Jalibert dans le dur, Haouas en héros : nos notes des Bleus face à l'Ecosse !
Jalibert dans le dur, Haouas en héros : nos notes des Bleus face à l'Ecosse !
C'est la mode : tout le monde met des notes aux joueurs, même les supporters sur Facebook. Nous aussi, du coup, mais à notre façon.

Jefferson Poirot : 4,5

Un retour difficile pour le Bordelais, un peu comme ce gars habitué à la Première renvoyé en B la semaine précédente, et qui se met beaucoup trop de pression. Entré à sa place, Gros n'a pas été plus à son avantage.

Julien Marchand : 5

Un gros grattage à la 31e, mais globalement peu d'actions positives. La moyenne au moins, pour qu'on continue de nous traiter de pro-Toulousains.

Mohamed Haouas : 9

Un coup franc, une pénalité, un coup de poing, et déjà des milliers de commentaires sur les réseaux sociaux. Qui nous permettent de faire du tri dans nos abonnés racistes qui oubliaient de préciser que Papé, Moscato et les autres venaient d'une cité quand ces derniers pétaient les plombs sur le terrain... 

Bernard Le Roux : 6

Il ressemblait à Brodie Retallick depuis quelques semaines, mais on l'a finalement peu vu à Murrayfield. Si ce n'est dans les déblayages, et comme je n'ai jamais joué devant, je sais que ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Une bonne note, donc.

Paul Willemse : 4

Deux gros en-avants, une pénalité contre lui, un petit cafouillage en touche... On devrait bientôt lire dans la presse des papiers se demandant s'il a toujours sa place dans ce XV de France (oui, après un seul mauvais match).

François Cros : 4

Avec la chance qu’il a eu en début de match, on lui aurait conseillé de vite envoyer un message à sa meuf. Mais finalement, sa chance a tourné, le sélectionneur le sacrifiant suite à l'expulsion d'Haouas. Et de toute façon, dans un couple, c'est important de se faire confiance. 

Charles Ollivon : 6

Il a encore marqué (son 4e du Tournoi), et se rapproche dangereusement du nombre d'essais de Yoann Huget sous le maillot bleu. 

Grégory Alldritt : 5,5

Cinq plaquages réussis, mais deux manqués. 59 mètres gagnés, mais l'impression de le voir moins présent que depuis le début du 6 Nations. C'est le problème avec les pépites : quand elles font un match correct, on a tendance à les trouver en-dessous...

Antoine Dupont : 4

Peut-être son plus mauvais match avec les Bleus, mais le Toulousain nous sort un geste de génie sur l'essai de Dupont. La vidéo des highlights de sa carrière risque de durer cinq heures. (Soit 4h57 de plus que celle de Machenaud)

Romain Ntamack : non noté

Il n'a pas passé le protocole commotion, contrairement à Sexton et Biggar. C'est officiel, le Toulousain n'est donc pas un GRANDISSE. Bonne nouvelle, il vivra à eu près normalement, passé la quarantaine.

Gaël Fickou : 10

On remonte sa note, parce qu'on repense à ce jeu de mot "Fickouteau suisse" de Matthieu Lartot, et qu'on pense fort à la famille du Parisien, qui ne méritait pas ça.

Arthur Vincent : 7,5

Efficace en défense, propre en attaque... A 20 ans, le dimanche, tu étais posé devant Stade 2, avec un paquet de Granola et un jus d'orange. Bon, tu n'as visiblement pas le même talent.

Virimi Vakatawa : 6,5

Depuis le début du 6 Nations, Vakatawa veut se battre avec tout le monde. Ne doutez plus de sa nationalité : au fond, c'est ça le vrai French Flair...

Damian Penaud : 5

Il attaque aussi bien qu’il défend mal. Bref, Teddy Thomas a juste coupé ses dreadlocks. (Un point en moins pour la célébration de son essai)

Anthony Bouthier : 5

Discret, un peu comme moi en cours de mathématiques quand j'étais au collège. Mais il avait tout donné lors des matchs précédents, comme moi dans toutes les autres matières.


Les finisseurs 

Fabien Galthié : 10

Parce qu'il n'a pas tenté de tuer Mohamed Haouas, et l'a même défendu en conf' de presse. Mais qu'arrive-t-il donc au sélectionneur ?

Matthieu Jalibert : 4

Avec une telle coupe de cheveux, on a eu l'impression de revoir Xavier Garbajosa chez les Bleus. Avec sa Jalibair-défense sur l'essai de Maitland, on en a eu la confirmation.

Peato Mauvaka : 5

Comme un joueur de la B qui double au dernier moment, le Toulousain a finalement été inscrit sur la feuille de match. En Série, il aurait pu se contenter de faire le drapeau de touche. Là, il a fallu jouer vingt minutes sous la pluie écossaise. Dur.

Dylan Cretin : 5

Héros malheureux en seconde période, où son superbe contre en touche mène à l'essai du break de Stuart McInally. Mais ne l'accablons pas, s'appeler Dylan est déjà une épreuve en soit.


Et aussi :

Haouas, le Grand Chelem : les réseaux sociaux en folie pour Ecosse - France !Haouas, le Grand Chelem : les réseaux sociaux en folie pour Ecosse - France !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je comprends qu'il est difficile de juger un joueur au rugby, je sais que ça n'est pas du gout de chacun, mais il faut avouer que stratégiquement on a complètement foiré ce match. Alors oui l'arbitrage ne nous a pas aidé, mais de toute façon on a raté notre coup. J'ai une pensé pour TT ce matin, qui a pris la foudre ici et là, et qui a dû assister comme nous à cette défaite simple et sans bavure.
Prendre une leçon par les Ecossais c'est quand même rare, à noté qu'ils nous ont tordu en mêlée mine de rien. Il faut donc croire que Baille est devenu un sacré client en al matière.

Que nos Bleus se reposent, il est important de "savoir" perdre, ça permet de s'améliorer.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos