INTERVIEW. 6 nations U20 - Les yeux dans les Bleuets : épisode 1 avec Arthur Coville
6 Nations U20. Arthur Coville sera le capitaine des Bleuets face à l'Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
À l'aube de l'ouverture du Tournoi U20, Arthur Coville, l'un des leaders tricolores, évoque les forces et les objectifs du groupe, la génération 98, le premier duel face à l'Irlande.

Vendredi 2 février à 21 heures au Stade Chaban-Delmas, l'équipe de France U20 va entrer en lice dans le tournoi des 6 nations. Si plusieurs joueurs de la génération 98 ont découvert le Top 14 cette saison (Cameron Woki, Pierre Boudehent, Clément Laporte...), la principale force de l'EDF U20 va être de s'appuyer sur ''un groupe très fort'' dixit Arthur Coville, l'un des capitaines. Entretien avec le demi de mêlée du Stade français avant la plongée dans le grand bain.Tournoi des 6 Nations 2018 : la composition de France U20 pour l'Irlande

Le staff a annoncé cette semaine que tu faisais partie des capitaines pour le tournoi avec Kilian Geraci et Maxime Lamothe, comment te sens-tu ? Est-ce que tu t'y attendais ?

Franchement, cette annonce du co-capitanat avec Kilian et Maxime fait forcément très plaisir. On est très heureux d'avoir ce rôle-là dans l'équipe mais on n'a pas plus de pression que ça parce qu'on a une équipe qui est très homogène. Tout le monde a un rôle important et que l'on soit capitaine ou non, cela ne change pas grand-chose. Je sais que je fais partie des joueurs leaders parce qu'on est un gros noyau à être dans le groupe depuis longtemps mais je ne m'y attendais pas forcémement.Crédit photo : Stéphane HAMEL - Objectif Rugby 

Que peux-tu nous dire à propos de Maxime Lamothe et Kilian Geraci, les deux autres joueurs avec lesquels tu vas partager ce capitanat ?

Maxime, talonneur de l'Union Bordeaux-Bègles, c'est un joueur très mobile avec beaucoup de vitesse. Kilian (deuxième-ligne, Grenoble) a toujours été surclassé avec nous (NDLR : Kilian est né en 1999). C'est un joueur avec une précocité importante, il est très fort pour son âge. Il a des qualités indéniables pour ce poste : fort dans les airs, combattant.

Tu avais le Tournoi en ligne de mire ?

Oui, c'est notre génération qui arrive à terme. On sait que c'est la dernière année sélection jeune, cela fait deux à trois saisons qu'on se côtoie, pour certains. Quand on est en U17, on a toujours comme objectif l'année de moins de vingt ans. Là, on y est donc on a vraiment envie de bien finir et d'aller le plus loin possible que ce soit au tournoi ou ensuite à la Coupe du Monde.

Comment s'est déroulée la préparation ?

On a passé tout le début du stage à Marcoussis et on est arrivé à Bordeaux mercredi après-midi. On a surtout bossé l'aspect stratégique, visionné l'Irlande à la vidéo. On s'est focalisés aussi sur notre jeu, on a des qualités, on veut s'appuyer dessus.

Justement, quelles sont les principales forces du groupe U20 français ?

La principale c'est le groupe. Il n'y a pas forcémement de ''grosses têtes'' qui ressortent, de grosses qualités individuelles mais on se forge vraiment sur le collectif . On n'est pas que vingt-trois, on est trente-et-un joueurs à pouvoir postuler dans l'équipe et ça c'est bien. Il y a beaucoup de monde à tous les postes.

''On sait que l'on a les capacités pour aller au bout''

La tournoi va débuter avec l'Irlande, qu'est-ce que tu peux nous dire sur cet adversaire ?

C'est une équipe qui manie très bien le ballon et qui joue d'une manière très propre. Les Irlandais font tout avec une vitesse très élevée. Il va falloir être bien en place, forts sur les fondamentaux et notamment en défense. L'année dernière, sur le premier match contre l'Irlande, on s'était fait prendre deux, trois fois. On se méfie tout en sachant qu'on a les capacités pour les ''emmerder''.Crédit photo : Stéphane HAMEL - Objectif Rugby 

Et sur les autres équipes ? Les Anglais se placent en favoris ?

Les Anglais, ils ont une très grosse génération, un peu comme tous les ans. On les jouera chez nous avec l'interdiction de perdre (quatrième journée). Toutefois, pour le moment, notre objectif premier est de battre l'Irlande.

Quels sont les objectifs du groupe sur l'ensemble de la compétition ?

On a la prétention et l'objectif de vouloir gagner tous les matchs sur le tournoi. Ce qui va nous servir, c'est le fait d'avoir ce gros noyau dur de joueurs. On sait que l'on a les capacités pour aller au bout.

INTERVIEW. Sébastien Piqueronies, manager de France U20 : ''Il n'y a pas d'objectifs définis sur le Tournoi''

La Coupe du Monde U20 se jouera en France en fin de saison, c'est dans un coin de la tête ?

On sait qu'il y a la Coupe du Monde en fin d'année mais pour l'instant on se concentre sur le tournoi et d'abord sur l'Irlande.

Paul Gabrillagues, Sekou Macalou et Jonathan Danty, tes coéquipiers de club sont en France A, tu as un message pour eux ? Et notamment pour Sekou, l'un de tes acolytes au Stade français ?

Je les ai croisés à Marcoussis au début du stage. On espère de tout coeur, comme tous les Français, que ça va bien se passer. Battre l'Irlande dans un premier temps, ça ferait du bien. Pour Sekou (rires), qu'il prenne du plaisir comme il le fait tout le temps, qu'il joue avec son insouciance, il a les qualités pour jouer au plus haut niveau.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans

Reusement qu'y a les moint de 20 !

Les yeux dans les Bleuets mais pas le nez dans le gazon ce soir j'espère.

Brennan, Geraci à un degré moindre Carbonel : bon sang ne saurait mentir

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News