Biarritz Sevens : les Bleues sans briller, qui s'est qualifié pour les Jeux olympiques ?
Les Françaises doivent se contenter d'une sixième place à Biarritz.
Les Françaises ont été éliminées en quarts à Biarritz. Elles terminent cinquièmes du circuit mondial.

Elles attendaient beaucoup de ce tournoi. Le Biarritz Sevens chez elles, l'occasion de se montrer une dernière fois sur le circuit mondial cette saison avant de définitivement se tourner vers la qualification olympique. L'équipe de France 7 Féminines commence sur des chapeaux de roues la compétition puisqu'elle remporte ses deux premiers matchs lors du jour 1. Ce sont tout d'abord les Fidjiennes qui tombent (29-0), puis les Chinoises (36-0). Malheureusement, pas de première place pour les Bleues qui doivent céder face aux Américaines (deuxièmes du circuit mondial et futures vainqueurs du tournoi). Qualifiées pour les quarts, elles retrouvent le Canada, une équipe qu'elles n'ont jamais battue cette saison (quatre défaites en quatre matchs). La logique poursuit sa route et les Françaises s'inclinent 12 à 5 malgré l'essai de Camille Grassineau. Elles retrouvent ensuite les Chinoises qu'elles battent 21 à 14, avant de subir une nouvelle défaite face à l'Australie (4eme du circuit mondial). 3 victoires et 3 défaites, une sixième place, bilan mitigé donc pour la dernière de la saison. 

Rugby à 7 - Comment se qualifier pour les Jeux olympiques de 2020 ?Rugby à 7 - Comment se qualifier pour les Jeux olympiques de 2020 ?

Objectif Tokyo désormais pour David Courteix et son collectif. Et ça commence dès le week-end du 29 et 30 juin à Marcoussis par un tournoi de qualification qui va leur permettre de se classer pour Kazan (13-14 juillet). Un rendez-vous qu'elles ne devront pas manquer ensuite, puisque seule l'équipe vainqueur de ce tournoi en Russie accédera aux Jeux olympiques. Auquel cas, ça sera les repêchages.

Les Américaines triomphent à Biarritz

Ce n'est plus une surprise, le rugby à 7 américain prend de plus en plus d'ampleur dernièrement, et c'est également le cas chez les filles. Deuxièmes du circuit mondial cette saison, les Américaines ont remporté leur premier tournoi à Biarritz, face à la Nouvelle-Zélande (26-10). Une sacrée revanche, elles qui avaient perdu en finale cette saison contre les Black Ferns lors de la première étape à Glendale. 

Crédit vidéo : World Rugby.
Un tournoi maîtrisé, même si tout aurait pu basculer lors de la première journée si elles avaient perdu face aux Fidjiennes. Un résultat qui aurait par ailleurs bien arrangé l'équipe de France. Malheureusement, leur courte victoire (14-12), puis leur succès sur les Bleues (19-7), leur assureront la première place. Deuxième journée très rodée ensuite avec une large victoire sur la Russie en quarts (27-12), puis sur l'Espagne en demies (24-7), avant de disposer à la grande surprise de la Nouvelle-Zélande en finale. 

Les Black Ferns sacrées championnes 

Lot de consolation pour les Néo-Zélandaises, ce sont elles qui remportent la saison 2018-2019 des World Women's Sevens Series, reprenant ainsi leur titre des mains des Australiennes. Une saison survolée avec quatre tournois remportés sur six. À noter que la compétition passera à huit étapes la saison prochaine.

Rugby à 7 - Augmentation historique du nombre d'étapes sur le circuit mondial fémininRugby à 7 - Augmentation historique du nombre d'étapes sur le circuit mondial fémininConcernant les Jeux olympiques, comme les garçons, ce sont les quatre premières équipes du circuit qui sont qualifiées pour l'événement. La Nouvelle-Zélande, les États-Unis, le Canada et l'Australie seront donc de l'aventure à Tokyo. Les Françaises terminent malheureusement cinquièmes, à 16 points de l'Australie. La Chine quant à elle est reléguée pour la saison prochaine et laissera sa place au Brésil sur le circuit mondial.

Mention spéciale néanmoins à Anne-Cécile Ciofani, révélation de la Coupe du monde à San Francisco et véritable pépite de l'effectif français cette année. 

VIDÉO. Coupe du monde à 7 : David Courteix meilleur entraîneur, Anne-Cécile Ciofani à l'honneurVIDÉO. Coupe du monde à 7 : David Courteix meilleur entraîneur, Anne-Cécile Ciofani à l'honneurLa joueuse de Bobigny termine logiquement dans l'équipe type de la saison, elle qui est notamment la meilleure marqueuse tricolore sur l'ensemble des tournois (21 essais)

Crédit vidéo : World Rugby.

À noter que l'équipe de France a reçu un prix spécial le « UL Mark of Excellence », pour avoir mis fin à l'incroyable série des Black Ferns (38 matchs sans défaites) sur le circuit. C'était à Kitakyushu au mois d'avril.

Kitakyushu 7s - Victoire historique de la France sur la Nouvelle-Zélande ! [VIDÉO]Kitakyushu 7s - Victoire historique de la France sur la Nouvelle-Zélande ! [VIDÉO]

Crédit vidéo : World Rugby.

Le prix de la meilleure marqueuse d'essais revient quant à lui à Amee Leigh-Murphy (Irlande, 35 réalisations), tandis que celui de la révélation de l'année revient à l'Espagnole Lide Erbina. L'entraîneur américain Chris Brown (pas le chanteur), est lui élu coach de l'année. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • mimi12
    63903 points
  • il y a 1 mois

Une saison mitigée sur le circuit... Mais j'espère qu'elles se qualifieront pour les JO !

  • mimi12
    63903 points
  • il y a 1 mois

Une saison mitigée sur le circuit... Mais j'espère qu'elles se qualifieront pour les JO !

Derniers articles

News
News