pourrait s’avérer déterminante pour la suite de la carrière de Alberto Vernet Basualdo.
benjanton
benjanton
Cet article est rédigé par benjanton, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Valuscoor
  • il y a 8 ans

En même temps, a mon avis, le stade toulousain ne pensait pas blesser ses deux talons sur le même match ....

  • vipere64
  • il y a 8 ans

Je propose mes services au Stade Toulousain pour remplir la feuille de match car ne pas marquer un pilier pouvant jouer au talon c'est inadmissible à ce niveau là.Heureusement que le match était plié depuis longtemps car ils ont du finir le match à 14....Joyeux Noël à tous...

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos
News