Les Anglais notent les Tricolores : Alldritt et Dupont au Top, Thomas et Rattez déçoivent
Ntamack et Alldritt, deux grands.
Après un match victorieux mais laborieux, nos Français doivent se soumettre à la mode des notes. On a décidé de voir comment la presse étrangère avait noté nos Bleus.

À l'heure des chiffres dans nos vies, le sport est le parfait ambassadeur pour du binaire : les statistiques, la data et maintenant les notes. Nous avons décidé de voir comment la presse anglaise a perçu nos joueurs individuellement après cette deuxième victoire face à l'Italie. Certains se rapprochent de l'excellence, d'autres ne font pas l'unanimité selon Rugbypass.

Anthony Bouthier : 7,5

Pour le média anglais, le nouvel arrière du XV de France plaît après son "énorme performance dans le Crunch". Mais c'est surtout son jeu au pied qui séduit nos amis anglais qui se demande "pourquoi il n'a commencé sa carrière qu'à 27 ans".

Ce que nous pensons : toujours avec un temps d'avance sur le jeu au pied adverse, toujours un mètre d'avance sur ses coups de pied. Bouthier continue sereinement son chemin.

Teddy Thomas : 5

Rugbypass lui donne la moyenne après ce match face à l'Italie et son essai grâce à un bon "leurre" d'Arthur Vincent. Cependant, sa prestation défensive n'a pas convaincu, notamment sur l'essai de l'italien Minozzi où il a "disparu bien au-delà du ballon". 

Ce que nous pensons : les 5 autres points sont à aller chercher dans sa défense où il semble complètement détaché de la ligne dans un système Edwards où le collectif prime. Il est bien trop tôt et facile de lui taper sur les doigts. Rappelons qu'il redécouvre le niveau international et qu'il évolue dans une équipe du Racing où il est au coeur du plan de jeu avec son camarade Vakatawa. Be patient.

Arthur Vincent : 6 

La seule chose que retiennent nos amis anglais de la prestation d'Arthur Vincent est son leurre sur l'essai de Teddy Thomas : "il a débarqué après une blessure de Vakatawa et bien qu'il n'offre pas le niveau de menace du Racingmen balle en main, le joueur de 20 ans n'a pas semblé ne pas être à sa place pour ses débuts."

Ce que nous pensons : le Montpelliérain n'a pas touché énormément de ballons. Il n'a pas eu la chance de s'exprimer, mais il a tenu la baraque en défense, associé à Fickou.

Gaël Fickou : 5,5

Rugbypass reste sur sa faim avec le match de Gaël Fickou. Pour eux, "on ne peut pas s'empêcher de penser que nous n'avons pas encore tout ce qu'il est capable de faire".

Ce que nous pensons : comme Arthur Vincent, les deux joueurs n'ont pas pu s'exprimer face à des Italiens plus qu'accrocheurs. Ils n'ont effectué que 4 passes à deux...

Vincent Rattez : 5 

"A été un peu indécis sur des occasions quand les Italiens lui mettaient la pression. Largement tenu en échec. S'est blessé plus tard."

Ce que nous pensons : difficile d'enchaîner deux matchs de très haut niveau après la performance du week-end dernier. Il a été sevré de ballons comme toute la ligne de trois-quarts après le 10.

Romain Ntamack : 7,5

"Mélange le sublime avec le ridicule". Outch. Sa réussite face au but n'a pas aidé le Toulousain qui évoluait dans des conditions venteuses. 

Ce que nous pensons : il a fait face à un Tomasso Allan en jambe et son essai en solo montre toutes ses qualités, mais surtout sa capacité à relancer un match.

Antoine Dupont : 8,5

"Partout, encore une fois." Le demi de mêlée continue d'impressionner nos confrères anglais qui le considèrent comme le numéro 9 mondial aujourd'hui.

Ce que nous pensons : merci les Anglais.

Cyril Baille : 6 

Ses ses prises de balles qui ont séduit les Anglais de Rugbypass avec en moyenne 1,3 mètres d'avancée sur ses huit ballons.

Ce que nous pensons : Cyril a fait le travail en mêlée et balle en main. C'était un match où les avants pouvaient se mettre en valeur. Dommage qu'on ne demande qu'une heure de jeu à un pilier.

Julien Marchand : 6 

"Encore une fois, un peu bancal sur ses lancés, bien que dans des conditions météorologiques peu charitables."

Ce que nous pensons : des conditions météos compliquées pour un lanceur, mais surtout un alignement italien qui a posé des problèmes malgré un Willemse très bon.

Mohamed Haouas : 7,5

Son déplacement a séduit Rugbypass qui qualifie le joueur avec de l'aisance et un naturel né.

Ce que nous pensons : et si le futur grand était Mohamed Haouas ? Après l'Angleterre, il a prouvé qu'il n'avait rien à envier à personne. A le voir jouer, on en oublie son nombre de sélections.

Bernard Le Roux : 7 

Encore une fois, Bernard Le Roux est vu comme "le bourreau de travail de la salle des machines française" avec ses plaquages à tour de bras. Seul bémol : il fait partie des joueurs qui ont concédé une pénalité inutile.

Ce que nous pensons : depuis la dernière Coupe du monde, Le Roux met tout le monde d'accord. Son début de match a réussi à mettre les Français dans l'avancée avec énormément d'activité autour du ballon. 

Paul Willemse : 8 

"L'un des meilleurs matchs", selon Rugbypass. Son match et son activité n'étaient pas en adéquation avec son remplacement à la 43e minute pour les Anglais.

Ce que nous pensons : 8 n'est pas son poste, mais sa note. Pourtant, il s'est déplacé comme un troisième ligne aile et a été souvent premier soutien du porteur de balle. Ce qui a permis des éjections de balles rapides du petit prodige.

François Cros : 7 

"Une arme pour le XV de France dans son alignement, ce qui n'est pas une force chez les Bleus." Cependant, son taux de réussite au plaquage de 66 % étonne outre-Manche.

Ce que nous pensons : un défenseur est souvent très discret balle en main. Mais avec l'association Ollivon/Alldritt en porteur de balle, il semble que l'équilibre soit trouvé. 

Charles Ollivon : 7 

"Le 3e ligne a marqué un nouvel essai, cette fois-ci en ne faisant pas beaucoup d'effort. Il doit prendre en main des Bleus qui ont délaissé le ballon pendant 30 minutes, à la française", estime Rugbypass.

Ce que nous pensons : Ollivon a rendu une copie très propre. Il n'est pas au niveau de la semaine dernière mais sa capacité à toujours être au soutien, quitte à anticiper une course d'un coéquipier est presque unique. 

Grégory Alldritt : 7 

"Au bon endroit au bon moment pour son essai juste avant la mi-temps." Selon Rugbypass, il n'a pas réussi à réitérer la performance de la semaine dernière, mais son match a suffi à consolider sa maîtrise considérable du numéro 8.

Ce que nous pensons : Alldritt nous fait oublier Louis Picamoles avec ses performances. Solides sur les jambes, imposant en défense sur l'homme mais surtout très performant sur les rucks adverses avec une action où il vient pousser 3 fois d'affilé pour ralentir la sortir de balle italienne.


Les remplaçants : 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ciolito
    22828 points
  • il y a 4 ans

Pour Dupont l'avis de l'auteur n'est pas clair, on comprend bien ce qu'il veut dire : " le considèrent comme le numéro 9 mondial aujourd'hui."> Le considèrent comme le meilleur numéro 9/le numéro 1 mondial...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News